Frais bancaires à l’étranger : comment limiter les coûts ?

Un distributeur de billets à l'étranger

L’été approche, et nombreux sont les français qui ont décidé d’en profiter pour partir à l’étranger ou voyager au bout du monde.

Mais avant de poser votre serviette sur une plage de rêve en Toscane ou de jouer les aventuriers dans un pays trop beau, trop chaud, mieux vaut s’assurer que l’administratif ne sera pas un frein à votre voyage.

Et tout particulièrement, pour éviter les problèmes qui coûtent cher, nous vous conseillons de bien connaître et maîtriser les frais bancaires à l’étranger pratiqués par votre banque.

Dans cet article, nous faisons le tour des frais les plus courant… et comment les éviter.

Frais bancaires à l’étranger : la zone euro

Retraits

Tout d’abord, sachez que les retraits bancaires réalisés dans un pays membre de l’union européenne sont encadrés par les mêmes lois que ceux faits en France. Cela signifie que :

  • Si vous effectuez un retrait dans votre banque ou dans une banque partenaire, ils sont gratuits.
  • Par contre, si vous retirez dans un établissement bancaire concurrent, vous serez facturé à partir de 3 retraits.

Paiements

Même système pour les paiements en zone euro : ils restent gratuits tout comme vos paiements en France. Aucun autre frais bancaire ne sera appliqué pour vos achats réglés par carte bancaire.

Frais bancaires à l’étranger : la zone euro

Retraits

Hors zone euro, la situation change.

En effet, votre banque peut alors prélever une commission sur chaque retrait. Et c’est en moyenne un prélèvement de 2,5 % sur la somme retirée qui est ponctué.

Gardez donc à l’esprit qu’il est plus économique de faire un gros retrait que plusieurs petits retraits. Un simple calcul permet de comprendre le raisonnement :

Un retrait de 1000 € vous coûte en moyenne : 1000 x 0,025 + 3,20 soit 28,20 €. Alors que cinq retraits de 200 € vous reviennent à 5 x (200 x 0,025 + 3,20) soit 41 euros.

En conclusion : si votre banque n’offre pas de retraits gratuits, moins de fois vous retirez au DAB, moins vous dépensez.

Paiements

Au même titre que pour les retraits, des frais bancaires peuvent s’appliquer dès lors que vous payez par carte dans une devise étrangère. Les commissions varient selon votre banque et votre option bancaire.

La facture est tout particulièrement salée pour les banques traditionnelles, qui offrent en général des produits moins compétitifs pour les paiements à l’étranger.

À noter que certains établissement bancaires, notamment des banques en ligne, n’appliquent pas de frais ou proposent des frais réduits sur certaines de leurs offres. C’est notamment le cas d’N26 et de Revolut.

Comment limiter les frais bancaires à l’étranger ?

Vous cherchez une solution pour ne plus payer de frais bancaires lors de vos voyages à l’étranger ?

C’est désormais possible grâce au développement récent des banques en ligne, dont certaines sont particulièrement adaptées aux besoins des voyageurs fréquents qui se demandent quelle banque choisir.

L’une des offres les plus intéressantes (et celle que j’utilise personnellement) est la banque N26, qui propose dans son offre de base gratuite des paiements à l’étranger sans aucun frais. Les retraits en devise étrangère sont quant à eux soumis à une commission de 1,7%. Cela reste tout de même très intéressant en comparaison aux banques traditionnelles.

Si vous souhaitez des retraits sans frais, il faudra alors vous diriger vers l’offre N26 Black (9,90€ par mois). Personnellement, je fais très peu de retraits en espèces, donc l’offre gratuite me convient parfaitement.

Une autre option est la néobanque britannique Revolut. Cette banque dématérialisée prélève elle zéro commission et n’applique pas de frais sur les retraits à condition que leur montant n’excède pas les 200 €. Cet avantage est inclus dans l’offre gratuite.

Frais bancaires à l’étranger : ce que vous devez retenir

En matière de frais bancaires à l’étranger, les banques en ligne font toujours parties des bons élèves.

À l’inverse, même si certaines tirent leur épingle du jeu, les banques traditionnelles sont en règle générale à éviter si vous voyagez souvent. Parmi les banques les plus couteuses sur ce sujet, on peut citer BNP Paribas, LCL, la Banque Populaire ou encore la Caisse d’Epargne.

Prenez un moment avant votre départ pour vous assurer que vous ne serez pas soumis à des dizaines voire des centaines d’euros de frais inattendus.

Panorabanques : notre avis sur le comparateur bancaire

Avec l’apparition de nouvelles banques en ligne et le développement des banques traditionnelles, les établissements bancaires sont de plus en plus nombreux.

Les offres qui continuent elles aussi à évoluer, et les tarifications appliquées semblent toujours complexes. Sans oublier que toutes les banques n’offrent pas la même qualité de service.

Dans cette jungle, il faut avouer qu‘il est de plus en plus difficile de s’y retrouver et de bien choisir sa banque. C’est pour cette raison que les comparateurs bancaires en ligne s’avère précieux pour éviter les erreurs.

Dans cet article, nous vous présentons Panorabanques, l’un des sites de comparaison de banques les plus populaires, et vous expliquons comment bien l’utiliser pour trouver l’option bancaire qui vous correspond le mieux.

Panorabanques : le comparateur de banques à la loupe

Vous connaissez probablement les comparateurs en ligne pour les assurances, les billets d’avion ou encore pour acheter le meilleur écran plat. Mais savez-vous qu‘il existe désormais aussi des comparateurs de banques ?

Car si vous pensez encore que toutes les banques sont les mêmes, il est temps de changer d’avis : vous pourriez économiser des dizaines voire des centaines de frais par ans en changeant de banque. 

Aujourd’hui, la plateforme la plus populaire est Panorabanques, qui a su se démarquer très tôt par sa maîtrise des différentes options bancaires.

L’outil sonde en profondeur les offres bancaires parmi plus de 180 établissements. Une excellente façon de savoir quelle banque correspond vraiment à vos besoins. Car même si scanner soi-même les différentes offre reste envisageable, les erreurs sont possibles et il est difficile de penser à tout. Panorabanques fonctionnant sous forme de questionnaire, vous évitez ainsi de vous perdre dans vos recherches.

Une solution pour payer moins cher

En moyenne, les français paient 200 euros de frais bancaires annuels. Mais il est important de savoir que derrière cette moyenne se cache des disparités énormes. Pour les mêmes services et produits, ils pourraient payer 360 euros pour la banque la plus onéreuse, ou … 20 euros pour celle la plus attractive. Oui : le constat est alarmant et force est d’y voir des abus injustifiés.

C’est pourquoi il est essentiel de ne pas négliger le sujet des options bancaires, sous peine de (littéralement) le payer cher.

Les cartes bancaires, par exemple, sont offertes ou gratuites dans une grande majorité de banques en ligne, mais peuvent être tarifées à plus de 50€ pour les banques « traditionnelles » les plus couteuses. Vous voulez une carte de paiement Premium ? Même constat. Certaines banques vous l’offrent, quand d’autres vous l’accordent en échange de 150 €.

Certes, les banques sont libres de pratiquer leurs propres tarifs selon les services proposés, leur clientèle ou encore leur modèle économique. Mais trop souvent, nous ne prenons pas suffisamment le temps de nous demander si notre banque nous correspond vraiment. Et si vous êtes dans le même établissement depuis plus de 5 ans, il est peut-être temps de vous demander si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Mais maintenant, grâce aux comparateurs en ligne, la transparence bancaire devient meilleure. Et si auparavant, il fallait s’en remettre à la parole du banquier et de l’expérience ses proches, aujourd’hui, les sites comme Panorabanques vous permettent en quelques secondes de connaitre l’intégralité des offres bancaires du marché.

Comment fonctionne Panorabanques ?

L’objectif de Panorabanques n’est pas seulement de vous permettre dénicher l’offre la plus compétitive. Le comparateur a surtout pour objectif de vous aider à trouver la banque qui correspond le mieux à vos besoins, au meilleur prix. Et avantage principal de la plateforme : le fonctionnement de Panorabanques est très facile.

  1. Rendez-vous sur www.panorabanques.com, et indiquez (1) votre banque actuelle et (2) votre option de carte bancaire.

    Capture d'écran de panorabanques
    Étape 1 : Indiquer sur Panorabanques votre situation bancaire actuelle
  2. Choisissez un questionnaire, version courte ou longue, qui vous aidera à déterminer la banque qui vous correspond le mieux.

    Étape 2 : Choisir votre questionnaire

    Pour des résultats plus précis, nous vous conseillons de choisir le formulaire détaillé « 3 minutes ». La durée reste minime comparé à une comparaison de banques manuelle. Vous devrez répondre à une sélection de questions sur vos pratiques bancaires.

  3. Une fois votre questionnaire analysé et votre profil rempli, Panorabanques scanne plus de 180 banques et affiche vos résultats.Pour ma part, la première fois que je l’ai utilisé, Panorabanques m’avait indiqué que je pouvais faire une économie de 225 euros par an en quittant ma banque. Sans surprise, il s’agit d’ailleurs d’une banque en ligne.Vous pouvez ensuite vous rendre directement sur le site des banques proposées par l’outil, ou même demander une mise en contact.

Et vous, êtes-vous utilisateur de Panorabanques ? Dites-nous ce que vous pensez de ce comparateur efficace et utile en commentaire !

Comment faire des économies grâce au zéro déchet

Des bocaux zéro déchet

Le 1er août 2018, notre belle planète a atteint ce qu’on appelle le « Jour du dépassement mondial« . Autrement dit, dès le mois d’août, nous avions déjà dépensé toutes les ressources que la Terre est en mesure de produit en une année. Et il est déjà certain que ce schéma se reproduise en 2019 et pour de nombreuses années à venir.

Pire encore : Footprint Network, un site dédié à l’écologie, a calculé qu’en 2030, l’humanité aura besoin de 2 planètes comme la terre pour subvenir à ses ressources.

L’heure est grave, et nous devons comprendre qu’il est impossible de vivre éternellement sans apprendre à mieux consommer et à gérer nos déchets. 

Heureusement, des solutions peuvent encore changer la donne, à condition d’accepter de revoir sa manière de consommer.

Notamment, un comportement responsable « zéro déchet » réunit une bonne partie des actions majeures à adopter pour inverser ce processus. Et quand on sait que les emballages représentent 50 % du volume des ordures ménagères, on se dit que chaque petite action peut au final peser lourd dans la balance.

Attention : même si cela peut sembler paradoxal, adopter une attitude « zéro déchet » ne veut pas dire ne produire absolument aucune ordure. Il est important de le voir comme un mode de vie dans lequel nous prenons de manière réfléchie des décisions pour minimiser au mieux possible le gaspillage. L’objectif est généralement un maximum de réduction de ses déchets, et non pas une suppression complète.

Qu’est-ce que le zéro déchet ?

Le zéro déchet est à la fois un mode de vie et une prise de conscience.

Notre niveau de consommation continue de s’accroître d’année en année, si bien que nous y prêtons trop peu de réflexion. Pourtant, sans forcément s’en rendre compte, notre manière d’acheter et nos choix génèrent énormément de gaspillage et de déchets.

Pour beaucoup de ces déchets, une fois jetés à la poubelle, aucun traitement n’existe pour les réutiliser de manière écologique. 95 % du temps, ils terminent enfouis ou incinérés ce qui produit toujours davantage de pollution.

Certes, il y a le tri sélectif qui est une solution pour limiter cette pollution. Cependant, la France n’a pas encore fait suffisamment d’efforts en termes d’équipement pour parer à toutes les problématiques causées par les différents types de déchets.

C’est donc notre rôle de citoyen et de consommateur d’être plus vigilant et de tenter de produire moins de déchets. Le zéro déchet, c’est donc moins une tendance qu’un concept écologique primordial pour la planète.

Deux sacs de vrac zéro déchet
Utilisez des sacs réutilisables pour un vrac zéro déchet

Le zéro déchet pour faire des économies

Oui, le zéro déchet est bon pour la planète, mais ce mode de vie est également bon pour votre porte-monnaie. Avouez que ce serait un peu bête ne pas s’y intéresser de plus près !

Plusieurs grandes enseignes comme Carrefour ou des épiceries spécialisées somme La Vie Claire proposent des rayons de vrac qui permettent à leurs clients d’apporter leurs propres bocaux et sacs réutilisables directement en magasin.

Face à l’engouement des français pour le concept de zéro déchet, les géants de la grande distribution sont aussi bien obligés de s’adapter pour fidéliser une partie de la clientèle.

Ce système est donc un excellent moyen de faire des économies sur les courses alimentaires. En effet, quand vous achetez un produit, vous payez également le prix de l’emballage, sans compter les quantités souvent bien supérieures à vos besoins. En apportant vos propres sacs ou bocaux, vous faites automatiquement une économie.

Faire des économies avec le vrac est donc en pratique très facile. Il suffit juste d’avoir le réflexe de partir de chez soi avec ses propres système de conditionnement.

Alors on refuse les sacs et emballages jetables, et on se met au zéro déchet le plus vite possible pour faire des économies mais surtout pour prendre soin de la planète !

Consommer moins et mieux avec le zéro déchet

L’un des meilleurs arguments en faveur du lien entre un mode de vie sans gaspillage et un mode de vie plus économe est que le zéro déchet vous oblige à être un consommateur plus conscient.

Le fait de regarder les types de produits et d’emballages que vous emportez chez vous dans le but de réduire les déchets permettra éventuellement de rationaliser vos achats et de réduire les dépenses impulsives.

Ce mode de consommation responsable est un excellent moyen de consommer à la fois moins et plus intelligemment, et d’apprendre à reconnaître la limite entre « assez » à « trop ».

Quelques astuces « zéro déchet »

 

  • Acheter des produits avec moins d’emballages

Si vous avez des épiceries ou des grandes surfaces qui proposent des solutions d’achat en vrac près de chez vous, vous devriez très certainement en profiter.

Il existe une idée fausse selon laquelle les produits en vrac et / ou non emballées coûteraient bien plus cher que les articles emballés. En réalité, c’est rarement le cas, ou alors la différence reste minime.

Car en plus de ne pas avoir à payer le coût lié aux emballages, vous évitez également de perdre de l’argent en achetant de trop grosses quantités, qui finiront souvent en gaspillage alimentaire. Le vrac est idéal pour n’acheter que la quantité d’ingrédients dont vous avez réellement besoin.

