Une femme se renseigne sur la banque en ligne éthiqueUne femme se renseigne sur la banque en ligne éthique
Cet article contient des liens affiliés. En savoir plus

L’argent que l’on place à la banque pollue... beaucoup. C’est indéniable. C’est pour cette raison que les banques éthiques en ligne ont le vent en poupe et qu’il est temps de vraiment les prendre en considération lorsque l’on souhaite réduire son empreinte carbone.

Les gestes individuels c’est très bien. Ils peuvent être une porte d’entrée à la prise de conscience des actions à mener contre le réchauffement climatique. Mais il ne faut pas oublier que certaines actions polluent bien plus que d’autres, et que l’échelle n’est pas la même.

Changer d’établissement pour se tourner vers une banque verte et responsable, avoir un régime végétarien ou réduire drastiquement ses vols en avion aura bien plus d’impact que simplement viser le zéro déchet.

Les deux ne sont pas du tout incompatibles, mais lorsque l’on cherche à réduire ses émissions carbone, c’est important de questionner ce que les banques font de notre argent.

Face à la multitude d’offres de finances vertes qui existe et le greenwashing qui peut vite surgir, comment choisir une banque en ligne éthique ?

Voici notre comparatif de banques écologiques pour vous aider à choisir.

Qu’est-ce qu’une banque éthique ?

On imagine souvent qu’une banque éthique, c’est la même chose qu’un établissement bancaire qui se dit vert ou responsable. Pourtant il existe des différences entre les deux.

Une banque éthique ne cherche pas le profit et le rendement à tout prix. Les produits qu’elles financent avec votre argent sont responsables sur le plan environnemental mais font aussi du bien sur l’aspect social.

Une banque verte quant à elle va financer seulement des projets qui ont un impact positif pour l’environnement. La dimension sociale ou encore locale est moins mise en avant.

Pour plus de compréhension, nous allons utiliser banque éthique pour désigner les structures qui visent à décarboner l’épargne des Français et des Françaises grâce à une vraie réflexion sur l’impact de leur argent.

Pour se catégoriser comme telles, ces banques doivent cocher un ou plusieurs des 4 critères suivants :

  • Financer des projets écologiques et/ou solidaires pour réduire l’empreinte carbone et renforcer le tissu social local.
  • Investir dans des entreprises considérées elles aussi comme éthiques pour montrer l’exemple. Ces dernières suivent les pratiques qui répondent aux critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance).
  • Refuser de donner de l’argent à des projets polluants ou qui ne respectent pas une certaine éthique. C’est ce que l’on appelle la politique d’exclusion sectorielle. Ce refus peut se faire car le projet pollue l’environnement ou entrave les droits humains fondamentaux, par exemple.
  • Mettre la transparence au cœur de leurs valeurs concernant leurs investissements. Cela permet à la clientèle de constater si le discours de l’établissement est aligné ou du pur greenwashing.

Banque éthique vs. banque classique : les différences

En 2019, l’OXFAM a sorti une étude qui met en évidence que notre principale source d’émissions de CO2 : c’est notre argent. Et plus précisément, ce sont les banques chez qui on place son précieux flouz’.

Cette étude montre qu’en 2018 :

  • 1 € chez Société Général émettrait indirectement 390 grammes de CO2 / an.
  • 1 € chez BNP émettrait 383 grammes de CO2 / an.
  • 1 € chez le Crédit Agricole émettrait 315 grammes.

Les Amis de la Terre ont sorti un rapport qui pointe du doigt le fait que l’empreinte carbone des banques françaises représente 4,5 fois les émissions de gaz à effet de serre de la France ! C’est énorme.

Pourquoi est-ce que l’argent à la banque pollue ?

Tout simplement parce que l’argent qui est dans votre épargne est utilisé par nos chères amies les banques pour financer des choses pas très folichonnes comme les énergies fossiles (pétrole et charbon notamment).

