Les 5 meilleurs systèmes de cagnotte en ligne

Une carte de cagnotte en ligne

Si vous avez du participer ou organiser un cadeau commun, vous avez certainement déjà découvert les systèmes de cagnotte en ligne. Elles connaissent actuellement un essor extraordinaire, propulsées par les réseaux sociaux et l’utilisation de plus en plus forte des smartphones.

Et pour cause : que ce soit pour un enterrement de vie de célibataire, un cadeau d’anniversaire ou pour soutenir un projet, cette nouvelle technique de partage des dépenses permet de simplifier largement la collecte d’argent, et ce peu importe la somme donnée.

Néanmoins, il n’est pas toujours évident de savoir quelle plateforme de cagnotte en ligne choisir tant elles sont nombreuses. Certaines sont-elles vraiment meilleures que d’autres ? Quel site privilégier ? Dans cet article, nous faisons pour vous le tour des systèmes disponibles.

Comment fonctionnent les cagnottes en ligne ?

Tout d’abord, sachez qu’il existe des cagnottes en ligne à la fois gratuites et payantes. Et presque toutes ponctionnent alors une commission sur le montant globale de la cagnotte en ligne. Parfois ce sont des frais bancaires qui sont appliquées.

Selon les plateformes, les commissions varient en général de 1 à 4%. Dans certains cas, vous pouvez être exempté de commission si le montant de la cagnotte est dépensé dans une boutique partenaire.

Les différents systèmes de cagnotte en ligne

  1. Paypal

    La cagnotte en ligne Paypal est gratuite et très bien sécurisée. Son lancement a été ressenti comme une véritable petite bombe et a fait trembler les acteurs leaders sur ce marché. En plus d’être soutenu par un géant du secteur financier, ce système de cagnotte est sans commission et sans frais caché. Il s’agit d’un outil digital 100 % gratuit, donc on en profite !

  2. Leetchi

    La plateforme de cagnotte en ligne Leetchi a vu le jour en 2009, et s’est imposé rapidement  sur ce secteur. Leetchi est un site 100% français qui réunit près de dix millions d’utilisateurs sur tous les continents.
    La création d’une cagnotte est gratuite, et plusieurs variables permettent de la personnaliser. Vous pouvez par exemple indiquer un objectif de montant, ce qui permet de fixer des objectifs précis quand vous avez déjà une idée de cadeau en tête.

  3. Le Pot commun

    Le Pot commun est également une cagnotte en ligne très connue. À noter qu’elle pratique un taux de commission plus avantageux que Leetchi : 3,5 % pour un virement inférieur à 2000 euros et 2,9 % pour une somme supérieure.
    La plateforme n’applique aucune commission si vous dépensez le montant dans une boutique de son réseau partenaire. (Amazon, Fnac, Wonderbox,etc)

  4. Cagnotte.me

    La cagnotte en ligne Cagnotte.me a été développée par Lydia, une application de paiement très en vogue. Encore une fois, la mise en place de cette cagnotte online ne coute rien, et il est très facile d’inviter des personnes à y participer.
    Le système de paiement Lydia ponctionne zéro euros de frais pour un virement, mais se prend une petite commission de 0,9% si vous rapatriez l’argent collecté sur un compte Lydia et 1,9% sur un compte bancaire externe.

  5. Papayoux

    Papayoux, qui se revendique une « cagnotte indépendante », est à la base une société de crowdfunding solidaire et propose désormais une option de cagnotte en ligne. Papayoux est capable de communiquer en 3 langues ce qui est pratique pour réaliser une collecte d’argent à l’international.
    La commission est fixée à 1,9 % du montant globale. 0,20€ sont également prélevés sur chaque contribution.

Budget mariage : combien prévoir pour le grand jour ?

Deux mariés dans un mariage petit budget

Ce n’est plus un secret pour personne : se marier peut coûter très cher.

Le “plus beau jour de notre vie” n’est pas épargné par le monde de la publicité et du marketing, si bien que beaucoup de jeunes mariés sont convaincus qu’il est nécessaire de dépenser d’importantes sommes d’argent pour un mariage réussi.

En France, le coût moyen d’un mariage est d’environ 12 000 euros, un montant que beaucoup ignorent. Pire encore : près de 50% se disent prêts à prendre un crédit pour financer leur union.

Bien loin des valeurs d’amour et de partage, la célébration de notre nouvelle vie de couple commence donc souvent… par l’endettement.

Car là où l’objectif devrait être de marquer le début d’une vie de couple heureuse, trop de personnes tombent dans le piège de vouloir faire “comme tout le monde”, sans se demander si une cascade géante de champagne représente vraiment leur amour. Sans parler de la tentation de plus chercher à impressionner les autres qu’à organiser une célébration à l’image de notre couple.

En réalité, il existe de nombreuses façons de réduire votre budget mariage sans avoir à vous endetter ou à vous ruiner. Des petits conseils qui vous aideront donc à préparer une célébration hors du commun même avec un budget mariage réduit.

Fixez un budget mariage… et respectez-le

Décider d’organiser un mariage sans avoir défini un budget précis au préalable est le meilleur moyen de se retrouver enseveli sous les factures inattendues.

Commencez d’abord par discuter avec votre partenaire afin de fixer ensemble le budget mariage que vous êtes chacun prêts à dépenser. N’allez pas croire que parce que le mariage est censé symboliser votre amour, parler d’argent devrait être tabou. Bien au contraire : il s’agit d’organiser ensemble un évènement important de votre vie à deux.

Une fois votre budget mariage défini, soyez fermes sur le fait de ne pas dépasser ce montant, voire même essayer de dépenser moins.

Vous risquez sans doute de vous heurter au fur et à mesure à plus de dépenses que vous ne l’aviez prévu. Restez flexibles sur les petits détails qui ne changerons au final pas grand chose à la cérémonie pour vous concentrer sur ce qui est vraiment indispensable.

Priorisez votre budget mariage

Quand on organise un mariage, il est facile de se perdre dans les détails et de sur-dépenser pour des choses qui ne sont, avec un peu de recul, pas du tout importantes.

