Les meilleures applications de gestion de budget à télécharger

Téléphone et application gestion budget

Quand il s’agit de bien gérer son argent, la technologie rend les choses plus faciles que jamais.

Il existe désormais de nombreuses applications de gestion de budget pour suivre vos dépenses au quotidien sans passer des heures à faire ses comptes.

Et si les options sont variées, ces applications ont toutes un point commun. Elles vous permettent de faciliter drastiquement la gestion de vos finances personnelles et d’atteindre encore plus facilement vos objectifs financiers.

Dans cet article, nous vous présentons les meilleures applications de budget, et comment bien choisir la votre.

Pourquoi utiliser une application de gestion de budget ?

Même si leur invention reste relativement récente, les applications de gestion de budget sont devenues de plus en plus fiables et indispensables au fil du temps.

Leur mission est simple : aller au delà de l’image ringarde souvent associée à l’idée de faire ses comptes.

Et avec des interfaces sont intuitives, ergonomiques et des solutions personnalisées, elles séduisent aujourd’hui de plus en plus de monde.

Exit, le carnet de compte avec stylo à bille… Une application de gestion budget est l’outil idéal pour lister vos revenus, calculer vos dépenses, faire des prévisions et tenir une comptabilité détaillée.

Autrement dit, des fonctions avancées qui vous évitent de terminer à la fin du mois dans le rouge. Intéressant, non ?

Le top 4 des applications de gestion de budget

Linxo (notre reco 🥇)

Linxo est l’application de gestion de budget que j’utilise personnellement, et que je recommande très fréquemment.

Cette app, qui fait figure de référence dans son domaine, propose un suivi automatique, détaillé et personnalisable de son budget sur Android et iPhone.

Elle est très pratique pour une gestion de son budget au quotidien tout en restant assez complète pour vous permettre d’atteindre vos objectifs financiers facilement.

Avec Linxo, vos comptes bancaires sont synchronisés automatiquement (et en toute sécurité) avec l’application, et en seulement quelques minutes, toutes vos opérations sont catégorisées et vos dépenses présentées dans des graphiques design et modernes.

Les principaux avantages de l’application Linxo pour la gestion de budget sont les suivantes :

  • Linxo est en partenariat avec presque tous les établissements bancaires français, ce qui vous permet d’avoir vos comptes synchronisés en temps réel.
  • Des catégorisations personnalisables et un solde prévisionnel complet en version premium
  • Une alerte découvert : si le solde d’un de vos comptes approche le découvert, l’application vous envoie une alerte et vous propose de réaliser un virement afin d’éviter de passer en dessous de zéro.

Bankin’

Bankin est avec Linxo l’une des applications de gestion de budget les plus populaires.

Également compatible avec Android et iOS, elle regroupe de nombreuses fonctionnalités indispensables pour maitriser du bout des doigts son budget :

  • Catégorisation des dépenses
  • Calcul d’un solde prévisionnel (généralement en fin de mois)
  • Coaching financier (payant) pour mieux maitriser votre budget

Cette application de gestion de budget est donc également une bonne options pour ceux qui recherchent un système à la fois accessible et facile à utiliser.

YNAB

YNAB (l’acronyme de You Need a Budget) est moins utilisée par les utilisateurs francophones car elle est 100% en anglais et ne propose pour l’instant pas la synchronisation automatique de comptes français.

Il s’agit pourtant d’une des offres les plus complètes du marché, idéale pour ceux qui ont déjà une petite expérience dans la gestion de budget et qui souhaite aller un peu plus loin dans la maîtrise de leurs dépenses.

Elle fonctionne dans les grandes lignes comme Linxo et Bankin, mais se différencie également sur deux points :

  • Il s’agit d’un système de Budget Base Zéro, qui vous permet de gérer d’une main de fer vos dépenses.
  • YNAB dispose d’un support humain disponible sur un chat en direct avec visioconférence.
  • YNAB conseille dans de nombreux webinars, emails ou articles ses utilisateurs ses utilisateurs afin de gérer au mieux leur budget.

Si cette application (à la fois mobile et web) vous intéresse, sachez que YNAB propose une période d’essai de 34 jours gratuit. Passé ce délai, vous devrez vous acquitter d’un abonnement annuel ou mensuel.

Expense IQ

Expense IQ n’est pas l’application gestion budget la plus connue, et pour cause : elle fonctionne uniquement pour les smartphones Android.

En revanche, sa particularité et ce qui fait sa plus value est de proposer toutes sortes de graphiques d’analyse pour votre budget. Vous y retrouvez également des fonctionnalités très intéressantes comme :

  • Virement entre vos comptes
  • Gestion des chéquiers
  • Fonction de scan des factures et tickets de caisse
  • Catégorisation des dépenses

Expense IQ est une bonne alternative si vous êtes un amoureux de l’analyse et des pie chart.

À vous de faire votre choix et à commencer la gestion votre budget comme un pro !

Les meilleurs Kakebo pour faire ses comptes facilement (2019)

Un kakebo pour budget

L’approche japonaise du Kakebo pour gérer ses finances personnelles à beau avoir plus de 100 ans, elle reste aujourd’hui encore plus pertinente que jamais.

Cette technique, que l’on peut traduire par un « livre de budget familial« , est une méthode de budget mensuel qui propose de faire ses comptes au format papier/stylo.

Présenté pour la première fois par Motoko Hani dans un magasine féminin, cette journaliste était convaincue que la stabilité financière était essentielle au bonheur, et souhaitait donc aider les ménages à contrôler leurs dépenses plus facilement.

Le gouvernement japonais a ensuite encouragé cette idée d’aider la population à épargner, même lorsqu’ils ne touchaient qu’un faible revenu.

L’approche Kakebo est simple :

  • Tous les mois, vous listez vos revenus et des dépenses fixes
  • Puis chaque mois, vous vous fixez un objectif d’épargne en vous promettant d’atteindre cet objectif.
  • Tout au long du mois, chacune de vos dépenses doivent être enregistrées dans les différentes catégories (dépenses « survie », culture, facultatives ou extra)

À la fin du mois, vous faites ensuite le point sur votre comportement financier en vous demandant combien d’argent vous avez, combien d’argent vous voulez mettre de côté, combien vous dépensez réellement et comment vous pourriez améliorer votre comportement d’achat.

Ce qui rend la méthode si efficace est que, plutôt que de simplement écrire à l’aveugle ce que vous avez dépensé, le Kakebo vous permet de planifier combien vous allez dépenser à l’avance, et d’ensuite vraiment réfléchir sur vos dépenses et comment vous pourriez les améliorer.

Les meilleurs Kakebo pour faire ses comptes

Kakebo de Fumiko Chiba

À l’image de Marie Kondo, les Japonais sont définitivement les maîtres du minimalisme, et ce même dans le domaine des finances personnelles !

C’est dans cet esprit que Fumiko Chiba a créé son Kakebo, un carnet de comptes qui a pour objectif de vous aider à maîtriser votre budget et à mettre de l’argent de côté simplement.

Mais pas seulement – vous y retrouverez également des conseils pour mieux gérer votre argent au quotidien et réaliser tous vos projets, même les plus précieux !

KAKÉBO – Mon budget au quotidien et dans la bonne humeur

Mitsuaki Yokoyama est un conseiller financier qui a décidé de créer son propre Kakebo pour aider les gens à prendre en main leurs finances personnelles.

Ayant eu l’occasion dans sa carrière d’identifier les points faibles fréquents dans la gestion de l’argent, notamment les dettes et les emprunts, il propose des solutions radicales pour aider les autres à redresser totalement leurs finances.

Dans ses ouvrages, qui sont d’ailleurs devenus des best-sellers au Japon, il apporte des conseils adaptés à chaque situation et utilise une méthode d’épargne solide pour calculter votre budget au quotidien sans stress !

Kakebo : The Japanese Art of Mindful Spending

Ce Kakebo (écrit en anglais) reprend les principes traditionnels de la gestion des finances japonaise pour vous aider à équilibrer vos dépenses durablement.

Conçu comme un véritable journal, ce guide complet vous permet de vous permettra de gérer dépenses pendant deux ans, et vous permettra à coup sûr de gérer votre budget personnel sans difficulté.

Kakebo, l’agenda de comptes personnels

La promesse de ce Kakebo : vous aider à économiser jusqu’à 30% de vos revenus.