Les établissements éthiques et responsables n’investissent pas dans ses secteurs lucratifs mais très nocifs. Les banques alternatives ont a cœur d’encourager les projets humains, solidaires, sociaux qui font du bien à la terre et aux autres. Et ça, ça change tout.

Note

Attention au greenwashing. Il ne suffit pas de dire que l’on est éthique ou responsable si derrière les actions ne suivent pas.

Vous voulez un exemple ?

La carte écoresponsable du Crédit Mutuel qui en était tellement fier qu’ils ont décidé d’imprimer des affichages publicitaires pour l’annoncer sur les abris bus. Ce “geste pour la planète” a vite été tourné en dérision quand on sait que ce n’est pas la carte en tant que telle qui pollue mais ce que l’établissement fait de l’argent de ses client·es, que ça soit sur leur compte-courant ou leur épargne.

Une banque en ligne éthique c’est donc avant tout une banque qui met au cœur de ses valeurs la réduction de l’empreinte carbone de sa clientèle mais aussi de ses établissements. L’engagement envers la biodiversité et les autres est fort et la volonté de faire changer les choses doit être réelle.

Les avantages et les limites d’une banque éthique

Les avantages à choisir une banque éthique sont indéniables. Malheureusement, il existe encore des freins ou des points de doute sur la véracité des engagements.

Les avantages de choisir une banque éthique

Lorsque vous mettez votre argent dans un établissement responsable, vous œuvrez pour un futur financier plus conscient.

  • Vous participez à des projets utiles socialement.
  • Vous savez exactement ce que finance votre argent.
  • Vous vous engagez pour le bien commun, à l’échelle locale, nationale ou internationale.
  • Vous soutenez les initiatives contre le réchauffement climatique.

Les limites

Pour autant, tout n’est pas tout vert dans le secteur bancaire.

Les banques éthiques, qu’elles soient en ligne ou non, ne sont pas (encore) adoptées en masse pour plusieurs raisons :

  • Il y en a peu sur le marché français.
  • Le fait qu’elles soient en ligne rend souvent impossible les dépôts, les retraits ou encore la possibilité de payer avec un chéquier. Et ne parlons pas des frais à l’étranger.
  • Aucune d’elle ne propose tous les besoins en termes de produits financiers (épargne, compte commun, crédit…). Il faut donc combiner banque traditionnelle et responsable lorsque l’on souhaite faire un crédit, ouvrir un compte en commun, avoir accès à certains produits d’épargne ou investir…
  • Elles sont souvent plus chères que les banques traditionnelles avec des frais bancaires plus élevés.
  • Elles sont très souvent dépendantes à de grosses structures qui elles ne sont pas du tout respectueuses des critères ESG.

Depuis le début de l’article on parle de banque éthique pour plus de compréhension. Sauf qu’en réalité ce ne sont pas des établissements de crédits. Techniquement elles ne peuvent pas se nommer “banques”.

Ces banques vertes en ligne sont donc obligées d’être dépendantes de gros établissements de crédits, qui elles, ne proposent pas uniquement des investissements ESG et n’utilisent pas toujours les euros de leurs clients de manière responsable.

Quelle banque éthique choisir : notre comparatif

Pour choisir un établissement bancaire qui soit vraiment engagé, il y a plusieurs choses à regarder :

  • Est-ce que ses engagements sont concrets ? Où va votre argent ? La transparence sur ces questions est-elle totale ?
  • Quel est son engagement écologique et/ou social ?
  • Quelle est la responsabilité sociale de la banque ?

Alors, quelle banque en ligne éthique choisir ?

Hélios : la néobanque française

Hélios, on en entend de plus en plus parler lorsque l’on cherche une banque écologique. Et pour cause, elle finance uniquement des projets écologiques et éco-responsables.

De plus, elle sort un rapport d’impact chaque année pour connaître l’empreinte carbone de votre argent. Le MoralScore (une application qui décrypte le dessous des entreprises et analyse leurs valeurs, leur éthique et leur impact) lui donne la très bonne note de 85/100.

