Un couple en train de manger une pizza

Comment gérer son argent en couple (en évitant les engueulades)

Mis à jour le 18 juin 2020

Bien gérer son argent peut déjà paraitre assez stressant quand on est célibataire – et c’est peut-être encore plus compliqué quand on est en couple.

On imagine souvent les discussions autour des finances dans le couple comme un sujet d’engueulade. Et pour cause : l’argent est même l’une des principales causes de divorce en France et ailleurs.

Mais cela ne veut pas dire que c’est un sujet à éviter à tout prix. Bien au contraire : encore trop peu de couples ont des conversations ouvertes et profondes à propos de l’argent. Et c’est justement là que les problèmes commencent.

C’est ce manque même de communication et de planification qui est à l’origine de beaucoup de problèmes.

Et quand on parle d’apprendre à gérer son argent en couple, la question n’est pas seulement de savoir si vous allez prendre un compte joint et à quelle banque.

Vous devrez travailler ensemble pour développer un système et une stratégie qui vous permette à tous les deux de vous sentir à l’aise, protégés et équipés pour mettre votre argent au service de vos projets.

Les questions à se poser

Comment va-t-on répartir nos dépenses ?

C’est souvent l’une des premières questions qu’on se pose : la mutualisation (ou non) des dépenses.

Il existe plusieurs façons de répartir ses dépenses en couple. Et les avis en faveur d’une méthode ou d’une autre sont parfois très tranchés.

D’un côté, vous avez ceux qui vous disent que vous devriez tout partager. Accepter les dépenses de l’autres sans sourciller, un sourire sur votre visage et des papillons dans le ventre. Parce qu’on parle d’amour, et l’argent n’y a pas sa place, pas vrai ?

De l’autre, vous avez ceux qui vous disent que si vous ne séparez pas complètement vos dépenses, vous faites preuve de naïveté. « 50% des mariages finissent en divorce, donc autant se protéger pour ne pas le regretter plus tard ».

Du coup, qui a raison ?

Personne.

En réalité, tout dépend de la situation de chaque couple, de ses valeurs, de ses envies…

Et la vérité, c’est qu’il n’existe pas de bonne ou de mauvaise méthode. La bonne méthode, c’est celle qui fonctionne, pour vous et votre conjoint.

Personnellement, je suis mariée sous le régime de la séparation des biens. On gère chacun nos finances de notre côté, avec bien sûr plusieurs projets commun pour lesquels nous mettons de côté ensemble. Mais tout est séparé.

Et ça fonctionne parfaitement bien pour nous. Mais ce n’est pas pour ça que je conseillerais à tout le monde de faire pareil.

Aucune des options n’est meilleure ou moralement supérieure aux autres. Sachez juste qu’il existe plusieurs possibilités, et que le tout est de trouver celle qui vous convient à tout les deux.

Et quitte à devoir changer en cours de route, tant que vous prenez la décision ensemble. Soit parce que vous vous rendez compte que ce système ne fonctionne pas pour vous, soit en cas de changement de situation, comme la perte d’un emploi pour l’un des deux conjoints.

Les différentes façons de répartir ses dépenses en couple

Les deux principales stratégies sont les suivantes :

– Vous partagez toutes vos dépenses

Toutes vos dépenses obligatoires et vos dépenses plaisir et personnelles sont partagées, et financées depuis le même pot commun.

Vous allez donc en général avoir un compte commun sur lequel vous allez tous les deux déposer votre salaire (si vous êtes deux à travailler), et depuis lequel vous allez régler vos dépenses.

Si vous suivez cette stratégie, n’oubliez pas de vous organiser aussi pour vos comptes épargne et investissement (est-ce que vous les partagez également ? Comment ?)

Un autre conseil que je peux vous donner si vous décidez de partager toutes vos dépenses : définissez ensemble une limite du montant de ce que vous pouvez acheter au delà de laquelle vous devrez décidez ensemble de cet achat.

Par exemple, pour une dépense occasionnelle de plus de 300 €, vous devrez discuter avant et ensemble de cette dépense et de sa pertinence. Le but est d’éviter les situations conflictuelles qui pourraient venir de dépenses imprévues que l’autre se sent « obligé » d’accepter.

Les avantages de cette technique :

✅ Plus simple à gérer au quotidien (pas de remboursements à effectuer)
✅ Plus simple pour la gestion administrative de certains dossiers
✅ Les deux partenaires peuvent avoir un aperçu des dépenses et de la situation financière du couple

Les inconvénients :

❌ Moins d’indépendance
❌ Source de conflits et de rancoeur souvent plus importants
❌ Problématique en cas de séparation

– Vous séparez toutes vos dépenses (hors dépenses de vie commune)

Ici, vous ne partagez que les dépenses obligatoires (loyer, factures, charges, courses…) et celles en lien avec votre vie commune (aménagement de l’appartement, etc.).

