Une femme avec de l'argent pour investir jeuneUne femme avec de l'argent pour investir jeune

Quand on est jeune, on a souvent envie de profiter de son argent. Et on trouve sans difficultés un grand nombre d’idées pour le dépenser.

Au désespoir secret de grands-parents, qui sont à deux doigts de raconter qu’il y a 50 ans, l’argent se cachait sous les matelas ou l’oreiller.

On vous rassure : vouloir dépenser son argent quand on est jeune, c’est tout à fait normal. C'est important d’en profiter.

Mais ça peut aussi une bonne idée de commencer à en investir une partie (même petite) assez tôt.

Notamment parce que ça nous pousse à mieux comprendre comment fonctionne l'investissement, mais aussi pour prendre quelques bons réflexes dès le début !

Contrairement à ce qui se dit parfois, investir ne nécessite ni de gros moyens financiers, ni d’être ancré dans la vie professionnelle depuis de nombreuses années.

Par contre, investir son argent, ça ne se fait pas n’importe comment non plus.

Et cela tombe bien : dans cet article, on va vous expliquer pourquoi et comment investir quand on est jeune.

Pourquoi il peut être avantageux d'investir quand on est jeune ?

Investir quand on est jeune, c’est d’abord prendre de l’expérience et de bons réflexes pour plus tard.

En investissant son argent plus jeune et plus souvent, on prend également une longueur d’avance sur le plan financier.

Plus on place son argent tôt, mieux c’est. Car une petite somme d’argent investie de manière régulière dès la vingtaine peut devenir très grande après quelques années.

Grâce aux intérêts et à leurs rendements, le temps est vraiment le meilleur ami de beaucoup de placements. Notamment avec ce qu'on appelle les « intérêts composés. »

Note

Quand vous placez de l'argent sur un compte qui rapporte, vous cumulez des intérêts sur les sommes que vous avez placées.

Par exemple, si vous placez 100 € sur un investissement qui vous rapporte 5% par an, vous aurez 105 € à la fin de la première année.

Dans le cas d'intérêts composés, la somme des intérêts cumulés à la fin de la période de placement s'ajoute à la somme que vous avez placée, et bénéficie elle aussi de nouveaux intérêts.

Plus simplement, ce sont donc des intérêts que vous touchez sur vos intérêts.

Pour reprendre notre exemple, la deuxième année, vous aurez 105 € sur votre compte. Et les 5% de la deuxième année seront calculés sur 105 €, et non pas sur 100 €. Donc vous gagnez des intérêts sur vos précédents intérêts.

Et si vous pensez que ça revient à gagner quelques miettes, c'est que vous sous-estimez le pouvoir des intérêts composés.

Exemple

Si vous placez 5 000 € quand vous avez 25 ans sur un investissement avec un rendement de 7% par an, quand vous aurez 65 ans, vous aurez la somme rondelette de 74 000 € sur votre compte.

Et ce sans ne jamais rien placer d'autre que les 5 000 € de départ.

Donc retenez bien le concept des intérêts composés, il vous sera très utile pour vos prochains investissements.

Mais aussi pour briller auprès de vos amis lors de votre prochain dîner.

Aussi, comme la vie est bien faite, on peut généralement se permettre de prendre plus de risques quand on est jeune.

Et de plus gros risques supposent de plus gros rendements.

Les pièges à éviter quand on commence à investir

Pas besoin d’avoir gagné au loto ou d’avoir décidé d’embrasser une carrière de trader un petit matin pour commencer à investir en bourse.

Investir son argent est aujourd'hui très accessible, même à petit budget.

Cela dit, il est important d’apprendre à investir et de savoir combien vous voulez investir.

Déjà, pensez à garder une épargne de précaution, c'est-à-dire une somme d'argent que vous mettez de côté et que vous gardez pour vous protéger en cas d'urgence financière ou de coup dur.

Aussi, vous connaissez sûrement l’expression chère à mon grand-père : « on ne met pas tous ses œufs dans le même panier ».

Eh bien, j’ai fait bien fait de l’écouter (parfois) : il ne m’a pas donné que des mauvais conseils !

En matière d’argent, rien de plus vrai : il est important de penser à diversifier ses placements, pour répartir les risques.

Vider votre livret A pour tout mettre sur le bitcoin ou l'action Amazon est par exemple généralement une (très) mauvaise idée.

Il existe des moyens de se diversifier facilement en investissant en bourse (par exemple, en investissant dans des trackers, on en reparle plus loin), mais aussi à travers différents types d'investissement : bourse, immobilier, etc.