Ses avantages
  • Une carte de paiement en bois
  • Un compte en commun
  • Un compte épargne à venir
  • Un compte jeune
Ses inconvénients
  • Un IBAN allemand car elle est associée à Solarisbank
  • Aucune possibilité de crédit, que ce soit pour la consommation ou un crédit immobilier
Logo banque verte écologique Helios
Helios

Vous ne voulez plus que votre argent à la banque finance l’extraction pétrolière, l'élevage intensif ou encore les pesticides chimiques ? Helios, c'est le compte courant qui vous permet de ne plus laisser votre argent financer les industries polluantes. Il vous permet de soutenir des projets qui accélèrent la transition écologique, dans le respect de l'environnement, sans effort.

GreenGot : la petite dernière

GreenGot vient tout juste de se faire une place sur le marché des banques éthiques en ligne. Pourtant, elle n’a rien a envier aux autres.

Dès l’ouverture du compte, on peut voir les projets écologiques et responsables qui sont financés par notre argent. Les investissements de l’établissement sont transparents et le dépôt est garanti jusqu’à 100 000 €.

Ses avantages
  • Une carte de paiement en bois
  • Un compte épargne à venir
  • Un IBAN français
Ses inconvénients
  • Pas de compte en commun
  • Pas de crédits aux particuliers
  • Pas de compte jeune

L’établissement associé reste le Crédit Mutuel Arkea, une structure bancaire qui fait tout de même attention à son impact social par rapport à d’autres.

OnlyOne : le compte qui se veut être à impact positif

OnlyOne est un compte qui se veut être à impact positif. Initié par la Société Générale, cela peut faire sourire car ce n’est pas la banque la plus engagée sur les questions environnementales, mais passons.

Expliquant que chaque euro peut devenir une bonne action, OnlyOne est surtout intéressant pour son “éco-coach” qui calcule l’empreinte carbone de vos dépenses et vous envoie un bilan carbone mensuel, trimestriel ou annuel.

Ses avantages
  • Financement de projets écologiques et solidaires
  • Redistribution de 10 % de son chiffre d’affaires à UnitLife
  • IBAN français
  • Son éco-coach
  • La création d’une Place Impact où les services éco-responsables des partenaires sont répertoriés pour épargner et investir
  • Un compte étudiant
Ses inconvénients
  • Son association avec Société Générale
  • Le manque de compte épargne ou compte commun

La Nef : la pionnière

Les deux prochaines banques ne sont pas des banques éthiques en ligne ou des néo-banques à proprement parler. Mais on juge intéressant de vous les présenter car ce sont des pionnières en la matière et des établissements bancaires qui vous permettent réellement de dépolluer votre argent.

La Nef existe depuis plus de 30 ans. C’est une banque éthique coopérative, c’est à dire que ses membres sont aussi des sociétaires et peuvent participer aux décisions. C’est un établissement qui permet de faire des crédits, c’est donc une banque en tant que telle, qui n’est pas rattachée à une structure plus grosse et polluante.

Ce modèle alternatif mise tout sur la transparence et les investissements faits avec l’argent des bénéficiaires ne sont jamais cachés car tous les projets financés sont rendus publics.

Ses avantages
  • Crédits aux particuliers et aux professionnel·les
  • Compte épargne
  • Pas d’établissement associé, c’est un établissement à crédit et donc une “vraie” banque
  • Rapidité pour l’ouverture d’un compte
Ses inconvénients
  • Pas de compte courant ou de compte en commun
  • Pas de moyen de paiement ou de livret A
  • Virement SEPA payant

Si vous souhaitez changer de banque pour vous tourner vers une alternative éthique, le choix peut être rude.

Entre celles qui ne proposent pas d’épargne, les autres qui n’ont pas de livret, de possibilité d’épargne, d'investissement écologique ou de carte bancaire ou de retraits, les banques éthiques en ligne ont du mal à se faire une place face aux grandes banques.

