Banane et gaspillage alimentaire

Comment faire des économies en évitant le gaspillage alimentaire

11 avril 2019

On estime que près de 30 % des aliments achetés pour la consommation domestique sont voués au gaspillage. Autrement dit, une part considérable qui part à la poubelle.

Une caractéristique qui a un double impact négatif. En effet, le gaspillage alimentaire est non seulement mauvais pour l’écologie, mais aussi pour votre portefeuille.

Pourtant, avec quelques habitudes et bons réflexes, limiter le gaspillage alimentaire est loin d’être difficile. Dans cet article, nous vous apprenons comment bien gérer notre nourriture et notre frigidaire pour faire des économies !

Les bons conseils pour en finir avec le gaspillage alimentaire

Je planifie des menus à la semaine

Trop de consommateurs choisissent leurs aliments sous l’effet de l’impulsion suscité par l’envie ou par la publicité. Si vous allez au supermarché sans savoir exactement ce que vous souhaitez acheter, c’est l’assurance de perdre de l’argent.

Sachez que cette manière de faire génère presque toujours du gaspillage alimentaire.

Une bonne idée pour éviter de trop remplir la poubelle est de planifier vos menus à la semaine et de choisir uniquement ce qui va être utilisé à court terme.

Non seulement cette méthode rend les courses moins pénibles, mais elle permet aussi souvent de mieux manger pour moins cher. Vous n’avez plus qu’à vous en tenir à votre liste !

Je nettoie le frigo régulièrement

Les fruits et légumes se conservent mieux quand ils sont stockés dans un frigo propre.

L’idéal est de nettoyer une fois par mois le bac à fruits et légumes ainsi que les étagères.

Rien de compliqué. Une simple éponge (neuve !) imbibée de vinaigre suffit à enlever les saletés et éradiquer les bactéries.

Cette méthode a également l’avantage de vous forcer à faire un petit inventaire de vos frigo, et de vous rappeler que certains aliments que vous avez achetés arrivent bientôt a expiration. Un bon moyen de limiter le gaspillage alimentaire.

Je congèle davantage

Bien entendu, on ne congèle jamais d’aliments dont la date de péremption est dépassée.

Par contre, quand le produit alimentaire est proche de la date limite de consommation, la congélation évite le gaspillage. Si vous savez que vous n’aurez pas le temps de le manger ou même si vous avez un doute, autant le congeler.

Après congélation, la plupart des aliments doivent être consommés dans les 3 mois, ce qui vous laisse une bonne marge de manoeuvre.

Idem quand vous avez trop cuisiné : placez le surplus dans un tupperware, et direction le congélateur. Cela vous permettra en plus d’avoir des plats que vous pouvez facilement réchauffer en cas d’urgence, et donc de faire des économies en évitant de choisir l’option fast-food.

Je cuisine les restes pour éviter le gaspillage

Une femme en train de cuisinerCuisiner les restes est une astuce hyper pratique pour faire des économies tout en limitant le gaspillage alimentaire.

Et on ne parle pas que de réchauffer le repas de la veille, mais aussi de faire preuve de créativité en réutilisant différents aliments qui trainent au fond de votre frigidaire pour composer une toute nouvelle recette.

Il peut être parfois difficile de s’en rendre compte, mais une multitude de recettes anti-gaspillage existent : omelette, tartre, salade, tartine, pâtes. Et en plus, c’est souvent très bon !

Je range mes placards et mon frigo

On trouve de tout dans les placards, et on oublie souvent ce qui se range à l’intérieur.

Pensez à jeter un coup d’œil régulièrement à vos réserves alimentaires afin de repérer les aliments prochainement périssables. Placez-les en évidence et utilisez-les en priorité.

De la même manière, si un produit se glisse au fond de notre réfrigérateur, il est très probable que nous oublions son existence. Pour éviter le gaspillage alimentaire, en rentrant des courses, organisez les étagères de votre frigo de manière à ce que les aliments périssables restent visibles et à portée de main pour ne pas les oublier.

Je donne les aliments que je ne consomme pas

En France, le gaspillage alimentaire coûte environ 16 milliards d’euros par an.

Ce montant pharaonique pourrait facilement être divisé par deux si on décidait de donner notre surplus alimentaire à des associations ou même de les revendre à certains commerçants (oui, oui ça existe !)

Si ces deux options semblent difficiles, pensez également à vos proches ou à vos voisins qui seraient sûrement ravis de profiter de ce que vous ne voulez pas.

Je nourris mes animaux avec les restes

Un chien devant une tarte

Le 0 % anti gaspillage est difficilement réalisable.

La preuve : à chaque fin de repas, il en reste généralement un peu dans les assiettes, et on se dit qu’il aurait été bien de mieux rationner le plat.

Si vous avez un chien ou un chat, vous pouvez facilement le nourrir avec les restes en complément de son alimentation habituelle. Une manière intelligente de faire des économies sur le budget croquette.

J’évite d’acheter des fruits et légumes en grande quantité

Pour ceux qui ont à coeur de manger sain, acheter des fruits et légumes frais est un indispensable.

Je dois personnellement contrôler d’assez près mon alimentation, et faisant mes courses seulement une fois par semaine, j’avais tendance à jeter régulièrement un nombre de bananes, oignons ou autre aliments frais assez conséquent.

Une ou deux tomates à la poubelle par semaine peut sembler peu – mais cumulé sur une année, c’est un gaspillage alimentaire conséquent que nous produisons. Sans compter tous les euros partis à la poubelle.

Pour les produits périssables, il est essentiel de faire attention de ne pas trop acheter. Les grandes surfaces ont souvent tendance à proposer des lots ou de gros volumes, mais mieux vaut acheter le minimum nécessaire plutôt que de finir par tout jeter aux ordures.

Laisser un Commentaire