Lazy investing une personne dans son litLazy investing une personne dans son lit

Beaucoup d'entre nous ont en tête une image déformée de l'investissement en bourse.

On pense que le seul moyen d'investir en bourse, c'est de "parier" sur des entreprises. De trouver le prochain Amazon. Le tout en suivant le cours des marchés derrière nos écrans en temps réel.

Le résultat ? Beaucoup de personnes pensent que placer leur argent sur les marchés n'est pas pour eux.

On a le sentiment de ne pas savoir quoi faire, de ne rien y comprendre, ou pire – l'impression qu'investir en bourse est bien trop risqué.

Mais le problème, c'est qu'investir en bourse n'a pas forcément à ressembler à ça.

Ne vous inquiétez pas : la bonne nouvelle, c'est qu'il existe de nombreuses façons d'investir sur les marchés sans y passer des heures chaque semaine, et tout en respectant votre capacité à prendre du risque.

C'est là que le lazy investing fait son entrée.

Dans cet article, je vous présente le concept du lazy investing, et comment il peut vous aider à atteindre vos objectifs financiers sans vous prendre la tête.

Le lazy investing : qu'est-ce que c'est ?

Le lazy investing (ou investissement paresseux en français) est une façon d'investir qui ne demande volontairement presque aucun effort à maintenir.

En d'autres termes, il s'agit d'une stratégie d'investissement passif. Vous investissez, puis vous laissez votre argent tranquille.

Le concept est assez simple (et pas de panique : on rentre dans le détail juste après) : vous choisissez des investissements que vous conservez pendant des années, avec seulement quelques ajustements à faire – en général une fois par an.

C'est une stratégie très intéressante pour vos investissements sur le long terme.

Le lazy investing en résumé
  • Une stratégie qui demande très peu d'efforts à maintenir
  • L'investissement passif de type lazy investing donne statistiquement de meilleurs bons résultats que l'investissement actif
  • Même si vous utilisez un portefeuille « paresseux », vous devez le rééquilibrer chaque année pour vous assurer de respecter votre plan
  • Adapté pour investir pour vos projets de long terme

Pourquoi faire du lazy investing ?

Venons-en au pourquoi du comment : pourquoi est-ce que je voudrais placer mon argent de manière paresseuse ? Est-ce que je n'aurais pas plutôt intérêt à essayer d'investir de manière active pour espérer gagner plus ?

Voici une explication de ce que vous avez à y gagner en vous laissant séduire par le lazy investing.

En bourse, tu as deux choix : t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement.

Benjamin GrahamÉconomiste, professeur et investisseur américain

Investissement actif vs. investissement passif : quelles différences ?

Il y a encore quelques dizaines d'années, tout ou presque était investissement actif. Vous pouviez globalement investir de deux manières :

👉 En sélectionnant vous-même les actions dans lesquelles vous voulez investir. Vous choisissez des entreprises, achetez et revendez aux moments que vous considérez comme opportuns, et "pariez" sur le futur des entreprises voire de l'économie en général. Résultat : vous perdez de l'argent près de 90% du temps . Aïe.

👉 En plaçant votre argent dans des fonds d'investissement. C'est-à-dire que vous confiez votre argent à une équipe de professionnel qui a un seul but : "battre les marchés". Expliqué simplement, ils veulent donc vous faire gagner plus que la moyenne.

Note

Battre les marchés veut dire espérer faire une performance meilleure (c'est-à-dire avoir un meilleur rendement) que le marché dans son ensemble.

La plupart des fonds d'investissement cherchent à battre un marché précis – par exemple, à faire mieux que le CAC40.

Certainement, confier son argent à des professionnels vous permettra d'obtenir de meilleurs résultats, pas vrai ? Aïe à nouveau. Plus de 85% des fonds obtiennent de moins meilleurs résultats que le marché sur le long terme. Par contre, 100% des fonds vous facturent des frais (parfois exorbitants) pour essayer. Certes, vous ne perdez pas, mais vous gagnez au final moins que la moyenne.

Quand des milliards de dollars sont gérés par des Wall Streeters qui facturent des frais élevés, ce sont généralement les gestionnaires des fonds qui récoltent des bénéfices démesurés, pas les clients.

Warren BuffettHomme d'affaires et investisseur américain

Et c'est justement cette situation qui a poussé d'excellents investisseurs, comme Jack Bogle, à se demander : pourquoi ne pas suivre le marché plutôt que d'essayer de le battre ?

La solution des ETF

Si les fonds d'investissement ne parviennent pas à faire mieux que le marché, pourquoi ne pas simplement suivre le marché ?

Vous avez de la chance : c'est justement ce que proposent les ETF, aussi appelés trackers.

