Une femme en train d'ouvrir un compte titreUne femme en train d'ouvrir un compte titre
Cet article contient des liens affiliés. En savoir plus

Lorsqu’on fait ses premiers pas dans l’investissement, on ne sait souvent pas trop quel compte ouvrir pour investir. Entre le PEA, le PER ou encore l’assurance-vie et le compte-titres, il peut être difficile de comprendre les différences et de faire son choix.

Aujourd’hui, on va surtout aborder la question du compte-titres ordinaire (le fameux CTO) et des étapes à suivre pour en ouvrir un. Parce que, spoiler alert, aller à la banque pour le faire n’est pas toujours la meilleure idée. Sauf si vous adorez payer des frais excessifs, mais on se doute bien que non.

Comment ouvrir un compte-titres ? Qui peut le faire et quelles sont les conditions pour y avoir droit ? Quel établissement choisir ? Pas de panique, on répond à tout ce qui vous turlupine, avec précision et sans charabia financier.

(Oui, j’ai osé utiliser turlupine, j’assume).

C’est quoi un compte-titres ?

Déjà, prenons les choses dans l’ordre.

Un CTO, aussi appelé compte-titres ordinaires dans la finance game, c’est une enveloppe fiscale (un vilain mot pour simplement dire un type de compte) qui vous permet d’investir en bourse.

Il existe 2 grands types de compte-titres :

  • Le compte-titres individuel qui n’appartient qu’à une seule personne (pour ceux qui n'aiment pas partager).
  • Le compte-titres joint qui peut être ouvert entre personnes mariées ou pacsées, où chaque personne peut gérer comme elle l’entend le compte.

Ce type d’enveloppe fiscale permet d’investir dans différentes actions grâce à l’achat de titres qui sont logés directement sur votre compte.

Vous pouvez acheter à l’échelle française, européenne ou internationale :

  • des actions
  • des obligations
  • des fonds d’investissement
  • des trackers (aka les ETFs)

Mais aussi des produits dérivés et structurés qui sont d’un autre niveau de difficulté et de risques. C’est pour cette raison que nous n’en parlerons pas, ni dans cet article, ni sur Moneylo.

Son fonctionnement

Vous vous dites peut-être : ok c’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment ça fonctionne ?

On ne va pas rentrer dans les détails parce qu’on a plusieurs articles sur le sujet dont un gros guide sur le compte-titres, mais voici le fonctionnement de cette enveloppe fiscale dans les grandes lignes.

Le CTO est composé de 2 parties bien distinctes : le compte espèces et le compte-titres à proprement parler.

  • Le compte espèces : c’est là que vous faites vos versements d’argent directement depuis votre compte courant. C’est l’argent qui est en attente d’investissement : en gros, il se trouve dans le sas d’entrée avant de rentrer dans la boîte de nuit. Lorsque vous vendez une action ou touchez des dividendes, c’est aussi là que va l’argent. L’enjeu n’est pas de le laisser poireauter là, devant le vestiaire, mais bien de le faire entrer ou sortir.
  • Le compte-titres : cette partie, c’est votre “portefeuille”. C’est à cet endroit que se trouvent les différentes actions ou autres que vous avez achetées (les fameux titres). Ce n’est pas de l’argent que vous pouvez récupérer à tout instant, il faut d’abord passer un ordre (de vente) pour le récupérer sur votre compte espèces et ensuite le transférer sur votre compte courant. Mais vous pouvez vendre des titres ET récupérer l’argent sur votre compte quand bon vous semble.

Ses avantages

Chaque enveloppe fiscale est différente, toutes ont des avantages et des inconvénients.

Voici un petit tour des avantages du CTO :

Les avantages
  • Vous pouvez investir dans le monde entier, et pas seulement dans les entreprises qui ont leur siège social dans l’Union Européenne (comme c’est le cas avec le PEA).
  • C’est possible de retirer l’argent quand vous voulez, sans pénalité ou frais en plus.
  • Le CTO ne connaît pas de plafond pour vos versements, contrairement au PEA classique qui est de 150 000€.
  • Vous pouvez ouvrir autant de compte-titres que vous souhaitez car ils ne sont pas limités !

Ses inconvénients

Le CTO comporte deux inconvénients majeurs :

Les inconvénients
  • Contrairement au PEA ou à l’assurance-vie, il n’a pas une fiscalité avantageuse. C’est un sujet assez complexe mais comme on n’a pas envie de vous faire peur, on vous a rédigé un guide qui explique la fiscalité du compte-titres de manière simple et sans prise de tête.
  • C’est un peu relou, mais les comptes-titres ouverts à l’étranger sont à déclarer CHAQUE année, même si vous ne faites pas de retraits dessus. Un peu traumatisant pour les phobiques de l’administratif. (Oups).

CTO ou PEA : lequel choisir ?

Si vous avez des yeux de lynx, vous avez sans doute aperçu quelques petites comparaisons entre le PEA et le CTO. Ce n’est clairement pas le sujet de l’article d’aujourd’hui, par contre ça l’est pour ce guide qui fait une battle PEA vs CTO.