Prenez un moment avec votre partenaire pour choisir chacun vos 3 priorités principales pour le jour du mariage. Cela peut être plus ou moins n’importe quel sujet : la musique, le buffet, vos tenues, le photographe, le gâteau, les fleurs… tout ce qui vous tient vraiment à cœur. Essayez de rédiger cette liste chacun de votre côté, puis de regrouper ensemble vos idées afin de ne pas vous laisser influencer.

Avoir cette courte liste de priorités est une excellente idée pour vous permettre d’optimiser au mieux votre budget mariage, mais aussi d’accorder plus de temps et d’énergie aux choses les plus importants pour vous deux. Au delà d’une question de budget, c’est également un bon moyen de partager vos attentes sur le grand jour et d’être sur la même longueur d’ondes.

N’ayez pas peur de négocier

Tout est négociable, même lorsqu’il s’agit d’un mariage. De nombreux fournisseurs seront disposés à travailler des tarifs adaptés à votre budget. À condition que vous osiez demander !

Supposons que vous avez eu un énorme coup de coeur pour un fleuriste, mais que son forfait minimum dépasse largement votre budget. Vous ne vous voyez pas prêts à choisir quelqu’un d’autre, et envisagez donc de casser votre tirelire et dépassé le montant prévu pour vous offrir ses services.

Avant de jeter toutes vos promesses de budget en l’air, soyez franc et honnête avec le fournisseur afin de lui faire part de vos problèmes de financement. Il pourra éventuellement retravailler une prestation plus simple qui rentrerait dans les clous. Gagnant-gagnant.

En résumé, si êtes un minimum agréables et flexibles, vous pouvez probablement négocier une grande partie des prix. Pourquoi payer plein pot quand une simple demande pourrait vous faire économiser des centaines d’euros ?

Réfléchir à votre liste d’invités

Beaucoup de mariés sont tentés de mettre sur leur liste d’invités toutes les personnes qu’ils connaissent depuis l’époque des goûters en petite section de maternelle. Et si partager ce moment avec ses proches est bien sûr essentiel, multiplier les invités n’est pas toujours une bonne idée, que ce soit pour votre expérience ou pour votre budget mariage.

À chaque personne de plus, ce sont des coûts supplémentaires qui viennent s’ajouter sans pour autant rendre votre mariage plus qualitatif. La réussite d’un mariage ne se résume pas au nombre de personnes conviées. Que vous soyez 10, 50 ou 100, l’essentiel est que vous soyez entouré de ceux que vous aimez.

La plupart des mariés ont également du mal à bien gérer leur liste d’invités car ils se sentent obligés d’inviter des gens qu’ils ne connaissent pas bien simplement pour leur faire plaisir. En réalité, bien souvent, ceux qui ne se trouvent pas dans votre cercle le plus proche ne vous en tiendront absolument pas rigueur.

Le fait d’inviter moins de monde vous permettra donc de mieux gérer votre budget mariage tout en rendant l’événement plus intime.

Prenez de l’avance sur l’organisation

En vous donnant suffisamment de temps pour planifier à l’avance votre mariage, vous aurez bien plus de chance de tomber sur de bonnes affaires ou de négocier des prix préférentiels.

Commencer l’organisation suffisamment tôt vous laissera également le temps de faire vos recherches, mais aussi de créer des choses par vous-même, comme les faire-part ou des éléments de décoration.

En plus, les réservations ou les achats de dernière minute peuvent vous coûter plus cher et augmenter ainsi drastiquement votre budget mariage.

Rappelez-vous que vous vous mariez pour vous, pas pour les autres

Pour le mariage comme pour n’importe quelles autre dépenses, nous avons tendance à être influencés psychologiquement par notre environnement, nos proches, ou la société en général.

Ne cherchez pas à répondre à toutes les attentes, car il est impossible de satisfaire tous les goûts. Généralement, les amis et la famille sont des personnes qui vous soutiendront dans tous les cas et seront ravis de participer à votre mariage peu importe son style ou son prix.

Si une robe à 800€ n’a aucun intérêt pour vous, choisissez autre chose. C’est votre jour, et plus il vous ressemblera, plus vous pourrez en profiter.

La garantie à vie : arnaque ou vraie bonne affaire ?

Trier des t-shirts garantis à vie

C’est l’une des allégations des plus alléchantes que l’on peut vous annoncer à l’achat d’un nouveau produit : la garantie à vie.

Aujourd’hui, pour faire face aux accusations d’obsolescence programmée, les marques misent de plus en plus sur le marketing durable et promettent des durées de longévité défiant toute concurrence pour leurs produits.

Des stylos aux outils de bricolage ou de jardinage en passant par les équipements de camping, les vélos ou même les sous-vêtements, une grande sélection de produits et d’objets profitent désormais de l’étiquette « garantie à vie ».

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce nouveau système de garantie durable… et comment éviter les pièges.

Qu’est-ce que la « garantie à vie » ?

Le principe de fonctionnement de la garantie à vie est simple. Les produits que vous achetez sont alors à durée illimitée, et votre vendeur s’engage ainsi à vous les réparer ou les changer en cas de soucis.

Si pour les entreprises l’objectif est d’attirer et de recruter de nouveaux consommateurs pour leur marque tout en profitant d’une image positive, le point de vue écologique est lui aussi très important.

Les produits garantis à vie favorisent un meilleur respect de l’environnement, limitent le gaspillage et aident ainsi à préserver la planète. Les modes de vie minimalistes s’appuie de plus en plus sur ces garanties durables en proposant d’acheter moins de produits, mais de meilleure qualité.

Comment fonctionne-t-elle ?

La garantie à vie a souvent la réputation d’être plus souvent un argument marketing qu’une véritable promesse de durabilité du produit.

Pourtant, plusieurs marques jouent véritablement le jeu en promettant un échange de vos produits usagés en cas d’usure ou de défaillance sans limite dans le temps.

En réalité, la grande question est en général celle de la prise en charge ou non de ce qu’on appelle « l’usure normale du produit« . Si vos objets s’abîment petit à petit au fil du temps sans défaut de fabrication, un remplacement sera-t-il possible ?