De nouvelles épiceries en ligne proposent également la livraison à domicile de courses en vrac dans des bocaux ou sacs consignés, que vous rendrez donc ensuite à votre prochaine livraison ou en point de collecte. C’est par exemple le cas du site Vrac’n RollPetit plus : ces livraisons ont souvent lieux via des moyens de transport respectueux de l’environnement.

  • Toujours avoir un sac sur soi

Depuis l’interdiction des sacs plastiques à usage unique en France, mieux vaut ramener son propre sac au supermarché pour éviter d’avoir à systématiquement en acheter un nouveau.

Les sacs en tissus ou autres tote bags sont devenus très populaires ces dernières années, et permettent de se glisser facilement dans un sac à dos ou un sac à main pour toujours avoir un moyen de transporter des courses ou achat de dernière minute.

En dehors du supermarché, refuser systématiquement les sacs qui vous sont proposés lors de vos achats de vêtements ou de médicaments, par exemple, contribue également à limiter la quantité de déchets produits.

Apporter vos propres sacs réutilisables est donc à la fois un choix judicieux pour votre portefeuille et pour la planète.

  • Oublier les bouteilles d’eau

La France est dans le top 5 des plus grands buveurs d’eau en bouteille du monde. Une quantité de déchet produite conséquente… et parfaitement évitable.

96% des français ont accès à une eau potable de très bonne qualité. Et pourtant, nous continuons de consommer des alternatives en bouteille bien plus chères et coûteuses pour la planète.

Si vous préférez l’eau potable pour un soucis de confort, privilégiez l’achat d’une gourde ou d’une bouteille transportable que vous pourrez emmener partout avec vous. Certaines marques comme Super Sparrow proposent des bouteilles réutilisables

Si c’est la qualité de l’eau qui vous pose problème, optez plutôt pour une solution comme les Brita qui permet de filtrer l’eau ?

  • Limiter le gaspillage alimentaire

Essayer de limiter le gaspillage alimentaire, ou le gaspillage tout court, implique de prendre davantage conscience de TOUS les déchets que l’on produit chaque jour, mois, ou année de notre vie.

Chaque français jette environ 29 kilos de nourriture périmée chaque année, un constat aussi coûteux que néfaste pour l’environnement.

En n’achetant que la nourriture dont vous avez vraiment besoin et en évitant de sur-stocker « au cas où », vous pourriez donc faire des économies conséquentes sur l’année.

En plus de mieux gérer ses achats, une meilleure compréhension des dates d’expiration et une préparation régulière des repas permettrait de réduire la quantité de nourriture non consommée que nous jetons chaque semaine.

  • Utiliser sa propre tasse pour la machine à café

76% des consommateurs de café le boivent sur leur lieu de travail. Et si, comme dans la plupart des distributeurs, la machine à café de votre entreprise délivre des gobelets plastiques, c’est une quantité considérable de déchets par jours produite.

Utiliser votre propre tasse est un excellent moyen de réduire le gaspillage. La plupart des machines de sociétés sont munies de capteurs qui détectent la présence d’un récipient afin de ne pas délivrer de gobelets quand vous le placez dessous. Sinon, vous pouvez simplement le retirer avant de poser votre tasse pour votre (ou vos) cafés quotidiens.

Pour ce qui est des grandes chaînes de café, Starbucks laisse par exemple aux clients la possibilité de remplir leur thermos plutôt que d’utiliser une cup en carton. Ils vendent également des cups en plastique réutilisables, qui vous permettent d’obtenir à chaque fois une réduction sur le prix de votre boisson.

  • Utiliser du vinaigre blanc pour nettoyer sa maison

En plus d’utiliser des produits moins nocifs pour l’environnement (et parfois pour la santé), nettoyer son chez-soi avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude permet d’éviter d’acheter, de jeter et de racheter chaque mois de nouveaux produits d’entretien.

Ces deux ingrédients sont à la fois particulièrement économiques et très efficaces pour le nettoyage — un moyen simple de faire quelques économies par an. Gardez une ancienne bouteille en spray et utilisez-la pour créer votre propre produit au vinaigre, en ajoutant si vous le souhaitez quelques gouttes d’huiles essentielles pour l’odeur !

  • Cuisiner ses propres biscuits, gâteaux ou snacks

Certains petits gâteaux ou friandises sucrées de grande surface sont souvent très tentants. Mais ils ne tiennent pas la route face à de bons biscuits ou sucreries faites maison. Même le plus appétissant des petits gâteaux devient bien moins attirant une fois présenté dans un emballage plastique.

Acheter chaque semaine des biscuits pour le goûter ou le petit déjeuner entraine forcément une quantité d’emballages à jeter considérable. Éviter les friandises emballées en les fabriquant soi-même est donc non seulement un avantage pour vos papilles, mais aussi pour votre santé et bien sûr, pour la planète.

 

Pensez-vous que vous pourriez vivre un style de vie sans gaspillage? Quels sont les autres avantages ou inconvénients?

Beauté pas cher : comment prendre soin de soi à petit prix

Des cosmétiques beauté pas cher

Cet article est un article invité rédigé par Amélie Thomas du site Savoo.fr

Que l’on soit éreinté par le cycle incessant du “Métro, Boulot, Dodo” et rêve d’un bon massage mensuel, ou étudiant sans le sou, il est parfois difficile de trouver des soins beauté pas chers, à domicile ou en institut.

Surtout que, comme l’a démontré le site Lookfantastic dans une de ses études en 2016, les Françaises dépensent en moyenne environ 2 480€ par an rien qu’en cosmétiques. C’est bien sûr sans compter toutes les visites chez le coiffeur, le salon d’esthétique, etc.

C’est pourquoi en tant qu’experte en bons plans chez Savoo.fr, j’ai voulu me pencher sur toutes les astuces à suivre pour prendre soin de vous sans vous ruiner.

Tester gratuitement des produits beauté

Si vous vous inscrivez sur plusieurs sites spécialisés ou sur la communauté en ligne de certains magazines féminins, vous pouvez postuler pour recevoir des échantillons (voire des tubes de taille standard) de soins ou de maquillage sans rien débourser.

Ils vous seront envoyés pour que vous les testiez et donniez votre avis à leur sujet sur les plateformes en ligne ou encore sur des forums de consommateurs.

Pour avoir une chance d’être choisi, il vous faut être membre, avoir bien renseigné votre profil et spécifié le genre de produits que vous utilisez. En effet, les marques choisissent généralement les testeurs en fonction de leur type de peau et habitudes.

De plus, si vous avez tendance à être très actif sur ces sites d’évaluation, vous aurez d’autant plus de raisons d’être qualifié. Postulez par exemple sur Beauté-TestFemme Actuelle – les testeuses et Gouiran Créative.

En outre, les magazines offrent régulièrement crèmes, mascaras et autres produits de beauté dans les pochettes de leurs éditions papier, en particulier au moment des beaux jours. Pour quelques euros, vous bénéficiez alors d’un bon moment de lecture ainsi que d’un petit cadeau pour vous dorloter.

C’est aussi un bon moyen de voir si ce maquillage ou ces soins vous conviennent sans débourser. Sur Les Bons Plans de Naïma, lisez régulièrement la section consacrée à ce genre d’aubaines pour ne pas manquer d’opportunités.

Des marques d’excellente qualité aux prix tout doux

La plupart du temps, les cosmétiques intègrent les mêmes actifs dans leur composition : acide salicylique pour soigner les boutons, acide hyaluronique pour hydrater, squalane pour nourrir, vitamine C pour éclaircir le teint, etc.

Ce qui fait la différence de prix, ce n’est pas forcément la qualité des composants, c’est souvent le nom de la marque (en particulier si elle est connue pour ses produits de luxe), le packaging et le marketing…

C’est ainsi que The Ordinary s’est illustré depuis quelques années en revenant à l’essentiel. Il est vrai que leur emballage et flacons sont assez rudimentaires et n’accrochent pas particulièrement l’œil. Cependant, tous les ingrédients clés sont vendus séparément ou en conjonction avec un autre actif, et à petit prix.

Il suffit de comprendre les propriétés de chacun pour se concocter une routine beauté parfaitement adaptée aux besoins de votre peau. Dirigez-vous sur le site de FeelUnique pour retrouver la gamme et sur leur site pour évaluer vos besoins. The Inkley List surfe sur la même tendance mais est disponible en France sur le site de Sephora.

Fonds de teint The Ordinary

Sur quels sites peut-on acheter des produits beauté pas cher ?

En parlant de distributeurs de cosmétiques et de parfums, certains se distinguent grâce aux petits prix qu’ils adoptent en permanence. Le site Allbeauty.com propose un très grand nombre de marques très connues à des tarifs particulièrement compétitifs, et quelquefois bien bradés. Par exemple, vous pouvez découvrir régulièrement des remises sur les gammes Décléor ou Prevage vous permettant de faire de grosses économies.

Rayon parfumerie, Parfums Moins Chers et News Parfums sortent également leur épingle du jeu. Vous pouvez trouver les bons plans de ces boutiques en ligne sur la page Savoo dédiée à cet effet.

Bien sûr, les magasins les plus connus comme Sephora, Marionnaud et Nocibé opèrent fréquemment des promotions très avantageuses. Ces dernières sont présentes évidemment au moment des soldes, mais pas seulement. Citons notamment les ventes flash ou les Beauty Days de Sephora qui vous aident à faire des économies considérables sur vos produits chouchous.

De plus, les enseignes uniquement en ligne comme Feelunique, Lookfantastic, Beauty Bay et Cult Beauty – qui revendent certaines marques exclusives très prisées des “beauty addicts” – offrent habituellement de grosses réductions ou codes promo sur bon nombre de produits. N’ayez crainte, ils livrent tous en France rapidement et selon le montal total de vos achats, vous pouvez quelquefois bénéficier de la livraison gratuite.

Finalement, Beauté Privée reste une plateforme très complète si vous souhaitez vous faire plaisir : vous pouvez vous fournir en cosmétiques bon marché mais aussi profiter des offres sur les soins en institut et salons. Il vous suffit de rejoindre le club et vous recevrez toutes les promotions dans votre boite mail.

Nos astuces pour réserver une prestation en salon pas chère

Treatwell répertorie une brochette de salons de coiffure et d’esthétique ainsi que des spas présents tout autour de l’Hexagone. Si vous vous inscrivez en premier lieu à leur newsletter, vous vous verrez attribuer une remise pour économiser sur votre première réservation.

De nombreuses prestations affichent clairement leurs prix réduits afin que vous identifiiez les plus avantageux. Vous pouvez également filtrer les tarifs grâce à la case “offres heure creuse et dernière minute” pour révéler des remises supplémentaires. Quelquefois vous serez aussi récompensé si vous laissez votre avis suite à votre visite dans le salon : vous pourrez alors recevoir un bon de réduction pour une prochaine réservation.

Si vous êtes doué pour les enchères et qu’Ebay n’a plus de secrets pour vous, pourquoi ne tenteriez-vous pas votre chance sur Loisirs Enchères ? Il vous faut être plutôt rapide et réactif, mais le jeu en vaut la chandelle : vous pouvez décrocher de très bonnes affaires sur vos prochains remodelages, soins du visage ou autres sessions bien être !

Notez aussi que certaines écoles de coiffure, massage et esthétique ouvrent leurs instituts aux particuliers pour permettre à leurs apprentis de se faire la main. Rendez-vous sur leurs sites internet pour trouver la meilleure façon de les contacter et de leur proposer de jouer les modèles.

N’ayez pas peur : les formateurs des étudiants sont toujours à leurs côtés pour surveiller leurs faits et gestes. Vous risquez juste de passer un petit peu plus de temps sur la chaise, mais est-ce une épreuve si dure à surmonter en échange d’un soin pas cher ?

Toutes les autres manip’ qui vous aideront à économiser sur vos achats beauté

Si vous ne voulez pas manquer une seule occasion d’acheter les produits de votre choix à prix bien réduits, inscrivez-vous aux newsletters des marques et suivez-les sur les réseaux sociaux. Dans le genre d’alertes spécifiques, FeelUnique se distingue en proposant un système de notifications push qui vous préviendra de toutes les nouvelles promotions.

En parlant de médias sociaux, Facebook représente une plateforme idéale pour partager votre passion des cosmétiques avec d’autres enthousiastes sur des groupes spécialisés. Vous pouvez même retrouver des pages communauté “Buy and sell” consacrées à la revente et rachat de produits dont vous ne voulez plus/qui ne correspondent pas à votre peau etc.

Souvent bradés, ces articles valent vraiment le coup. Assurez-vous juste que le vendeur spécifie bien la quantité restante et la date à laquelle le produit a été ouvert (mais certains n’ont même pas été touchés !). Nous vous recommandons le groupe Ventes maquillage et produits de beauté fort de plus de 4 600 membres.

N’oubliez pas de consulter les codes promo disponibles sur les pages Savoo consacrées aux marques beauté. C’est un bon moyen de trouver une liste bien claire des affaires du moment. En plus des bons de réduction envoyés dans les newsletters, vous pourrez peut-être dénicher des codes exclusifs et autres bons plans que vous n’aviez pas aperçus auparavant.

Voici enfin trois petites astuces rapides qui pourront vous aider à faire des économies supplémentaires :

  1. Repérez très vite les meilleures affaires sur les boutiques en ligne en classant par prix croissant les produits de la catégorie de votre choix.
  2. Ajoutez des articles dans votre liste de souhaits et consultez régulièrement cette dernière pour voir si leur prix a baissé.
  3. Utilisez le site Idealo qui vous permet de comparer les prix d’un produit au travers de nombreux sites et de créer une alerte lorsque votre choix atteint un certain prix minimum.

Vous voyez, c’est simple de dégotter d’excellents produits de beauté pas cher. Avec tous nos conseils, vous n’avez plus d’excuses à les payer au prix fort. Vous pouvez maintenant vous faire beau et vous dorloter sans culpabiliser !

 

Photo Amélie Thomas SavooÀ propos de l’auteur : Amélie Thomas est Content Manager et rédactrice pour le site et le blog de Savoo. Spécialisée dans les astuces pour faire des économies au quotidien, elle possède une passion particulière pour les domaines de la beauté et du voyage.

Comment faire des économies en évitant le gaspillage alimentaire

Banane et gaspillage alimentaire

On estime que près de 30 % des aliments achetés pour la consommation domestique sont voués au gaspillage. Autrement dit, une part considérable qui part à la poubelle.

Une caractéristique qui a un double impact négatif. En effet, le gaspillage alimentaire est non seulement mauvais pour l’écologie, mais aussi pour votre portefeuille.