Mais voici quelques éléments de comparaison pour vous guider dans votre questionnement :

  • Le PEA a des avantages fiscaux que le CTO n’a pas
  • Le CTO permet d’investir à l’international tandis que le PEA est basé uniquement sur des actions européennes
  • Vous pouvez ouvrir seulement 1 PEA par personne alors que c’est open bar pour les CTO.

Vous l’aurez compris, les deux peuvent être complémentaires. Tout dépend de votre situation et de ce que vous recherchez. Et puis, il ne faut pas non plus oublier l’assurance-vie qui reste quand même l’enveloppe fiscale préférée des Français·es.

Comment ouvrir un compte-titres ?

Bon, si vous êtes là c’est quand même pour savoir comment ouvrir un compte-titres. Rien de très compliqué malgré ce que l’on peut penser.

Tour d’horizon des étapes à suivre pour ouvrir un CTO en moins de temps qu’il n’en faut pour regarder un épisode de Game of Thrones.

Qui peut ouvrir un compte-titres ?

Déjà, il faut savoir que tout le monde peut ouvrir un compte-titres. Pas besoin d’être en dehors du foyer fiscal de ses parents (comme c’est le cas avec le PEA, sauf si l’on ouvre un PEA Jeune) pour le faire ou quoi que ce soit. Même les mineurs peuvent en ouvrir un, avec l’accord de leurs parents ou tuteurs.

Comme écrit au-dessus, il est possible d’avoir plusieurs CTO en même temps, dans différents établissements.

Les deux étapes obligatoires

Pour ouvrir ce type de compte, il faut se renseigner en fonction de là où vous voulez l’ouvrir, mais les étapes sont sensiblement les mêmes dans tous les établissement.

Tout d’abord, on vous demandera de donner vos informations personnelles et les pièces justificatives qui vont avec. Ce sont elles qui vont permettre de vérifier votre identité.

Ensuite, on va vous faire remplir un questionnaire pour évaluer vos connaissances sur l’investissement. Pas de panique, ce n’est pas un contrôle surprise avec une note sur 20 ! Simplement, si l’on voit tout de suite que c’est l’investissement n’est pas un sujet dont vous êtes friand les vendredis soirs autour d’une bière, les produits d’investissement risqués et complexes ne vous seront pas présentés.

Ce qui, soyons honnête, n’est pas une mauvaise chose en soi (vous ne devriez investir que dans ce que vous comprenez).

Une fois votre compte ouvert, il est temps de faire votre premier versement pour ensuite passer votre premier ordre !

Note

Selon l'établissement dans lequel vous allez ouvrir votre compte-titres, un investissement mininum peut vous être demandé. Renseignez-vous sur ce point avant d'ouvrir votre compte.

Dans quel établissement ouvrir un CTO ?

Quel établissement choisir pour ouvrir son compte-titres ? Comme pour tout, il n’y a pas de réponse universelle. Tout va dépendre de votre situation, des investissements envisagés, etc.

Choisir votre établissement ne rime pas forcément avec aller boire un café avec votre conseiller bancaire.

Il existe différentes structures qui vous permettent d’ouvrir un CTO :

  • La banque traditionnelle : souvent les frais sont chers et l’interface pour passer un ordre est aussi vieille que votre premier Skyblog créé au lycée. Vous pouvez prendre le temps de comparer, mais ce sera rarement là-bas que vous trouverez le meilleur deal.
  • La banque en ligne : les contrats sont moins chers que les banques physiques et l’expérience utilisateur et souvent plus moderne et agréable.
  • Les courtiers en ligne : on y pense rarement mais les courtiers sont des entreprises spécialisées qui permettent d’ouvrir un compte-titres à des frais très bas, avec une expérience utilisateur fluide et un service client qui ne vous laisse pas tout seul à galérer. Mais ça c’est comme tout, il faut bien comparer avant de faire son choix.

Faire attention aux frais appliqués

Les frais peuvent vite devenir exorbitants et vous faire (presque) regretter d’avoir ouvert un compte. Pour faire le meilleur choix, voici quelques petites informations à prendre en considération.

Votre compte-titre peut être géré de 2 manières différentes en fonction de l’établissement dans lequel vous l’ouvrez :

  • La gestion libre : vous passez tous vos ordres vous-mêmes (achat, vente des titres) selon votre stratégie. Vous êtes le seul maître à bord.
  • La gestion pilotée ou déléguée : c’est un pro qui s’occupe de votre portefeuille pour décider quelles actions acheter ou revendre. Si la gestion pilotée est populaire pour l’assurance-vie, elle reste assez rare du côté des comptes-titres.

Suivant le mode de gestion que vous allez choisir, vous devrez payer des frais de gestion plus ou moins élevés. C’est important de prendre ça en compte lorsque vous éplucherez les différents contrats.

