Une femme pleure en tenant de l'argent dans sa mainUne femme pleure en tenant de l'argent dans sa main

Aujourd'hui, je ne vais pas vous parler des choses que vous devriez faire avec votre argent.

Je vais plutôt passer en revue 5 erreurs que vous devriez absolument éviter. Et je vous les partage après m'être brûlé les ailes sur certaines d'entre elles...

Pourtant, changer de mentalité sur ces points m'a vraiment permis de passer au niveau supérieur dans mes finances personnelles, et de faire fructifier mon argent.

Voici donc ce que vous ne devriez jamais faire avec vos euros – en dehors de jeter vos billets dans la cheminée. 🔥

1
Choisir vos établissements financiers "par défaut"

Je parie que vous êtes un peu comme moi : vous n'avez pas passé vous-même des heures à rechercher le meilleur endroit pour ouvrir votre premier compte en banque.

Si vous êtes comme une grande partie d'entre nous, ce sont probablement vos parents qui sont allés eux-mêmes dans leur banque habituelle (ou n'importe quelle autre banque "traditionnelle") pour vous ouvrir votre premier Livret.

Puis quand vient l'âge d'avoir votre compte courant, vous l'ouvrez dans la même banque par simplicité. J'avais moi-même un compte en banque dans une banque traditionnelle pendant longtemps, que j'ai ouvert par défaut dans la même banque que mes parents.

Bien sûr, rester dans la banque de son enfance est facile. Mais c'est pourtant souvent loin d'être une bonne idée. Et pour plusieurs raisons.

Déjà, les frais pratiqués par les banques traditionnelles (type Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole...) sont souvent loin d'être avantageux. Beaucoup pratiquent encore des frais de tenue de compte ou de carte qui vous sont facturés tous les mois. Et les autres frais sont aussi en général loin d'être les meilleurs (comme les frais de paiement par carte à l'étranger, par exemple).

Aujourd'hui, il existe tellement d'alternatives aux banques traditionnelles qu'il serait vraiment dommage de s'en priver. Depuis que j'ai ouvert mon compte Boursorama Banque , tout est devenu bien plus simple à gérer de mon côté, et j'ai facilement économisé plus de 100 € par an.

Économiser sur votre compte bancaire oui, mais pas seulement

Le deuxième problème à mon sens, c'est ce que votre banquier va vous proposer en termes de produits autres que votre compte en banque. Beaucoup d'entre nous ont encore tendance à aller voir notre banquier quand on cherche à placer nos économies au-delà d'un compte bancaire.

Le problème, c'est que c'est souvent une très mauvaise idée.

Le banquier ne peut vous proposer que des produits "maison", c'est-à-dire des produits créés et/ou proposés par la banque en elle-même. Et ces produits sont généralement très loin d'être avantageux.

Qu'il s'agisse d'assurances-vie bourrées de frais ou de PEA aux tarifs exorbitants, les produits bancaires sont aujourd'hui encore franchement à la ramasse.

Et on parlait des banques avant, mais il en va de même pour les produits que vous ouvrez dans le même établissement que vos parents ou vos proches sans comparer.

J'avais moi-même ouvert une assurance-vie chez le même courtier que mes parents... pour me rendre compte des années plus tard qu'il s'agissait en réalité d'un très mauvais contrat. Et qu'il existait aujourd'hui des dizaines d'excellentes assurances-vie bien plus avantageuses.

Et si on a l'habitude de comparer sur le web pour pas mal d'achats, on n'a pas encore ce réflexe pour les produits financiers, ce qui est extrêmement dommage. D'autant plus que les courtiers en ligne proposent aujourd'hui de bien meilleurs produits que les banques.

L'assurance-vie LINXEA Avenir

Le produit star de LINXEA : un contrat d'assurance-vie récompensé par la presse spécialisée, accessible dès 100 €. Sans frais d’entrée, de sortie ou d'arbitrage, vous profitez d'un contrat performant ET de frais parmi les plus bas du marché.

2
Trop attendre avant d'investir

Beaucoup d'entre nous attendent le "bon moment" pour commencer à investir notre argent.

Vous vous dites peut-être que vous ne gagnez pas encore assez. Ou que ça ne semble pas être le bon moment après avoir entendu des experts annoncer le prochain krach à la télé.

Pourtant, commencer tôt est probablement la meilleure chose que vous puissiez faire. Et pas besoin de placer des centaines d'euros tous les mois pour commencer.

Commencer tôt vous permet déjà de profiter de ce que l'on appelle la magie des intérêts composés.

Les intérêts composés sont la plus grande force de tout l'univers.

Albert Einstein

Les intérêts composés, ce sont des intérêts que vous gagnez sur vos intérêts. L'un des grands avantages des intérêts composés, c'est que même de toutes petites sommes placées tôt peuvent devenir très conséquentes sur le long terme.

Exemple

Imaginions que vous avez 100 €, et placez votre argent à 5% d'intérêts. Vous aurez :

  • Année 1 : 100 €
  • Année 2 : 105 € (100 x 1,05)
  • Année 2 : 110,25 € (105 x 1,05)
  • Année 3 : 115,76 € (110,25 x 1,05)
  • Année 4 : 121,55 € (115,75 x 1,05)
  • Année 5 : 127,63 € (121,55 x 1,05)

Les intérêts de chaque année sont ajoutés au montant qui rapporte des intérêts l'année suivante. C'est ce qu'on appelle les intérêts composés.