Les dépenses personnelles qui ne sont pas en lien avec la vie du couple sont prises dans le budget personnel de chacun, qui utilise donc le reste de son salaire pour se les payer.

Honnêtement, cette méthode est souvent vue comme plus compliquée qu’elle ne l’est. Il existe aujourd’hui beaucoup d’applications qui permettent de partager vos dépenses et de suivre vos remboursements (comme Lydia, ou Tricount).

Vous pouvez aussi très bien avoir un compte joint pour vos dépenses communes, sur lequel vous allez chaque mois déposer le montant exact qui vous servira à couvrir les dépenses obligatoires – et garder le reste sur votre compte personnel.

Si vous décidez de séparer vos dépenses, posez-vous aussi la question de la répartition du paiement des dépenses communes.

On prend souvent 50/50 par défaut, mais ce n’est pas forcément la méthode qui marchera le plus pour vous.

Vous pouvez très bien décider de répartir vos dépenses communes selon le % du salaire de chacun. C’est-à-dire que celui qui gagne le plus contribue le plus, et vice versa.

Encore une fois, faites ce qui vous semble le plus juste à tous les deux.

Ces deux scénarios sont les plus communs, mais vous pouvez bien sûr adopter n’importe quelle autre technique sur mesure pour gérer vos dépenses.

Dans tous les cas, prévoyez une soirée en tête à tête pour échanger à coeur ouvert et en détail sur ces sujets.

Doit-on prendre un compte commun ?

Déjà, tout dépendra, comme on vient de le voir, de la stratégie que vous avez choisi pour répartir vos dépenses.

Si vous décidez de partager toutes vos dépenses, avoir un compte commun sera bien plus simple à gérer.

Vous pourrez tous les deux accéder à votre argent quand vous en aurez besoin, sachant que les comptes communs vous permettent d’avoir une carte bancaire et un chéquier chacun.

Vous aurez aussi tous les deux accès à l’espace bancaire en ligne de votre compte, ce qui peut grandement faciliter le paiement des factures et le partage des tâches financières.

Aussi, un des gros avantages du compte commun quand vous partagez vos dépenses, c’est que les deux partenaires peuvent garder les yeux sur le compte et sur les transactions réalisées. Ce qui évite les mauvaises surprises, et facilite la gestion du budget.

Si vous décidez de gérer vos dépenses séparément, un compte joint est un peu moins primordial mais peut malgré tout être utile.

Il peut notamment vous faciliter le paiement des dépenses communes. Il vous suffit de calculer le montant total des dépenses obligatoires que vous allez partager par mois, et diviser ce montant selon la répartition que vous avez choisie (50/50 chacun, selon le % de votre salaire, etc.)

Ensuite, programmez chacun un virement automatique depuis votre compte personnel vers ce compte commun chaque début de mois, après avoir reçu votre paie.

Tous les prélèvements de vos factures en commun seront donc programmées sur ce compte.

Attention en revanche à la date à laquelle les factures seront prélevées pour éviter qu’elles ne le soient avant que votre virement ne soit bien arrivé, auquel cas vous risquez le découvert.

Mieux encore, laissez une petite somme en plus sur le compte pour limiter les risques.

Mais vous pouvez aussi très bien fonctionner sans compte courant.

De notre côté, c’est mon mari qui gère les factures, et tout est prélevé sur son compte. Ensuite, j’ai programmé pour chaque début de mois un virement automatique vers son compte personnel qui correspond à ma part à régler.

On avait tenté le compte commun avec Boursorama, mais c’était juste bien plus compliqué pour nous. Et comme on est tous les deux chez N26, on peut très facilement se faire des transferts.

Quels sont nos projets ?

Je parle très souvent sur Moneylo de l’importance de fixer ses objectifs.

Car c’est, au fond, la raison principale pour laquelle on souhaite épargner : réaliser nos projets. En plus d’assurer sa sécurité financière (comme la construction d’une épargne de précaution, par exemple).

Et ces deux éléments sont tout aussi important quand on est en couple.

Car on se retrouve avec deux aspects à équilibrer : ses projets personnels, et les projets de couple.

Souvent, on pense que parce qu’on est avec quelqu’un, on sait déjà forcement tout ce qu’il désire vraiment, et qu’on connait son opinion sur tout.

