Une application de bourse et d'investissementUne application de bourse et d'investissement

Acheter un ticket pour partir dans l'espace avec Jeff Bezos, manger du caviar au p'tit déj ou encore investir son argent en bourse : autant de choses qu'on pense que l'on ne peut faire qu'en étant riche.

Et si c'est très franchement vrai pour les deux premières options, pas besoin d'avoir une paie à la Mbappé pour placer argent en bourse.

En fait, c'est même très loin d'être le cas. Heureusement pour ceux qui comme moi se cachaient derrière les buissons pendant les tours de terrains en EPS.

Dans cet article, je vous explique comment investir en bourse avec un petit budget. Et même si vous n'avez que quelques dizaines d'euros à placer.

Décidez combien vous souhaitez investir

Comme je vous le disais, pas besoin d'avoir des milliers d'euros de disponible pour commencer à investir.

L'essentiel, c'est très franchement de commencer. Et pour plusieurs raisons.

La première, c'est pour profiter de ce qu'on appelle l'intérêt composé.

Les intérêts composés, c'est tout simplement des intérêts que vous touchez sur vos intérêts. Compliqué ? Pas vraiment.

Pour faire simple, quand vous placez de l'argent en bourse, vous cumulez des intérêts. Ceux-ci vont ensuite s'ajouter au montant placé pour cumuler eux-même des intérêts à leur tour.

Exemple

Imaginions que vous avez 100 €, et placez votre argent à 5% d'intérêts. Vous aurez :

  • Année 1 : 100 €
  • Année 2 : 105 € (100 x 1,05)
  • Année 2 : 110,25 € (105 x 1,05)
  • Année 3 : 115,76 € (110,25 x 1,05)
  • Année 4 : 121,55 € (115,75 x 1,05)
  • Année 5 : 127,63 € (121,55 x 1,05)

Les intérêts de chaque année sont ajoutés au montant qui rapporte des intérêts l'année suivante.

Les intérêts composés, c'est vraiment le secret pour faire fructifier son patrimoine.

L'un des facteurs les plus importants, c'est la durée de placement. Plus vous commencez à investir tôt – même si il ne s'agit que de petites sommes – plus les intérêts auront le temps de se cumuler.

Versement exceptionnel ou régulier ?

Ensuite, décidez si vous ne souhaitez placer qu'un montant ponctuel quand vous en avez les moyens (comme une rentrée d'argent exceptionnelle), ou bien faire des versements réguliers.

L'idéal sera bien sûr d'alimenter régulièrement votre compte. Mais ce n'est pas forcément nécessaire. L'essentiel, c'est surtout de commencer.

Note

Attention : certaines plateformes d'investissement pourrons vous demander un minimum de versements mensuels, donc faites bien vos recherches avant d'ouvrir un compte.

Parcourez votre budget et voyez combien vous pouvez vous permettre d'investir maintenant et/ou mensuellement.

Encore une fois, pas besoin de lâcher des liasses de billets comme s'il en pleuvait : vous pouvez très bien décider d'investir seulement 20 € par mois si vous le voulez.

En revanche, gardez en tête que vous ne devriez pas investir :

  • L'argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre
  • L'argent dont vous aurez besoin pour des projets à court ou moyen terme (vos prochaines vacances, l'achat d'une résidence principale, les études supérieures de votre ado au lycée...)
  • Votre épargne de précaution (à conserver idéalement sur un livret bancaire)

Si vous ne voulez pour l'instant que faire un versement exceptionnel, il faut aussi savoir qu'un versement minimum pourra vous être demandé à l'ouverture de votre compte.

Par exemple, certaines plateformes vous permettent de commencer à investir avec seulement 0,01€ (comme le compte-titres DEGIRO). D'autres peuvent demander des centaines, voire des milliers d'euros de versement minimum. À garde en tête pour vos recherches.

Apprenez à investir

C'est la première étape inévitable pour investir son argent . Et au final, c'est le cas que vous vouliez placer 100 € ou 10 000 €.

Avant de commencer à investir, vous devez apprendre comment fonctionne l'investissement en bourse.

Quelle enveloppe fiscale choisir ? Et d'ailleurs, c'est quoi en fait, une enveloppe fiscale ?!

Et sur quels placements investir son argent ? Des actions ? Des fonds ? Lesquels ?

On va évoquer rapidement ces deux points dans cet article.

Mais pour vraiment prendre une longueur d'avance et commencer à vous jeter dans le bain, je vous recommande de parcourir ces articles :

Quelle enveloppe fiscale pour investir avec un petit budget ?

Avant de vous décider à placer votre argent, vous allez devoir choisir votre enveloppe fiscale. Et c'est d'ailleurs le cas que vous investissiez de grosses ou de petites sommes.

Une enveloppe fiscale, c'est un produit d'épargne vous permettant d'investir votre argent – souvent en profitant d'avantages fiscaux (a.k.a payer moins d'impôts).

Il existe en France 3 grandes enveloppes fiscales : l'assurance-vie, le PEA et le compte-titres.

L'assurance-vie

L'assurance-vie est un très bon produit pour placer son argent, et pour plusieurs raisons.

Déjà, elle vous permet à la fois de placer votre argent :

  • En fonds euro – des fonds sur lesquels vous ne pouvez pas perdre d'argent, mais à faible rendement
  • Et en unités de comptes – des fonds investis en bourse qui offrent un potentiel de rendement plus intéressant, mais non garantis (comme tous les investissements en bourse). Vous pouvez aussi y placer indirectement dans l'immobilier via des SCPI, par exemple.

Mais l'autre avantage de l'assurance-vie, c'est aussi sa fiscalité très avantageuse. Au bout de 8 ans, la fiscalité sur vos gains est réduite. Pour plus de détails, vous pouvez lire notre guide :

Le PEA

Le PEA est aussi une enveloppe fiscale très intéressante.