Les ETF sont au cœur même du lazy investing. Ce sont des fonds d'investissement au fonctionnement un peu différent de ceux dont je vous parlais juste avant, car ceux-ci sont gérés de manière passive.

Leur but, ce n'est pas de battre les marchés (surtout si c'est pour ne pas y arriver...), mais de suivre simplement un marché.

lazy investing explication des ETF
Le fonctionnement des ETF, le meilleur allié d'une stratégie de lazy investing
Exemple

Imaginons que vous décidiez d'investir dans un ETF CAC 40. Cet ETF sera composé d'actions dans les 40 entreprises présentes dans le CAC 40.

Et logiquement, la performance de l'ETF sera similaire à la performance de l'indice (ici, le CAC 40).

Et le deuxième gros avantage, c'est que les frais pratiqués par les ETF sont généralement bien plus bas que les frais des fonds d'investissement classiques.

Logique : vous n'avez pas d'experts à payer pour essayer de "faire mieux", ce qui limite grandement les coûts. Et là ou les frais des fonds classiques sont généralement entre 1 et 2%, les frais des ETF sont en moyenne de 0,33% .

Enfin, étant donné que vous achetez un gros panier d'actions, vous avez bien plus de facilité à être diversifié plutôt que si vous n'achetiez que des actions de quelques entreprises.

Note

Je pratique moi-même le lazy investing. J'investi quasiment exclusivement dans des ETF (via Fortuneo et LINXEA ) que je laisse travailler tranquillement.

Je n'ai que deux choses à faire :

  • Un virement mensuel vers mon PEA pour y acheter mes ETF (ce n'est pas quelque chose que l'on peut automatiser pour l'instant – à la différence de mon assurance-vie)
  • Rééquilibrer mon portefeuille une fois par an (on détaille ce point plus bas)

Pourquoi consacrer du temps et de l'énergie à choisir le « bon » fonds géré activement si vous avez 85 % de chances de choisir le mauvais fonds ?

Vous pouvez acheter des ETF comme des actions, depuis un PEA, ou même depuis de nombreux contrats d'assurance-vie.

Concrètement, comment construire un portefeuille en lazy investing ?

Le but du lazy investing, c'est d'investir de l'argent régulièrement (un certain montant par mois).

Peu importe si les marchés sont en baisse, en hausse, en krach... Quand vous placez sur le long terme, peu importe pour vous si les marchés baissent de 30% si vous retirez votre argent dans 10 ans.

1
Choisir votre enveloppe fiscale

En France, pour investir votre argent, vous avez le choix entre 3 grandes enveloppes fiscales (c'est-à-dire des sortes de "types de comptes" sur lesquels vous allez laisser vos investissements) :

Vous pouvez en théorie acheter des ETF sur chacune de ces enveloppes. Mais attention : tous les établissements ne proposent pas forcément d'ETF dans leurs contrats.

Par exemple, de nombreux contrats d'assurance-vie ne vous donnent accès qu'à une poignée de fonds d'investissement gérés activement. Au contraire, les meilleures assurances-vie vous permettront d'investir dans une large sélection d'ETF.

En général, on recommande de profiter des avantages fiscaux offerts par le PEA et l'assurance-vie avant d'ouvrir un compte-titres. Mais tout dépend de votre situation et de vos objectifs.

Pour le PEA

PEA de Fortuneo

Fortuneo propose plusieurs offres de bourse, dont un PEA très intéressant aux tarifs attractifs et un excellent service client.

Pour l'assurance-vie

L'assurance-vie LINXEA Avenir

Le produit star de LINXEA : un contrat d'assurance-vie récompensé par la presse spécialisée, accessible dès 100 €. Sans frais d’entrée, de sortie ou d'arbitrage, vous profitez d'un contrat performant ET de frais parmi les plus bas du marché.

2
Déterminez votre allocation

Vous allez ensuite devoir définir la partie de votre investissement sur laquelle vous êtes prêts à prendre du risque (notamment via des ETF, qui sont exposés au marché des actions) et celle sur laquelle vous resterez conservateur.

D'une manière générale, plus votre projet est loin dans le temps (par exemple, préparer votre retraite quand vous avez la trentaine), plus vous pouvez envisager de prendre des risques. Mais tout dépend aussi de votre situation personnelle.

Vous pouvez donc selon votre situation placer une partie de votre épargne sur des fonds garantis, par exemple (comme le fonds euro d'une assurance-vie), et le reste sur des ETF.

Ensuite, vous devrez également choisir sur quels ETF investir.