Certaines marques comme les couteaux Wusthof couvriront ce genre d’usure classique, tandis que d’autres refuseront l’échange. D’où l’intérêt de lire systématiquement les conditions avant d’acheter votre produit.

La limite commune à toutes les marques sera celle de « l’utilisation anormale du produit », qui entrainera systématiquement un refus de prise en charge (par exemple, si vous endommagez la pointe de votre couteau en l’utilisant comme un tournevis).

Attention, par ailleurs : la « garantie à vie » est un terme qui peut prêter à confusion. Les produits sont dits garantis pour la durée de vie de l’objet ou du produit acheté, et non pas pour votre « vie ». Un terme ambigu qui laisse place à des interprétations souvent erronées.

Quels types d’objets peuvent être garantis à vie ?

La garantie à vie peut concerner tous types de produits et objets non consommables, généralement un minimum « solides », extrêmement résistants et surtout conçus pour durer.

Le fait que les fabricants proposent une garantie à vie sous-entend d’ailleurs que l’objet est à la base de conception durable (ils n’auraient pas d’intérêt à proposer ce genre de deal sur un objet qui devrait avoir besoin d’être remplacé au bout de 2 mois).

Quelques exemples de marques proposant une garantie à vie

Plusieurs enseignes de bricolage proposent des produits garantis à vie, à l’instar de la célèbre marque Facom, qui propose à la vente des coffrets d’outils mixtes avec la mention « garantie à vie ». Une plus-value importante qui distingue le vendeur par rapport à ses concurrents.

Decathlon, le groupe français de grande distribution de sport et de loisirs, propose également à la vente des vélos BTWIN, avec garantie à vie. En cas de casse, les pièces endommagées seront réparées ou remplacées si besoin. Si le vélo n’existe plus, le vendeur propose un produit équivalent dans la gamme actuelle.

D’autres marques proposent également un système de garantie à vie comme :

Qu’en est-il des limites ?

Vous vous en doutiez : la garantie à vie a forcément quelques limites, comme l’usure normale qui n’est pas systématiquement prise en charge, ou la capacité de prouver que l’objet n’a pas été endommagé par vos soins mais était bien défaillant au moment de l’achat.

Si l’on a un conseil à vous fournir, c’est de vérifier systématiquement les exclusions et lisez votre contrat au moment de l’achat. Soyez aussi vigilants. Certes les limites sont nombreuses, mais les avantages de la garantie restent, quant à eux, largement importants, pour des produits solides, qui durent généralement une dizaine ou une vingtaine d’années.

Les 9 erreurs qui rendent vos vacances coûteuses

Femmes pendant des vacances pas chères

Contrairement à ce qu’on a tendance à penser, partir en vacances ne demande pas forcément de vider son compte en banque.

La plupart du temps, ce sont surtout des petites erreurs coûteuses qui vont inutilement drainer votre budget congés.

Mais avec quelques astuces simples, vous pourrez facilement éviter les pièges les plus communs.

Voici les 9 erreurs qui peuvent vous faire sur-dépenser pendant vos vacances, et lisez-les avec attention pour éviter d’entacher votre séjour avec de mauvais souvenirs.

  1. Vous n’avez pas budgétisé vos vacances

    Même si vous pensez savoir plus ou moins combien vous êtes prêts à dépenser pour votre prochaine escapade, il est primordial de créer un budget précis pour chacune de vos vacances.

    Avoir un budget vous permettra non seulement de déterminer exactement combien d’argent vous devrez mettre de côté pour financer votre voyage, mais aussi de planifier vos dépenses une fois sur place pour éviter de griller la carte bleue.

    Et loin d’être ennuyeux, la planification et la budgétisation de vos vacances permet de renforcer l’excitation et de mieux en profiter. Plutôt que de regretter l’état de votre compte en rentrant ou d’avoir le sentiment de se priver sur place, tout sera sous contrôle.

  2. Vous achetez sans comparer

    Si vous réservez le premier vol ou le premier hôtel qui attire votre attention, vous jetez probablement de l’argent par les fenêtres.

    Internet est un véritable trésor pour faire des économies et dénicher de bonnes affaires, ce qui signifie que vous dépensez certainement trop si vous ne prenez pas le temps de comparer.

    Avant de réserver un vol ou un hôtel, parcourez plusieurs sites pour comparer les prix. Pour les vols, vous pouvez par exemple utiliser un agrégateur comme Kayak.

  3. Vos valises sont trop lourdes

    Il est difficile de rentrer de vacances sans cadeaux pour ses amis et sa famille ou sans souvenirs.

    Mais méfiez-vous des frais de surpoids de bagages, qui peuvent vous prendre par surprise et vous forcer à faire chauffer la carte bleue.

    Même pour un voyage de courte distance, prenez le temps de vous renseigner sur les limites de poids pour vos valises et bagages cabines. Pensez également à garder un peu de place pour les souvenirs en ne chargeant pas au maximum vos valises à l’allée.

  4. Vous réservez à la dernière minute

    On le sait tous. Pour profiter de tarifs avantageux sur l’avion et le sur logement, il faut s’y prendre à l’avance. Autrement dit, plus vous y vous prenez tôt et plus vous bénéficierez de tarifs intéressants.

    Alors pour des vacances pas chères, on anticipe et on compare les offres sur internet suffisamment à l’avance !

  5. Vous devez modifier vos billets d’avion

    Voilà 5 mois que vous avez réservé vos billets d’avion, justement pour profiter de prix très avantageux.

    Mais pas de chance : le jour de décollage du Boeing est prévu… le jour même du mariage de votre frère. Cela peut paraitre un peu ridicule, mais les modifications de date pour avion constituent une erreur fréquente qui transforment des vacances pas chères en moment de galère.

    Et si la plupart des compagnies aériennes proposent des options pour modifier votre billet, cela peut au final vous coûter très cher.

  6. Vous ne pensez pas à votre forfait de téléphone

    À l’étranger, le prix des conversations téléphoniques sur smartphone peut atteindre des sommets et carrément devenir pharaonique en cas d’échange de data pour une simple connexion internet.