Pourtant, avec quelques habitudes et bons réflexes, limiter le gaspillage alimentaire est loin d’être difficile. Dans cet article, nous vous apprenons comment bien gérer notre nourriture et notre frigidaire pour faire des économies !

Les bons conseils pour en finir avec le gaspillage alimentaire

Je planifie des menus à la semaine

Trop de consommateurs choisissent leurs aliments sous l’effet de l’impulsion suscité par l’envie ou par la publicité. Si vous allez au supermarché sans savoir exactement ce que vous souhaitez acheter, c’est l’assurance de perdre de l’argent.

Sachez que cette manière de faire génère presque toujours du gaspillage alimentaire.

Une bonne idée pour éviter de trop remplir la poubelle est de planifier vos menus à la semaine et de choisir uniquement ce qui va être utilisé à court terme.

Non seulement cette méthode rend les courses moins pénibles, mais elle permet aussi souvent de mieux manger pour moins cher. Vous n’avez plus qu’à vous en tenir à votre liste !

Je nettoie le frigo régulièrement

Les fruits et légumes se conservent mieux quand ils sont stockés dans un frigo propre.

L’idéal est de nettoyer une fois par mois le bac à fruits et légumes ainsi que les étagères.

Rien de compliqué. Une simple éponge (neuve !) imbibée de vinaigre suffit à enlever les saletés et éradiquer les bactéries.

Cette méthode a également l’avantage de vous forcer à faire un petit inventaire de vos frigo, et de vous rappeler que certains aliments que vous avez achetés arrivent bientôt a expiration. Un bon moyen de limiter le gaspillage alimentaire.

Je congèle davantage

Bien entendu, on ne congèle jamais d’aliments dont la date de péremption est dépassée.

Par contre, quand le produit alimentaire est proche de la date limite de consommation, la congélation évite le gaspillage. Si vous savez que vous n’aurez pas le temps de le manger ou même si vous avez un doute, autant le congeler.

Après congélation, la plupart des aliments doivent être consommés dans les 3 mois, ce qui vous laisse une bonne marge de manoeuvre.

Idem quand vous avez trop cuisiné : placez le surplus dans un tupperware, et direction le congélateur. Cela vous permettra en plus d’avoir des plats que vous pouvez facilement réchauffer en cas d’urgence, et donc de faire des économies en évitant de choisir l’option fast-food.

Je cuisine les restes pour éviter le gaspillage

Une femme en train de cuisinerCuisiner les restes est une astuce hyper pratique pour faire des économies tout en limitant le gaspillage alimentaire.

Et on ne parle pas que de réchauffer le repas de la veille, mais aussi de faire preuve de créativité en réutilisant différents aliments qui trainent au fond de votre frigidaire pour composer une toute nouvelle recette.

Il peut être parfois difficile de s’en rendre compte, mais une multitude de recettes anti-gaspillage existent : omelette, tartre, salade, tartine, pâtes. Et en plus, c’est souvent très bon !

Je range mes placards et mon frigo

On trouve de tout dans les placards, et on oublie souvent ce qui se range à l’intérieur.

Pensez à jeter un coup d’œil régulièrement à vos réserves alimentaires afin de repérer les aliments prochainement périssables. Placez-les en évidence et utilisez-les en priorité.

De la même manière, si un produit se glisse au fond de notre réfrigérateur, il est très probable que nous oublions son existence. Pour éviter le gaspillage alimentaire, en rentrant des courses, organisez les étagères de votre frigo de manière à ce que les aliments périssables restent visibles et à portée de main pour ne pas les oublier.

Je donne les aliments que je ne consomme pas

En France, le gaspillage alimentaire coûte environ 16 milliards d’euros par an.

Ce montant pharaonique pourrait facilement être divisé par deux si on décidait de donner notre surplus alimentaire à des associations ou même de les revendre à certains commerçants (oui, oui ça existe !)

Si ces deux options semblent difficiles, pensez également à vos proches ou à vos voisins qui seraient sûrement ravis de profiter de ce que vous ne voulez pas.

Je nourris mes animaux avec les restes

Un chien devant une tarte

Le 0 % anti gaspillage est difficilement réalisable.

La preuve : à chaque fin de repas, il en reste généralement un peu dans les assiettes, et on se dit qu’il aurait été bien de mieux rationner le plat.

Si vous avez un chien ou un chat, vous pouvez facilement le nourrir avec les restes en complément de son alimentation habituelle. Une manière intelligente de faire des économies sur le budget croquette.

J’évite d’acheter des fruits et légumes en grande quantité

Pour ceux qui ont à coeur de manger sain, acheter des fruits et légumes frais est un indispensable.

Je dois personnellement contrôler d’assez près mon alimentation, et faisant mes courses seulement une fois par semaine, j’avais tendance à jeter régulièrement un nombre de bananes, oignons ou autre aliments frais assez conséquent.

Une ou deux tomates à la poubelle par semaine peut sembler peu – mais cumulé sur une année, c’est un gaspillage alimentaire conséquent que nous produisons. Sans compter tous les euros partis à la poubelle.

Pour les produits périssables, il est essentiel de faire attention de ne pas trop acheter. Les grandes surfaces ont souvent tendance à proposer des lots ou de gros volumes, mais mieux vaut acheter le minimum nécessaire plutôt que de finir par tout jeter aux ordures.

Sport à la maison : 5 programmes gratuits pour se muscler à domicile

Tout le monde n’a pas les moyens de se payer un abonnement mensuel à la salle de sport, ni de s’offrir un équipement sportif complet à domicile.

Mais si vous avez l’impression qu’il faut forcément une installation moderne et des machines sophistiquées pour faire du sport à la maison, sachez que c’est loin d’être vrai !

Il existe plein de séances d’entraînement gratuites que vous pouvez suivre dans le confort de votre appartement, même sans aucun équipement.

Que vous n’ayez que quelques minutes par jour pour une séance rapide ou que vous souhaitiez participer à des challenges sportifs complets, voici 5 programmes en ligne gratuits pour faire du sport à la maison.

#ObjectifZéroExcuses avec Justine Gallice

Le programme #ObjectifZéroExcuses est un challenge proposé par la marque Go Sport en collaboration avec la sportive Justine Gallice.

On y retrouve 11 tutos fitness qui permettent de travailler le corps entier grâce à des séances à la fois courtes et intenses, même sans équipement.

Justine Gallice, très populaire dans le milieu du fitness, propose également souvent de petites séances gratuites sur son compte Instagram ou sa chaîne YouTube, qui compte désormais des centaines de milliers d’abonnés.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by justine Gallice 🇫🇷 (@justinegallice) on

FizzUp (Application)

FizzUp un service de coaching sportif en ligne gratuit devenu très populaire au cours des derniers mois.

Se présentant comme un « entraîneur personnel directement dans votre poche« , FizzUp est une application assez complète. Elle vous propose non seulement des programmes pour pratiquer du sport à la maison, mais vous aide aussi à préparer vos menus et repas de la semaine en fonction de vos besoins.

On y retrouve notamment des tonnes d’exercices différents pour cibler vos objectifs. Les programmes s’adaptent aussi à votre niveau pour vous permettre de progresser tout en évitant les blessures. Et la plupart des séances d’entraînement durent entre 30 et 45 minutes, donc pas d’excuses !

Et comme FizzUp s’en vante souvent, l’application est même soutenue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Rien que ça.

Programme ELLE x Thibault Geoffray

Ce partenariat entre le magasine ELLE et le coach sportif Thibaut Geoffrey a donné naissance au programme 1 Mois Pour Tout Changer, un planning d’entraînement très simple pour retrouver la forme et faire du sport à la maison, en vacance ou en déplacement.

Mélangeant à la fois des exercices cardio et musculation, ce programme sans matériel (body weight) a pour objectif de vous permettre de tonifier votre corps en plusieurs exercices simples, même pour les débutants.

Il est composé de plusieurs séances de HIIT (pour High-Intensity Interval Training), une forme d’entraînement particulièrement efficace qui alterne des exercices de forte intensité avec des périodes de récupération ou d’exercice léger.

Vous pouvez retrouver le programme 30 jours directement sur le site ELLE.

Nike Training Club (Application)

Nike+ Training Club est une application cousine de Nike+ Run Club, l’application populaire dédiée au running. Et c’est certainement l’une des applications les plus recommandées lorsque l’on cherche à faire du sport à la maison.

Nike+ Training Club propose un grand nombre d’entraînements de plusieurs spécialités sportives comme le cardio, la musculation, le yoga, etc., tous gratuits et facile à pratiquer depuis chez soi.

L’inscription est elle aussi simple : il vous suffit de vous créer un compte ou de vous connecter via Facebook, puis de répondre à quelques questions sur votre niveau sportif. Vous êtes ensuite prêts à vous entraîner !

Vous pourrez choisir parmi l’un des entraînement recommandés, ou créer votre propre parcours selon vos besoins.

Pour ceux qui préfèrent quand même utiliser quelques équipements légers comme des haltères ou des élastiques, certains programmes d’entraînement peuvent être pratiqués avec des accessoires.

Enfin, l’application propose aussi des programmes nommés après certains athlètes, comme Serena Williams, construits selon la manière dont ces sportifs de haut niveau pratiquent leur sport.

YogaCoaching (YouTube)

Si vous êtes un amateur de yoga mais n’avez pas les finances ou pas le temps de vous rendre à des cours en salle chaque semaine, la chaîne YouTube YogaCoaching est faite pour vous !

Les cours sont proposés par Ariane, professeure de Yoga certifiée. Elle a créé des centaines de vidéos que vous pouvez suivre directement sur votre ordinateur, téléphone ou télévision.

Le niveau de difficulté s’étend de cours de découverte pour les débutants à des programme d’exercices avancés pour les initiés.

Et l’un des gros plus de cette chaine est qu’Ariane propose des cours de Yoga très variés sur plein de thèmes différents : Yoga doux, souplesse, exercices du matin, méditation, respiration, tonicité… Il y en a pour tous les goûts !

Le site internet de YogaCoaching propose aussi un Défi 30 jours de Yoga, idéal pour se motiver à faire du sport à la maison régulièrement.

Les 9 erreurs qui rendent vos vacances coûteuses

Femmes pendant des vacances pas chères

Contrairement à ce qu’on a tendance à penser, partir en vacances ne demande pas forcément de vider son compte en banque.

La plupart du temps, ce sont surtout des petites erreurs coûteuses qui vont inutilement drainer votre budget congés.

Mais avec quelques astuces simples, vous pourrez facilement éviter les pièges les plus communs.

Voici les 9 erreurs qui peuvent vous faire sur-dépenser pendant vos vacances, et lisez-les avec attention pour éviter d’entacher votre séjour avec de mauvais souvenirs.

  1. Vous n’avez pas budgétisé vos vacances

    Même si vous pensez savoir plus ou moins combien vous êtes prêts à dépenser pour votre prochaine escapade, il est primordial de créer un budget précis pour chacune de vos vacances.

    Avoir un budget vous permettra non seulement de déterminer exactement combien d’argent vous devrez mettre de côté pour financer votre voyage, mais aussi de planifier vos dépenses une fois sur place pour éviter de griller la carte bleue.

    Et loin d’être ennuyeux, la planification et la budgétisation de vos vacances permet de renforcer l’excitation et de mieux en profiter. Plutôt que de regretter l’état de votre compte en rentrant ou d’avoir le sentiment de se priver sur place, tout sera sous contrôle.

  2. Vous achetez sans comparer

    Si vous réservez le premier vol ou le premier hôtel qui attire votre attention, vous jetez probablement de l’argent par les fenêtres.

    Internet est un véritable trésor pour faire des économies et dénicher de bonnes affaires, ce qui signifie que vous dépensez certainement trop si vous ne prenez pas le temps de comparer.

    Avant de réserver un vol ou un hôtel, parcourez plusieurs sites pour comparer les prix. Pour les vols, vous pouvez par exemple utiliser un agrégateur comme Kayak.

  3. Vos valises sont trop lourdes

    Il est difficile de rentrer de vacances sans cadeaux pour ses amis et sa famille ou sans souvenirs.

    Mais méfiez-vous des frais de surpoids de bagages, qui peuvent vous prendre par surprise et vous forcer à faire chauffer la carte bleue.

    Même pour un voyage de courte distance, prenez le temps de vous renseigner sur les limites de poids pour vos valises et bagages cabines. Pensez également à garder un peu de place pour les souvenirs en ne chargeant pas au maximum vos valises à l’allée.

  4. Vous réservez à la dernière minute

    On le sait tous. Pour profiter de tarifs avantageux sur l’avion et le sur logement, il faut s’y prendre à l’avance. Autrement dit, plus vous y vous prenez tôt et plus vous bénéficierez de tarifs intéressants.

    Alors pour des vacances pas chères, on anticipe et on compare les offres sur internet suffisamment à l’avance !

  5. Vous devez modifier vos billets d’avion

    Voilà 5 mois que vous avez réservé vos billets d’avion, justement pour profiter de prix très avantageux.

    Mais pas de chance : le jour de décollage du Boeing est prévu… le jour même du mariage de votre frère. Cela peut paraitre un peu ridicule, mais les modifications de date pour avion constituent une erreur fréquente qui transforment des vacances pas chères en moment de galère.

    Et si la plupart des compagnies aériennes proposent des options pour modifier votre billet, cela peut au final vous coûter très cher.

  6. Vous ne pensez pas à votre forfait de téléphone

    À l’étranger, le prix des conversations téléphoniques sur smartphone peut atteindre des sommets et carrément devenir pharaonique en cas d’échange de data pour une simple connexion internet.

    À moins de désactiver les fonctionnalités de connexion 4G, le plus sage reste de prendre une option temporaire auprès de votre opérateur mobile pour éviter les surfacturations !

  7. Vous n’avez pas d’assurance voyage

    On a trop souvent tendance à penser que le pire ne risque pas d’arriver. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle beaucoup de personnes ne construisent jamais de fonds d’urgence… jusqu’au moment où ils en ont vraiment besoin.

    Et quand on part en vacances, ne pas prendre d’assurance voyage peut vous coûter vraiment cher.

    Car si vous venez à vous blesser une fois sur place, aucune indemnisation ne sera autorisée pour les frais médicaux à l’étranger. Et dans certains pays comme les Etats-Unis, une simple radio peut revenir à plusieurs centaines voire milliers d’euros !

    Si vous ne souscrivez pas à une assurance voyage avant de partir, vous prenez le risque de regretter votre choix pendant les années à venir.