En réalité, beaucoup de conversations profondes de ce type sont trop souvent ignorées. Même des conversations importantes comme l’envie ou non d’avoir des enfants sont souvent abordées assez tard dans une relation. Ce qui peut bien sûr causer des problèmes.

Car si l’un d’entre vous a pour objectif de partir vivre à l’étranger dans quelques années, et l’autre d’acheter une résidence principale en France, il risque d’y avoir un problème.

En bref, vos objectifs financiers sont à définir. Et ce à la fois en tant que couple et en tant qu’individu.

Prenez un moment dédié (pas le dimanche midi pendant la cuisson des lentilles-saucisses) pour discuter sérieusement avec votre partenaire de vos envies et de vos projets à chacun pour définir ensemble votre plan d’action.

Ensuite, vous pourrez décider de comment gérer au mieux votre argent et mettre de côté pour atteindre ces objectifs.

Comment nous préparer aux urgences ?

Créer un socle financier solide pour faire face aux imprévu, c’est un des b.a.-ba des finances personnelles.

Sans fonds d’urgence, vous devenez complètement vulnérables face aux imprévus. Chaque urgence financière (un appareil électroménager qui tombe en panne, une voiture à réparer, ou pire la perte d’un emploi) vous entraîne dans un stress financier important, et vous risquez de devoir tomber dans la dette pour vous en sortir.

C’est pour ça que vous devriez travailler activement à mettre de côté au moins entre 3 et 6 mois de dépenses, juste pour votre épargne de sécurité.

Et si vous êtes en couple, c’est un plan que vous devrez construire et organiser ensemble.

À garder en tête

Organisez vous

On parlait plus tôt de planifier un moment avec votre partenaire pour échanger ensemble sur vos projets et vos objectifs, et comment vos finances peuvent vous aider à les atteindre. Ou encore pour définir la façon dont vous aller répartir et gérer vos dépenses au sein de votre couple.

Mais le piège, c’est d’avoir cette discussion une fois, et de ne plus en reparler ensuite.

Car à mesure que les mois passent, vos dépenses, vos revenus et vos objectifs peuvent également changer.

C’est pour ça qu’il est important de régulièrement vous reposer ensemble pour vous assurer que votre plan financier est toujours sur la bonne voie.

Vous pouvez pas exemple vous faire une petite réunion par mois, dans votre bar ou café préféré.

Si vous tenez un budget ensemble (ce que je vous recommande fortement), essayez de prévoir au moins un « money date » par semaine durant lequel vous allez vous assurer que vous êtes toujours sur le bon chemin pour votre budget du mois.

Pas besoin d’y passer des heures : quelques dizaines de minutes suffisent en général largement.

➡️ Lire aussi : Créer son budget mensuel en 8 étapes simples

Partagez les responsabilités

Gérer son argent en couple ne se résume pas à avoir une petite discussion de temps en temps, mais avec une seule personne en charge de tout ce qui à un lien avec vos finances.

Vous devez travailler ensemble, et donc partager aussi les responsabilités.

Ce n’est bien sûr pas systématiquement le cas, mais souvent, on va retrouver dans les couples une personne qui est plus à l’aise avec la planification financière que l’autre. Cette personne peut être en charge de la partie plus « technique » du budget, mais les deux doivent absolument avoir leur mot à dire dans la façon dont il est construit.

Et pire encore : si vous ne définissez pas clairement qui s’occupe de quoi et comment vous allez travailler ensemble, vous risquez les découverts, les factures impayées, et des projets pour lesquels vous ne mettez jamais de côté (et qui ne deviennent donc jamais réalité…).

Abordez les sujets avec empathie et amour

Gérer de l’argent en couple peut être difficile, mais ça ne doit pas être une prise de tête constante.

L’essentiel, c’est de garder une communication ouverte, honnête et fréquente sur ces sujets pour éviter les problèmes et les malentendu qui donnent lieu à des disputes.

Et surtout, n’oubliez pas que l’éducation financière est un processus, et que vous êtes tous les deux en train d’apprendre.

Faites aussi preuve d’empathie, et gardez en tête que l’autre n’a pas grandi avec le même rapport à l’argent que vous.

Si une situation vous dérange, abordez le sujet de manière à comprendre le fonctionnement de l’autre et à trouver ce que vous pourriez mettre en place pour la rendre plus agréable pour vous deux, plutôt que de chercher à critiquer sa manière de fonctionner.

Vous êtes une équipe, pas des concurrents – et la meilleure des solutions est de travailler ensemble.

Et vous, comment gérez-vous les dépenses dans votre couple ? Partagez-nous votre expérience en commentaire !

Lire aussi

Laisser un Commentaire