Ce carnet de comptes vous permettra de mettre de l’ordre dans vos finances de façon simple et durable, de planifier et prendre le contrôle de vos dépenses, mais aussi et surtout de gérer votre budget personnel sans stresser.

Ce Kakebo va d’ailleurs bien plus loin que la réalisation d’économies : il vous aide à mieux vous connaître, à pratiquer l’autodiscipline mais aussi à atteindre vos rêves.

Mon Agenda de comptes 2019

Dominique Loreau, une essayiste française qui vit depuis plus de 40 ans au Japon, est l’auteure de plusieurs best-sellers dont cet agenda de comptes original.

Ce Kakebo propose l’harmonie parfaite d’un livre de compte français et d’un traditionnel Kakebo japonais, et est agrémenté de nombreux conseils de l’auteure pour aller au delà d’un simple suivi de ses dépenses.

Budget : les meilleurs logiciels pour faire ses comptes (2019)

Image representant un logiciel pour faire ses comptes

Si gérer son budget peut parfois sembler laborieux, il existe des dizaines de logiciels pour faire ses comptes qui ont pour seul objectif de vous faciliter la tâche.

Car au final, tenir un budget mensuel consiste avant tout à mettre en place une stratégie pour pouvoir pour financer les rêves et objectifs qui vous rendront le plus heureux. Quoi de plus motivant ?

Les logiciels de budgétisation peuvent vous aider à maîtriser les bases de la finance, à gérer votre argent de manière plus efficace et même à atteindre bien plus rapidement vos objectifs financiers à long terme.

Nous vous présentons dans cette article une sélection des meilleurs logiciels pour faire ses comptes et gérer ses finances personnelles, que vous souhaitiez suivre votre budget sur votre ordinateur ou directement depuis votre smartphone.

Linxo 

Screenshot logiciel Linxo pour gerer ses comptes

Fondée par deux français, la promesse de l’application de budget Linxo est simple : transformer la façon dont vous faites vos comptes & gérez votre épargne en véritable moment de plaisir !

Classée dans le top 5 des meilleurs logiciels pour faire ses comptes, Linxo aborde un design minimaliste et rend le suivi budgétaire simple et automatique à travers des graphiques clairs qui savent aller à l’essentiel. Idéal pour tout ceux qui ont pour objectif d’éviter de se prendre la tête…

Linxo vous permet de suivre dans une seule et même interface tous vos comptes. L’application est gratuite, mais il existe également une version payante avec quelques fonctionnalités un peu plus premium. Mais si vous débutez dans la gestion de votre budget, la version gratuite peut largement suffire.

Autre avantage important : l’application mobile, disponible sur Android et iOS, vous permet d’accéder à vos soldes à tout moment — mais une version web et desktop reste disponible pour les adeptes du grand écran.

C’est une fonctionnalité que j’apprécie tout particulièrement, car même si l’application mobile est essentielle pour gérer ses dépenses au quotidien, avoir une vue un peu plus large de ses finances pour une analyse mensuelle par exemple reste très important à mon sens.

  

Youneedabudget.com (YNAB)

Screenshot logiciel YNAB pour gerer mes comptes

Logiciel de gestion de finances personnelles que j’affectionne tout particulièrement pour gérer mes comptes persos, YNAB (acronyme de You Need a Budget) est bien plus qu’une application pour bien gérer son budget. C’est une véritable philosophie.

La version actuelle de YNAB intègre de nombreuses fonctionnalités qui en font un outil extrêmement complet pour traiter tout ce qui est lié de près ou de loin à vos finances personnelles.

Faire des comptes, budgétiser son argent, tracker ses achats et dépenses, suivi de l’évolution de votre capital, création d’objectifs d’épargne… tout y passe ! Conçue spécialement pour les débutants en matière de budgétisation, toutes ces fonctionnalités n’en font pas pour autant une application complexe à utiliser. Elle reste au contraire idéale pour ceux qui souhaitent tout juste se lancer.

Pour ceux qui sont peu confortables avec la langue de Shakespeare, le seul inconvénient est que la plateforme n’est actuellement disponible qu’en anglais. Vous avez cependant la possibilité de créer et nommer vos propres catégories en français si vous le souhaitez.

Autre force de cet outil : YNAB propose de nombreux articles de blog ainsi que des webinars pour vous aider à prendre la plateforme en main et à découvrir tous ses secrets… L’application est actuellement proposée au prix de $6.99/mois —ce qui reste dans la fourchette moyenne des autres logiciels pour faire ses comptes.

Bankin’

Screenshot application Bankin pour gerer mes comptes

Application mobile gratuite très populaire en France, Bankin’ a pour mission de faire de la gestion de l’argent une tâche simple et accessible à tous.

Parmi ses nombreuses fonctionnalités, cette app au design moderne offre de nombreuses possibilités de gestion de vos finances personnelles :

  • Faire ses comptes
  • Catégoriser ses dépenses
  • Prévoir facilement son solde prévisionnel à la fin du mois
  • Suivre son épargne
  • Faire des virements entre ses comptes ou à un tiers

Bankin’ peut se synchroniser avec votre compte en banque pour automatiser chacune de ces tâches et ainsi vous permettre de gérer votre argent rapidement et en toute transparence.

Budgea

Screenshot logiciel Budgea pour gerer mes comptes

Autre solution de gestion automatisée de budget, Budgea vous offre la possibilité de regrouper en une seule et même interface le suivi de vos soldes, de votre capital mais aussi de vos factures.

Comme la plupart des agrégateurs de comptes externes, Budgea vous permet de de répertorier vos dépenses dans les catégories de votre choix afin de refléter le plus fidèlement possible vos habitudes de consommation.

Leur API permet de se connecter aux sites internet de plus de 200 établissement bancaire en toute sécurité pour offrir une synchronisation automatique de vos opérations bancaires. Petit bonus : Budgea permet aussi un suivi de vos dépenses professionnelles.

Les logiciels de tableur

Screenshot feuille de tableur pour gerer mes comptes

Si vous n’avez pas besoin d’un logiciel de budget complet ou préférez garder le contrôle sur vos données, il existe en ligne de nombreux modèles de tableurs de budget gratuits que vous pouvez utiliser avec Excel, OpenOffice ou les tableurs Google Drive.

Rien de plus simple : il vous suffit alors de télécharger ou copier un modèle, puis exporter vos données dans un tableur sur lequel vous pourrez effectuer vos propres calculs. Nous avons d’ailleurs créé notre propre template de budget personnel auquel vous pouvez accéder gratuitement depuis Google Drive.

 

Cela vous permet de pouvoir garder un peu de marge de manoeuvre et de personnalisation sur les catégories de vos comptes sans pour autant avoir à créer un tableur en partant de zéro.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez découvrir d’autres logiciels, guides ou ressources pour mieux gérer votre budget et votre argent, vous pouvez parcourir la page Boîte à Outils du blog qui liste différentes recommandations sur les meilleurs outils à choisir.

 

Avez-vous déjà testé l’un de ces logiciels pour faire vos comptes ? Ou utilisez-vous une autre méthode pour faire vos comptes ? Donnez-nous votre avis en commentaire !

Créer son budget mensuel en 8 étapes simples

Gerer son budget en mettant de l'argent dans une tirelire

S’il ne fallait n’en nommer qu’une, la création d’un budget mensuel serait sans aucun doute la chose la plus importante à faire pour une bonne gestion de votre argent.

Le problème, c’est que suivre chacune de ses dépenses est encore trop souvent perçu comme un exercice fastidieux et vieillot.

Et si ce pouvait être le cas à l’époque où faire ses comptes consistait à cocher sur papier des relevés bancaires et reçus de cartes bleues, sachez les choses ont évidemment bien changé depuis.

Un budget mensuel bien construit est indispensable pour garder vos dépenses sur la bonne voie, et pour mettre de côté encore plus d’argent pour atteindre vos objectifs financiers.

Le plus difficile ? C’est seulement de commencer ! Si suivre vos dépenses vous semble « trop compliqué », devoir gérer des urgences financières non planifiées peut s’avérer bien plus embêtant…

C’est pourquoi j’ai décomposé pour vous le processus de création d’un budget mensuel en plusieurs étapes faciles à mettre en place. Faites-vous couler un café (ou un verre de vin pour les plus stressés), trouvez un petit moment calme dans votre journeée, et vous terminerez cet article avec une solution concrète pour faire des économies au quotidien.