    Idem pour les assurance voyages qui permettent de rembourser vos dépenses au cas où vous devriez annuler votre périple. Personne n’est à l’abris d’un imprévu.

  8. Vous achetez vos tickets de loisirs et musées sur place

    L’achat des tickets pour vos activités, vos billets de musées ou autres visites est souvent plus onéreux une fois sur place.

    Une bonne solution est de vous rendre sur les grandes plateformes culturelles internet spécialisées dans la vente de billets en ligne. Vous pourrez profiter ainsi de promotions et même parfois prendre une option coupe fil pour gagner du temps.

  9. Vous devez payer des frais bancaires (paiements ou retraits)

    Lorsque vous voyagez à l’étranger, vous ne devriez pas avoir à payer de frais supplémentaires pour l’utilisation de votre carte. Mais c’est exactement ce qui se produit lorsque les gens partent en vacances avec un compte en banque qui ne permet pas les retraits ou paiements à l’étranger.

    Pour éviter de payer les frais moyens de 3% pour les achats effectués à l’étranger, assurez-vous d’avoir une carte ou une banque dans laquelle les opérations hors de France sont offertes.

    J’utilise personnellement ma carte N26, qui est très souvent recommandée par les voyageurs et permet d’utiliser sa carte de la même façon en France qu’en dehors.

    Lire : Mon avis sur N26, la banque 100% mobile

Comment payer le restaurant moins cher grâce au site LaFourchette ?

Image couverts LaFourchette restaurant

Et si le secret pour profiter d’une soirée restaurant sans détruire son budget commençait par LaFourchette ?

Cette plateforme est devenue de plus en plus populaire au cours des derniers mois, et pour cause. Le site LaFourchette identifie à votre place les meilleurs restaurants proches de chez vous et simplifie le processus de réservation en permettant notamment de réserver votre table directement depuis une application mobile.

Faire des économies grâce au site LaFourchette

Un service en ligne pour les gourmands

Fonctionnant un peu de la même manière que Tripadvisor pour les logements saisonniers, LaFourchette est devenue en moins de 10 ans la référence pour réserver une table de restaurant en ligne.

Crée en 2007, cette plateforme recense actuellement plus de 150 000 restaurants en Europe, et gère chaque mois près d’un million de réservations.

La raison principale ? LaFourchette simplifie grandement le système de réservation de restaurant. Autrefois, l’unique moyen de réserver une table au restaurant était de téléphoner. Aujourd’hui, à l’heure où les sites & applications mobiles sont un moyen de contact privilégié, le plus simple est souvent de passer par LaFourchette.

Comment fonctionne la réservation d’un restaurant via LaFourchette ?

La plateforme LaFourchette applique à la réservation de table de restaurant la technique du yield management, bien connue des compagnies aériennes.

Ce système vise à moduler le tarif en fonction de la demande, ce qui permet de maximiser le taux de remplissage d’un établissement les jours de moindre influence. Autrement dit, les midis ou les soirs susceptibles d’avoir peu de mondes permettent de faire des économies importantes, ce qui est un avantage à la fois pour les restaurateurs et les consommateurs.

Et en plus de ce système de réservation, les clients peuvent profiter de bons plans et de réductions sur de nombreux restaurants. Les avantages fidélité et les promotions spéciales permettent donc également de faire des économies sur la nourriture et sur vos virées restaurant.

En général, sauf si le restaurant dans lequel je souhaite aller n’est pas sur LaFourchette, je passe maintenant systématiquement par le site pour réserver pour profiter des réductions.

Et pour en tirer avantage, essayez de rester attentif aux promotions indiquées sur le site ou l’application mobile. En effet, il est fréquent que des restaurants proposent des promotions allant jusqu’à 50% sur les menus. Votre réservation est d’ailleurs transmise directement au restaurateur : lorsqu’il vous donnera l’addition, la promotion sera calculée automatiquement.

Les avantages du site LaFourchette

Capture d'écran site LaFourchette

Vous l’aurez compris : LaFourchette est une plateforme de réservation online très pratique. Elle possède une base de données énorme avec plus de 6 500 tables partout en France.

Parmi les autres avantages proposés par l’application, vous retrouverez notamment :

  • La possibilité de réserver une table de restaurant 24/24h, de jour comme de nuit.
  • Un service 100 % gratuit. Aucun avancement des frais n’est demandé et l’annulation est autorisée sans que cela ne vous coûte un euro.
  • Le site vous indique en temps réel si des tables sont libres ou non sans avoir à appeler le restaurant.
  • Une confirmation de réservation immédiate par texto et e-mail.

 

LaFourchette également de trier et choisir les restaurant qui correspondent le mieux à vos goûts, un peu comme le permet l’application Yelp. Les consommateurs peuvent également laisser leur avis et mettre des notes. À vous ensuite de faire votre choix en fonction de la réputation numérique du restaurant.

Les inconvénients des réservations sur LaFourchette

Après avoir testé et utilisé le site LaFourchette a maintes reprises, il faut reconnaître que les inconvénients sont peu nombreux.

Finalement, on pourra seulement regretter qu’une commission de 2 euros soit ajoutée à sa facture. Mais ce petit surplus vaut souvent largement la simplicité du service, ou est compensée directement par les réductions proposés par le site.

➡️ Découvrir LaFourchette.com

Faire des économies au quotidien : les 10 meilleurs conseils

Remplir son portefeuille et faire des économies au quotidien

Il n’est pas toujours facile de faire des économies au quotidien. Mais contrairement à ce que l’on a tendance à penser, mettre de l’argent de côté relève davantage d’une question de priorités que de mathématiques.

Au lieu de vous dire que vous commencerez vraiment à épargner quand vous obtiendrez une augmentation — ou n’importe quelle autre excuse pour remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui— penchez-vous sur vos besoins actuels pour commencer à épargner lentement mais sûrement.

Pour vous aider à surveiller vos habitudes de consommation et à réduire vos dépenses, voici 10 façons simples de faire des économies au quotidien.

  1. Calculer exactement combien vous gagnez et dépensez par mois

    Ça ne fait aucun doute : le meilleur moyen de commencer à faire des économies au quotidien est de savoir exactement combien d’argent vous recevez et combien d’argent vous dépensez chaque mois.

    Si vous ne tenez pas déjà un budget mensuel complet, vous avez probablement une idée approximative de votre salaire (c’est en général la partie la plus intéressante). Mais qu’en est-il de vos dépenses ? Savez-vous exactement où va votre argent ?

    C’est pourtant une étape essentielle : vous ne pouvez pas réduire vos dépenses si vous ne savez pas dans quoi va votre argent.

    Il existe plusieurs manières très simple de suivre vos rentrées et sorties d’argent :

    • Utiliser une application comme Linxo ou Bankin’, des logiciels populaires de suivi des dépenses. Pour plus de détails, vous pouvez lire notre article sur les meilleurs logiciels pour faire ses comptes.
    • Utiliser une feuille de calcul Excel spécial budget (ou créez la votre). Nous avons développé pour les lecteurs du blog un modèle de budget mensuel déjà construit que vous pouvez récupérer gratuitement en cliquant ici.
    • Utiliser un livre de compte, ou Kakebo.
  2. Analyser ses dépenses grâce à un budget mensuel

    Une fois que vous comprenez bien d’où vient votre argent et où vous le dépensez, le moment est venu de construire un budget mensuel solide et de vous en servir pour vous aider à faire des économies au quotidien.

    Parcourez la liste des achats dans lesquels vous avez tendance à dépenser le plus d’argent, et recherchez des catégories dans lesquelles vous pourriez réduire vos dépenses.

    Par exemple, vous constaterez peut-être que votre facture de téléphonie vous semble élevée. Pourquoi ne pas prendre quelques minutes de votre semaine pour parcourir le web à la recherche d’alternatives moins chères ?

    Ou bien vous remarquerez peut-être qu’une bonne partie de votre argent sert à couvrir des dépenses alimentaires comme des restaurants, fast food, etc. Et si vous recherchiez quelques moyens de faire des économies sur la nourriture faciles à mettre en place ?

    Rappelez-vous : la connaissance, c’est le pouvoir. Mieux vous connaissez vos dépenses, plus facile il sera de les maîtriser et de faire des économies au quotidien sans pour autant se priver.

  3. Comparer les banques

    Épargner est déjà difficile pour beaucoup. Alors quand vous parvenez à mettre de l’argent de côté, il est essentiel d’en tirer le meilleur parti en le plaçant dans un compte d’épargne intéressant.

    Il en est de même pour les frais bancaires qui, une fois cumulés à l’année, peuvent vraiment impacter votre budget.

    La banque est l’un des piliers de vos finances personnelles. Prenez le temps de comparer votre contrat actuel avec d’autres options sur le marché.

    Il existe de très bon sites comparatifs comme Panorabanques qui vous permet d’observer en quelques clics si de meilleures offres existent. Prenez quelques minutes pour contacter les banques qui vous intéressent pour voir ce qu’elles ont à vous offrir.

  4. Connaître son « pourquoi »

    Vous pouvez faire des économies au quotidien de différentes manières, comme en achetant de l’essence dans les stations les moins chères ou en cuisinant vos plats préférés à la maison plutôt que de manger dehors.

    Mais derrière de chacune de ces petites décisions devrait se trouver quelque chose de bien plus important : la raison pour laquelle vous voulez économiser de l’argent.

    Lorsque vous prenez le temps de connaître votre « pourquoi », il sera bien plus facile et rapide de mettre de l’argent de côté.

    Car l’objectif n’est pas de vous priver, mais d’utiliser votre argent pour vous offrir les choses qui comptent le plus pour vous et qui vous rendent vraiment heureux. Une fois que vous avez trouvé votre « pourquoi », gérer vos finances personnelles sera bien plus facile… et deviendra même un plaisir !

  5. Suivre ses finances personnelles de près

    Créer votre budget et changer vos contrat bancaires vous aideront certes dans votre objectif de faire des économies au quotidien. Mais cela ne fait pas tout : pour devenir maître de votre argent, vous devrez gérer vos finances régulièrement.

    Personnellement, j’essaie de repasser sur mon budget mensuel et mes dépenses récentes au moins une fois par semaine pour m’assurer qu’il n’y a aucun problème au niveau de mes comptes (fraudes, prélèvements en doubles, factures bien payées…), mais aussi que je n’ai pas trop dépensé dans une catégorie. Cela ne devrait pas prendre bien plus qu’une heure par semaine, ce qui est très peu comparer aux économies importantes que vous pourrez en tirer.

    Ensuite, mensuellement, je prends en général environ une heure soit le dernier jour du mois, soit le jour de la paie pour analyser mes dépenses du mois passé et en tirer des leçons pour la construction de mon budget du mois suivant.

  6. Se fixer des objectifs financiers ambitieux (mais réalistes)

    La plupart du temps, nous pensons que mettre de côté ce qu’il reste de notre paie à la fin du mois est une façon comme une autre de contribuer à son épargne. C’est en réalité l’un des meilleurs moyens de ne pas réussir.

    Trop souvent, nous avons peur de nous fixer des objectifs concrets et ambitieux d’épargne par peur de ne pas y arriver ou d’échouer. Pourtant, se fixer des objectifs financiers est essentiel pour réussir à vraiment mettre de l’argent de côté, préparer son avenir et concrétiser ses rêves.

    Fixer des objectifs réalisables, c’est aller au delà du : « Ce serait super si je pouvais économiser 5 000 € cette année ». Il s’agit de noter noir sur blanc ce que vous souhaitez mettre de côté, pour quelle date, mais aussi les méthodes que vous comptez mettre en place pour y arriver.

  7. Choisir la bonne assurance

    Comprendre le fonctionnement des assurances peut sembler assez compliqué. Mais il est pourtant essentiel de bien comprendre votre contrat et vos besoins pour éviter de vous retrouver dans une situation délicate.

    Bien choisir et maîtriser votre assurance peut vraiment faire la différence à la fois le prix que vous payez chaque mois, mais aussi dans l’obtention de la meilleure couverture possible pour protéger votre style de vie, vos possessions et vos biens personnels.

    Et à l’ère d’internet, vous n’avez plus besoin d’étudier des pages entières d’informations et de conditions générales pour comprendre votre contrat d’assurance. Des plateformes souvent gratuites comme Assurland vous permettent de comparer des centaines de contrats d’assurance dans divers domaines comme l’auto, l’assurance vie, l’habitation… et de trouver le contrat qui vous correspond le mieux au meilleur prix pour faire des économies au quotidien en réduisant les factures.

  8. Faire un défi ‘Zéro Dépenses’

    Un challenge ‘Zéro Dépenses’ consiste à décider de ne pas dépenser d’argent pendant une durée déterminée (en dehors, bien sûr, des dépenses essentielles ou obligatoires). Un moyen idéal de faire des économies au quotidien sans effort supplémentaire.

    C’est à vous de choisir la période : vous pouvez commencer par un week-end, une semaine ou même un mois durant lesquels vous n’achèterez rien.

    L’objectif du défi Zéro Dépenses est à la fois de vous remettre sur les rails financièrement et de vous permettre de faire des économies facilement (rien de plus radical que de ne rien dépenser du tout), mais aussi de vous permettre de mieux comprendre quelles dépenses sont essentielles et lesquelles ne le sont pas.

    L’idée est aussi de vous sensibiliser au montant d’argent que vous dépensez quotidiennement dans de petites dépenses qui vous paraissent souvent trop insignifiantes pour impacter votre budget, mais qui vident en réalité votre portefeuille petit à petit (ce qu’on appelle le Latte Factor).

  9. Trouver un Partenaire de Responsabilité

    La stratégie du Partenaire de Responsabilité est un moyen à la fois fun et efficace de garder ses engagements lorsqu’il s’agit de gérer ses finances personnelles et de faire des économies au quotidien.

    Que vous soyez célibataire ou en couple, utilisez la stratégie du Partenaire de Responsabilité en choisissant une personne de votre entourage pour vous accompagner dans vos objectifs d’économies.

    Ce peut être un collègue qui accepte d’apporter avec vous son repas préparé à l’avance chaque midi pour réduire les dépenses déjeuners. Ou bien vos amis qui acceptent de ne pas acheter plus d’un verre en soirée. Ou une soeur avec qui vous décidez de ne pas acheter de nouveaux vêtements ce mois-ci. Peu importe de qui il s’agit, avoir un partenaire avec qui partager ces objectifs peut faire toute la différence entre tenir vos engagements ou abandonner.