Et outre la question du risque, il y a celle de la disponibilité de l’argent : l’argent investi est placé pour 5 ans au minimum.

N’investissez donc pas ce dont vous aurez besoin à court ou moyen terme. Surtout quand on est jeune, et plein de projets qui peuvent arriver dans les années à venir (et parfois de manière inattendue).

Comment investir son argent quand on est jeune ?

Que l’on ait besoin d’argent disponible à court terme ou à moyen / long terme, de nombreuses possibilités existent.

Par contre, les stratégies d’investissement seront différentes.

À court terme, mieux vaut privilégier les placements sans risques

Il existe plein de placements peu ou pas risqués qui peuvent être utiles pour de l'argent que vous voulez placer pour des projets à court ou moyen terme.

Note

Pourquoi ne faut-il généralement pas investir l'argent dont on pourrait avoir besoin à court terme ?

Épargner son argent sur des placements sans risque vous permet de mettre de l'argent de côté sur un compte jusqu'à ce que vous ayez besoin de l'utiliser. Même si ça ne vous rapporte pas beaucoup.

Ici, votre objectif principal, ce n'est pas de faire fructifier votre argent, mais de vous assurer qu'il sera bien là quand vous en aurez besoin.

L'investissement est plus risqué, puisqu'il consiste à placer de l'argent dans des produits comme des actions ou des fonds d'investissement pour le faire fructifier (et donc gagner de l'argent).

Investir peut rapporter bien plus que de laisser son argent dormir sur un compte courant. Le problème, c'est que c'est aussi plus risqué.

Si vous perdez de l'argent dont vous avez besoin à court terme, vous pourriez vous retrouver dans une situation (très) délicate.

Et les marchés boursiers ont tendance à avoir des hauts et des bas (même si globalement, sur le long terme, ils ont tendance à monter). Il est possible que les marchés chutent pendant des mois et des mois, et vos investissements avec.

Si vous devez retirer votre argent rapidement, vous risquez de le retirer au moment où les marchés sont au plus bas, et donc de perdre de l'argent.

C'est pour ça que les experts recommandent très souvent de ne placer que de l'argent dont vous n'aurez pas besoin prochainement.

Notamment des placements qui permettent de débloquer l’argent immédiatement et ne nécessitent aucuns frais.

Par contre, ces placements comportent deux inconvénients.

Déjà, leurs intérêts (souvent fixés par l’État) sont faibles. C'est l'une des bases en finances personnelles : moins de risques = moins de rendements.

Aussi, le montant que vous pouvez placer dessus est limité.

On a la possibilité de placer son argent sur un ou plusieurs supports :

  • Un Livret jeune : le taux d’intérêt est variable, au minimum de 0.5 %, 1 600 € maximum, indisponible après 25 ans.
  • Un Livret A : 0.5 % d’intérêts, 22 950 € de plafond (le plafond ne prend pas en compte les intérêts que vous avez cumulés, seulement les versements)
  • Un Livret de Développement Durable et Solidaire (LDD) : 0.5 % d’intérêt, 12 000 € de plafond.
  • Un Livret d’Épargne Populaire (LEP) : 1 % d’intérêts, 7 700€ maximum par personne composant le foyer, non-disponible au-delà de certains revenus (au-delà de 20 000€ de revenus nets pour une personne seule).

Quels investissements quand on est jeune ?

1
Première étape, choisir son enveloppe fiscale

Lorsque l’on commence à investir, il faut d'abord choisir ce qu'on appelle son enveloppe fiscale. Peu importe le montant qu'on veut placer.

L’enveloppe fiscale, pour faire simple, c’est un type de compte pour investir. Et certains types de comptes offrent des avantages que d'autres n'ont pas (notamment côté impôts).

On distingue trois enveloppes fiscales en France :

  • L’assurance-vie, qui permet de placer son argent sur des fonds sécurisés (fonds en euro) ou des fonds en bourse, plus risqué.
  • Le PEA, ou Plan Épargne en Actions, produit qui vous permet d’investir avec des limites géographiques (dans des actions de l'Union Européenne, des fonds ou des trackers). Il n’est plus imposé après 5 ans en cas de retrait.
  • Le CTO, ou Compte-Titres Ordinaire, qui vous permettra d’investir dans autant de d’actifs que vous le souhaitez, partout dans le monde. Cette liberté a un prix : pas d’avantage fiscal sur le CTO.

Ces trois enveloppes sont complémentaires ! Elles ont toutes des avantages différents.

Vous pouvez en ouvrir une, ou plusieurs. Quand on aime, on ne compte pas.

