Les vacances, ça fait plus ou moins rêver tout le monde.

Soleil et plages de sable fin, ou aventures en montagne : elles sont pour beaucoup des périodes incontournables de l'année et une occasion en or de se détendre.

Mais parfois, quand on n'a pas le contrôle total sur ses finances, les vacances font partie des dépenses qu'on ne peut pas vraiment se permettre.

Et à cause au marketing émotionnel des sociétés de crédits, on peut vite être tenté de demander un petit prêt pour se payer de bonnes vacances.

Après tout, on l'a bien mérité, pas vrai ?

Comme beaucoup de monde, j'adore voyager et partir en vacances. Mais je ne souscrirais personnellement jamais à un crédit voyage pour les financer.

Et je vous déconseillerai également de le faire.

Dans cet article, je vous présente le crédit voyage, son fonctionnement, et son impact sur votre budget et vos finances personnelles au global.

Comment fonctionne un crédit voyage ?

Concrètement, le crédit voyage n'est en fait ni plus ni moins qu'un crédit à la consommation .

Il fait partie de la catégorie des "prêts personnels non affectés". Ce qui, en langage simple, veut dire que vous pouvez utilisez les sommes que vous avez empruntées comme vous le souhaitez. Vous n'aurez pas à justifier dans quoi vous avez dépensé cet argent.

Et comme pour les autres crédits à la consommation, vous remboursez ensuite votre prêt en versements mensuels fixes sur une période qui sera déterminée au moment où vous y souscrivez.

L'acceptation de votre crédit voyage et son taux d'intérêt vont eux dépendre de plusieurs facteurs, comme l'organisme prêteur, votre capacité de remboursement (revenus, situation professionnelle...), etc.

En résumé, il ne s'agit ni plus ni moins qu'un emprunt que vous allez faire pour financer votre voyage (c'est-à-dire un endettement), sur lequel viendront bien-sûr se greffer un taux d'intérêt et autres frais.

Et c'est justement là le problème...

Le crédit voyage a-t-il vraiment des avantages ?

Comme je vous le disais plus haut, le taux d'intérêt de votre crédit voyage va dépendre de plusieurs facteurs.

Mais en général, les taux d'intérêts sur ce type de prêt sont particulièrement élevés .

Ce qui veut dire que vous pourriez vous retrouver à payer plus de 10 % d'intérêts sur un crédit pour financer un simple départ en vacances.

Et vous vous dites peut-être que les publicités affichent des taux souvent très attractifs. Mais que cela ne veut pas forcément dire que vous y serez éligibles.

Pourtant, ces publicités sont très douées pour vous "vendre du rêve". Vous faire croire que vous endetter est la solution à vos problèmes.

On ne vous parle pas de risques d'endettement, et on ne vous montre pas clairement à quel point vos vacances vont au final vous revenir bien plus chères (* sauf dans les petites lignes).

Mais on vous promet sans problème que vous pourrez "passer des vacances de rêve grâce au crédit voyage".

Et comme beaucoup de pub, on vous martèle que vous avez bien mérité de vous faire plaisir...

Mais même avec un taux qui reste intéressant, la vérité est que la plupart du temps, souscrire à un crédit pour des vacances est loin de valoir le coup.

Une fausse solution ?

Pour être très honnête, un prêt voyage n'est vraiment pas la solution quand vous n'avez pas le budget suffisant pour partir.

Même s'il peut bien-sûr être très frustrant de devoir refuser des vacances qui nous font rêver et devoir soit envisager une option plus abordable, soit tout simplement décaler son départ à une prochaine fois le temps de mettre de côté.

Car avec le crédit voyage, vous payez un (très) gros premium pour partir tout de suite plutôt que d'attendre quelques mois.

Et si le crédit peut dans certaines situations être difficile à éviter (comme pour acheter une voiture d'occasion dont vous avez besoin pour aller travailler quand vous n'avez vraiment pas les fonds), c'est loin d'être le cas pour les vacances.

Surtout quand vous allez continuer à payer ces vacances pendant des mois (voire des années) une fois rentré. Et pour un montant bien plus élevé que ce que vous n'auriez payé si vous aviez payé cash.

Et si vous devez malheureusement annuler votre départ, sachez que vous êtes loin d'être seul(e) : 22,6 % des Français ne partent pas en vacances, contrairement à ce que vous laisse croire votre feed Instagram.

Bien-sûr, cela va sans dire : vous méritez, comme tout le monde, d'avoir des bonnes choses.

Mais vous méritez aussi de gérer votre argent de manière responsable et de construire une sécurité financière qui vous aidera à dormir sur vos deux oreilles en cas de problème.

Et la valeur de ce crédit est moindre si, comme pour beaucoup, cela va ajouter du stress dans votre vie personnelle pendant des mois et des mois le temps de le rembourser. Tout ça pour profiter de quelques semaines de vacances.