    À moins de désactiver les fonctionnalités de connexion 4G, le plus sage reste de prendre une option temporaire auprès de votre opérateur mobile pour éviter les surfacturations !

  7. Vous n’avez pas d’assurance voyage

    On a trop souvent tendance à penser que le pire ne risque pas d’arriver. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle beaucoup de personnes ne construisent jamais de fonds d’urgence… jusqu’au moment où ils en ont vraiment besoin.

    Et quand on part en vacances, ne pas prendre d’assurance voyage peut vous coûter vraiment cher.

    Car si vous venez à vous blesser une fois sur place, aucune indemnisation ne sera autorisée pour les frais médicaux à l’étranger. Et dans certains pays comme les Etats-Unis, une simple radio peut revenir à plusieurs centaines voire milliers d’euros !

    Si vous ne souscrivez pas à une assurance voyage avant de partir, vous prenez le risque de regretter votre choix pendant les années à venir.

    Idem pour les assurance voyages qui permettent de rembourser vos dépenses au cas où vous devriez annuler votre périple. Personne n’est à l’abris d’un imprévu.

  8. Vous achetez vos tickets de loisirs et musées sur place

    L’achat des tickets pour vos activités, vos billets de musées ou autres visites est souvent plus onéreux une fois sur place.

    Une bonne solution est de vous rendre sur les grandes plateformes culturelles internet spécialisées dans la vente de billets en ligne. Vous pourrez profiter ainsi de promotions et même parfois prendre une option coupe fil pour gagner du temps.

  9. Vous devez payer des frais bancaires (paiements ou retraits)

    Lorsque vous voyagez à l’étranger, vous ne devriez pas avoir à payer de frais supplémentaires pour l’utilisation de votre carte. Mais c’est exactement ce qui se produit lorsque les gens partent en vacances avec un compte en banque qui ne permet pas les retraits ou paiements à l’étranger.

    Pour éviter de payer les frais moyens de 3% pour les achats effectués à l’étranger, assurez-vous d’avoir une carte ou une banque dans laquelle les opérations hors de France sont offertes.

    J’utilise personnellement ma carte N26, qui est très souvent recommandée par les voyageurs et permet d’utiliser sa carte de la même façon en France qu’en dehors.

    Lire : Mon avis sur N26, la banque 100% mobile

Faire des économies au quotidien : les 10 meilleurs conseils

Remplir son portefeuille et faire des économies au quotidien

Il n’est pas toujours facile de faire des économies au quotidien. Mais contrairement à ce que l’on a tendance à penser, mettre de l’argent de côté relève davantage d’une question de priorités que de mathématiques.

Au lieu de vous dire que vous commencerez vraiment à épargner quand vous obtiendrez une augmentation — ou n’importe quelle autre excuse pour remettre à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui— penchez-vous sur vos besoins actuels pour commencer à épargner lentement mais sûrement.

Pour vous aider à surveiller vos habitudes de consommation et à réduire vos dépenses, voici 10 façons simples de faire des économies au quotidien.

  1. Calculer exactement combien vous gagnez et dépensez par mois

    Ça ne fait aucun doute : le meilleur moyen de commencer à faire des économies au quotidien est de savoir exactement combien d’argent vous recevez et combien d’argent vous dépensez chaque mois.

    Si vous ne tenez pas déjà un budget mensuel complet, vous avez probablement une idée approximative de votre salaire (c’est en général la partie la plus intéressante). Mais qu’en est-il de vos dépenses ? Savez-vous exactement où va votre argent ?

    C’est pourtant une étape essentielle : vous ne pouvez pas réduire vos dépenses si vous ne savez pas dans quoi va votre argent.

    Il existe plusieurs manières très simple de suivre vos rentrées et sorties d’argent :

    • Utiliser une application comme Linxo ou Bankin’, des logiciels populaires de suivi des dépenses. Pour plus de détails, vous pouvez lire notre article sur les meilleurs logiciels pour faire ses comptes.
    • Utiliser une feuille de calcul Excel spécial budget (ou créez la votre). Nous avons développé pour les lecteurs du blog un modèle de budget mensuel déjà construit que vous pouvez récupérer gratuitement en cliquant ici.
    • Utiliser un livre de compte, ou Kakebo.
  2. Analyser ses dépenses grâce à un budget mensuel

    Une fois que vous comprenez bien d’où vient votre argent et où vous le dépensez, le moment est venu de construire un budget mensuel solide et de vous en servir pour vous aider à faire des économies au quotidien.

    Parcourez la liste des achats dans lesquels vous avez tendance à dépenser le plus d’argent, et recherchez des catégories dans lesquelles vous pourriez réduire vos dépenses.

    Par exemple, vous constaterez peut-être que votre facture de téléphonie vous semble élevée. Pourquoi ne pas prendre quelques minutes de votre semaine pour parcourir le web à la recherche d’alternatives moins chères ?

    Ou bien vous remarquerez peut-être qu’une bonne partie de votre argent sert à couvrir des dépenses alimentaires comme des restaurants, fast food, etc. Et si vous recherchiez quelques moyens de faire des économies sur la nourriture faciles à mettre en place ?

    Rappelez-vous : la connaissance, c’est le pouvoir. Mieux vous connaissez vos dépenses, plus facile il sera de les maîtriser et de faire des économies au quotidien sans pour autant se priver.

  3. Comparer les banques

    Épargner est déjà difficile pour beaucoup. Alors quand vous parvenez à mettre de l’argent de côté, il est essentiel d’en tirer le meilleur parti en le plaçant dans un compte d’épargne intéressant.

    Il en est de même pour les frais bancaires qui, une fois cumulés à l’année, peuvent vraiment impacter votre budget.

    La banque est l’un des piliers de vos finances personnelles. Prenez le temps de comparer votre contrat actuel avec d’autres options sur le marché.

    Il existe de très bon sites comparatifs comme Panorabanques qui vous permet d’observer en quelques clics si de meilleures offres existent. Prenez quelques minutes pour contacter les banques qui vous intéressent pour voir ce qu’elles ont à vous offrir.

