Plafond PEL : fonctionnement du Plan Épargne Logement

Tirelire et compte plafond PEL

Le PEL, ou Plan Épargne Logement, est un compte d’épargne bloqué permettant de placer son argent sur une durée de 4 à 15 ans.

Ouvert aux majeurs ou mineurs, chaque personne a droit à un seul et unique PEL, dont l’ouverture se fait auprès de votre banque.

À l’origine, l’objectif principal du PEL est de mettre de l’argent de côté en vue d’un futur achat immobilier.

Avec des taux plus ou moins attrayants selon l’année d’ouverture, il peut donc s’agir d’un produit très intéressant pour placer son argent à moyen ou long terme.

Plafond, intérêts, durée… voici tout ce qu’il faut savoir sur le PEL. 

À quoi sert le Plan Epargne Logement ?

On l’a vu, le PEL est principalement dédié à la préparation d’un achat immobilier. 

Car en plus d’un fonctionnement comme un compte épargne classique, il ouvre droit à un prêt bancaire en cas d’achat d’un bien immobilier (uniquement pour une résidence principale). 

Concrètement, lorsque le titulaire d’un PEL achète un bien immobilier après 4 ans, il bénéficie de deux avantages :

  • Un prêt d’épargne logement avec un taux bonifié, qui sera calculé en fonction des intérêts que vous avez perçus sur votre plan mais aussi de la durée de votre emprunt
  • Une prime d’état

Si le plafond PEL est dépassé, le surplus capitalisé n’est pas pris en compte pour le calcul des intérêts et de la prime d’état.

En dehors de l’anticipation d’un achat immobilier, il s’agit également d’un produit attractif pour placer son épargne à un taux intéressant. 

Quel est le plafond d’un PEL ? 

Le plafond du PEL est de 61 200 €. Il s’agit donc de la somme maximale que vous pourrez y placer, hors intérêts capitalisés.

Cela signifie que ce plafond ne comprend pas intérêts perçus qui sont venus s’y ajouter au fil des années.

Une fois votre plafond PEL atteint, les dépôts sur votre compte seront simplement refusés, et les virements automatiques stoppés.

Combien de temps puis-je garder mon PEL ? 

La durée minimum du PEL est de 4 ans. C’est-à-dire qu’après son ouverture, vous ne pourrez pas débloquer les sommes placées avant la fin de cette période.

Il faut également savoir que le contrat est renouvelé automatiquement tous les ans pendant 10 ans maximum. 

Au-delà du dixième anniversaire du contrat, vous pourrez si vous le souhaitez conserver votre PEL, mais vous ne pourrez plus réaliser de nouveaux versements. Les sommes déjà présentes continuent, elles, d’être rémunérées.

Quel est le taux de rémunération d’un PEL ? 

Avec un taux de 1% à l’ouverture depuis 2016, le Plan Épargne Logement reste encore plus avantageux en termes d’intérêts qu’un Livret A.

Mais avec un taux qui a dramatiquement chuté au fil des années, ouvrir un PEL est aujourd’hui devenu moins attractif par rapport aux contraintes d’épargne bloquée qu’il impose. 

Pour rappel, votre compte reste en permanence soumis au taux qui était en place lors de son ouverture. 

Comment verser de l’argent sur un PEL ? 

En plus d’un versement obligatoire minimal de 225 € à l’ouverture, les PEL sont automatiquement alimentés soit tous les mois, trimestres ou semestres selon votre choix. 

Le total de vos versements devra en revanche être de minimum 540 € par an 

  • 45 € / mois 
  • 135 € / trimestre 
  • ou 270 € / semestre

Vous pouvez ensuite réaliser des versements exceptionnels si vous le souhaitez.

La fiscalité du PEL

La fiscalité d’un plan épargne logement est particulièrement avantageuse. Le PEL est exonéré d’impôts pendant 12 ans, mais sont prélevés chaque année des prélèvements sociaux correspondants à 15,5% des intérêts générés.

À partir du douzième anniversaire les intérêts reçus deviennent imposés suivant le régime des revenus de capitaux immobilier.