D’autres frais liés à votre CTO existent (oui, c’est triste) :

  • Les frais de garde ou de tenue de compte : la structure vous fait payer un prix pour garder des titres sur votre compte-titres
  • Les frais de courtage ou de transaction : c’est l’argent payé à chaque ordre passé (achat ou revente) et ils sont plus ou moins chers en fonction des établissements
  • Les frais d’inactivité qui portent bien leur nom : vous les payez si vous n'êtes pas assez actifs sur votre compte (vous n'achetez ou ne revendez pas assez fréquemment des actions)
  • Les frais de transfert : si vous voulez transférer votre compte-titre d'un établissement à l'autre

Certains de ces frais peuvent être évités : par exemple, les frais de garde ou d'inactivité sont plutôt obsolètes. Les meilleurs contrats d'aujourd'hui n'en facturent pas.

Et dernière précision pour faire votre choix : prêtez attention à la qualité du service client, mais aussi à l’interface et l’expérience client.

Devoir passer une action sur un site optimisé pour les années 2000, ça devient vite une épreuve du feu.

Voici la présentation de 2 courtiers en ligne pour vous aider à y voir un petit peu plus clair.

DERIGO

Courtier en bourse créé en 2008, DEGIRO est un courtier en ligne établi et de confiance lorsqu’on débute dans l’investissement en bourse.

Les frais de courtage sont particulièrement bas puisque leur offre est 100% en ligne.

Récompensée plus de 80 fois à l’international, cette société de courtage bénéfice d’un très bon service client, donne accès à 50 places boursières internationales et rend l’expérience client ergonomique et moderne.

Pour en savoir plus sur notre avis sur DEGIRO, ça se passe là-bas.

Logo carré DEGIROLogo carré DEGIRO
DEGIRO

DEGIRO est l'une des sociétés de courtage en bourse les plus populaires en France. Elle propose une offre 100% en ligne avec des tarifs de courtage particulièrement bas et a été récompensée plus de 65 fois à l'international pour leurs services et frais.

Trade Republic

Trade Republic c’est un peu le petit dernier à la mode dans le domaine du courtage en ligne. Extrêmement simple d’utilisation, la plateforme permet de placer facilement son argent en bourse.

Ce néocourtier pratique des frais vraiment bas ce qui rend l’investissement accessible et fluide mais surtout transparent et simple. La grille des tarifs est simple à comprendre et sans commissions variables.

Pour découvrir Trade Republic et ce qu’on en pense, vous savez où cliquer.

Logo Trade Republic carré
Trade Republic

Trade Republic vous permet d'investir dans des actions et des ETF du monde entier de manière rapide, facile, et sans frais cachés.

Attention

Le but de Moneylo, ce n’est pas de vous donner des conseils, et encore moins de vous dire quoi faire.

Les informations que l’on donne sont seulement données à titre informatif et général : c’est ensuite votre propre responsabilité de décider si les informations présentées sont pertinentes selon votre propre situation.

Nous ne donnons pas de conseils personnalisés. Pour vous faire accompagner selon votre situation précise, consultez un conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Emma Nübel, auteur de l'articleEmma Nübel, auteur de l'article
Emma Nübel

Emma Nübel est acribologue du web aka une rédactrice web SEO et copywriteuse qui choisit avec une extrême précision ses mots. Créatrice de la newsletter Féministe ton business, elle aime vulgariser certains concepts pour bousculer les pensées et les codes de l’entrepreneuriat. Pour Moneylo, elle met sa tonalité mordante au service d’un monde où parler d’argent n’est ni tabou, ni relou.

Vous aimerez aussi

Des termes de bourse écrits sur des PostItDes termes de bourse écrits sur des PostIt
Bourse
Apprendre à investir en bourse : le guide des débutants

Vous avez entendu parler de l'investissement en bourse plus d'une fois, et ça y est : vous vous...

Une personne déclare son PEA aux impôtsUne personne déclare son PEA aux impôts
Bourse
La fiscalité du PEA : tout ce que vous devez absolument savoir

Aujourd'hui, on va parler d'un sujet pas forcément captivant, mais pourtant très important : la...

Des documents d'ouverture de comptes d'investissementDes documents d'ouverture de comptes d'investissement
Bourse
Compte titre ou PEA : lequel faut-il choisir ?

Quand il s'agit de placer votre argent, vous avez le choix entre différents types de comptes sur...

Une femme en train de regarder des investissements ESGUne femme en train de regarder des investissements ESG
Bourse
L’investissement ESG : explications et bonnes pratiques

Ça y est, vous êtes convaincus qu’il est important pour vos projets futurs d’investir dès...

Avis sur le PEA de FortuneoAvis sur le PEA de Fortuneo
Bourse
PEA Fortuneo : avis & présentation de leur offre

On le répète souvent : le PEA est un produit pour placer son argent en bourse qui offre de nombreux...

Une femme en train de lire un livreUne femme en train de lire un livre
Bourse
L'investisseur Intelligent : avis & résumé d'un classique pour l'investisseur

Depuis la publication de la première édition en 1949, L'Investisseur Intelligent de Benjamin Graham...

Commentaires