Budget mensuel : le meilleur ami de vos finances

Le calcul d’un budget mensuel est le meilleur moyen de reprendre le contrôle de votre argent.

Pour l’expliquer simplement, la budgétisation est la construction d’un plan détaillant comment vous allez dépenser votre argent (ça sonne plus sympa comme ça, hein ?).  C’est justement ce plan de dépenses mois par mois que l’on appelle un budget mensuel.

Votre budget personnel vous permet de déterminer à l’avance si vous aurez suffisamment d’argent pour payer confortablement toutes vos factures, ou de vous offrir ce que vous avez envie d’acheter. Il permet donc de mieux gérer les achats impulsifs et le montant de son compte en banque.

On parle de budget mensuel car c’est la méthode la plus utilisée et la plus simple à gérer. C’est à dire que vous allez suivre vos dépenses chaque mois, tout en observant votre progrès au fil du temps et en préparant à l’avance des dépenses prévues plus tard dans l’année.

Votre budget mensuel vous permet de prendre vos décisions financières bien en amont, ce qui facilite la couverture de vos dépenses tout au long de l’année. Le but : transformer vos finances et commencer à mettre de plus en plus d’argent de côté.

Au lieu de considérer un budget comme une contrainte, il est important de le voir pour ce qu’il est vraiment : un outil précieux pour atteindre vos objectifs financiers.

Quel sont les différents type de budget mensuel, et lequel choisir ?

Quand il s’agit de la gestion de votre budget mensuel, plusieurs solutions de supports et d’outils s’offrent à vous.

Aucune n’est fondamentalement meilleur que l’autre : tout dépend de vos préférences. Il est en revanche important de pouvoir facilement suivre toutes vos dépenses, sans quoi votre budget mensuel pourrait tomber à l’eau.

Voici les outils les plus fréquents, ainsi que quelques avantages et inconvénients de chacune de ces méthodes :

  • Le tableur (Excel, Numbers, Google Sheets…)

Capture d'écran d'un budget mensuel Google Sheets
Exemple d’un budget mensuel sur tableur

Une fois votre tableau construit et les formules entrées, il est bien plus facile qu’il n’y parait d’utiliser un tableur pour suivre ses dépenses mensuelles.

Vous n’avez en général qu’à insérer vos rentrées et sorties d’argent au fil du mois, et la magie d’Excel fait le reste pour vous. L’avantage est que vous pouvez facilement faire des modifications selon vos besoins personnels – sous réserve de maîtriser un minimum le fonctionnement des tableurs.

Ils restent aussi facilement accessibles sur ordinateur et sur mobile pour pouvoir vous plonger dedans dès que besoin. C’est souvent un bon compromis pour les débutants qui souhaitent mettre un minimum la main à la pâte.

De nombreux sites internet proposent des tableurs déjà préconstruits pour vous faciliter la tache. Vous pouvez accéder à notre modèle de budget mensuel gratuit via ce lien Google Drive.

  • Les sites web ou applications de budgétisation

C’est l’option que je préfère. Les logiciels de gestion de budget web ou mobiles sont idéales pour ceux qui préfèrent une solution toute prête et très facile d’utilisation. Pas besoin de se casser la tête avec des formules complexes.

Personnellement, j’utilise l’application Linxo et le site youneedabudget.com (plus communément appelé YNAB) depuis maintenant plus d’un an. YNAB permet de tracker très facilement ses dépenses en suivant 4 « règles d’or » pour mieux gérer votre budget.

Même si vous ne comptez pas utiliser YNAB comme solution de budgétisation, je trouve quand même leurs 4 principes très interessants à présenter. Ils restent pertinents dans la gestion d’un budget personnel, peu importe l’outil que vous utilisez :

–  Donne un travail à chacun de tes euros. Le coeur de YNAB réside dans cette première règle. Il s’agit de réfléchir à chaque euro que vous avez sur vos comptes en banques, et de vous demander : «À quoi devrait servir cet argent ?». Que ce soit à payer vos impôts ou à mettre de côté pour vos prochaines vacances, donner un job à chacun de vos euros vous aide à redéfinir vos priorités.

– Accueille tes dépenses à bras ouvertsImaginez qu’une énorme facture à payer arrive et… que vous la payiez directement. Car vous aviez déjà mis de côté petit à petit au fil des mois. Pas de chichi. C’est ça, la magie du budget.

– Apprend à encaisser les coups. Parfois, la vie nous force à changer nos plans. De nouvelles dépenses arrivent. Pas de problèmes : vous pouvez bien sûr modifier votre budget. Car vous saurez exactement où travaille chacun de vos euros.

– Vieilli ton argent. Pour éviter le stress de votre compte en banque qui se rapproche dangereusement du zéro, vous devriez dépenser l’argent que vous avez gagné il y a au moins un mois. Comme ça, pas de panique en cas d’imprévu, et vous pouvez même mettre de côté tranquillement pour votre fonds d’urgence.

Parmi les autres solutions de budgétisation intéressantes, vous pouvez retrouver Linxo ou encore Bankin’. À vous de choisir celle que vous préférez. Dans tous les cas, je vous encourage fortement à prendre les versions payantes de ces outils. Les quelques euros par mois de frais ne sont rien comparé à toutes les économies que ces plateformes peuvent vous permettre de faire sur le long terme.

Pour ceux qui seraient intéressés par YNAB, vous pouvez aussi m’envoyer un email pour profiter d’un mois gratuit.

  • Le budget mensuel papier ou « Bullet Journal »

Pour ceux qui préfèrent l’authenticité du physique au virtuel, il est tout à fait possible de tracker ses dépenses dans un journal ou cahier. Dans ces cas-ci, il suffit de suivre les étapes que nous allons détailler plus loin dans l’article, sauf que les calculs ne seront pas automatisés.

Même si cela est plus laborieux, l’avantage du budget journal est qu’il est plus facile de se rendre compte de toutes nos dépenses en devant calculer les montants nous-mêmes. Il existe également certains carnets déjà mis en page pour vous faciliter la tâche et vous offrir un cadre plus agréable pour suivre vos dépenses, factures… Mon préféré est ce modèle-ci, dans lequel je peux également stocker mes reçus et planifier des dépenses exceptionnelles comme les cadeaux de Neël.

Je vous recommande également d’acheter un journal dédié uniquement à votre budget personnel, que vous pourrez laisser à la maison ou emmener avec vous si besoin.

Budget mensuel tenu dans un bullet journal
Exemple de budget mensuel tenu sur un bullet journal (BuJo)

Parmi toutes ces options, laquelle fonctionne le mieux ? Tout simplement celle que vous utiliserez. N’hésitez surtout pas à tester, changer, alterner différentes méthodes avant de décider de celle (ou celles) qui vous convient le mieux.

Comment construire son premier budget mensuel en 8 étapes

Il est maintenant temps de rentrer dans le vif du sujet. Quelle que soit la méthode que vous avez choisie plus haut, ces différentes étapes vous permettront de construire un socle solide pour votre tout nouveau budget personnel.

  1. Calculez vos rentrées d’argent mensuelles

    La première étape est de répertorier toutes les rentrées d’argent dont vous bénéficiez chaque mois.

    Cela comprend tous types de revenu : salaire net, compléments de salaires, bourses, aides financières (CAF, APL), pensions alimentaires… Le but est d’obtenir la somme d’argent (fixe ou approximative) que vous recevez chaque mois. S’il ne s’agit que de votre salaire, ce n’est bien sûr pas un problème. L’objectif est de rester réaliste.

  2. Calculez vos dépenses obligatoires mensuelles

    Créez une liste de toutes les dépenses obligatoires que vous avez chaque mois. Cela comprend toutes les factures essentielles telles que le loyer, les charges (ou factures d’eau, d’électricité et de gaz), internet et factures de téléphone portable, abonnements mensuels, frais bancaires, salles de sport… Globalement, toutes vos dépenses sauf celles liées au loisir (habillement compris) et à l’épargne.

    Listez également toutes les dépenses « obligatoires » dont le montant n’est pas fixe, mais que vous devez pourtant réaliser chaque mois (comme l’essence ou les courses alimentaires). Je préfère personnellement séparer ces deux types de dépenses dans des catégories distinctes (que j’appelle « factures mensuelles » et « dépenses réelles »), mais rien ne vous y oblige.

