Des personnes s'échangent de l'argent

Bonne dette et mauvaise dette : quelle différence ?

30 juillet 2020

On a souvent l’impression que le sujet du crédit et de la dette est mal perçu dans le monde des finances personnelles.

Et il y a une bonne raison : quand on parle d’éducation financière, le but est de vous apprendre à mieux gérer votre argent – pas à dépenser de l’argent que vous n’avez pas (et que vous devrez rembourser… plus intérêts).

Pourtant, certains experts en finances personnelles affirment qu’il existe en réalité deux types de dettes.

Les bonnes dettes, et les mauvaises dettes.

Et c’est un sujet très discuté… et aussi très controversé. L’Octogone des finances, en quelque sorte.

En résumé, certains crédits, dont la finalité est de vous aider à avancer vers vos objectifs financiers, seraient intéressants à avoir. Tandis que d’autres ne feraient que mettre un frein à vos objectifs, mais aussi à votre sécurité financière.

Mais tout n’est pas aussi simple pour autant.

Dans cet article, nous vous détaillons les différents types de dettes et comment réussir à les reconnaitre et les utiliser au mieux… ou carrément les éviter.

Qu’est-ce qu’une mauvaise dette ?

En général, on considère déjà qu’une dette est mauvaise lorsqu’elle sert sert à financer des choses qui peuvent être consommées.

En résumé, chaque vous que vous entendez les mots « crédit à la consommation », « prêts personnels » et « crédits renouvelables »… fuyez.

C’est par exemple le cas du crédit voyage, que les sociétés de crédits essayent de vous vendre pour vous aider à payer vos « vacances de rêve » (qui risquent de rendre votre situation financière un cauchemar pour les mois à venir).

Ne vous endettez jamais pour payer des vacances – surtout des vacances que vous ne pouvez pas vous permettre de payer.

Et contrairement à ce qu’on peut penser, c’est aussi le cas des crédits auto. Qui ne sont au final rien de moins que des prêts personnels qui vous servent à acheter quelque chose qui va perdre énormément de valeur dès que vous allez sortir du parking du concessionnaire.

(Sauf, bien-sûr, si il s’agit d’acheter par exemple une petite voiture pas chère dont vous auriez absolument besoin pour garder ou trouver un travail qui vous permettra de gagner de l’argent.)

Car beaucoup ignorent à quel point les crédits à la consommation portent vraiment préjudice à votre santé financière. Et pour plusieurs raisons.

Des intérêts… beaucoup d’intérêts

Premièrement, vous finissez par payer ce que vous avez acheté beaucoup plus cher que son coût initial à cause des intérêts qui vont vous être facturés.

Par exemple, si vous voulez financer une télévision avec un crédit à la consommation, avec le montant des intérêts et/ou autres frais que vous allez payer chaque mois, vous pouvez finir par payer votre télévision parfois des centaines d’euros plus cher que son prix initial.

C’est cher payé pour regarder Les Marseillais à Cancun en haute définition.

Plus votre taux d’intérêt est élevé, et plus votre durée de remboursement est longue, plus vous allez payer des intérêts élevés.

Pour éviter tout ça, attendez d’avoir mis assez d’argent de côté pour pouvoir vous acheter ce qui vous fait envie au lieu de prendre un crédit.

Du stress et de l’instabilité

Deuxièmement, l’endettement peut vous donner beaucoup de stress. Et il est facile de ne pas s’en rendre compte sur le moment, quand on est dans l’euphorie de notre nouvel achat…

Et c’est d’autant plus le cas quand vous n’êtes déjà pas à la base dans une situation financière stable. Mais bien-sûr, paradoxalement, c’est souvent quand vous êtes dans ce genre de situation que vous allez vouloir prendre un crédit.

C’est comme ça que les établissements de crédits profitent des personnes qui sont peu éduquées financièrement et dans une situation délicate. Et vous continuez malheureusement à les enrichir chaque fois que vous prenez un nouveau crédit.

Et en cas de n’importe quelle autre urgence financière ou problème qui puisse arriver et qui vous empêche de rembourser vos mensualités comme prévu, c’est tout un monde de galère qui s’ouvrent à vous.

Et ça arrive beaucoup plus souvent que vous ne le pensez.

D’autres projets qui passent à la trappe

Enfin, avoir des crédits vous empêche inévitablement d’atteindre d’autres objectifs financiers.

Le fait de devoir rembourser des intérêts, souvent très élevés pour les crédits à la consommation, limite l’argent que vous aurez de disponible pour autre chose.

Et pas seulement pour un fonds d’urgence ou pour garantir un petit coussin de sécurité en cas de problème, mais aussi pour d’autres choses importantes pour vous comme ce voyage que vous avez toujours voulu faire, ou pour des cadeaux de Noël, ou pour des projets qui vous tiennent à coeur.