À la différence de l'assurance-vie, le PEA vous permet d'investir dans des actions d'entreprises de l'Union Européenne, ou dans des fonds qui investissent eux-même à une certaine hauteur dans des actions de l'UE.

Toujours à la différence de l'assurance-vie, vous ne pouvez avoir qu'un seul PEA. Les versements sont aussi plafonnés à 150 000 € par personne.

Mais il a aussi des avantages fiscaux très intéressants, à savoir une exonération totale d'impôts au bout de 5 ans de détention. Et quand il s'agit de ne pas payer d'impôts, on aime.

Le compte-titres

Enfin, venons-en au compte-titres (CTO).

Le compte-titres, c'est l'enveloppe liberté par excellence.

Vous pouvez investir dans plein de classes d'actifs différentes (actions, obligations, fonds, crypto, et j'en passe), partout dans le monde, et sans aucun plafond.

L'inconvénient ? Aucun avantage fiscal avec le CTO. Vos gains sont soumis à la flat tax de 30%, et vous devez déclarer vos comptes aux impôts chaque année.

Si vous souhaitez investir dans des trackers (pas de panique : on vous explique ce que c'est plus bas dans l'article #suspens), on vous encourage à profiter des avantages fiscaux du PEA. L'assurance-vie est aussi intéressante pour les placements plus sécurisés avec son fonds euro.

Mais ces trois enveloppes fiscales restent complémentaires.

Pourquoi "prendre date" ?

Comme je vous l'expliquais, l'assurance-vie et le PEA offrent tous les deux des avantages fiscaux au bout d'un certain nombre d'années de détention.

Pour profiter de ces avantages, ce qui compte, ce n'est donc pas quand vous placez votre argent, mais quand vous ouvrez votre compte.

D'où l'intérêt de faire ce qu'on appelle prendre date – c'est-à-dire d'ouvrir un compte, même pour n'y verser que le minimum requis, afin de déclencher le compteur fiscal. Vous pourrez ensuite l'alimenter plus confortablement quand vous en aurez les moyens.

Note

Pour l'assurance-vie, on vous conseille tout particulièrement LINXEA Avenir , et pour le PEA, notre préféré est celui de Fortuneo .

Quels investissements privilégier ?

Venons-en maintenant au moment crucial (et soyons honnêtes celui que vous attendiez probablement depuis le début de cet article, mais j'avais des choses importantes à préciser) : dans quoi investir exactement ?

Acheter des actions individuelles peut être compliqué quand on veut investir en bourse avec un petit budget. Et au delà de ça, ce n'est même pas forcément recommandé tout court.

Déjà, beaucoup d'actions coûtent cher. Par exemple, acheter une seule action Apple vous coûtera au moment où j'écris cet article $130,48.

Pour palier à ce problème, vous pouvez acheter ce qu'on appelle des actions "fractionnées". Mais vous n'êtes alors pas propriétaire de l'action en elle-même. Et ce type d'achat n'est aujourd'hui pas possible sur la majorité des plateformes.

Mais au delà de ça, acheter des actions individuelles quand on a un petit budget est aussi un obstacle à une bonne diversification.

La diversification, c'est tout simplement l'action de répartir vos investissements sur différents secteurs, classes d'actifs (actions, obligations...), zones géographiques, etc. pour limiter les risques de vos investissements.

Le problème, c'est que si vous avez un petit budget à investir, vous ne pourrez pas acheter beaucoup d'actions. Vous vous retrouvez donc (très) mal diversifié.

Au delà de ça, je ne vais pas trop m'étendre sur le sujet, mais il a été montré encore et encore que la gestion active d'un portefeuille d'investissement (c'est-à-dire chercher à battre les marchés en achetant des actions individuelles et en cherchant à acheter et revendre fréquemment) avait de bien moins bons résultats que la gestion passive (chercher à suivre la performance des marchés en investissant sur le long terme sans toucher fréquemment à ses placements, avec des ETF par exemple).

Pour en apprendre plus, vous pouvez lire cet article de Nalo qui explique très bien le concept.

Les trackers (ou ETF)

Les ETF, aussi appelés trackers (ou parfois même fonds indiciels, mais c'est moins stylé), sont des fonds d'investissement au fonctionnement un peu particulier.

Il s'agit en fait de "paniers" composés de centaines – voire de milliers – d'actions en bourse.

Vous n'avez donc pas à acheter des actions une par une : vous achetez directement le panier. Celui-ci va ensuite répliquer la performance d'un indice boursier.

Un indice boursier, c'est par exemple le CAC40 en France, ou le S&P 500 aux États-Unis. La performance de votre ETF va ensuite suivre la performance de cet indice.

Vous pouvez donc par exemple investir dans un ETF Monde (comme le MSCI World Index ), qui va suivre la performance du marché boursier mondial.

Par exemple, l'index MSCI World a eu un rendement annuel moyen de 11.02% entre décembre 1978 et mai 2021.

Il n'est donc pas question de chercher à battre le marché (et surtout échouer), mais à le suivre.

Et pour ceux qui veulent investir avec un petit budget, les trackers vous permettent d'être diversifié (à condition de choisir un ETF assez large) tout en restant accessibles.

Pour en apprendre plus sur l'investissement en ETF, vous pouvez lire notre article dédié :

LINXEA

Découvrez LINXEA, le courtier en ligne qui propose des assurances-vie, PEA, plan épargne retraite (PER), ou encore produits immobiliers (SCPI)... à frais très réduits et avec des contrats parmi les plus performants du marché.

Attention

Cet article est uniquement destiné à l'information. Avant de prendre des décisions financières, consultez un (vrai) conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Commentaires