    Ici, ne prenez pas en compte les dépenses exceptionnelles ou annuelles (comme des réparations de voiture si vous devez les payer ce mois-ci). Nous parlerons de ces catégories plus tard. Vous obtenez un montant qui représente vos dépenses mensuelles moyennes, hors loisirs et habillement.

    Si vous avez choisi de suivre votre budget mensuel grâce à une application web ou un tableur, n’hésitez pas à modifier ou ajouter des catégories à celles qui vous sont proposées pour refléter au mieux vos dépenses réelles.

  3. Soustrayez vos dépenses de votre revenu mensuel

    Soustrayez le montant de vos dépenses obligatoires de votre rentrée d’argent mensuelle. Le nombre que vous obtenez devrait etre positif (sinon, cela signifie que vous vivez au dessus de vos moyens).

    Par exemple, si vous gagnez 1772€ chaque mois et avez listé 1243€ de dépenses obligatoires, vous obtiendrez :

    1772€ – 1243€  = 529€

    La somme qu’il reste de cette soustraction est l’argent que vous avez en moyenne de disponible chaque mois pour épargner et dépenser dans des achats non obligatoires (oui, dans cet ordre-là).

  4. Créez dans votre budget mensuel une liste de catégories correspondant à chacune de vos dépenses

    Cette fois-ci, nous parlons de toutes vos dépenses, y compris le loisir les et les dépenses annuelles (pensez impôts, assurances, vacances…).

    Faites une liste de chaque catégorie dans laquelle vous dépensez de l’argent chaque mois et chaque année. A titre d’exemple ou d’inspiration, voici les différentes catégories et sous-catégories de mon budget personnel :

    Factures Mensuelles & Dépenses Réelles 

    • Loyer
    • Electricité et Gaz
    • Internet
    • Transport
    • Courses Alimentaires
    • Frais Bancaires
    • Essence
    • Salle de Sport
    • Netflix
    • Spotify
    • Stockage Cloud
    • Médical
    • Parking
    • Ce Pour Quoi J’ai Oublié de Budgétiser
    • Dépenses Variées
    • Vêtements
    • Cadeaux
    • Décoration Appartement
    • Manger Dehors
    • Boire un Verre
    • Juste Pour le Fun
    • Beauté / Coiffeur

    Dépenses à Venir

    • Réparations Voiture
    • Impôts
    • Assurance Habitation
    • Taxe d’Habitation

    Pour le Futur (ici, ces catégories seront à remplacer selon vos propres objectifs personnels)

    • Déménager à l’étranger
    • Devenir auto-entrepreneur
    • Fonds d’Urgence
    • Investir
    • Vacances

    J’ai aussi d’autres sous-catégories pour mes objectifs financiers et d’épargne. Bien sûr, à chacun ses dépenses, et donc à chacun ses catégories.

    Rien n’est gravé dans la roche. L’objectif est d’ajuster ces catégories au fur et à mesure en fonction de vos dépenses réelles. C’est pour cela que je garde systématiquement la catégorie de « Ce Pour Quoi J’ai Oublié de Budgétiser ». J’y met en général environ 50 euros par mois pour prévoir les choses que j’aurais pu oublier de prendre en compte dans mon budget mensuel.

  5. Déterminez le montant que vous souhaitez allouer à chaque catégorie

    En gardant le salaire moyen que vous avez calculé plus haut en tête, pour chacune des catégories de votre budget mensuel, vous allez ensuite déterminer le montant que vous souhaitez leur allouer.

    C’est assez simple pour les factures mensuelles (si vous payez 19,99€ pour internet, vous n’avez qu’a entrer cette somme). Pour les dépenses qui peuvent varier chaque mois, il faudra tenter de deviner au mieux le montant que vous pensez dépenser. Encore une fois, ce n’est pas grave si vous vous trompez : vous pourrez ensuite ajuster a la baisse ou à la hausse le mois suivant.

    Pour les dépenses annuelles, vous devrez mettre suffisamment d’argent dans chaque catégorie tous les mois pour avoir la somme en cash au moment de payer. Par exemple, si vous devrez payer 70€ de contrôle technique dans 7 mois, mettez au mois 10€ de côté chaque mois pour cette catégorie.

    Vous devrez également faire ce travail pour vos objectifs d’épargne : combien souhaitez-vous mettre de côté chaque mois pour chacun de vos buts ? Est-il réaliste de mettre 30€ de côté par mois avec pour objectif de déménager à l’étranger dans un an ? Et si vous piochiez 20€ dans les 60€ que vous aviez prévu de dépenser dans de nouveaux vêtements ? Tout est une question de priorités.

  6. Commencez à suivre vos dépenses via la méthode de budgétisation que vous avez choisie

    Fixez-vous comme deadline le 1er du mois prochain pour commencer à gérer votre tout nouveau budget personnel. Au début du mois, insérez vos rentrées d’argent, et assurez-vous que vous aurez assez pour couvrir chacune de vos catégories (si vous recevez un salaire de 1200€ mais avez prévu 1350€ de dépenses, des ajustements seront forcément nécessaires).

    Vous allez donc ensuite lister chaque dépense au fur et à mesure du mois. Le but étant donc de ne pas dépasser le montant que vous venez de fixer dans l’étape précédente.

    Certaines applications de budget mensuel vous permettent de suivre automatiquement les dépenses que vous faites par carte bleue, et de les ajouter à la catégorie correspondante. Ce n’est en revanche pas le cas pour certains outils. Personnellement, je préfère suivre et ajouter mes dépenses à la main. C’est un bon moyen de nous « forcer » à suivre l’état de notre budget, et de ne pas se rendre compte 15 jours plus tard que nous avons complètement sur-dépensé dans une catégorie.

    Il est en revanche important de prendre l’habitude de lister vos achats le plus vite possible pour ne pas prendre trop de retard. J’ai pris l’habitude d’entrer mes dépenses dès que je sors du magasin, mais il est souvent nécessaire que je fasse quelques ajustement au fil du mois (impossible de ne pas oublier de noter certains achats).

    Du moment que vous surveillez votre budget assez régulièrement, vous n’avez rien à craindre. Il suffit d’aller sur le site ou l’application de votre banque pour versifier que vous avez bien pris toutes les dépenses en compte.

  7. Tentez de supprimer certaines dépenses mensuelles superflues

    L’avantage lorsque l’on commence à mettre en place un budget mensuel, c’est qu’il est très facile de se rendre compte des dépenses inutiles ou superflues que nous faisons au quotidien.

    Ces dépenses non essentielles comme des abonnements dont vous profitez à peine (magasines, etc.), des abonnements trop chers (typiquement les forfaits internet ou téléphone hors de prix) ou des frais trop élevés (comme les frais bancaires) continuent en permanence de drainer votre budget mensuel. Et comme l’explique la théorie du Latte Factor, ce sont ces dépenses qui vous portent vraiment préjudice sur le long terme.

    Les supprimer ou les ajuster vous permettra de libérer un peu d’argent que vous pourrez utiliser à meilleur escient.

  8. Restez fixés sur vos objectifs financiers

    Créer son premier budget mensuel est certainement un premier pas vers une meilleure éducation financière. Mais si votre budget ne vous sert qu’à observer vos dépenses sans vous aider à vous rapprocher de vos objectifs à long terme, l’exercice perd de son utilité.

    Vous pouvez très bien « respecter votre budget » en dépensant 150€ par mois dans l’habillement et 200€ dans des repas à l’extérieur, si c’est ce que vous aviez prévu dans ces catégories. Mais posez vous vraiment la question : « est-ce vraiment ce que je veux faire avec mon argent ? ».

    Et si vous utilisiez ces sommes pour lancer votre propre entreprise, prendre votre retraite plus tôt, investir dans l’immobilier et augmenter vos revenus ? Ne seriez-vous pas plus heureux ?

    La réponse vous appartient 🙂

Animal de compagnie : quel budget prévoir ?

Un chat en train de jouer sur une chaise

Décider d’adopter un animal de compagnie est un engagement émotionnel, mais aussi financier.

Peu importe si vous trouvez votre nouveau compagnon en animalerie, chez un éleveur, à la SPA ou ailleurs, le coût initial n’est qu’une infime partie des frais que vous devrez engager tout au long de sa vie.