Demandez-vous également comment vous allez financer vos vacances suivantes ? Car il est possible que rembourser les mensualités de ce crédit drainent tellement votre budget qu'il vous sera impossible de mettre de côté pour les prochaines. Est-ce que vous voulez vraiment continuer à souscrire à des crédits et en payer le prix chaque année plutôt que de prendre le temps de mettre de côté ?

Et en cas de difficultés de remboursement ?

Lorsque vous contractez un prêt personnel, vous vous engagez à rembourser tous les mois une partie des sommes que vous empruntées, ainsi que les intérêts sur le prêt.

C'est donc de l'argent que vous n'aurez pas de disponible dans votre budget.

Si vous n'avez pas de fonds d'urgence et avez des difficultés à mettre de côté tous les mois (ce qui est probablement le cas si vous êtes tentés par le crédit voyage), en cas de paiement manqué ou de difficultés à rembourser, vous pouvez vous retrouver dans une situation très délicate, car vous êtes légalement tenus de le rembourser.

Sans compter que chaque nouvel imprévu (voiture ou électroménager qui tombe en panne, perte d'un emploi...) peut vous faire tomber de plus en plus dans la dette.

Les situations exceptionnelles

Dans de très rares cas, il peut être justifié d'emprunter pour partir en voyage.

Comme un mariage de famille ou d'amis très important pour vous et auquel vous souhaitez absolument aller, mais qui se passe à l'étranger et demande de débourser des fonds que vous n'avez pas.

Mais la plupart du temps, le risque pour votre sécurité financière et vos objectifs financiers futurs n'en vaut pas la peine.

Comment faire autrement ?

1
Réduire ou modifier temporairement

Vous connaissez probablement déjà la réponse à cette question : vous allez malheureusement devoir attendre.

Dans l'immédiat, vous pouvez privilégier des vacances réduites et locales, qui vous couteraient bien moins cher que le voyage au bout du monde que vous aviez en tête.

Est-ce que vous avez d'autres alternatives ? Comme rendre visite à de la famille ailleurs en France, ou partir un week-end plutôt qu'une semaine complète (voire plusieurs) ? Ou si votre budget est plus limité, vous pouvez aussi très bien décider de rester chez vous et prévoir des activités et aventures à proximités qui sauront vous distraire et vous détendre.

Le tout est de trouver ce qui compte le plus pour vous. Passer du temps en famille ou entre amoureux ? Découvrir de nouveaux endroits ? Dans tous les cas, pas besoin de partir sur une île éloignée pour nous rendre heureux et épanouis.

Les lecteurs fréquents de ce blog savent que je ne recommande jamais de se priver de tout quand on essaye de prendre le contrôle de son argent. Car c'est souvent la meilleure façon d'échouer.

On a d'ailleurs une formation complète dédié à ce sujet .

Épargner sans se priver
On voudrait tous réussir à mettre de l’argent de côté pour réaliser les projets qui nous tiennent le plus à coeur. Mais on n’a pas forcément envie de se priver de tout pour épargner pour autant. Dans cette formation, apprenez des techniques concrètes pour mettre efficacement de l’argent de côté sans avoir à tout sacrifier.

Mais parfois, il faut savoir faire preuve de patience – et garder en tête qu'il y a une différence entre se priver de tout et dépenser des centaines voire des milliers d'euros quand on ne peut pas se le permettre.

2
Mettre de côté

Si vous n'avez pas encore de budget, créez-en un, et commencez à mettre de côté pour vos prochaines vacances.

L'idéal est de savoir plus ou moins où vous voulez aller et quel type de vacances vous voulez vous offrir (plutôt aventures en sac à dos ou all inclusive en bord de mer) pour savoir à l'avance combien vous aurez besoin de mettre de côté.

Pas besoin de tout détailler au centime près, mais vous essayez de vous faire une idée plus ou moins précise.

Il existe aujourd'hui énormément de calculateurs en ligne qui peuvent vous aider (tapez par exemple "calcul budget voyage [le lieu de vacances qui vous fait envie]" dans Google).

Pour ceux qui ont essayé sans succès le budget (qui reste la plupart du temps la méthode la plus rapide et efficace), vous pouvez également télécharger une application d'épargne automatique, qui peut vous aider à mettre de l'argent de côté pour des projets précis.

Et surtout, gardez en tête que le but n'est pas de ne jamais partir – mais de travailler à remettre vos finances en ordre pour pouvoir vous le permettre le plus rapidement possible sans aggraver votre situation financière, ce qui est inévitablement le cas avec un crédit voyage.

Mais bien sûr, ça ne veut pas dire que c'est facile non plus, et vous risquez d'être déçu. Ce qui est tout à fait normal. Même si vous savez probablement, au fond, que c'est la meilleure chose à faire.

Et le jour où vous partirez où vous le désirez sans avoir à vous endetter, vous n'aurez aucun regret. Que de la fierté, et des bons souvenirs.