Plus vous accumulez de dettes, plus vos mensualités seront élevées et moins vous devrez dépenser pour tout le reste.

Avant de prendre un crédit, demandez-vous s’il va vous aider à atteindre vos objectifs financiers, ou vous en éloigner.

En résumé

En résumé, la différence entre une bonne dette et une mauvaise dette est que la bonne dette va vous servir à financer ce qu’on appelle un actif, tandis que la mauvaise dette est utilisée pour acheter des passifs.

Un actif est quelque chose que vous possédez et qui vous fait gagner de l’argent. Pensez à un appartement en location dont vous récupérez les loyers tous les mois.

Un passif, à l’inverse, vous fait perdre de l’argent. C’est par exemple le cas d’une voiture, qui va déprécier avec le temps (c’est à dire perdre de sa valeur).

Si vous envisagez de souscrire à des crédits car vous êtes dans une situation très délicate et que vous n’arrivez simplement pas à joindre les deux bouts, renseignez-vous d’abord sur les site Mes-allocs.fr qui propose une section sur les aides financières d’urgence.

Qu’est-ce qu’une bonne dette ?

Encore une fois, le sujet de la dette est assez controversé. Et certains grands acteurs du milieu des finances personnelles n’hésitent pas à faire part de leur opinion selon laquelle toutes les dettes seraient mauvaises.

Même si c’est pour s’acheter un actif, comme une résidence principale.

C’est par exemple le cas de Dave Ramsey, un businessman américain qui a aidé des dizaines de milliers de familles à sortir de la dette.

Mais en prenant un peu de recul, on comprend vite que tout n’est pas si simple. Et on ne peut pas nier que dans certains cas, un crédit peut faciliter votre vie financière plutôt que l’empirer.

Et s’il existe vraiment une bonne dette, ce sera dans tous les cas une dette dont la finalité est de vous rendre plus riche.

C’est-à-dire qu’une fois vos crédits remboursés, vous vous retrouvez dans une meilleure situation que si vous n’aviez pas pris ces crédits.

Déjà, cela signifie que vous avez contracté de la dette pour acheter quelque chose qui va augmenter en valeur, et qui pourra contribuer à votre santé financière globale. Ce qui peut être parfois difficile à définir.

Mais en général, quand on parle de bonne dette, voici quelques exemples :

  • Un investissement locatif : Acheter une maison ou un appartement à louer
  • Financer ses études pour travailler dans un domaine dont le salaire est assez important
  • Acheter une maison peut aussi être considéré comme une bonne dette. Étant donné que la valeur des maisons s’apprécie généralement, le prêt hypothécaire que vous souscrivez pour la payer peut valoir le coup.
  • Lancer un business ou monter son entreprise.

Là ou il faut faire attention, c’est que dans tous ces cas, le gain n’est jamais garanti. Ce qui est aussi l’une des raisons pour lesquelles Dave Ramsey est contre les crédits.

Par exemple, même si le prix de l’immobilier à tendance à augmenter, ce n’est pas systématiquement le cas. Et la crise financière de 2008 nous l’a effectivement bien montré.

De même, financer une école pour vos études augmente vos chances de décrocher un emploi avec un salaire important à la fin, mais rien n’est garanti non plus.

Il y a donc une partie de spéculation dans les bonnes dettes.

Le tout est de prendre la décision consciemment, en toute connaissance de cause, dans le cadre d’un plan financier solide et seulement si votre situation financière actuelle vous le permet. C’est-à-dire :

  • Vous avez une bonne situation financière au global (pas de crédits à la consommation, un bon fonds d’urgence, …) et un bon contrôle de vos dépenses
  • Une éducation financière solide, c’est-à-dire comprendre dans quoi vous vous embarquez et les produits financiers que vous aller choisir (est-ce que vous pouvez expliquer son fonctionnement clairement et en détail à voix haute à quelqu’un d’autre ?), et comprendre les conséquences potentielles de ces actions

➡️ Lire aussi : Rembourser ses crédits avec la méthode boule de neige

Dans tous les cas, vous devriez toujours faire attention à ne pas trop vous endetter. Même si c’est pour des « bonnes dettes ». Sinon, votre santé financière globale sera aussi impactée.

En résumé, pour savoir si une dette est bonne ou non, posez-vous la question suivante : « Est-ce que j’ai de bonnes chances de gagner plus que ce que j’ai perdu ? »

Et surtout, sachez que ce n’est pas parce qu’une catégorie de dettes est définie comme « bonne » que c’est forcément une bonne idée pour vous de la prendre.

Tout dépend de votre situation financière, de vos envies, et de votre plan financier au global. Par exemple, ce n’est pas toujours une bonne idée d’acheter une maison. Beaucoup de facteurs sont à prendre en compte.

Lire aussi

Laisser un Commentaire