  10. Questionner tous ses achats

    Une autre méthode efficace pour faire des économies au quotidien est de prendre l’habitude de remettre en question tous vos achats.

    Plutôt que de dépenser sans compter, demandez-vous si vos achats correspondent vraiment à ce que vous voulez dans la vie. Préférez-vous partir en vacances avec vos amis, ou acheter ce paquet d’Oreos ? Manger au fast-food trois fois par semaine, ou se limiter à une seule fois pour mettre de l’argent de côté et financer votre rêve de lancer votre propre entreprise ?

    Le but n’est pas de ne plus rien acheter, mais d’arrêter d’acheter des choses sans réfléchir. Demandez-vous si vos dépenses vous apportent du bonheur ou vous rapprochent de vos objectifs. Si ce n’est pas le cas, supprimez-les.

9 techniques que les supermarchés utilisent pour nous faire dépenser plus

Une femme en train de faire ses courses au supermarché

Il y a une raison pour laquelle nous vous recommandons souvent de bien préparer votre liste de courses avant chacun de vos voyages au supermarché.

Chaque mètre carré des moyennes et grandes surfaces, du parking au ticket de caisse, est conçu pour vous faire dépenser plus d’argent et acheter plus que nécessaire.

On a tous connu ce scénario : devoir passer rapidement au supermarché pour une brique de lait… et repartir avec des chips, des céréales pour le petit déjeuner (elles étaient en promo !), deux entrecôtes, des Apéricubes et un paquet de chewing-gum. Et même si on essaie de se convaincre ensuite que ces achats nous seront au final utiles, reste qu’ils n’étaient pas prévus. Ce qui veux dire que c’est le supermarché qui a réussi sa mission de vous faire ouvrir votre portefeuille.

Même si on pourrait penser que les grandes surfaces ne sont construites que de simples étagères posées dans un grand entrepôt, elles sont en réalité très soigneusement conçues. Chaque détail, de la musique à l’emplacement précis des produits, sont spécifiquement choisis pour nous encourager à dépenser plus.

Pour devenir vraiment responsable de vos dépenses et économiser de l’argent la prochaine fois que vous vous rendrez au supermarché, découvrez ces astuces que les grandes surfaces utilisent pour nous faire toujours dépenser plus.

Jouer avec vos sens

Le rayon fromage dans un supermarchéContrairement à ce que l’on pourrait penser, l’aspect visuel n’est pas le seul de nos sens que les supermarchés mettent à profit pour nous encourager à ouvrir notre porte-feuille.

La plupart des grandes surfaces jouent en réalité avec nos 5 sens tout au long de notre parcours en magasin.

L’odeur du pain et des viennoiseries de la boulangerie (ma faiblesse personnelle est le saucisson…), les couleurs du rayon fruits & légumes, la musique soigneusement sélectionnée… Tout est articulé pour créer l’ambiance la plus propice à la consommation.

D’ailleurs, la manière dont les grandes surfaces sont éclairées n’a également rien du hasard.

La plupart mettent en avant un éclairage de « théâtre », c’est à dire que la lumière est mise au service de l’accentuation de certains produits pour attirer votre regard et mettre en valeur des offres et objets.

Les teintes peuvent d’ailleurs varier selon ce qui est mis en avant : l’éclairage au dessus du poisson sera souvent légèrement bleuté pour donner une impression de fraicheur, tandis que la lumière des fruits et légumes permettent de mettre les couleurs en avant en les rendant plus vives.

Rendre les comparaisons impossibles

Faire ses courses est rarement une partie de plaisir. Ce qui fait que souvent, quand la fatigue s’installe, on peut vite avoir tendance à choisir le premier item qui nous tombe sous la main sans réfléchir plutôt que de prendre le temps de comparer les prix.

C’est aussi pourquoi les supermarchés font en sorte de rendre la comparaison entre les produits particulièrement difficile. C’est notamment le cas avec les produits frais comme les fruits et légumes – vous trouverez des concombres emballés facturés au kilo, des concombres en vrac au prix affiché par pièce… et pas forcément placés les uns à côté des autres.

Assurez-vous de passer un peu de temps à calculer et comparer les prix avant d’acheter. Si la tâche des courses est vraiment une corvée pour vous ou que vous êtes trop pressés par le temps, choisissez plutôt de faire vos courses en ligne ou via un Drive. Vous pourrez plus facilement comparer les prix, et même trier et filtrer votre panier.

Donner l’impression que les lots sont toujours des bonnes affaires

Les supermarchés proposent de plus en plus de gros volumes à la vente. Et ils ont réussi à nous faire croire que l’achat de lots et formats familiaux ou XXL entraînent systématiquement des économies.

Par exemple, suivant cette logique, acheter un gros pot de crème serait plus intéressant que d’en prendre deux petits. Ce mythe est faux pour deux raisons :

  • Parfois, le prix au kilo est moins cher sur les petites unités que sur les lots et gros volumes. Il faut donc bien vérifier systématiquement, même pour tout ce qui est affiché « en promo »
  • Même quand un lot ou gros volume est moins cher au kilo, si c’est de la nourriture que vous n’allez pas consommer et ensuite jeter, vous ne faites pas des économies. Vous jetez simplement de l’argent par les fenêtres. Et en plus de perdre de l’argent, vous contribuez au gaspillage alimentaire. Prenez le temps de comparer le prix, et achetez seulement ce dont vous avez besoin.

Proposer des paniers et chariots de grande taille

Une femme dans un caddie de supermarchéDans beaucoup supermarchés, la taille des paniers et chariots a augmenté au cours des dernières années. Et c’est loin d’être un hasard. Plus le panier est gros, plus vous avez tendance à consommer.

Premièrement, en ayant un chariot ou caddie géant, vous pouvez acheter bien plus de produits avant d’atteindre la limite psychologique du « caddie plein » qui vous signale qu’il est sûrement temps d’arrêter.

Et à l’inverse, un panier à moitié vide donne également l’impression que votre boite d’oeuf et votre bouteille de lait se sentent terriblement seuls ; « autant en profiter pour prendre autre chose ».

Si vous devez passer au supermarché en express juste pour quelques articles, ne prenez pas de panier. N’achetez que ce que vous pouvez porter à deux mains. Et si vous vous y rendez pour vos couses hebdomadaires, préférez dans la mesure du possible le panier au caddie.

L’ « effet de dotation »

L’effet de dotation, ou « endowment effect » en anglais, est un phénomène selon lequel nous avons tendance à donner beaucoup plus de valeur à un bien ou un service lorsque celui-ci nous appartient.

Et pour jouer avec cet effet de dotation, les spécialistes du marketing font en sorte mettre les articles en valeur de manière à vous imaginer que vous possédez déjà le produit, et ce a quoi votre vie pourrait ressembler si vous l’aviez.

Par exemple, nous ne touchons pas les légumes seulement pour savoir si ils sont frais : les prendre en main à aussi un effet psychologique. Idem aussi pour les des affiches de vin rosé l’été, qui mettent en scène un groupe d’amis sirotant leur verre sur la plage. Vous imaginer en train de posséder un produit augmente les chances que vous l’achetiez.

Pour éviter ce piège, tenez-vous en à votre liste de courses. Vous aurez moins de risques de vous laisser distraire.

Placer stratégiquement certains produits côte-à-côte

Comme pour tout le reste, l’emplacement des produits dans les grandes surfaces n’est pas une question de hasard. Les supermarchés placent volontairement certains produits côte-à-côte de manière à vous encourager à acheter plus.

Certaines combinaisons sont « évidentes », comme le vin et les biscuits apéritif. Ou encore les soupes et les croûtons. Mais même si on peut aussi se dire que c’est plus pratique de les mettre côte-à-côte, cela reste un choix stratégique… Et ils sont d’ailleurs souvent mis en avant de manière (très) évidente. Ce qui fait que même si vous ne comptiez pas en acheter à la base, vous pouvez facilement vous laisser tenter.

Cacher certains produits pour vous faire parcourir un maximum de rayons

Ce n’est pas un hasard si des produits de base comme le lait, le pain et les œufs sont presque systématiquement placés loin de l’entrée dans un rayon complètement aléatoire.

Car il est plus avantageux pour les supermarchés de s’assurer que vous allez devoir passer devant des centaines d’autres produits et rayons pour y accéder… et potentiellement succomber à quelque chose d’autre en chemin.

La solution est ici aussi de rester concentré sur votre liste et sur de ce dont vous avez besoin, et rien de plus. Dépenser ne serait-ce que 15€ par semaine en achats impulsifs revient à plus de 750€ à l’année, que vous auriez sûrement préféré dépenser autrement…

Tout miser sur l’emplacement

L’une des stratégies les plus populaires pour nous faire dépenser au supermarché consiste à placer sur les étagères les articles à la marge la plus élevée au niveau des yeux, ou légèrement en dessous.

Les articles moins rentables (et souvent les moins chers) et les aliments de marque de supermarché à petit prix seront donc positionnés bien plus haut que le niveau des yeux, ou bien plus bas.

On sait également que certaines chaînes de supermarchés font payer aux fournisseurs un prix « premium » pour pouvoir exposer leurs marchandises aux endroits plus attrayants du magasin.

Pour ne pas vous laisser influencer, soyez le plus précis possible dans votre liste de courses. Si vous n’avez pas besoin d’une marque précise mais que la marque de distributeur vous suffit amplement, notez-le.

Vous encourager à prendre des articles en plus une fois en caisse

L’endroit le plus évident utilisé par les magasins pour vous inciter à faire des dépenses imprévues est la caisse.

Entre les chewing-gums, friandises, boissons fraiches et magazines tape-à-l’oeil, il y a de grandes chances de vous laisser tenter une fois votre séance (épuisante) de courses derrière vous.

Une autre façon de vous tenter est grâce à ce qu’on appelle la taxe « flemme » : si vous avez soif une fois vos courses terminées, entre piocher une bouteille de 50cl de Coca dans les frigos habillement placés en caisse ou faire à nouveau tout le tour du magasin pour acheter une version 2L deux fois moins cher (et bien plus grande), les chances sont grandes que vous craquiez.

C’est pour ça que vous devriez éviter au maximum de faire les courses le ventre vide, ou lorsque vous êtes particulièrement fatigués. Vous aurez moins de risques de vous jeter sur les friandises réconfortantes près des caisses.

26 manières de faire des économies sur la nourriture et les boissons

Un bol de frites

L’une des plus grandes surprises quand on commence à suivre régulièrement son budget mensuel est souvent à quel point nous dépensons de l’argent dans la nourriture et les boissons tous les mois. C’est d’ailleurs l’une des catégories où nous avons tendance à sur-dépenser le plus.

Et ce pour deux raisons principales. Tout d’abord, boire & manger sont des activités assez sociales (un repas avec des amis, aller boire un verre ou un café après le travail…). Aussi, on a souvent tendance à se laisser avoir par la fatigue et la flemme de cuisiner… et de se tourner vers le fast food le plus proche.

C’est ce qui en fait l’un des types de dépenses pour lesquelles nous gaspillons le plus d’argent. Et le problème, c’est qu’elles ne contribuent que très peu à notre bonheur à long terme, mais sont plutôt impulsives et liées à un manque de préparation.

Il n’y a qu’à voir la différence entre faire les courses avec l’estomac vide ou plein. Tout est une question de perception.

Découvrez dans cet article les meilleurs moyens de faire des économies sur la nourriture et les boissons, sans avoir à vous priver !

Au supermarché

Un étalage de fruits et légumes

1 — Faites toujours vos courses avec une liste… et le ventre plein. L’un des meilleurs moyens de gaspiller de l’argent au supermarché ? Y aller sans savoir exactement ce que vous devez et voulez acheter. Avant de partir, parcourez votre frigo et vos placards pour savoir ce que vous devez acheter. Et surtout, mangez juste avant pour éviter de craquer sur toutes les gourmandises qui croiseront votre route…

2 — Recherchez à l’avance des bons de réductions à utiliser. Il existe des dizaines de sites internets avec des offres promos et coupons de réduction que vous pouvez imprimer ou présenter sur votre téléphone lors de votre passage en caisse. Jetez-y un coup d’oeil avant de vous rendre au supermarché.

➡️ Lire Les 5 meilleurs sites de bons de réduction à imprimer

3 — Remplacez les produits de marque par des marques de distributeurs. Les produits de marque coûtent souvent (bien) plus cher, mais il y a en réalité très peu de différence avec leur équivalent marques de distributeur (c’est-à-dire les marques de « supermarché »). Et parfois, ceux-ci sont même parfaitement identiques… Essayez de remplacer certaines marques que vous avez l’habitude d’acheter par leur équivalent petit prix — une fois la barrière psychologique passée, vous pourriez être surpris.

4 — Comparez le prix des produits avant d’acheter. Comparer les prix ne prend que quelques secondes, mais peut vous permettre de faire d’énormes économies sur le long terme. Regardez-bien le prix au kilo, qui peut parfois être plus élevé même quand les produits sont dits « en promotion ».

5 — Commandez sur le Drive ou utilisez les scanettes. Si vous avez une voiture, commander sur le Drive n’est pas seulement un gain de temps. C’est aussi un bon moyen de faire des économies au quotidien. Il est beaucoup plus simple d’éviter les achats impulsifs quand on ne vagabonde pas dans les rayons, et vous pouvez aussi suivre le montant de votre panier pour éviter la surprise une fois en caisse. Idem pour le système des « scanettes/zapettes » de plus en plus proposé dans les grandes surfaces.

6 — Jetez toujours un coup d’oeil au rayon des dates courtes. Le rayon des « dates courtes » est désormais ma première destination quand j’arrive en magasin. Il regroupe tous les produits dont la date de péremption approche et qui ne peuvent plus être proposés à la vente « classique ». Jetez-y un coup d’oeil pour savoir si certains produits de votre liste n’y figurent pas, ou si vous pourriez en remplacer quelques uns par ces promos courte durée.

7 — Ne vous laissez pas avoir par les techniques des supermarchés pour vous faire dépenser plus. Les têtes de gondoles qui font croire à des promotions, les produits les plus chers placés à hauteur des yeux, offrir des « promotions » où les produits sont en réalité plus chers au kilo, mettre à votre disposition d’énormes paniers… Il existe plein de techniques que les supermarchés utilisent pour vous encourager à acheter plus. Essayez de garder la tête froide et de respecter votre liste pour ne pas vous faire avoir.

8 — Profitez des systèmes de cashback. Certains sites web ou application comme iGraal.com ou Poulpeo.com vous permettent de bénéficier d’un remboursement partiel sur cos courses alimentaires. Cumulées dans le temps, les économies peuvent être importantes.