  4. Connaître son « pourquoi »

    Vous pouvez faire des économies au quotidien de différentes manières, comme en achetant de l’essence dans les stations les moins chères ou en cuisinant vos plats préférés à la maison plutôt que de manger dehors.

    Mais derrière de chacune de ces petites décisions devrait se trouver quelque chose de bien plus important : la raison pour laquelle vous voulez économiser de l’argent.

    Lorsque vous prenez le temps de connaître votre « pourquoi », il sera bien plus facile et rapide de mettre de l’argent de côté.

    Car l’objectif n’est pas de vous priver, mais d’utiliser votre argent pour vous offrir les choses qui comptent le plus pour vous et qui vous rendent vraiment heureux. Une fois que vous avez trouvé votre « pourquoi », gérer vos finances personnelles sera bien plus facile… et deviendra même un plaisir !

  5. Suivre ses finances personnelles de près

    Créer votre budget et changer vos contrat bancaires vous aideront certes dans votre objectif de faire des économies au quotidien. Mais cela ne fait pas tout : pour devenir maître de votre argent, vous devrez gérer vos finances régulièrement.

    Personnellement, j’essaie de repasser sur mon budget mensuel et mes dépenses récentes au moins une fois par semaine pour m’assurer qu’il n’y a aucun problème au niveau de mes comptes (fraudes, prélèvements en doubles, factures bien payées…), mais aussi que je n’ai pas trop dépensé dans une catégorie. Cela ne devrait pas prendre bien plus qu’une heure par semaine, ce qui est très peu comparer aux économies importantes que vous pourrez en tirer.

    Ensuite, mensuellement, je prends en général environ une heure soit le dernier jour du mois, soit le jour de la paie pour analyser mes dépenses du mois passé et en tirer des leçons pour la construction de mon budget du mois suivant.

  6. Se fixer des objectifs financiers ambitieux (mais réalistes)

    La plupart du temps, nous pensons que mettre de côté ce qu’il reste de notre paie à la fin du mois est une façon comme une autre de contribuer à son épargne. C’est en réalité l’un des meilleurs moyens de ne pas réussir.

    Trop souvent, nous avons peur de nous fixer des objectifs concrets et ambitieux d’épargne par peur de ne pas y arriver ou d’échouer. Pourtant, se fixer des objectifs financiers est essentiel pour réussir à vraiment mettre de l’argent de côté, préparer son avenir et concrétiser ses rêves.

    Fixer des objectifs réalisables, c’est aller au delà du : « Ce serait super si je pouvais économiser 5 000 € cette année ». Il s’agit de noter noir sur blanc ce que vous souhaitez mettre de côté, pour quelle date, mais aussi les méthodes que vous comptez mettre en place pour y arriver.

  7. Choisir la bonne assurance

    Comprendre le fonctionnement des assurances peut sembler assez compliqué. Mais il est pourtant essentiel de bien comprendre votre contrat et vos besoins pour éviter de vous retrouver dans une situation délicate.

    Bien choisir et maîtriser votre assurance peut vraiment faire la différence à la fois le prix que vous payez chaque mois, mais aussi dans l’obtention de la meilleure couverture possible pour protéger votre style de vie, vos possessions et vos biens personnels.

    Et à l’ère d’internet, vous n’avez plus besoin d’étudier des pages entières d’informations et de conditions générales pour comprendre votre contrat d’assurance. Des plateformes souvent gratuites comme Assurland vous permettent de comparer des centaines de contrats d’assurance dans divers domaines comme l’auto, l’assurance vie, l’habitation… et de trouver le contrat qui vous correspond le mieux au meilleur prix pour faire des économies au quotidien en réduisant les factures.

  8. Faire un défi ‘Zéro Dépenses’

    Un challenge ‘Zéro Dépenses’ consiste à décider de ne pas dépenser d’argent pendant une durée déterminée (en dehors, bien sûr, des dépenses essentielles ou obligatoires). Un moyen idéal de faire des économies au quotidien sans effort supplémentaire.

    C’est à vous de choisir la période : vous pouvez commencer par un week-end, une semaine ou même un mois durant lesquels vous n’achèterez rien.

    L’objectif du défi Zéro Dépenses est à la fois de vous remettre sur les rails financièrement et de vous permettre de faire des économies facilement (rien de plus radical que de ne rien dépenser du tout), mais aussi de vous permettre de mieux comprendre quelles dépenses sont essentielles et lesquelles ne le sont pas.

    L’idée est aussi de vous sensibiliser au montant d’argent que vous dépensez quotidiennement dans de petites dépenses qui vous paraissent souvent trop insignifiantes pour impacter votre budget, mais qui vident en réalité votre portefeuille petit à petit (ce qu’on appelle le Latte Factor).

  9. Trouver un Partenaire de Responsabilité

    La stratégie du Partenaire de Responsabilité est un moyen à la fois fun et efficace de garder ses engagements lorsqu’il s’agit de gérer ses finances personnelles et de faire des économies au quotidien.

    Que vous soyez célibataire ou en couple, utilisez la stratégie du Partenaire de Responsabilité en choisissant une personne de votre entourage pour vous accompagner dans vos objectifs d’économies.

    Ce peut être un collègue qui accepte d’apporter avec vous son repas préparé à l’avance chaque midi pour réduire les dépenses déjeuners. Ou bien vos amis qui acceptent de ne pas acheter plus d’un verre en soirée. Ou une soeur avec qui vous décidez de ne pas acheter de nouveaux vêtements ce mois-ci. Peu importe de qui il s’agit, avoir un partenaire avec qui partager ces objectifs peut faire toute la différence entre tenir vos engagements ou abandonner.

  10. Questionner tous ses achats

    Une autre méthode efficace pour faire des économies au quotidien est de prendre l’habitude de remettre en question tous vos achats.

    Plutôt que de dépenser sans compter, demandez-vous si vos achats correspondent vraiment à ce que vous voulez dans la vie. Préférez-vous partir en vacances avec vos amis, ou acheter ce paquet d’Oreos ? Manger au fast-food trois fois par semaine, ou se limiter à une seule fois pour mettre de l’argent de côté et financer votre rêve de lancer votre propre entreprise ?