De manière générale, plus l'indice que vous choisissez est large, plus vous êtes diversifiés. Les grands partisans du lazy investing peuvent recommander par exemple une allocation sur un ETF monde (comme MSCI World ) qui vous permet d'investir dans les plus grandes entreprises du monde entier. Mais rien de vous empêche de concocter quelque chose de différent.

3
Rééquilibrez votre portefeuille

Si vous ne vous y connaissez pas du tout en investissement et que le concept de rééquilibrage vous échappe complètement, pas de panique : voici une petite explication.

Vous avez décidé de votre allocation d'actifs à l'étape précédente. Le problème, c'est que vos investissements vont bouger : certains vont prendre de la valeur à une vitesse différente des autres.

Et votre répartition initiale, faite en pourcentage, va donc bouger également – et donc se déséquilibrer. Voici un exemple pour plus de clarté.

Exemple

Imaginons que vous ouvriez un PEA, dans lequel vous vous décidez de placer 1 000 €. Vous le placez de la manière qui suit :

  • 50% (500€) sur un ETF A
  • 30% (300€) sur un ETF B
  • 20% (200€) sur un ETF C

Il s'agit de votre allocation initiale.

Mais au fil du temps, certaines unités de compte vont prendre ou perdre de la valeur, à des rythmes différents.

Il est donc possible qu'au bout d'un an, vous vous retrouviez avec l'allocation suivante :

  • 80% sur l'ETF A
  • 10% sur l'ETF B
  • 10% sur l'ETF C

Imaginons que le fonds A soit bien plus risqué que les autres : vous êtes alors surexposé au risque par rapport à votre allocation initiale.

Rééquilibrer votre portefeuille revient à répartir à nouveau votre argent entre les différents fonds pour continuer de respecter votre allocation initiale.

Le rééquilibrage, c'est un peu comme faire la vidange sur votre voiture : c'est vraiment important de le faire régulièrement pour éviter les problèmes.

Certains établissements permettent de faire des rééquilibrages automatiques (comme l'assurance-vie Nalo , par exemple), mais ce n'est pas toujours le cas. Un bon réflexe est de rééquilibrer son portefeuille au moins une fois pas par an.

4
Sécuriser vos placements à l'approche de vos projets

Quand vous investissez sur le long terme, le risque n'est pas que les marchés chutent.

Si vous devez retirer votre argent dans 10 ans, peu importe si les marchés chutent demain pendant 3 mois : tant que vous ne sortez pas votre argent, vous ne perdez rien.

Le vrai risque, c'est que les marchés soient en baisse au moment de retirer votre argent.

Et les ETF restent risqués dans le sens où ils sont volatils : leurs hausses et leurs baisses peuvent être importantes. C'est pour ça qu'en approchant la date d'échéance de vos projets, vous devriez "sécuriser vos investissements". Très simplement, cela veut dire réduire la part d'actifs risqués dans votre portefeuille, et augmenter la part d'actifs sécurisés. Vous arbitrerez par exemple en revendant vos ETF pour placer l'argent sur un fonds euro.

Étant donné que le fonds euro ne sera pas impacté par une baisse des marchés, vous pourrez retirer votre argent sans risquer de devoir faire ce retrait quand la bourse est au plus bas.

Ici aussi, Nalo propose par exemple une sécurisation progressive de vos placements. Mais si vous gérez vos investissements vous-mêmes, ce sera à vous de faire cette sécurisation.

Nalo

Découvrez Nalo, le conseiller digital en investissements financiers qui propose une assurance-vie personnalisée pour faire fructifier votre patrimoine de façon simple et performante.

En résumé : les avantages et les inconvénients du lazy investing

Les avantages du lazy investing
  • Une stratégie passive
  • Il y a moins de chances que vous fassiez de mauvais choix basés sur vos émotions (revendre quand les marchés chutent, etc.)
  • Des frais bien plus bas que les fonds d'investissement gérés de manière active
  • Vous n'avez pas à passer des heures chaque semaine ou chaque mois à suivre vos investissements et décider des actions à prendre
  • Une possibilité de se diversifier bien plus importante
Les inconvénients du lazy investing
  • Vous devrez forcément passer un peu de temps à choisir les ETF sur lesquels investir
Attention

Cet article est uniquement destiné à l'information. Avant de prendre des décisions financières, consultez un (vrai) conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Finary - Mobile appFinary - Mobile app

Suivez vos investissements 👀
En seulement quelques clics

Chez Moneylo, on aime le simple et (très) efficace. Avec la plateforme Finary, vous pouvez suivre vos investissements et votre patrimoine en temps réel, depuis votre ordinateur ou votre smartphone. Comptes bancaires, PEA, assurance-vie, compte-titres, et même cryptos ou immobilier : tous vos placements sont regroupés au même endroit.

Commentaires