9 — Éviter le gaspillage commence au supermarché — pas dans votre frigo ! Pourquoi acheter un régime entier de 6-7 bananes quand vous n’en avez besoin que de 3 ? Même quand le prix est bas, faire attention à la quantité fera une énorme différence de gaspillage alimentaire et vous aidera à faire beaucoup d’économies sur le long terme.

➡️ Lire 7 astuces pour ne plus perdre d’argent en faisant les courses

Dans la cuisine & à la maison

Une personne en train de faire la cuisine

10 — Planifiez vos repas à l’avance grâce à un « meal plan ». C’est quelque chose que l’on fait maintenant toutes les semaines à la maison. Au moment d’écrire la liste de courses, on prépare un calendrier où l’on défini à l’avance tous nos repas matin, midi et soir pour la semaine. En plus de ne plus avoir a se demander « qu’est-ce qu’on mange » tous les soirs, c’est un moyen de se faciliter la vie et de faire des économies.

11 — Adoptez le « batch cooking » / « meal prep ». Cuisiner ses repas à l’avance peut sembler laborieux et compliqué. Mais bien au contraire. Le meal plan, c’est l’assurance de se simplifier la vie, en plus de faire des économies ! Plutôt que de passer 20-30 minutes par jour à cuisiner vos repas du soir et du midi (ou de sortir l’acheter… et gaspiller encore plus d ‘argent), réservez 2 heures le dimanche pour cuisiner à l’avance tous vos repas de la semaine, et les stocker dans des tupperwares.

12 — Remplacez les sodas par de l’eau pétillante. Oui, j’avoue : j’adore le soda. C’est probablement l’une des dépenses pour lesquelles j’ai le plus de mal à me contrôler. J’ai malgré tout réussi à (beaucoup) limiter ma consommation en remplaçant le soda par de l’eau pétillante, et en me forçant à n’acheter qu’une bouteille maximum par semaine. En plus d’un effet positif pour la santé, votre budget vous remerciera également.

13 — Définissez à l’avance votre budget alimentaire — et tenez-y vous. Vous devriez prévoir chaque mois dans votre budget un montant spécialement dédié à vos courses alimentaires (sans compter les repas dehors), puis vous y tenir, quitte à devoir faire quelques sacrifices. Comment « moins dépenser » en faisant vos courses si vous ne savez même pas combien vous dépensez à la base ?

➡️ Lire Le guide ultime pour créer son premier budget mensuel

14 — Oubliez les plats préparés — cuisinez ! En plus d’être mauvais pour la santé, les produits transformés et plats préparés coûtent en général beaucoup plus cher que si vous ne les cuisiniez vous-même. Sachant que beaucoup des repas sur le pouce sont des plats de pâtes ou des salades, ils sont particulièrement faciles à reproduire.

15 — Pensez à congeler. Quand il s’agit de faire des économies sur la nourriture, le congélateur est votre meilleur ami. Si vous trouvez des promotions ou dates courtes au supermarché que vous ne comptez pas manger tout de suite, congelez-les. Idem pour les restes que vous n’êtes pas sûrs de manger : plutôt que d’attendre qu’il ne soit trop tard et de devoir les jeter, mettez-les simplement au congélateur.

16 — Organisez une « soirée restes ». On ne s’en rend pas compte, mais jeter les restes, c’est aussi jeter de l’argent. Une fois par semaine, planifiez un diner ou vous finirez les restes de la semaine. Pour rendre l’idée un peu plus sympa, vous pouvez même les revisiter : cuisiner une nouvelle sauce pour finir les pâtes, créer votre salade composée…

Manger dehors

Un repas de restaurant à économiser

17 — Stockez des plats au frigo & au congélateur pour les « urgences ». Vous mangez dehors trop souvent ? L’un des meilleurs moyens de vous limiter est de vous préparer aux urgences alimentaires. Notamment pour éviter le « oh, j’ai trop la flemme de cuisiner… et si on commandait quelque chose ? ». Votre plat spécial « flemme » devrait être une recette que vous aimez particulièrement : des cheeseburgers, pizzas congelées, couscous ou paella… Et si les plats préparés ne sont certes pas bons pour la santé, rappelez-vous que cette solution n’est censée être qu’occasionnelle. Et de toute façon, les fast food n’auraient probablement pas été bien meilleurs…

18 — Arrêtez de manger dehors tous les midis. L’un des meilleurs moyens de gaspiller de l’argent est d’acheter votre repas à l’extérieur tous les midis. Vraiment : vous perdez des centaines voire milliers d’euros par mois en mangeant dehors plutôt qu’en amenant votre tupperware. Au lieu de déjeuner au restaurant avec vos collègues préférés, retrouvez-les au parc ou à la cafétéria pour manger ensemble. Vous risquez même d’en rendre jaloux plus d’un…

19 — Recréez le menu de votre fast food préféré… à la maison. Vous êtes à deux doigts de craquer pour un Mc Do tellement vous avez une envie irrépressible de Mc Chicken ? Et si vous le cuisiniez plutôt vous-même ? Aujourd’hui, vous pouvez trouver en ligne presque n’importe quelle recette de restaurants et fast food, à un prix bien plus réduit.

20 — Ne prenez pas le menu. Si vous commandez un repas à emporter, prenez seulement votre plat ou sandwich, hors menu. Faire cuire quelques frites au four et vous servir un verre de soda ne vous prendra que quelques minutes — et vous coûtera bien moins cher.

21 — Emportez votre café au lieu de l’acheter. Une des meilleures façons d’économiser de l’argent sans avoir à abandonner votre café quotidien est de préparer votre propre tasse à la maison, puis de l’emporter au travail (dans un thermos ou autre). En prenant le prix moyen d’un café simple, acheter votre café tous les jours plutôt que le faire vous-même vous coûte environ 568€ par an.

➡️ Lire Le « Latte Factor » : ce qu’une tasse de café révèle sur vos finances

22 — Si vous voulez acheter un repas à emporter à l’extérieur, passez par une application comme Too Good To Go. Too Good To Go vous permet de récupérer dans les commerces autour de chez vous les invendus en fin de journée, et donc de vous régaler à petit prix ! Il s’agit seulement des repas de la journée qui n’ont pas été écoulés, donc pas de problème de fraicheur — mais un prix très réduit !

23 — Si vous devez manger dehors, profitez des réductions. Avant d’aller au restaurant, parcourez les sites de promotions comme LaFourchette pour profiter des restaurants locaux à petit prix. En plus des réservations à prix réduits, vous retrouverez souvent des offres sur leur site web ou via l’application mobile.

24 — Prévoyez des sorties entre amis ailleurs qu’au restaurant. Si vous avez tendance à trop manger dehors les week-ends ou soirs de semaine entre amis, pourquoi ne pas plutôt les inviter chez vous en proposant à chacun de ramener son plat fétiche ? Ou bien organiser une soirée après l’heure du repas ? Il existe plein d’activités tout aussi sympa, et à un coût bien plus réduit.

25 — Optez pour les boissons sans alcool. Boire de l’alcool est bien souvent plus un geste social qu’autre chose. L’alcool n’est en réalité qu’un prétexte : opter pour une boisson sans alcool lors de vos sorties vous permettra de passer un tout aussi bon moment, mais aussi de faire plaisir à votre portefeuille et à votre santé. Bien sûr, il n’est pas question de vous interdire complètement de boire, mais faire l’effort ne serait-ce que de temps en temps vous mettra déjà sur la bonne voie.

26 — Supprimez les applications de livraison de votre téléphone. Loin des yeux, loin du cœur. Les commandes de nourriture en ligne sont désormais (trop) faciles avec les applications mobiles et l’enregistrement automatique de votre carte. Supprimez-les systématiquement pour ne plus être tentés.

Indépendance financière : comment l’atteindre ?

Liberté symbole de l'indépendance financière

Peu de personnes connaissent réellement le terme « indépendance financière » – et pourtant, beaucoup en ont rêvé.

Qui n’a jamais rêvé d’avoir les moyens de pouvoir prendre sa retraite bien avant la soixantaine ? Ou de vivre pleinement sa vie sans avoir à se soucier des impacts financiers de ses décisions ?

Cette idée n’est qu’une utopie pour beaucoup. Mais pour beaucoup de ceux qui ont décidé de réellement prendre en mains leurs finances personnelles, il s’agit d’une réalité.

C’est cette idée que l’on appelle l’indépendance financière (ou FI/RE en anglais, pour « financial independence / retire early »), un phénomène déjà très en vogue aux États-Unis dont les idées commencent petit à petit à se répandre en France.

Ce terme est associé au concept de « retraite anticipée » pour une raison simple. Être indépendant financièrement signifie que vous avez suffisamment épargné pour maintenir votre niveau de dépenses actuelles tout au long de votre vie sans avoir besoin de gagner plus d’argent.

En d’autre termes, cela veut dire que vous pourriez, si vous le souhaitez, prendre votre retraite bien avant de souffler vos soixante-deux bougies.

Dans cet article, nous vous présentons le concept de l’indépendance financière… et ce qu’il faut pour l’atteindre.

L’indépendance financière : un mouvement centré sur la liberté

Avec l’arrivée des millennials dans la vie active et leur perception unique du marché du travail, nous sommes de plus en plus nombreux à être attirés par des styles de vie atypiques, loin du classique 9h – 17h passé au bureau.

Car avant la stabilité, les nouvelles générations recherchent avant tout un moyen de s’accomplir dans leur travail. Travailler juste pour une fiche de paie perd de son sens pour ceux qui souhaitent laisser un réel impact dans le monde.

Ils trouvent des moyens de travailler depuis chez eux, de construire leur carrière en ligne ou de devenir micro-entrepreneur… mais aussi de prendre leur retraite plus tôt pour poursuivre leurs rêves au lieu de devoir attendre de longues décennies.

Et c’est justement ici que ce trouve le principe fondamental de l’indépendance financière. Il s’agit de mettre de côté le plus tôt possible et à utiliser son argent au mieux pour vivre pleinement sa vie, sans avoir à être entièrement dépendant d’un travail et d’un salaire.

Être indépendant financièrement, à quoi ça ressemble ?

L’indépendance financière est définie comme le moment où vos investissements commencent à vous rapporter plus que vos dépenses.

C’est à ce moment là que nous sommes réellement libres de prendre des décisions pour notre futur, sans être freinés par la dépendance à un salaire.

Concrètement, les personnes financièrement indépendantes possèdent des actifs qui leur génèrent un revenu au égal ou supérieur à leurs dépenses : c’est ce qu’on appelle un « revenu passif ».

Par exemple, les revenus passifs sont des dividendes d’actions en bourses, la location de biens immobiliers, des revenus dont vous profitez grâce à une activité en ligne…

Cela signifie que pour vous lancer sur le chemin du FI/RE, vous devriez, entre autres :

  • Commencer à mettre de côté tôt, et régulièrement
  • Mettre de côté au moins 30% de votre salaire chaque mois
  • Suivre un budget mensuel et adopter un style de vie un minimum frugal
  • Investir et faire travailler votre argent de manière à pouvoir générer un revenu passif
Lire aussi : Les 6 meilleurs livres sur le revenu passif (en 2019)

Le but sera, au bout de plusieurs années, d’avoir assez de revenus passifs pour ne plus avoir besoin d’un salaire. Le nombre d’années dépendra de votre capacité d’épargne, de votre style de vie, de vos dépenses et de vos investissements…

Techniquement, une fois cet objectif atteint, vous pourriez (si vous le voulez) prendre votre retraite sans avoir à vous soucier de vos finances.

Et après ?

Si pour certains « indépendance financière » rime avec « retraite anticipée », elle peut en réalité prendre de nombreuses formes qui dépendront de vos propres rêves et aspirations.

Pour certaines personnes, cela signifie vivre dans un van et voyager de pays en pays pour découvrir de nouvelles cultures. Pour d’autres, prendre un travail à temps partiel pour pouvoir profiter d’encore plus de moments avec sa famille. Ou encore lancer sa propre entreprise et travailler en tant qu’indépendant afin d’être son propre patron.

Peu importe ce que l’indépendance signifie pour vous, l’objectif est le même : être libre de faire ce que vous voulez.

Un van symbolisant l'indépendance financière

L’erreur fatale : penser que votre vie financière se résume à votre salaire

Quand on en sait peu sur les finances personnelles, il est difficile de comprendre l’importance de cet argument.

Beaucoup pensent que la clé de la richesse est un salaire important. Si effectivement, il est plus facile de mettre de l’argent de côté lorsque notre salaire est conséquent, il y a ici une erreur capitale : vous êtes dépendant d’une seule et unique façon de gagner de l’argent. Mais que faire le jour où cette source de revenu disparait ?

Si vous devez travailler de longues heures dans un poste à responsabilités après des années d’études pour gagner un salaire très attractif, vous n’aurez malheureusement au final que ça : un salaire très attractif.

En revanche, si vous mettez assez de côté pour lancer votre entreprise ou en racheter une, financier un portefeuille d’actions en bourses et d’obligation, des bien immobiliers à louer ou d’autres activités vous générant un revenu passif, vous pouvez être beaucoup plus serein.

Et pour cela, pas besoin d’une paie de Ministre. Lorsqu’il s’agit de mettre de côté, moins dépenser est en réalité bien plus important que gagner plus.

Peu importe votre salaire, il est primordial de faire vraiment attention à votre budget. Cela vous permettra d’apprendre à mieux dépenser et à mettre de côté régulièrement.

L’intérêt composé est un atout incroyable pour vos finances personnelles, et le plus tôt vous commencez à investir, le plus de bénéfices vous récolterez.

Diversifier ses sources de revenu

Dans la première situation que nous présentions plus haut, où votre seule forme de revenu est votre salaire, vous êtes entièrement dépendant de votre emploi pour pouvoir vivre. Ce qui signifie que votre avenir financier ne vous appartient jamais réellement.

C’est l’un des arguments principaux de Robert Kiyosaki, l’auteur du best seller Père Riche Père Pauvre.

Kiyosaki dénonce le fait que l’emploi de salarié soit vu comme le Saint Graal de la sécurité financière. En réalité, c’est pour lui tout l’inverse. Lorsque vos revenus s’arrêtent à votre salaire, vous devenez extrêmement vulnérables à n’importe quel changement. Les mouvements du marché de l’emploi, une potentielle perte de travail, ou encore l’évolution extrêmement rapide des métiers qui deviennent aujourd’hui obsolètes de plus en plus rapidement sont tous des dangers potentiels.