    Le but n’est pas de ne plus rien acheter, mais d’arrêter d’acheter des choses sans réfléchir. Demandez-vous si vos dépenses vous apportent du bonheur ou vous rapprochent de vos objectifs. Si ce n’est pas le cas, supprimez-les.

Comment se payer un style de vie qui nous rende vraiment heureux ?

Un homme en train de se faire masser

C’est quelque chose que l’on vous répète souvent : c’est seulement en apprenant à gérer votre argent et en prenant en main vos finances personnelles que vous pourrez devenir riche et construire le futur dont vous rêvez.

L’objectif principal de ce blog est de vous apprendre à mettre votre argent à profit pour créer votre avenir sans sacrifier le présent et tout en profitant de la vie.

Mais le problème commence lorsque l’on confond profiter de la vie et vivre au dessus de ses moyens.

Car si il est bien sûr indispensable de profiter du moment présent, sacrifier son futur n’est pas non plus la solution. Nous rencontrons souvent des personnes qui n’arrivent pas à économiser car elles financent chaque jour un style de vie plus élevé que ce qu’elles ne peuvent en réalité se permettre.

Et apprendre à vivre en dessous de ses moyens est justement la première étape pour commencer à construire un style de vie qui vous rende vraiment heureux… durablement.

Désirs à court terme vs. bonheur à long terme

Nous avons tous des rêves, des envies, des projets… mais aussi beaucoup d’impatience.

Alors dès qu’une opportunité pointe le bout de son nez, entre partir impulsivement en week-end avec ses potes quitte à piocher dans son livret A ou mettre de l’argent de côté pour son avenir, la décision est souvent vite prise.

Certes, on peut se dire que passer de bons moments est en réalité plus important que le montant de son compte en banque. L’idée est bien sûre correcte, mais la vision est mauvaise. Le problème, c’est que vous ne savez pas exactement pourquoi vous mettez de l’argent de côté. Et dans ce cas, difficile d’épargner et de changer ses mauvaises habitudes.

En réalité, il est indispensable de comprendre ce que le solde de votre épargne va vous offrir dans le futur. Car il ne s’agit pas simplement d’un chiffre sur votre compte en banque, mais d’un moyen de vous payer votre propre logement, le voyage à l’étranger dont vous avez toujours rêvé, la liberté de quitter ce travail que vous détestez… et de vous payer la vie que vous avez toujours vivre sans être limités par l’argent.

La question est donc de savoir si vous êtes prêts à sacrifier vos rêves d’avenir simplement pour financer des happy hour à répétition et des samedis après midi au centre commercial.

Attention : le but ici n’est pas du tout de vous dire de ne plus jamais faire de dépenses plaisir. Il s’agit seulement de dépenser dans la limite du raisonnable, selon vos moyens, et de prévoir à l’avance ces dépenses à travers un budget mensuel.

Définir ce qui vous rend heureux

La première étape pour se payer un style de vie qui vous rende heureux est de trouver de que vous aimez et ce qui vous épanoui réellement… en dehors de toute pression ou influence extérieure. Et ce dernier point est certainement le plus important.

Peut-être que vous allez boire un verre tous les vendredis et samedis soirs avec vos amis. Et peut être que cela contribue vraiment à votre bonheur. Si c’est le cas, continuez. Mais peut être que vous aimez aussi beaucoup l’art et la création, et avez toujours rêvé de lancer votre boutique en ligne et votre petit business… Et le problème, c’est que vous n’avez pas assez d’argent à la fin du mois. Dommage : difficile de financer à la fois vos projets et vos sorties entre amis.

À 25€ par week-end, au bout d’un an, vos sorties vous auront coûté 1290€. Ce qui représenterait un très bel apport pour votre projet de boutique en ligne.

Et si vous pouviez les limiter à un soir par semaine ? Ou inviter tout le monde pour une soirée jeux de société à la maison à la place ?

Je le rappelle encore une fois, car je sais que c’est un point de vue qui est souvent mal interprété : nous ne vous demandons pas de vous priver de tout et de vivre dans une cave pendant les 12 prochains mois simplement pour mettre de l’argent de côté. Il s’agit seulement de vous encourager à réfléchir à vos dépenses. La façon dont vous dépensez votre argent est le reflet de vos priorités. Utilisez cet argent durement gagné pour faire ce vous rend vraiment heureux, pas seulement sur le court terme. Et cela demande forcément un peu d’introspection, et de trouver des solutions alternatives pour s’amuser en dépensant moins.

Lors de ma troisième année de licence, j’ai eu la chance incroyable d’être acceptée dans un programme d’échange international et d’aller étudier à l’Université de Californie, Santa Barbara. Et comme vous pouvez vous en douter, un voyage d’un an au bout du monde, ça coûte cher.

Et forcément, pour financer ce voyage, j’ai du rater quelques soirées entre amis, sorties restaurants ou concerts. Mais c’est sans aucun regret, car je savais exactement pourquoi j’économisais. Et au final, cette année a été sans aucun doute la plus belle de ma vie.

Le mythe du millionnaire, et pourquoi posséder plus ne vous rendra pas plus heureux

Ne vous laissez pas avoir par les histoires de célébrités aux dépenses exubérantes, aux villas à plusieurs millions d’euros et aux caprices de riches.

Ce sont des histoires sensationnelles dont les médias raffolent, mais la réalité est toute autre. La grande majorité des millionaires ne vivent absolument pas comme ça.

Dans son livre The Millionnaire Next Door, Thomas Stanley présente l’une des études les plus longues et complètes sur les habitudes des millionnaire jamais réalisée. Et les résultats peuvent surprendre. Pour n’en prendre que quelques uns :

  • La moitié des millionnaires n’a jamais dépensé plus de $235 dans une montre
  • 50% des millionnaires n’a jamais acheté un costume complet à de plus $399
  • 75% des millionnaires n’a jamais payé plus de $199 pour une paire de chaussures, et 95% n’a jamais dépensé plus de $334

En réalité, c’est justement pour cette raison qu’ils ont réussi à devenir millionnaires. Ils ont évité les dépenses luxueuses, impulsives et souvent inutiles que l’on a tendance à associer à tord à la richesse.