Dans cet article, nous vous présentons les différents coûts associés à la possession d’un animal de compagnie, vous aidons à planifier les dépenses mais aussi à réduire les coûts.

Adopter un animal de compagnie : quelles dépenses prévoir ?

En France, près de 50% de la population possède un animal de compagnie. En dehors des poissons, les chats sont les grands vainqueurs : ils représentent 20% des animaux domestiques, contre 12% pour les chiens.

Et si l’amour est certes au coeur de l’adoption d’un animal, afin d’assurer une vie prospère à vous nouveau meilleur ami, il est aussi essentiel de penser à l’aspect financier.

En France, près de 100 000 animaux sont abandonnés chaque année – et une grande partie des cas abandons pourrait être réduite si nous étions suffisamment préparés mentalement et financièrement.

Un chien devant une tarte

Si les coûts varient forcément selon l’animal, l’endroit où vous shoppez et votre situation, certains frais classiques sont un peu plus faciles à anticiper. Parmi les coûts les plus généraux, on retrouve :

  • Vétérinaire et vaccination (entre 50 € et 80 €, en plus ou non de la consultation)
  • Nourriture
  • Stérilisation (entre 100 € et 150 €)
  • Toilettage
  • Équipement : laisse, sac/caisse de transport…
  • Jouets, etc.
  • Antiparasitaires, vermifuges…
  • Litière pour les chats

… mais ce n’est pas tout ! Ces dépenses de bases ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Il existe une multitude de petites dépenses annexes qu’on a tendance à oublier. Accumulées sur une année et sur toute la vie de votre animal, elles peuvent peser très lourd dans la balance :

  • Sécurité de la maison (grillages, chatières, protections aux fenêtres, etc. selon votre logement)
  • Garde éventuelle, pet-sitting, chenil
  • Transport en voyage (supplément en avion, train, etc.)
  • D’éventuelles destructions de l’animal
  • etc.


Le coût d’un animal de compagnie

En moyenne, posséder un chat reviendra à 463 € à l’année, contre 491 € pour un chien.

Bien sûr, le coût dépendra de l’animal, mais aussi de sa taille. Un poisson reviendra moins cher qu’un Yorkshire – et un Yorkshire reviendra moins cher qu’un Berger Allemand.

Le problème, c’est que ces chiffres ne sont que des moyennes. Les dépenses sont en réalité très difficiles a prévoir, et surtout leur évolution. Des destructions importantes, un animal qui tombe malade, un changement de vie qui implique de trouver un moyen d’intégrer votre animal…

C’est aussi le cumul des petites dépenses (une laisse qui se casse, un nouveau panier, un besoin de changer d’alimentation…) qui peut vraiment peser lourd dans votre budget sur le long terme.

Dans tous les cas, il est important de bien suivre les dépenses liées à votre animal via votre budget mensuel. Cela vous permettra non seulement d’observer les dépenses, mais aussi de les anticiper.

Les astuces pour réduire les coûts liés à votre animal

N’achetez pas : adoptez !

Adopter un animal à la SPA n’est pas gratuit. Cependant, même s’il ne s’agit pas d’un « achat » en soi, des frais de participations vous seront demandés selon l’animal choisi et son âge.

Malgré tout, ces coûts seront souvent bien moins élevés que l’achat en animalerie où chez un éleveur, où les prix peuvent très facilement atteindre plusieurs centaines d’euros. Et avec tous les animaux qui n’attendent que d’être adoptés, vous ferez en plus un bon geste !

• Acheter en ligne

Les achats liés aux animaux de compagnie sont trop souvent impulsifs, et pas assez planifiés : on achète ses croquettes au supermarché quand le paquet est presque vide, on craque sur un nouveau panier en faisant les courses…

Du coup, (1) on dépense sans vraiment s’en rendre compte, et (2) on paie plus cher pour quelque chose que l’on pourrait acheter à l’identique mais à plus petit prix ailleurs en s’y prenant un peu plus à l’avance.

Vous pourrez très facilement trouver tout ce qu’il vous faut en ligne. De nombreux sites discounts spécialisés dans l’animalerie, comme Zoobio ou Bitiba, proposent des boutiques où vous pourrez retrouver tout ce qu’il vous faut pour votre animal et même profiter de produits de grandes marques à prix réduit.

5 objectifs financiers que vous devriez atteindre avant 30 ans

Une femme assise dans un café en train de sourire

La vingtaine est une période remplie de de changements, de découvertes et de nouveautés. Et les habitudes que vous établissez durant ces années vous suivront bien souvent tout au long de votre de vie, y compris en ce qui concerne vos finances

S’il n’est jamais trop tard pour apprendre à gérer ses finances personnelles, manquer de fixer une stratégie financière précise le plus tôt possible peut vous coûter cher sur le long terme.

Dans cette période où beaucoup construisent leur carrière, se marient ou posent les fondations solides de leur futur, il est d’autant plus important de se fixer des objectifs d’épargne précis. Découvrez notre liste de 5 objectifs financiers que chaque adulte devrait avoir atteint avant ses 30 ans.

  1. Construire un fond d’urgence

    Peu importe tout ce que nous pouvons mettre en oeuvre pour essayer de nous préparer aux évènements de la vie, nous devrons toujours faire face à des imprévus.

    Avoir besoin de réparer votre voiture, soigner votre animal de compagnie, remplacer un objet électroménager qui vient de tomber en panne… Si ces dépenses n’ont pas été anticipées, cela pourrait avoir de grave conséquences sur votre budget, et parfois même des répercussions pendant des mois voir des années si vous êtes amenés à devoir faire un crédit.

    C’est pour cela que vous devriez chaque mois mettre une partie de votre revenu de côté pour alimenter un fonds d’urgence qui servira à couvrir ces dépenses imprévues qui pourraient survenir dans le futur.

    En plus de vous permettre de financier ces achats inattendus, ce coussin de sécurité vous permettra également de limiter le stress financier et de ne pas avoir à stresser lorsque vous vous retrouverez face à l’une de ces situations d’urgence.

  2. Avoir un budget personnel solide

    C’est un conseil que nous mettons en avant dans beaucoup de nos articles, car c’est probablement le plus important lorsqu’il s’agit d’apprendre à mieux gérer vos finances personnelles. Construire et suivre un budget mensuel est indispensable pour contrôler votre argent et vraiment réussir à mettre de côté.

    Vous pensez peut-être que budgétiser n’est pas fait pour vous, ou encore que vous n’avez pas le temps ni la volonté nécessaires pour suivre chaque mois un plan financier précis. Pourtant, pas d’excuses. Gérer un budget personnel est bel et bien à la portée de tout le monde.

    Si vous souhaitez garder vos dépenses sous contrôle, la seule solution sera de respecter un budget. Et si vous avez l’impression de ne jamais avoir assez d’argent pour faire tout ce que vous aimeriez faire, vous pouvez également utiliser ce processus de planification pour hiérarchiser vos dépenses et financer les achats qui sont vraiment importants pour vous.

    Pour en savoir plus sur les outils que vous pourriez utiliser pour gérer votre premier budget, vous pouvez également parcourir « Budget : les meilleurs outils pour gérer ses comptes ».

  3. Apprendre à contrôler vos dépenses

    Ce sont les petites habitudes qui paient le plus à la longue, et cela est aussi valable en ce qui concerne vos finances. Et lorsqu’il s’agit d’apprendre à mettre de l’argent de côté et limiter les dépenses impulsives, il n’est jamais trop tôt pour commencer.

    Une fois dans la vingtaine, vous devriez déjà avoir pour habitude de mettre de côté chaque mois une partie de vos revenus avec un objectif d’épargne (généralement entre 15 et 30% de votre salaire). Ainsi qu’avoir commencé à mettre en place des stratégies concrètes pour arrêter de jeter de l’argent par les fenêtres et garder vos dépenses sous contrôle.

    Sans rechercher régulièrement des moyens de réduire vos dépenses afin d’avoir plus d’argent disponible à épargner et placer, vous ne pourrez jamais faire travailler votre argent pour vous et construire une véritable richesse. Préférez-vous continuer à être esclave de vos dépenses ou prendre votre avenir financier en main ?

  4. Commencer à investir

    Mauvaise nouvelle pour tout ceux qui comptaient construire leur capital uniquement grâce à leurs livrets bancaires : vous ne pourrez jamais devenir riche seulement en épargnant.