Au delà de lancer sa propre entreprise, développer une activité parallèle est une excellente solution pour vous rapprocher de l’indépendance financière tout en développant vos compétences.

Avoir un revenu supplémentaire vous permettra d’économiser plus en en moins de temps, de gagner du temps avec un passe-temps et d’augmenter votre valeur professionnelle significativement.

Certes, en échange, cela demande que vous dédiez quelques heures de votre temps par semaine à notre nouvelle activité. Mais lorsqu’il s’agit de faire quelque chose qui nous passionne et qui en plus nous appartient ? La tâche est bien moins difficile que de travailler pour quelqu’un d’autre.

L’importance de l’investissement dans l’indépendance financière

Il n’existe pas de solution unique pour faire fructifier son argent et se mettre en route vers l’indépendance financière.

En revanche, l’investissement d’une partie de votre capital est extrêmement importante. Si vous n’utilisez pas l’argent que vous avez gagné pour générer des rendements réguliers, il sera difficile d’atteindre vos objectifs.

Accumuler de la richesse et devenir financièrement indépendant est un processus lent qui demande beaucoup de patience. L’objectif est de laisser travailler votre argent dans des placements intéressants (qu’il s’agisse d’actions, d’obligations, d’immobilier…). Avec le temps, votre capital ne cessera de grandir.

L’investissement ne se limite pas à une imposition avantageuse. C’est lorsque les intérêts, les dividendes et les gains en capital que votre argent génère sont réinvestis que vous tirez le meilleur parti de vos placements.

Vivre mieux en vivant plus simplement

Certes, atteindre une certaine forme de richesse est l’un des objectifs centraux de l’indépendance financière. Mais le principe au cœur de ce mouvement reste l’adoption d’un style de vie minimaliste, à contre courant du modèle de consommation excessive ou compulsive.

Pourtant, de nombreuses publicités et opérations marketing ont pour objectif principal de nous faire croire que nous devons avoir plus (et donc dépenser plus) pour être heureux.

La grande majorité des histoires relayées par les médias de personnes ou célébrités « riches » parlent en général de l’acquisition de villas à plusieurs millions d’euros où d’autres dépenses exhubérantes. Mais qu’en est-il des milliers de personnes qui ont atteint l’indépendance financière justement en limitant les dépenses inutiles ?

« La richesse n’est pas la même chose que le salaire. Si vous gagnez un gros salaire que vous dépensez chaque année, vous ne devenez pas plus riche. Vous dépensez juste beaucoup. La richesse est mesurée par ce que vous accumulez, pas par ce que vous dépensez. »

– Thomas J. Stanley, The Millionnaire Next Door

Vouloir devenir indépendant financièrement implique forcément de prendre du recul sur vos dépenses et sur vos priorités. En résumé, il s’agit de mettre de côté maintenant pour récolter les bénéfices plus tard.

Attention : il ne s’agit pas d’arrêter de vivre juste pour épargner au maximum, mais de trouver un bon compromis entre vos désirs à court terme et vos rêves à long terme.

Les articles à lire pour se mettre sur le chemin de l’indépendance financière

• Le Guide Ultime pour créer son premier budget mensuel
6 leçons sur les finances personnelles que chaque adulte devrait connaître
Comment construire son premier fonds d’urgence ?
Pourquoi épargner ne vous rendra jamais riche
La magie de l’intérêt composé : comment faire travailler votre argent pour vous

8 astuces pour économiser de l’argent sur les cadeaux de Noël

Des paquets cadeaux de Noël & papier cadeau

Ce n’est un secret pour personne : en période de Noël, beaucoup d’entre nous ont tendance à trop dépenser. Et en tête des dépenses de Noël arrivent les cadeaux, qui représentent en moyenne 323€ dans notre budget fêtes.

Si Noël est une période au cours de laquelle nous avons tendance à facilement flamber notre budget, nous oublions bien trop souvent les conséquences de tout ces achats… jusqu’à janvier, où les fins de mois deviennent plus difficiles et les regrets commencent à s’installer.

Car si Noël doit être un moment de partage et de plaisir, sa qualité n’est pas proportionnelle au montant que vous dépensez ou au nombre de visites dans les centres commerciaux. Bien au contraire : un budget maitrisé pourrait même être un ingrédient essentiel pour des fêtes de fin d’année sans stress.

Noël est avant tout d’une occasion parfaite pour apprécier en famille et entre amis toutes les choses vraiment importantes dans notre vie.Mais cela ne veut pas non plus dire que la tradition des cadeaux n’y a pas sa place. Ces petites intentions sont un excellent moyen de montrer à quel point vous vous intéressez et tenez à quelqu’un.

Alors comment éviter de trop dépenser pour ses cadeaux de fin d’année tout en faisant plaisir à ses proches ? Voici quelques façons créatives d’économiser de l’argent pendant les fêtes pour profiter pleinement de votre Noël !

  1. Prévoyez votre budget de Noël suffisamment à l’avance

    Nous avons souvent tendance à penser qu’il est encore trop tôt pour commencer à mettre de côté pour nos cadeaux de Noël… Jusqu’au moment où il est déjà trop tard. Mais si vous préférez passer un Noël sans stress et sans dépenser toutes vos économies à la dernière minute faute de planification ? Il est essentiel de commencer à budgétiser tôt…  et « tôt » ne veut pas dire en novembre.

    Dans mon budget personnel, j’ai une catégorie spécialement réservée aux cadeaux de Noël dans laquelle j’alloue une somme fixe tous les mois, même en juillet ! Si cela vous parait fou, le calcul parle pourtant de lui-même : si vous comptez dépenser environ 300 euros au total pour vos cadeaux de Noël, vous pouvez soit mettre seulement 25 euros de côté chaque mois tout au long de l’année, ou commencer à budgétiser en novembre… et devoir alors trouver 150 euros dans ces deux mois restants.

    L’un de ces systèmes est beaucoup moins stressant que l’autre… Car une fois votre budget en place, plus besoin d’y penser : une fois décembre arrivé, votre budget cadeau se sera déjà construit tranquillement.

    Une décoration de Noël sur un sapin

  2. Construisez votre liste de cadeaux de Noël avant de vous rendre en magasin

    C’est également un aspect essentiel pour éviter de trop dépenser en période de fête : décidez à l’avance de votre liste de cadeaux. Vous pouvez aussi commencer à réfléchir à vos cadeaux de Noël à n’importe quel moment de l’année.

    Je garde tout au long de l’année une note dans mon téléphone sur laquelle j’inscris au fur et à mesure des idées de cadeaux (par exemple, lors d’une conversation, si quelqu’un me parle d’une marque où d’un objet qu’il aimerait bien avoir). Cela permet une fois Noël venu de ne pas se retrouver à court d’idées ou précipités pas le temps, mais d’être sûrs de trouver un cadeau personnalisé dont vous savez qu’il fera réellement plaisir.

    Prévoir sa liste de cadeaux à l’avance permet également de ne pas dépasser son budget dans le rush, faute de ne pas avoir trouvé un autre cadeau moins cher. Vous pouvez prendre le temps de faire des recherches en ligne et de comparer les prix pour êtres sûrs de faire une bonne affaire.

    Si vous êtes déjà en retard et que vous ne commencez à budgétiser que maintenant, pensez à profiter des grands week-ends de soldes du mois de novembre comme Black Friday ou Cyber Monday pour essayer de dénicher des affaires intéressantes. Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil à notre article sur les 31 idées de cadeaux de Noël originaux à moins de 30 euros.

  3. « Secret Santa » : Pensez à l’échange de cadeaux

    Quand votre famille est assez nombreuse, il peut être très difficile de trouver les moyens d’offrir un cadeau de Noël à tout le monde sans se ruiner. Et dans ces cas-ci, organiser un Secret Santa est la solution idéale !

    Cette tradition, très répandue aux États-Unis, consiste à tirer au sort le nom d’un membre de la famille (ceux qui seront présents lors du repas de Noël ou de l’ouverture des cadeaux, pour s’assurer que tout le monde le reçoive en même temps), sans révéler le nom de la personne que vous avez pioché. Vous devenez alors son « Père Noël Secret« , et devrez offrir un cadeau à la personne que vous avez sélectionnée. Tout le monde aura donc un cadeau à offrir, et recevra un cadeau. Lors de l’ouverture, le but sera de deviner qui était votre Père Noël Secret.

    Ce jeu permet non seulement de limiter le nombre de cadeaux à faire, surtout dans le cas de familles nombreuses, mais aussi d’avoir un peu plus de budget pour que tout le monde offre et reçoive un cadeau vraiment réfléchi et personnalisé. L’idéal est de fixer une limite de prix (par exemple, pas plus de 50 euros) pour que tout les cadeaux aient plus ou moins la même valeur.
    Secret Santa est également une très bonne idée pour les échanges de cadeaux au bureau si cela est courant dans votre entreprise.

  4. Divisez les cadeaux coûteux

    Parfois, nous avons envie d’offrir le meilleur cadeau possible à ceux qui nous sont chers. Qui ne rêverait pas de pouvoir se permettre d’offrir un séjour en spa ou un diner 5 étoile à ses proches s’il en avait les moyens ?

    Mais pour une seule personne, surtout avec un budget limité, ces dépenses s’avèrent bien souvent (beaucoup) trop chères. Alors plutôt que d’offrir de plus petits cadeaux symboliques, pourquoi ne pas unir vos forces avec d’autres membres de la famille ou amis ?

    Demandez à vos frères et sœurs ou à d’autres membres de la famille d’investir ensemble pour acheter un plus gros cadeaux. Cela permettra de réduire pour tous les coûts des cadeaux de Noël tout en offrant un cadeau exceptionnel.

    De nos jours, ce genre de cadeaux groupés est d’autant plus facile à gérer grâce à tous les systèmes de cagnottes en ligne. Et avec cette simple prise d’initiative, tout le monde vous dira merci !

  5. Fixez une limite de dépenses familiales

    Vous faite partie d’une une faille recomposée, avez une belle famille étendue ou des cousins à n’en plus finir ? Offrir un cadeau à tout le monde peut alors s’avérer très difficile, voire impossible.

    Échangez avec votre famille à l’avance, et convenez d’un plafond de dépenses à ne pas dépasser. Cela simplifiera non seulement les achats et évitera le stress de ne pas offrir un cadeau assez « grandiose », mais assurera aussi que tous les cadeaux seront plus ou moins similaires en terme de valeur et évitera donc la gêne au moment du déballage…

  6. Une boule de Noël sur un sapin

  7. Gardez tous les reçus de vos cadeaux

    Il est possible que vous offriez une chemise taille M à quelqu’un qui fait du S. Ou que vous achetiez un livre à quelqu’un qui l’a déjà lu. Ou peut-être que quelques jours après avoir acheté un cadeau, vous regretterez votre achat et préfèrerez finalement partir sur autre chose.

    Tous ces scénarios sont fréquents en période de Noël. Conservez le reçu dans le sac du magasin, sans le prix, pour être sûr de pouvoir le retourner si besoin.

  8. Pensez aux achats en ligne

    Lorsque l’on pense à Noël, beaucoup ont tendance à imaginer les magasins remplis de chocolats, les virées shoppings et les centres commerciaux bondés. Pourtant, l’esprit de Noël est loin de se limiter à des samedis après-midis passés dans la chaleur étouffante des grands magasins.

    En réalité, vous pouvez aujourd’hui très facilement trouver tout ce que vous cherchez sur internet… et probablement pour bien moins cher. Amazon regorge à lui seul de centaines de milliers d’idées cadeaux dans sa boutique de Noël. Sinon, la plupart des magasins proposent également une boutique en ligne, avec des livraisons de plus en plus rapides et de moins en moins chères, voire souvent gratuites !

    Une solution idéale pour économiser à la fois du temps et de l’argent… tout en évitant les tentations une fois les portes du centre commercial franchies.

  9. Ne soyez pas snob

    Être fier d’acheter de beaux cadeaux n’est pas une mauvaise chose. Au contraire, nous avons souvent tendance à vouloir trouver une idée de cadeau exceptionnelle et originale pour être sûrs d’offrir le meilleur cadeau possible. Mais en réalité, vous serez très peu souvent jugés sur le prix du cadeau que vous allez offrir.

    Le plus souvent, les meilleurs cadeaux sont de petits clins d’oeil originaux, qui rappellent des souvenirs mutuels ou quelque chose que la personne affectionne tout particulièrement. Idem pour les cadeaux faits maisons (ou DIY), qui sont désormais de plus en plus populaires. Et dans ce domaine, les idées ne manquent pas !

  10. Misez sur les cadeaux faits maison

    L’un des meilleurs moyens d’économiser de l’argent à Noël est de fabriquer vous-même des cadeaux maison.
    Décorations d’intérieur qui collent au goût de la personne, un panier de pâtisseries et confiseries faites maison, bougies personnalisées…Les cadeaux faits maison offrent une touche sentimentale que vous ne pouvez que rarement retrouver sur les étagères des grands magasins.

    Cherchez en ligne des idées de cadeaux de Noël DYI et planifiez-les à l’avance afin de disposer de suffisamment de temps pour faire vos créations. Vous pourrez trouver de nombreuses inspirations sur Pinterest.

  11. … et rappelez-vous que l’essentiel est la célébration, pas les cadeaux !

5 conseils pour faire des économies tout en profitant de la vie

Trois femmes de dos les bras vers le ciel

L’une des objections les plus fréquentes à l’idée de commencer à surveiller ses dépenses et faire des économies, c’est que l’on a peur de s’empêcher de « profiter de la vie ».

Cependant, pouvoir payer ses factures et faire ses achats, même ceux liés aux loisirs, sans avoir à stresser ou à culpabiliser à la vue du solde de son compte bancaire est en soi un excellent moyen de profiter de la vie et d’aborder son quotidien beaucoup plus sereinement. Tout ça en sachant pertinemment que vous aurez l’argent nécessaire pour accomplir vos objectifs à long terme. Pas belle, la vie ?

Pour prendre une longueur d’avance et commencer à vivre sans stress financier, il suffit de construire un plan et de s’y tenir du mieux possible. Et c’est justement cette dernière étape qui est souvent la plus difficile.

Nous sommes souvent plein de bonnes intentions lorsqu’il s’agit de faire des économies au quotidien, mais mettre des solutions concrètes en place nous semble souvent bien plus difficile.

C’est pourquoi vous trouverez ci-dessous 5 façons pratiques de maîtriser vos dépenses afin de mettre de côté… sans avoir à se priver.