Mais avoir un style de vie qui vous rende heureux a en réalité très peu à voir avec le prix de vos possessions matérielles. L’indépendance financière, la liberté de faire ce que l’on aime, et avoir les moyens de se développer contribuent bien plus à notre bonheur.

Rappelez vous que la réussite ne se mesure pas au prix de votre style de vie, ni au nombre d’objets de luxe que vous possédez. C’est peut être même l’inverse, comme l’illustre le mode de vie minimaliste.

L’objectif principal du minimalisme est de ne chercher à posséder que des objets qui nous rendent réellement heureux, et faits pour durer dans le temps. Vous créez donc un style de vie qui va à l’essentiel de ce qui contribue à votre bonheur.

La clé pour se payer un style de vie qu’on aime : prendre soin de ses finances

Vous travaillez de longues heures chaque jour, chaque semaine, chaque mois pour gagner de l’argent. Pourquoi ne pas dédier ne serait-ce que quelques minutes par semaine pour prendre soin de ce salaire durement gagné ?

Que ce soit le suivi d’un budget mensuel, la définition de vos objectifs financiers ou encore la gestion de son épargne, n’ignorez pas vos finances personnelles.

Impossible pour vous de bien gérer votre argent si vous refusez d’y penser. Il n’y a malheureusement pas de magie, et ceux qui sont devenus riches en sont d’excellents exemples.

9 techniques que les supermarchés utilisent pour nous faire dépenser plus

Une femme en train de faire ses courses au supermarché

Il y a une raison pour laquelle nous vous recommandons souvent de bien préparer votre liste de courses avant chacun de vos voyages au supermarché.

Chaque mètre carré des moyennes et grandes surfaces, du parking au ticket de caisse, est conçu pour vous faire dépenser plus d’argent et acheter plus que nécessaire.

On a tous connu ce scénario : devoir passer rapidement au supermarché pour une brique de lait… et repartir avec des chips, des céréales pour le petit déjeuner (elles étaient en promo !), deux entrecôtes, des Apéricubes et un paquet de chewing-gum. Et même si on essaie de se convaincre ensuite que ces achats nous seront au final utiles, reste qu’ils n’étaient pas prévus. Ce qui veux dire que c’est le supermarché qui a réussi sa mission de vous faire ouvrir votre portefeuille.

Même si on pourrait penser que les grandes surfaces ne sont construites que de simples étagères posées dans un grand entrepôt, elles sont en réalité très soigneusement conçues. Chaque détail, de la musique à l’emplacement précis des produits, sont spécifiquement choisis pour nous encourager à dépenser plus.

Pour devenir vraiment responsable de vos dépenses et économiser de l’argent la prochaine fois que vous vous rendrez au supermarché, découvrez ces astuces que les grandes surfaces utilisent pour nous faire toujours dépenser plus.

Jouer avec vos sens

Le rayon fromage dans un supermarchéContrairement à ce que l’on pourrait penser, l’aspect visuel n’est pas le seul de nos sens que les supermarchés mettent à profit pour nous encourager à ouvrir notre porte-feuille.

La plupart des grandes surfaces jouent en réalité avec nos 5 sens tout au long de notre parcours en magasin.

L’odeur du pain et des viennoiseries de la boulangerie (ma faiblesse personnelle est le saucisson…), les couleurs du rayon fruits & légumes, la musique soigneusement sélectionnée… Tout est articulé pour créer l’ambiance la plus propice à la consommation.

D’ailleurs, la manière dont les grandes surfaces sont éclairées n’a également rien du hasard.

La plupart mettent en avant un éclairage de « théâtre », c’est à dire que la lumière est mise au service de l’accentuation de certains produits pour attirer votre regard et mettre en valeur des offres et objets.

Les teintes peuvent d’ailleurs varier selon ce qui est mis en avant : l’éclairage au dessus du poisson sera souvent légèrement bleuté pour donner une impression de fraicheur, tandis que la lumière des fruits et légumes permettent de mettre les couleurs en avant en les rendant plus vives.

Rendre les comparaisons impossibles

Faire ses courses est rarement une partie de plaisir. Ce qui fait que souvent, quand la fatigue s’installe, on peut vite avoir tendance à choisir le premier item qui nous tombe sous la main sans réfléchir plutôt que de prendre le temps de comparer les prix.

C’est aussi pourquoi les supermarchés font en sorte de rendre la comparaison entre les produits particulièrement difficile. C’est notamment le cas avec les produits frais comme les fruits et légumes – vous trouverez des concombres emballés facturés au kilo, des concombres en vrac au prix affiché par pièce… et pas forcément placés les uns à côté des autres.

Assurez-vous de passer un peu de temps à calculer et comparer les prix avant d’acheter. Si la tâche des courses est vraiment une corvée pour vous ou que vous êtes trop pressés par le temps, choisissez plutôt de faire vos courses en ligne ou via un Drive. Vous pourrez plus facilement comparer les prix, et même trier et filtrer votre panier.

Donner l’impression que les lots sont toujours des bonnes affaires

Les supermarchés proposent de plus en plus de gros volumes à la vente. Et ils ont réussi à nous faire croire que l’achat de lots et formats familiaux ou XXL entraînent systématiquement des économies.

Par exemple, suivant cette logique, acheter un gros pot de crème serait plus intéressant que d’en prendre deux petits. Ce mythe est faux pour deux raisons :

  • Parfois, le prix au kilo est moins cher sur les petites unités que sur les lots et gros volumes. Il faut donc bien vérifier systématiquement, même pour tout ce qui est affiché « en promo »
  • Même quand un lot ou gros volume est moins cher au kilo, si c’est de la nourriture que vous n’allez pas consommer et ensuite jeter, vous ne faites pas des économies. Vous jetez simplement de l’argent par les fenêtres. Et en plus de perdre de l’argent, vous contribuez au gaspillage alimentaire. Prenez le temps de comparer le prix, et achetez seulement ce dont vous avez besoin.