    Si vous voulez réellement créer de la richesse, vous devez penser au-delà des économies et commencer à investir. Dans l’idéal, afin de pouvoir vraiment profiter de la magie des intérêts composés, vous devriez avoir commencé à investir avant vos 30 ans. Attendre juste quelques années de plus avant de placer votre argent peut vous priver de retours sur investissement assez conséquents sur le long terme.

    Si aimeriez bien investir mais avez trop peur de placer votre argent, demander l’aide d’un conseiller financier expérimenté. Ces professionnels ont pour objectif de vous recommander des types d’investissement selon votre style de vie et votre tolérance au risque afin de vous aider à construire un portefeuille d’investissement cohérent.

    Dans tous les cas, vous devriez également commencer à vous pencher sur le sujet des finances personnelles afin d’avoir des notions de bases pour éviter au maximum les erreurs et les incompréhensions (un bon moyen de commencer est de lire des livres sur les finances personnelles).

    La clé consiste à diversifier ses actions et ses investissements pour limiter les risques. Car dans l’ensemble, investir rapporte plus sur le long terme qu’épargner.

  5. Définir vos objectifs à long-terme

    Si vous n’arrivez pas à mettre de côté de l’argent de manière régulière, c’est sûrement parce que vous n’avez pas fixé des objectifs financiers précis avec des deadlines claires.

    Pourquoi voulez-vous mettre de l’argent de côté ? Devenir propriétaire d’ici quelques années ? Lancer à terme votre propre entreprise ? Vous marier, avoir des enfants ? Prendre votre retraite avant la soixantaine, ou avoir la possibilité de voyager autour du monde si vous le souhaitez ?

    Définissez et notez quelque-part la liste de vos objectifs, ainsi qu’une estimation du nombre d’années et du montant que vous aurez besoin de mettre de côté pour ce but précis.

    Ces objectifs seront non seulement une motivation précieuse pour mettre de l’argent de côté, mais aussi un outil essentiel pour déterminer les investissements que vous allez choisir. Cela vous permettra également d’y voir plus clair dans vos finances et de rester réalistes. Il y a certainement des dizaines d’objectifs que vous aimeriez poursuivre, mais vous ne pourrez très probablement pas tout faire tout de suite.

    Votre budget est un outil à court et à long terme, et c’est seulement avec un peu de patience, de rigueur et de travail que vous pourrez construire petit à petit les fonds nécessaires à l’accomplissement de vos rêves, même les plus fous !

Capture d'écran checklist finances personnelles

Le « Jardin des Envies » : comment gérer son budget… avec plaisir

Une personne tenant une plante dans ses mains

Budgétiser pour ses factures, ses dépenses obligatoires, la construction de son fonds d’urgencegérer ses dépenses peut paraître assez monotone vu uniquement sous l’angle des obligations. Mais si l’opération s’arrêtait là, vous manqueriez en réalité toute la véritable magie de la budgétisation !

Une fois toutes vos dépenses réelles sous contrôle, c’est là que tout le fun commence : il est temps de gérer votre liste de souhaits ! C’est à dire, de prévoir vos dépenses plaisir. Et rien de mieux pour cela que de créer votre propre Jardin des Envies.

Peu importe vos horizons financières, votre situation familiale, votre âge ou vos préférences de consommations, nous avons tous un point commun : des rêves et des envies. Et tous ne sont pas gratuits… Inspiré du logiciel de budgétisation YNAB, le Jardin des Envies vous permet de prévoir en toute sécurité vos achats plaisir sans risquer de vous retrouver à découvert à la fin du mois.

Beaucoup gaspillent une partie de leur argent chaque mois dans des dépenses impulsives qui drainent petit à petite leur budget, quand un peu de planification pourrait éviter bien des soucis financiers. Devrions-nous pour autant dédier des catégories entières de notre budget à nos envies d’achat ? Devrais-je faire une place dans mon budget juste pour l’achat de cette montre qui me fait envie ? La réponse a ces deux questions est oui.

Faire grandir ses rêves… une catégorie à la fois

Votre Jardin des Envies est en quelque sorte une liste de souhaits d’achats à court ou moyen terme. C’est à dire qu’il regroupe toutes les choses un peu « inhabituelles » pour lesquelles vous prévoyez de dépenser dans le futur (un ukulélé, une machine à coudre, une séance de SPA à deux…).

 

Et comme tout souhait ou rêve (pas seulement financiers), leur réalisation demande du temps… et de la patience. C’est tout le concept du Jardin des Envies. La « plantation » aura lieu directement dans votre logiciel de budgétisation ou n’importe quel autre moyen par lequel vous gérer vos comptes (voire même un papier et un stylo si vous le souhaitez !)

Pour le mettre en place, vous aller créer deux catégories dans votre budget :

  • Une catégorie intitulée « Liste des Envies » – vous allez ici lister toutes choses que vous souhaiter acheter à moyen ou long terme. L’idéal est de ne pas dépasser les 10-15 items.  Vous pouvez bien sûr modifier la liste au fil du temps.
  • Une catégorie intitulée, vous l’avez deviné… « Jardin des Envies » – dans laquelle vous allez choisir 3 objets de votre Liste des Envies, que vous aller « arroser » régulièrement : c’est à dire mettre de l’argent de côté pour pouvoir financer cet achat.

Capture d'écran logiciel de budget

Comme les graines, vos souhaits sont plantés et arrosés jusqu’à ce qu’ils soient prêts pour la récolte : ici, vous aller devoir attendre d’avoir économisé assez d’argent pour pouvoir acheter l’objet en question. Par exemple, si la nouvelle guitare que vous souhaitez acheter coûte 190€, vous ne l’achèterez qu’une fois que vous aurez mis cette somme de côté dans la catégorie dédiée.

Mais que faire si vos revenus ne vous permettent pas de remplir assez rapidement chacune de vos catégories ?

Vous l’avez deviné : prioriser… et patienter. C’est pour cela que vous devrez vous restreindre à 3 items maximum dans votre Jardin des Envies. Vous pouvez bien sûr choisir de mettre un peu plus de côté chaque mois dans une catégorie plutôt qu’une autre si vous le souhaitez.

Une fois que l’une de vos plantations est prête pour la récolte, félicitations ! Vous pouvez acheter l’objet en question, puis remplacer la catégorie par l’un item qui attend patiemment dans votre Liste des Envies.

Comment créer son propre jardin des envies

  1. Plantez votre graine

    Vous allez créer deux catégories dans votre budget : votre Liste d’Envies et votre Jardin des Envies.

    Comme nous venons de le voir, pas de limites en ce qui concerne votre Liste d’Envies (même si plus d’une quinzaine d’envies risque de devenir trop difficile à gérer…).

    Une fois votre Liste d’Envies construite, définissez les 3 items que vous souhaiteriez acheter en priorité : ce sont les graines que vous allez planter dans votre Jardin des Envies ! Vous devriez à l’avance connaître le montant précis que vous coutera votre achat.

    Pour rappel ces items devraient être des envies et non des dépenses obligatoires (par exemple, si votre frigo tombe en panne, vous aurez sûrement besoin de le remplacer assez rapidement : dans ces cas ci, piocher dans votre fond d’urgence).

  2. Arrosez votre plante

    Ensuite, arrosez vos 3 plantations quand vous le pouvez, en budgétisant selon vos versements de salaires et rentrées d’argent.

    Certains mois, vous aurez surement moins d’argent de disponible que d’autres. Pas de quoi s’inquiéter : prenez le temps de faire pousser vos graines petit à petit, et toujours uniquement avec l’argent qu’il vous reste une fois vos factures payées et des sommes mises de côté pour votre épargne.

  3. Récoltez !

    Le meilleur moment est venu : dépenser l’argent que vous avez (durement !) économisé. Une fois votre achat effectué, remplacez la catégorie par l’un des items listés dans votre Liste de Souhaits.

Petit à petit, en utilisant ce système de budgétisation, vous aller apprendre à dépenser selon vos moyens, et à ne plus céder à des caprices ou des dépenses impulsives. Le tout dans une tranquillité d’esprit et un contrôle total de vos habitudes de consommation.

 

5 conseils pour faire des économies tout en profitant de la vie

Trois femmes de dos les bras vers le ciel

L’une des objections les plus fréquentes à l’idée de commencer à surveiller ses dépenses et faire des économies, c’est que l’on a peur de s’empêcher de « profiter de la vie ».