  1. Faites le ménage dans vos factures

    Pour apprendre à gérer votre argent, le point de départ incontournable est de prendre conscience de vos dépenses. C’est exactement à cela que sert un budget personnel : comprendre où part votre argent chaque mois, et trouver des solutions pour limiter les dépenses superflues et faire des économies.

    Si vous voulez vraiment mettre de côté et commencer à accumuler de la richesse petit à petit, il est indispensable de changer vos habitudes de consommation. Que diriez-vous de revoir votre budget et de vous demander quelles catégories sont essentielles, et lesquelles sont moins importantes ou superflues ?

    Une bonne idée facile à mettre en place est d’annuler ou de geler tout abonnement ou service auquel vous avez souscrit qui ne soit pas absolument essentiel. Vous séparer de ces petites factures vous donnera un regain de motivation précieux pour continuer à reprendre la main sur vos finances et faire des économies.

    Si vous êtes abonnés à des services que vous n’utilisez pas, prenez 10 minutes de votre journée pour résilier une bonne fois pour toute. Un budget simplifié sera plus facile à gérer tout en vous permettant d’avoir plus d’argent pour financer vos rêves, même les plus grands !

  2. Rendez l’acte d’achat plus difficile

    Aujourd’hui, acheter est très facile. Du genre « acheter-un-objet-à-plus-de-100€-en-un-clic-sur-Amazon » facile. Pour éviter les dépenses impulsives (l’ennemi n°1 des finances sous contrôle), jouez-là old-school et dissociez votre carte bleue et/ou compte Paypal de tous vos sites de shopping en ligne favoris.

    Si vous souhaitez acheter des vêtements en ligne ou commander un repas en livraison à domicile, faites en sorte d’avoir à retaper votre numéro de carte à chaque fois. Car si vous devez vous arrêter pour réfléchir à la manière dont vous allez payer, au moins, vous prenez le temps de réfléchir.

    Et allez-même encore plus loin : supprimez complètement toutes les applications de shopping et de fast food installées sur votre téléphone. Si vous avez vraiment besoin d’acheter quelque chose (et j’insiste sur le « vraiment besoin« ), la version web suffira amplement. En attendant, vous ne vous laisserez pas tenter par des achats impulsifs dans la salle d’attente du dentiste.

  3. Faire des économies avec votre propre « Jardin des Envies »

    C’est l’un des systèmes que je préfère le plus depuis que j’ai commencé à vraiment tenir un budget. À la fois fun et ludique, ce système de « plantation d’envies » est une méthode ingénieuse par laquelle vous « plantez et cultivez » tout ce que vous désirez acheter. Bien sûr, nous ne parlons pas d’un véritable jardin, mais d’une technique pour mettre petit à petit de l’argent de côté pour les dépenses que vous prévoyez de faire.

    En bref, plutôt que d’acheter tout de suite cette super nouvelle enceinte que vous avez vue à la Fnac, vous allez simplement planter une graine dans votre jardin virtuel, à savoir votre budget. Concrètement, vous allez créer dans votre budget une catégorie correspondant à l’enceinte, dans laquelle vous allez déposer petit à petit de l’argent jusqu’à ce que vous ayez économisé suffisamment pour pouvoir enfin vous l’offrir… ou pas.

    Car l’avantage de la plantation d’envies est que souvent, en prenant son temps avant d’acheter un produit, on se rend compte que nous n’en avons finalement pas tellement envie ou besoin que ça… En retardant chacun de vos achats, vous aller faire des économies en réduisant les achats impulsifs que vous risqueriez potentiellement de regretter plus tard.

    Personnellement, je fais grandir mon jardin des envies directement via le logiciel que j’utiliser pour suivre mon budget, mais utiliser un Bullet Journal est une autre manière très ludique et créative de prévoir ses prochains achats plaisirs (comme le montre le système ci-dessous réalisé par Muriel Kristen sur everythingisnerdiful.com)

    Un journal pour suivre ses dépenses et faire des économies

  4. Empruntez au lieu d’acheter

    Rappelez-vous de tous ces livres que vous avez achetés et que vous n’avez pas encore lus, ou seulement feuilletés. Une carte de bibliothèque vous aurait surement couté bien moins cher tout en vous permettant d’emprunter un nombre de livres bien plus conséquent.

    Je prends ici les livres en exemple, mais ce principe s’applique en réalité à tout. Par exemple, une autre dépense inutile classique est celle des outils de bricolage. Certes, aujourd’hui, vous avez vraiment besoin d’une ponceuse. Mais avez-vous besoin d’en acheter une neuve pour la laisser ensuite dormir dans votre placard sûrement plus de 350 jours par an ?

    Sauf si vous avez un nouvel objet à poncer toutes les semaines, acheter ce produit neuf est tout simplement inutile. Quelques messages ou coups de fils vous permettraient sûrement de trouver un proche qui serait ravi de vous prêter sa ponceuse au besoin. Certains sites de partage en ligne vous permettent également d’emprunter des outils à vos voisins sans frais.

    Ces achats ruinent votre budget et encombrent votre maison. Emprunter au lieu d’acheter est donc une solution idéale pour faire des économies… tout en faisant un bon geste pour la planète !

  5. Entamez un « jeûne budgétaire »

    L’un des meilleurs moyens de faire des économies est de prendre un peu de recul sur ses dépenses. Et pour cela, une technique extrêmement efficace est de réduire drastiquement vos dépenses pendant une période précise (en général, 1 mois est un bon compromis) afin de prendre de la perspective sur l’allocation de votre argent.

    L’idée de ce « challenge » est de ne pas dépenser d’argent pendant 1 mois en dehors de vos factures et besoins de base afin de briser le cycle des dépenses inutiles. Lorsque vous reprendrez ensuite vos dépenses habituelles, il sera beaucoup plus facile de repérer celles dont vous vous êtes très facilement passé.

    Le but n’est bien sur pas de rester enfermé dans votre appartement pendant 1 mois. Il s’agit plutôt de vous encourager à consommer et à vous divertir différemment. Pourquoi ne pas profiter des nombreuses activités gratuites près de chez vous ? Ou inviter vos amis à la maison pour une soirée film plutôt que d’aller au cinéma ? La plupart de vos proches seraient certainement ravis d’accepter votre invitation à des activités qui sortent un peu de l’ordinaire.

    Vous pouvez également ajuster votre jeûne budgétaire en décidant d’arrêter seulement une dépense bien précise, comme les fast food par exemple. Cela vous permettra de vous rendre compte à quel point certaines dépenses relèvent plus d’une habitude que d’un véritable besoin ou envie. Une fois votre jeûne terminé, même si vous reprenez cette dépense en la réduisant seulement un peu comparé à avant, ce sera déjà une grande victoire.

 

Alors, quels sont pour vous les meilleurs moyens de faire des économies facilement ? Essayez d’implémenter au moins l’un des conseils ci-dessus le mois prochain, et observez combien cela vous a permis de mettre de côté sans avoir à vous sacrifier pour autant.

8 façons dont vous perdez de l’argent sans vous en rendre compte

De l'argent perdu sur un trottoir

Nous passons tous de longues heures à travailler pour gagner de l’argent. Alors en général, la dernière chose que nous voulons, c’est le jeter par les fenêtres.

Pourtant, un nombre surprenant d’entre nous gaspillent quotidiennement leurs euros durement gagnés dans des dépenses inutiles… souvent même sans s’en rendre compte. Le non-respect de son budget personnel mensuel, les petites dépenses impulsives et les achats par habitudes sont alors les plus gros coupables.

Mais en faisant simplement un peu plus plus attention à nos achats et à notre façon de consommer, il serait pourtant bien plus simple de faire des économies et d’arrêter de dépenser son argent inutilement. Bien sûr, à chacun ses dépenses : les stratégies à mettre en place seront donc différentes pour tout le monde. Mais pour vous aiguiller malgré tout, voici 8 exemples de dépenses pour lesquelles dont nous perdons quotidiennement de l’argent sans nous rendre compte.

  1. La nourriture expirée / le gaspillage alimentaire

    Acheter de trop grandes quantités de produits frais ou ne pas faire attention aux dates d’expiration peut, sur le long terme, avoir un impact très négatif sur votre budget. En France, le gaspillage alimentaire s’élève à environ 20kg par habitant et par an. Rapporté en euros, les économies pourrait être grandes.

    C’est pourquoi il est recommandé de toujours planifier ses repas avant de se rendre au supermarché. Cela permet d’éviter les achats excessifs ou d’éviter de choisir des ingrédients qui, mis ensembles, ne vous permettent pas de construire des recettes cohérentes. Qui n’a jamais fais ses courses pour rentrer et avoir l’impression de ne rien avoir à cuisiner ? Avec un peu de préparation, cette situation est facilement évitable.

    Il est aussi important de régulièrement faire le tour de son frigo pour s’assurer qu’aucun des aliments n’arrive à péremption, ainsi que de ne pas hésiter à acheter des produits surgelés (sans forcément parler de plats préparés).

  2. Ne pas prendre le temps de comparer les prix

    Ce n’est pas parce que le prix d’un article vous semble raisonnable que vous ne pourrez pas trouver moins cher ailleurs. Au supermarché comme dans d’autres magasins, il est important de prendre le temps de comparer les prix et de réfléchir à chacun de vos achats.

    • Pour l’alimentaire, n’hésitez pas à regarder si des produits similaires se trouvent en rayon, notamment ceux proposés par les marques de distributeurs. Il existe souvent très peu de différences entre les produits de marque et ceux de supermarchés, mais le prix peut lui souvent aller du simple au double.
    • Pour ce qui est des autres achats (habillement, mobilier, etc.), une bonne technique est de ne jamais acheter un article le jour même si vous n’aviez pas prévu de l’acheter à la base. Prendre le temps de rentrer chez vous vous permettra (1) de regarder en ligne si l’article ou d’autres modèles similaires ne sont pas proposés moins chers ailleurs et (2) de réfléchir vraiment à votre achat et d’éviter les dépenses compulsives.
  3. Les frais bancaires trop élevés

    De nombreuses banques, surtout les banques dites « traditionnelles », proposent des frais bancaires excessivement élevés comparé à la réalité actuelle du marché.

    Frais de carte bancaire, tenue de comptes… Avec le développement des banques en ligne 100% mobile, souvent sans aucun frais ou aux tarifs nettement moins élevés, il est important d’étudier toutes les options pour réduire ses coûts au maximum.

    Je recommande très fréquemment N26, que j’utilise avec bonheur depuis 3 ans et qui a véritablement changé ma relation avec la banque. L’option N26 classique, que j’utilise, est entièrement gratuite et très complète.

    Lire : Mon avis sur N26, la banque gratuite 100% mobile
  4. Vouloir tout acheter neuf par peur de l’occasion

    Parfois, il vaut mieux acheter neuf. Mais trop souvent, nous achetons des produits neufs par habitude, sans véritable raison.

    Pourquoi payer plein prix un nouveau meuble de salon, alors qu’une personne habitant à deux pas de chez vous propose ce même modèle en très bon état à petit prix ? Avez-vous besoin d’une tondeuse à gazon toute neuve pour tondre votre pelouse 5 fois par an ?

    Et en plus de faire des économies, vous ferez un bon geste pour la planète.

  5. Acheter des produits seulement parce qu’ils sont en soldes

    La raison principale pour laquelle les gens achètent et consomment en (trop) grande quantité, c’est la petite dose de dopamine qui accompagne chacune de nos dépenses. Acheter un article à -40%, même si nous n’en avons pas d’utilité immédiate ou n’avions pas prévu de l’acheter, nous donne l’impression d’avoir gagné quelque chose, d’avoir fait des économies.

    En général, la règle est simple : si vous n’aviez pas prévu de l’acheter, alors ne l’achetez pas, soldes ou non. Et vous vous sentirez tout aussi victorieux en sortant du magasin, fiers de ne pas avoir cédé à la tentation !

  6. Payer pour quelque chose que l’on utilise pas ou peu

    Vous payez chaque mois une souscription à un magasine que vous ne lisez pas ou feuilletez à peine ? Vous avez un abonnement à une salle que sport à laquelle vous vous rendez une fois par semaine ? Vous payez plus de 25 euros pour un forfait téléphonique classique ? Si c’est le cas, vous jetez de l’argent par les fenêtres chaque mois.

    Notez chacune des dépenses inutiles que vous faites mensuellement, et prenez le temps de calculer ce que cela vous coûte à l’année. Si vous vous demandez si l’une de ces dépenses vaut vraiment le coup, la réponse est sûrement non. Alors annulez votre abonnement à la salle, et allez courir à la place.

  7. Dépenser toutes vos rentrées d’argent exceptionnelles

    Vous venez de recevoir votre prime de participation, et elle-ci tombe à pic : vous comptiez justement faire un peu de shopping pour donner un coup de boost à votre garde-robe.

    Et si au lieu de dépenser cette somme dans des choses dont vous n’avez pas vraiment besoin, vous le placiez sur votre plan épargne entreprise (ou ailleurs) pour laisser votre argent travailler pour vous ? La récompense à long terme sera forcément plus intéressante qu’un achat dont vous vous savez pertinemment que vous allez vous lasser au bout de deux semaines.

  8. Manger dehors chaque midi

    À vous, la personne qui «n’a pas le temps de cuisiner ses repas du midi», et mange donc dehors chaque jour de la semaine ou presque. Si prendre 2 heures le dimanche (ou 20 minutes chaque soir) pour couper des légumes et les mettre dans un Tupperware semble infaisable, pensez à ce que vous pourriez faire avec les 1000€ supplémentaires par an dont vous pourriez profiter avec un simple petit effort.

    Le calcul est simple. Il est tout à fait possible de préparer l’équivalent de 5 repas pour moins de 20€ par semaine. Et quand on sait que les français dépensent en moyenne 8,82€ pour chaque repas à l’extérieur, cela revient à plus de 1100€ de dépensé chaque année en mangeant dehors. Ce serait même assez pour se motiver à manger les restes.

    Je prépare en général tous mes repas de la semaine le dimanche (et parfois le mardi ou mercredi soir), et les stocke ensuite dans ces tupperwares destinés à la préparation de repas (ou « meal prep » en anglais). C’est très certainement une habitude à prendre, mais une fois que vous avez commencé, ne plus avoir de repas facilement accessible le midi et devoir aller s’acheter à manger à l’extérieur devient une véritable corvée.

    Tout est une question d’habitude – et celle-ci vous permet de véritables économies !