Logo Trade Republic carré
Trade Republic

Trade Republic vous permet d'investir dans des actions et des ETF du monde entier de manière rapide, facile, et sans frais cachés.

2
Deuxième étape, choisir dans quoi investir

C'est aussi quelque chose que les experts ont tendance à rabâcher : quand vous débutez, évitez le day trading.

— Le quoi ?

— Le day trading. C'est une façon de spéculer à court terme, d’acheter et de revendre des actions à tout-va en espérant faire des gains rapides. Le problème ? La (très) grande majorité des investisseurs perdent de l'argent en faisant ça. Aïe.

Beaucoup d'experts déconseillent aussi de n'acheter que des actions individuelles en direct. C'est non seulement bien plus risqué que d'investir dans des fonds (on en parle juste après), mais il faut en plus bien connaître le marché. Certes, ça marche tout le temps dans les films. Mais c’est aussi pour cela que la majorité des films sont des fictions.

Par contre, pour bien vous diversifier, vous pouvez par exemple vous renseigner sur les fonds ou les ETF, connus aussi sous le nom de trackers. Ils vous permettront de vous diversifier (les œufs, encore) et d’investir de manière plus passive et rentable.

L’immobilier peut aussi être une solution. Mais cela peut s’avérer complexe, suivant vos capacités d’emprunt. Et il existe d’ailleurs des alternatives autres que l’achat direct d'un bien, comme le crowdfunding ou les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

Pour résumer, que faire pour investir son argent si l’on est jeune ?

Quand on commence à investir, ce dont on a le plus besoin, c’est d’abord comprendre ce que l’on fait. Il faut se former.

Mais pas besoin d’attendre d’être à un niveau de trader professionnel. Avec les bases, on peut commencer à investir petit à petit. D’ailleurs, certains courtiers vous permettront de placer à peine quelques euros seulement (comme Trade Republic , dont on parlait plus tôt).

Mais il faut aussi être clair dans ses projets pour ne pas investir l'argent dont on pourrait avoir besoin prochainement.

Au final, c’est à vous de décider, en fonction de vos besoins court ou long terme, ce qui est le mieux pour vous.

Attention

Le but de Moneylo, ce n’est pas de vous donner des conseils, et encore moins de vous dire quoi faire.

Les informations que l’on donne sont seulement données à titre informatif et général : c’est ensuite votre propre responsabilité de décider si les informations présentées sont pertinentes selon votre propre situation.

Nous donnons pas de conseils personnalisés. Pour vous faire accompagner selon vous situation précise, consultez un conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Finary - Mobile appFinary - Mobile app

Suivez vos investissements 👀
En seulement quelques clics

Chez Moneylo, on aime le simple et (très) efficace. Avec la plateforme Finary, vous pouvez suivre vos investissements et votre patrimoine en temps réel, depuis votre ordinateur ou votre smartphone. Comptes bancaires, PEA, assurance-vie, compte-titres, et même cryptos ou immobilier : tous vos placements sont regroupés au même endroit.

Vous aimerez aussi

Une banquiere explique la durée d'un contrat d'assurance-vieUne banquiere explique la durée d'un contrat d'assurance-vie
Quelle est la durée d'une assurance-vie ?
Investir

L'assurance-vie est un placement tout particulièrement apprécié en France. Et ça se comprend quand...

Tout sur l'investissement socialement responsableTout sur l'investissement socialement responsable
Qu'est-ce que l'investissement socialement responsable ?
Investir

On entend aujourd'hui de plus en plus parler d'investissement socialement responsable (ou ISR). Et...

Une main qui tient un billetUne main qui tient un billet
Frais d'une assurance-vie : à quoi ils correspondent... et comment les éviter
Investir

Aujourd'hui, je vais vous lister et vous expliquer tous les différents frais que vous pouvez...

Une personne en train de regarder son assurance-vie isr sur ordinateurUne personne en train de regarder son assurance-vie isr sur ordinateur
L'assurance-vie ISR : les meilleurs contrats pour investir responsable
Investir

Placement chouchou des Français, l’assurance vie est souvent un très bon moyen de placer son argent....

Mockup interface web de NaloMockup interface web de Nalo
Avis sur Nalo : l'assurance-vie personnalisée (2022)
Investir

L'assurance vie est le placement préféré des Français. Mais toutes les assurances vies ne se valent...

Une personne achète une action sur un ordinateurUne personne achète une action sur un ordinateur
Qu'est-ce qu'une action ? Le guide pour tout comprendre (facilement)
Investir

Vous avez sûrement déjà entendu parler des actions un peu partout autour de vous. Que ce soit à un...

Commentaires