Cependant, pouvoir payer ses factures et faire ses achats, même ceux liés aux loisirs, sans avoir à stresser ou à culpabiliser à la vue du solde de son compte bancaire est en soi un excellent moyen de profiter de la vie et d’aborder son quotidien beaucoup plus sereinement. Tout ça en sachant pertinemment que vous aurez l’argent nécessaire pour accomplir vos objectifs à long terme. Pas belle, la vie ?

Pour prendre une longueur d’avance et commencer à vivre sans stress financier, il suffit de construire un plan et de s’y tenir du mieux possible. Et c’est justement cette dernière étape qui est souvent la plus difficile.

Nous sommes souvent plein de bonnes intentions lorsqu’il s’agit de faire des économies au quotidien, mais mettre des solutions concrètes en place nous semble souvent bien plus difficile.

C’est pourquoi vous trouverez ci-dessous 5 façons pratiques de maîtriser vos dépenses afin de mettre de côté… sans avoir à se priver.

  1. Faites le ménage dans vos factures

    Pour apprendre à gérer votre argent, le point de départ incontournable est de prendre conscience de vos dépenses. C’est exactement à cela que sert un budget personnel : comprendre où part votre argent chaque mois, et trouver des solutions pour limiter les dépenses superflues et faire des économies.

    Si vous voulez vraiment mettre de côté et commencer à accumuler de la richesse petit à petit, il est indispensable de changer vos habitudes de consommation. Que diriez-vous de revoir votre budget et de vous demander quelles catégories sont essentielles, et lesquelles sont moins importantes ou superflues ?

    Une bonne idée facile à mettre en place est d’annuler ou de geler tout abonnement ou service auquel vous avez souscrit qui ne soit pas absolument essentiel. Vous séparer de ces petites factures vous donnera un regain de motivation précieux pour continuer à reprendre la main sur vos finances et faire des économies.

    Si vous êtes abonnés à des services que vous n’utilisez pas, prenez 10 minutes de votre journée pour résilier une bonne fois pour toute. Un budget simplifié sera plus facile à gérer tout en vous permettant d’avoir plus d’argent pour financer vos rêves, même les plus grands !

  2. Rendez l’acte d’achat plus difficile

    Aujourd’hui, acheter est très facile. Du genre « acheter-un-objet-à-plus-de-100€-en-un-clic-sur-Amazon » facile. Pour éviter les dépenses impulsives (l’ennemi n°1 des finances sous contrôle), jouez-là old-school et dissociez votre carte bleue et/ou compte Paypal de tous vos sites de shopping en ligne favoris.

    Si vous souhaitez acheter des vêtements en ligne ou commander un repas en livraison à domicile, faites en sorte d’avoir à retaper votre numéro de carte à chaque fois. Car si vous devez vous arrêter pour réfléchir à la manière dont vous allez payer, au moins, vous prenez le temps de réfléchir.

    Et allez-même encore plus loin : supprimez complètement toutes les applications de shopping et de fast food installées sur votre téléphone. Si vous avez vraiment besoin d’acheter quelque chose (et j’insiste sur le « vraiment besoin« ), la version web suffira amplement. En attendant, vous ne vous laisserez pas tenter par des achats impulsifs dans la salle d’attente du dentiste.

  3. Faire des économies avec votre propre « Jardin des Envies »

    C’est l’un des systèmes que je préfère le plus depuis que j’ai commencé à vraiment tenir un budget. À la fois fun et ludique, ce système de « plantation d’envies » est une méthode ingénieuse par laquelle vous « plantez et cultivez » tout ce que vous désirez acheter. Bien sûr, nous ne parlons pas d’un véritable jardin, mais d’une technique pour mettre petit à petit de l’argent de côté pour les dépenses que vous prévoyez de faire.

    En bref, plutôt que d’acheter tout de suite cette super nouvelle enceinte que vous avez vue à la Fnac, vous allez simplement planter une graine dans votre jardin virtuel, à savoir votre budget. Concrètement, vous allez créer dans votre budget une catégorie correspondant à l’enceinte, dans laquelle vous allez déposer petit à petit de l’argent jusqu’à ce que vous ayez économisé suffisamment pour pouvoir enfin vous l’offrir… ou pas.

    Car l’avantage de la plantation d’envies est que souvent, en prenant son temps avant d’acheter un produit, on se rend compte que nous n’en avons finalement pas tellement envie ou besoin que ça… En retardant chacun de vos achats, vous aller faire des économies en réduisant les achats impulsifs que vous risqueriez potentiellement de regretter plus tard.

    Personnellement, je fais grandir mon jardin des envies directement via le logiciel que j’utiliser pour suivre mon budget, mais utiliser un Bullet Journal est une autre manière très ludique et créative de prévoir ses prochains achats plaisirs (comme le montre le système ci-dessous réalisé par Muriel Kristen sur everythingisnerdiful.com)

    Un journal pour suivre ses dépenses et faire des économies

  4. Empruntez au lieu d’acheter

    Rappelez-vous de tous ces livres que vous avez achetés et que vous n’avez pas encore lus, ou seulement feuilletés. Une carte de bibliothèque vous aurait surement couté bien moins cher tout en vous permettant d’emprunter un nombre de livres bien plus conséquent.

    Je prends ici les livres en exemple, mais ce principe s’applique en réalité à tout. Par exemple, une autre dépense inutile classique est celle des outils de bricolage. Certes, aujourd’hui, vous avez vraiment besoin d’une ponceuse. Mais avez-vous besoin d’en acheter une neuve pour la laisser ensuite dormir dans votre placard sûrement plus de 350 jours par an ?

    Sauf si vous avez un nouvel objet à poncer toutes les semaines, acheter ce produit neuf est tout simplement inutile. Quelques messages ou coups de fils vous permettraient sûrement de trouver un proche qui serait ravi de vous prêter sa ponceuse au besoin. Certains sites de partage en ligne vous permettent également d’emprunter des outils à vos voisins sans frais.

    Ces achats ruinent votre budget et encombrent votre maison. Emprunter au lieu d’acheter est donc une solution idéale pour faire des économies… tout en faisant un bon geste pour la planète !

  5. Entamez un « jeûne budgétaire »

    L’un des meilleurs moyens de faire des économies est de prendre un peu de recul sur ses dépenses. Et pour cela, une technique extrêmement efficace est de réduire drastiquement vos dépenses pendant une période précise (en général, 1 mois est un bon compromis) afin de prendre de la perspective sur l’allocation de votre argent.

    L’idée de ce « challenge » est de ne pas dépenser d’argent pendant 1 mois en dehors de vos factures et besoins de base afin de briser le cycle des dépenses inutiles. Lorsque vous reprendrez ensuite vos dépenses habituelles, il sera beaucoup plus facile de repérer celles dont vous vous êtes très facilement passé.

    Le but n’est bien sur pas de rester enfermé dans votre appartement pendant 1 mois. Il s’agit plutôt de vous encourager à consommer et à vous divertir différemment. Pourquoi ne pas profiter des nombreuses activités gratuites près de chez vous ? Ou inviter vos amis à la maison pour une soirée film plutôt que d’aller au cinéma ? La plupart de vos proches seraient certainement ravis d’accepter votre invitation à des activités qui sortent un peu de l’ordinaire.

    Vous pouvez également ajuster votre jeûne budgétaire en décidant d’arrêter seulement une dépense bien précise, comme les fast food par exemple. Cela vous permettra de vous rendre compte à quel point certaines dépenses relèvent plus d’une habitude que d’un véritable besoin ou envie. Une fois votre jeûne terminé, même si vous reprenez cette dépense en la réduisant seulement un peu comparé à avant, ce sera déjà une grande victoire.

 

Alors, quels sont pour vous les meilleurs moyens de faire des économies facilement ? Essayez d’implémenter au moins l’un des conseils ci-dessus le mois prochain, et observez combien cela vous a permis de mettre de côté sans avoir à vous sacrifier pour autant.

6 signes qui montrent que vous ne savez (vraiment) pas gérer votre argent

Ne pas savoir gérer son argent

Breaking News : Nous faisons tous des erreurs lorsqu’il s’agit de gérer son argent.