Et quand on parle de magie, c'est parce que ces intérêts ont un effet boule de neige.

Par exemple, imaginons que vous décidiez de placer 5 000 € quand vous avez 25 ans sur un placement avec un rendement 7% par an (rendement moyen annuel de la bourse).

Quand vous aurez 65 ans, vous aurez la somme rondelette de 74 000 € sur votre compte. Et ce sans ne jamais rien placer d'autre que ces 5 000 € ! Magique, on vous dit. 🪄

Mais cela ne veut pas non plus dire qu'il est trop tard si vous êtes déjà dans la quarantaine ou la cinquantaine. L'essentiel, c'est de se lancer.

Note

Certains comptes, comme l'assurance-vie et le PEA, vous permettent de profiter d'avantages fiscaux au bout d'un certain nombre d'années après l'ouverture de votre contrat.

Ce qui compte, ce n'est donc pas les versements que vous y faites, mais quand vous ouvrez votre compte.

C'est pour ça que l'on vous conseille fortement de "prendre date", c'est-à-dire d'ouvrir un compte maintenant, même pour n'y déposer que le minimum demandé pour l'ouverture, afin de déclencher le compteur des avantages fiscaux.

Pour l'assurance-vie, on vous recommande particulièrement LINXEA Avenir  qui a l'une des offres les plus intéressantes du marché.

Oubliez aussi l'idée qu'il y a un "bon moment" pour rentrer en bourse en attendant que les marchés soient "favorables". Personne (même les meilleurs investisseurs) ne peut prédire les marchés. Le tout, c'est de commencer.

3
Le perdre dans des crédits à la consommation

Les instituts de crédits sont très bons pour vous faire croire que souscrire à un crédit à la consommation est une bonne idée. Que vous "méritez" ces vacances au bord de l'eau, ou ce tout nouveau smartphone.

Mon point de vue est différent : personne ne "mérite" de s'endetter.

Les crédits à la consommation sont généralement une très mauvaise idée. Et pour de nombreuses raisons, dont les plus importantes sont :

  • Ils vous encouragent à vivre au-dessus de vos moyens. Je ne vais pas trop développer ce point car on en reparle au numéro 5 de l'article, mais les crédits vous incitent à dépenser pour des choses que vous ne pouvez pas vous permettre d'acheter.
  • Ils vous coûtent de l'argent. On a l'impression que les crédits sont "gratuits" – voire que l'on a fait une bonne affaire en y souscrivant. C'est tout l'inverse. Prendre un crédit a un prix. Et plus le taux d'intérêt est élevé, plus ce prix est important. Vous payez donc plus cher quelque chose que vous ne pouviez déjà pas vous permettre d'acheter à la base. Cet argent, c'est aussi de l'argent que vous n'aurez pas à dépenser pour vos prochains achats. Et c'est comme ça qu'on se retrouve dans la spirale des crédits à la consommation.

Évitez les prêts personnels et crédits à la consommation comme la peste, et vos finances s'en porteront bien mieux.

4
Ne pas savoir où part votre argent

Fermer les yeux sur vos dépenses est le meilleur moyen de jeter de l'argent par les fenêtres tous les mois.

Vous devriez toujours savoir combien d'argent vous dépensez, combien d'argent vous gagnez, et quels sont vos objectifs financiers.

Pour ça, tenir un budget est un excellent moyen de savoir ce qui se passe avec votre argent et combien d'argent vous avez réellement.

D'autant plus que tenir un budget aujourd'hui ne ressemble plus du tout à ça :

Il existe plein d'excellents logiciels et applications pour tenir votre budget facilement. Créer mon premier budget a véritablement changé la donne dans ma situation financière, et je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui si je n'avais jamais décidé de franchir ce cap.

Alors quand vous aurez un peu de temps libre, servez-vous un verre de vin (ou de kombucha) et créez votre premier budget. Vos finances vous diront merci.

5
Ne vivez jamais au-dessus de vos moyens

L'un des principes les plus importants d'une bonne santé financière, c'est de vivre en dessous de vos moyens – et pas au-dessus.

Vivre en dessous de vos moyens, c'est dépenser moins que ce que vous gagnez. En d'autres termes, il vous reste de l'argent à la fin du mois. Vous avez la possibilité de mettre de l'argent de côté, ne serait-ce qu'un peu. Vous n'aurez pas à vous endetter pour vos dépenses, car vous construirez petit à petit votre épargne.

Épargner et investir devraient être parmi vos plus grandes priorités. Non pas pour avoir un joli chiffre sur votre compte en banque, mais tout simplement car c'est de l'argent dont vous aurez besoin pour réaliser vos projets futurs. Ne pas mettre de côté aujourd'hui, c'est vous mettre dans une situation délicate demain.

Quand vous vivez en dessous de vos moyens, vous pouvez gérer sans problème n'importe quelle urgence financière, financer vos rêves, épargner pour vos vieux jours... Vous gagnez du contrôle sur votre vie plutôt que laisser votre argent dicter ce que vous pouvez faire ou non.

Et ici aussi, l'essentiel, c'est de commencer. S'il vaut mieux épargner 200 € par mois que 50 €, mieux vaut aussi épargner 50 € que 0 €. Vous pourrez ensuite augmenter ce montant plus tard quand vous en aurez les moyens.

Commentaires