Crédit Coopératif

Le Crédit Coopératif reste une banque éthique intéressante puisque c’est une banque coopérative française née en 1893. Même si elle est associée à l’organisme BPCE, ses engagements alternatifs restent sincères.

Par exemple, elle propose à ses clients - qui deviennent sociétaires - de choisir certains types de financements qu’elle réalisera avec ses fonds. De plus, cette banque a mis en place une clause d’exclusion. Impossible pour elle de financer des activités liées au fossile, au nucléaire et ainsi de suite.

Elle propose également une carte bancaire solidaire où :

  • Lors de la souscription, elle donne 3 € à l’association du choix de la cliente ou du client
  • Pour chaque retrait dans un de ses distributeurs, elle reverse 12 centimes à cette même association
Ses avantages
  • Compte en commun
  • Compte jeune
  • Compte pour épargner
  • Possibilité de faire des crédits aux particuliers
  • Carte bancaire solidaire
Ses inconvénients
  • Fait partie du groupe BPCE
  • Certains client·es reprochent un manque de transparence sur certains investissements

Vous souhaitez que votre argent agisse pour le bien commun et l’environnement ? Le choix est vaste parmi les banques éthiques en ligne. Mais ce n’est pas le seul levier d’action.

Vous pouvez également décider d’investir responsable ou de privilégier les investissements ESG. N’oubliez pas, toutes les actions comptent, surtout celles qui concernent votre argent.

Attention

Le but de Moneylo, ce n’est pas de vous donner des conseils, et encore moins de vous dire quoi faire.

Les informations que l’on donne sont seulement données à titre informatif et général : c’est ensuite votre propre responsabilité de décider si les informations présentées sont pertinentes selon votre propre situation.

Nous ne donnons pas de conseils personnalisés. Pour vous faire accompagner selon votre situation précise, consultez un conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Emma Nübel, auteur de l'articleEmma Nübel, auteur de l'article
Emma Nübel

Emma Nübel est acribologue du web aka une rédactrice web SEO et copywriteuse qui choisit avec une extrême précision ses mots. Créatrice de la newsletter Féministe ton business, elle aime vulgariser certains concepts pour bousculer les pensées et les codes de l’entrepreneuriat. Pour Moneylo, elle met sa tonalité mordante au service d’un monde où parler d’argent n’est ni tabou, ni relou.

Vous aimerez aussi

Une femme avec une boule de neige dans les mainsUne femme avec une boule de neige dans les mains
Épargne
Rembourser ses crédits avec la méthode boule de neige

Vous avez peut-être le souvenir de construire une boule de neige quand vous étiez enfant (ou même...

Devenir riche : un signe dollar lumineuxDevenir riche : un signe dollar lumineux
Épargne
5 façons de penser à adopter pour devenir riche

Notre façon de penser joue un rôle bien plus important dans la réalisation de nos objectifs...

Des pièces pour faire des économiesDes pièces pour faire des économies
Épargne
Faire des économies : 21 astuces simples (et efficaces)

Quand il s'agit de faire des économies, on est tous remplis de bonnes intentions. On se dit que si...

Un chien faisant des cours en ligne sur un ordinateurUn chien faisant des cours en ligne sur un ordinateur
Épargne
Cours en ligne : les 8 meilleurs sites de MOOC

Ces dernières années, les cours en ligne sont devenus de plus en plus populaires, et le nombre de...

Des pièces et billets sur une tableDes pièces et billets sur une table
Épargne
Comment économiser avec un petit salaire : 7 conseils

Économiser quand on a un petit salaire peut sembler être un vrai challenge. Mais pourtant, faibles...

Un ordinateur avec internetUn ordinateur avec internet
Épargne
Gagner de l'argent sur internet : 7 (vraies) méthodes

Combien de fois avez-vous déjà aperçu un pop-up publicitaire qui vous promet une méthode...

Commentaires