Le problème, c’est que nous sommes beaucoup trop nombreux à ne même pas avoir conscience de l’état parfois catastrophique de nos finances personnelles. Ni de notre manque d’éducation en ce qui concerne notre rapport à l’argent. Et c’est là que les problèmes commencent…

Sans savoir quelles sont les erreurs que vous faites au quotidien avec votre argent, changer les choses peut d’avérer très difficile.

Si vous pensez être l’exception à la règle, jetez un coup d’œil aux 6 signes que vous présentons ci-dessous. Vous pourriez ne pas être un aussi bon élève que vous le pensez…

  1. Vous ne savez pas exactement combien vous dépensez chaque mois

    Pouvez-vous répondre à cette question :

    « Combien dépensez-vous d’argent chaque mois, tous types de dépenses confondus ? »

    Nous pensons souvent que du moment que nous ne dépensons pas plus que ce que nous gagnons et ne sommes pas à découvert, tout va bien. Mais là n’est pas le seul problème.

    Si vous dépensez tout ce que vous gagnez, sans être à découvert mais sans épargner non plus, mauvaise nouvelle : vos finances se portent mal. Le problème, c’est que si vous ne savez pas vraiment combien vous dépensez et dans quoi, il sera très difficile de changer les choses.

    C’est pourquoi vous devriez avoir une solution de budgétisation mensuelle qui vous permette d’être un minimum précis dans le calcul de vos dépenses et revenus.

    Pour suivre votre budget, vous pouvez utiliser une application comme Linxo, Bankin’ ou même une simple feuille de calcul Excel. L’essentiel est de savoir combien d’argent vous dépensez dans chaque « catégorie » chaque mois.

    Dans mon budget mensuel personnel (pour lequel j’utilise You Need a Budget), j’ai par exemple la possibilité de voir au centime près combien je dépense en moyenne et au mois le mois dans les courses alimentaires, l’habillement, les loisirs…

    Une fois que vous savez combien vous gagnez et combien vous dépensez, vous pourrez très simplement voir combien vous pouvez vous permettre d’économiser, d’investir et de dépenser chaque mois. C’est la première étape pour apprendre à bien gérer son argent.

  2. Vous avez prévu d’attendre de toucher plus d’argent avant d’épargner pour le futur

    Nous avons déjà parlé de la magie de l’intérêt composé pour votre épargne et vos investissements. Le soucis, c’est que plus vous attendez avant de commencer à épargner, moins vous aurez d’argent sur le long terme. Car le but, c’est que l’argent que vous mettez de côté vous rapporte dans le futur.

    Vous avez forcément des objectifs ou des rêves pour le futur : voyager à l’étranger, acheter une maison, investir dans un projet personnel… Et ces envies ont forcément un penchant financier qu’il faut prendre en compte.

    Si vous n’avez pas commencé à mettre de l’argent de côté pour chacun de vos objectifs, le meilleur moment pour commencer est maintenant. Même s’il ne s’agit que de 20€ par mois, commencer le plus tôt possible vous permettra de faire grossir votre capital petit à petit tout en laissant votre argent travailler pour vous grâce aux intérêts que vous allez cumuler.

    Certes, il sera plus confortable d’économiser une fois que vos revenus seront plus important, notamment si vous venez juste de terminer vos études et de vous lancer dans la vie active. Mais vous pourrez alors augmenter petit à petit les montants que vous mettez de côté (passer de 20€ à 40€, puis à 50€…) sans impacter votre style de vie.

  3. Vous êtes terrorisé à l’idée d’investir

    Investir peut sembler très impressionnant. Et pour cause : la gestion de son argent en général et la notion d’investissement en particulier ne sont jamais abordés ou expliqués à l’école.

    Et pourtant, investir est une étape obligatoire pour toute personne qui voudrait développer son capital et commencer à accumuler de la richesse. L’investissement a un potentiel de croissance bien supérieur à ce que vous pourriez obtenir via un compte d’épargne traditionnel.

    Bien sûr, il ne s’agit pas de placer votre argent en bourse sans aucune connaissance des marchés financiers ou du fonctionnement de l’investissement. Dans tous les cas, vous devriez être accompagnés par des professionnels qui déterminerons avec vous les meilleures placements selon différents facteurs, y compris votre sensibilité au risque.

    Gardez seulement à l’esprit que vous ne gagnerez jamais sur le long terme en laissant vos euros perdre de la valeur sur votre Livret A.

  4. Vous n’avez pas de fond d’urgence

    Peu importe votre âge, votre style de vie ou votre situation financière, il vous faut un fonds d’urgence.

    Généralement, il est recommandé d’avoir mis de côté sur un compte épargne entre 3 et 6 mois de dépenses afin de faire face à d’éventuels problèmes financiers ou aléas de la vie. Et si vous pensez que vous êtes à l’abri d’un licenciement, d’une urgence médicale ou de remplacer un équipement au prix élevé, sachez que ce n’est le cas pour personne.

    Avoir un fonds d’urgence vous permet d’aborder vos finances personnelles de manière beaucoup plus légère et de moins stresser lorsqu’il s’agit de faire face à des dépenses inattendues.

  5. Vous avez tendance à dépenser trop rapidement (et sans vraiment réfléchir)

    Il est tout à fait compréhensible de vouloir s’acheter un nouveau gadget, des vêtements flambants neufs, ou remplacer son vieux mobilier par des meubles tendance.

    Mais il est encore plus important de pouvoir élargir sa vision pour se concentrer sur ce qui compte vraiment pour vous. Et si vous mettiez les 70€ que coûte ce manteau (dont vous n’avez pas vraiment besoin) de côté pour un projet personnel qui vous tient vraiment à coeur, même s’il est à plus long terme ?

    Les êtres humains ont naturellement des difficultés à mettre en priorité la pérennité dans le futur par rapport au plaisir sur le court terme. Il est très facile de se dire que « ce n’est pas manger dehors un soir au lieu de cuisiner qui va impacter mes finances« . Mais le problème est que (1) soyons honnêtes, ce ne sera probablement pas seulement « un soir » et (2) ce sont les petites économies, cumulées au fil du temps, qui vont vous permettre de vraiment mettre de côté (c’est notamment ce qu’explique le concept du « Latte Factor »).

    Certes, avoir de belles choses est génial. Mais c’est trop souvent un gaspillage d’argent. Au bout de deux semaines, une fois notre rush de dopamine retombé, on se rend facilement compte de la futilité de beaucoup de nos dépenses. Alors soyez prudent avec vos dépenses, et prenez le temps de vraiment réfléchir avant d’acheter quelque chose, quitte à ne pas acheter le jour même.

  6. Vous avez des dizaines d’excuses pour lesquelles vous êtes un cas particulier et ne pouvez pas gérer vos finances comme les autres

    Et oui, on vous voit venir :

    • « J’aimerais vraiment pouvoir faire ça, mais je n’ai pas le temps »
    • « Avec mon salaire, pour le coup, c’est vraiment pas possible de mettre de côté »
    • « Les prochains mois, je vais avoir trop de dépenses pour pourvoir économiser »
    • « En ce moment, j’ai besoin de profiter un peu de la vie plutôt que de me priver »

     

    C’est la réaction de beaucoup de personnes lorsque l’on aborde le sujet sensible de la gestion des finances personnelles.

    « L’un des plus grands signes que vous êtes mauvais avec l’argent, même si vous pensez ne pas l’être, c’est que vous avez toujours une excellente raison de ne pas pouvoir améliorer votre situation financière », explique Eric Roberge, un financier américain.

    Vos raisons peuvent vous sembler parfaitement légitimes et convaincantes. Mais elles ne sont qu’une réaction émotionnelle à un problème bien plus grand. Certes, il existe des circonstances atténuantes à chaque situation. Mais hors cas extrême, il existe toujours une manière différente de voir et de faire les choses.

    Votre salaire de ce mois-ci n’est pas assez élevé pour mettre un peu d’argent de côté dans un fond d’épargne ? Deux options s’offrent à vous :

    1. Vous vous dites que c’est une excuse suffisante et que vous ne pourrez donc pas économiser ce mois ci

    2. Vous cherchez des solutions. Et si, juste pour un mois, vous ne n’achetiez pas vos repas à l’extérieur le midi mais rapportiez un repas de la maison pour économiser un peu sur l’alimentaire ? Et si vous revendiez quelques vêtements ou objets dont vous n’avez pas besoin ?

    Rappelez vous : ceux qui échouent trouvent des excuses, ceux qui réussissent trouvent des solutions.