Proposer des paniers et chariots de grande taille

Une femme dans un caddie de supermarchéDans beaucoup supermarchés, la taille des paniers et chariots a augmenté au cours des dernières années. Et c’est loin d’être un hasard. Plus le panier est gros, plus vous avez tendance à consommer.

Premièrement, en ayant un chariot ou caddie géant, vous pouvez acheter bien plus de produits avant d’atteindre la limite psychologique du « caddie plein » qui vous signale qu’il est sûrement temps d’arrêter.

Et à l’inverse, un panier à moitié vide donne également l’impression que votre boite d’oeuf et votre bouteille de lait se sentent terriblement seuls ; « autant en profiter pour prendre autre chose ».

Si vous devez passer au supermarché en express juste pour quelques articles, ne prenez pas de panier. N’achetez que ce que vous pouvez porter à deux mains. Et si vous vous y rendez pour vos couses hebdomadaires, préférez dans la mesure du possible le panier au caddie.

L’ « effet de dotation »

L’effet de dotation, ou « endowment effect » en anglais, est un phénomène selon lequel nous avons tendance à donner beaucoup plus de valeur à un bien ou un service lorsque celui-ci nous appartient.

Et pour jouer avec cet effet de dotation, les spécialistes du marketing font en sorte mettre les articles en valeur de manière à vous imaginer que vous possédez déjà le produit, et ce a quoi votre vie pourrait ressembler si vous l’aviez.

Par exemple, nous ne touchons pas les légumes seulement pour savoir si ils sont frais : les prendre en main à aussi un effet psychologique. Idem aussi pour les des affiches de vin rosé l’été, qui mettent en scène un groupe d’amis sirotant leur verre sur la plage. Vous imaginer en train de posséder un produit augmente les chances que vous l’achetiez.

Pour éviter ce piège, tenez-vous en à votre liste de courses. Vous aurez moins de risques de vous laisser distraire.

Placer stratégiquement certains produits côte-à-côte

Comme pour tout le reste, l’emplacement des produits dans les grandes surfaces n’est pas une question de hasard. Les supermarchés placent volontairement certains produits côte-à-côte de manière à vous encourager à acheter plus.

Certaines combinaisons sont « évidentes », comme le vin et les biscuits apéritif. Ou encore les soupes et les croûtons. Mais même si on peut aussi se dire que c’est plus pratique de les mettre côte-à-côte, cela reste un choix stratégique… Et ils sont d’ailleurs souvent mis en avant de manière (très) évidente. Ce qui fait que même si vous ne comptiez pas en acheter à la base, vous pouvez facilement vous laisser tenter.

Cacher certains produits pour vous faire parcourir un maximum de rayons

Ce n’est pas un hasard si des produits de base comme le lait, le pain et les œufs sont presque systématiquement placés loin de l’entrée dans un rayon complètement aléatoire.

Car il est plus avantageux pour les supermarchés de s’assurer que vous allez devoir passer devant des centaines d’autres produits et rayons pour y accéder… et potentiellement succomber à quelque chose d’autre en chemin.

La solution est ici aussi de rester concentré sur votre liste et sur de ce dont vous avez besoin, et rien de plus. Dépenser ne serait-ce que 15€ par semaine en achats impulsifs revient à plus de 750€ à l’année, que vous auriez sûrement préféré dépenser autrement…

Tout miser sur l’emplacement

L’une des stratégies les plus populaires pour nous faire dépenser au supermarché consiste à placer sur les étagères les articles à la marge la plus élevée au niveau des yeux, ou légèrement en dessous.

Les articles moins rentables (et souvent les moins chers) et les aliments de marque de supermarché à petit prix seront donc positionnés bien plus haut que le niveau des yeux, ou bien plus bas.

On sait également que certaines chaînes de supermarchés font payer aux fournisseurs un prix « premium » pour pouvoir exposer leurs marchandises aux endroits plus attrayants du magasin.

Pour ne pas vous laisser influencer, soyez le plus précis possible dans votre liste de courses. Si vous n’avez pas besoin d’une marque précise mais que la marque de distributeur vous suffit amplement, notez-le.

Vous encourager à prendre des articles en plus une fois en caisse

L’endroit le plus évident utilisé par les magasins pour vous inciter à faire des dépenses imprévues est la caisse.

Entre les chewing-gums, friandises, boissons fraiches et magazines tape-à-l’oeil, il y a de grandes chances de vous laisser tenter une fois votre séance (épuisante) de courses derrière vous.

Une autre façon de vous tenter est grâce à ce qu’on appelle la taxe « flemme » : si vous avez soif une fois vos courses terminées, entre piocher une bouteille de 50cl de Coca dans les frigos habillement placés en caisse ou faire à nouveau tout le tour du magasin pour acheter une version 2L deux fois moins cher (et bien plus grande), les chances sont grandes que vous craquiez.

C’est pour ça que vous devriez éviter au maximum de faire les courses le ventre vide, ou lorsque vous êtes particulièrement fatigués. Vous aurez moins de risques de vous jeter sur les friandises réconfortantes près des caisses.

26 manières de faire des économies sur la nourriture et les boissons

Un bol de frites

L’une des plus grandes surprises quand on commence à suivre régulièrement son budget mensuel est souvent à quel point nous dépensons de l’argent dans la nourriture et les boissons tous les mois. C’est d’ailleurs l’une des catégories où nous avons tendance à sur-dépenser le plus.

Et ce pour deux raisons principales. Tout d’abord, boire & manger sont des activités assez sociales (un repas avec des amis, aller boire un verre ou un café après le travail…). Aussi, on a souvent tendance à se laisser avoir par la fatigue et la flemme de cuisiner… et de se tourner vers le fast food le plus proche.

C’est ce qui en fait l’un des types de dépenses pour lesquelles nous gaspillons le plus d’argent. Et le problème, c’est qu’elles ne contribuent que très peu à notre bonheur à long terme, mais sont plutôt impulsives et liées à un manque de préparation.

Il n’y a qu’à voir la différence entre faire les courses avec l’estomac vide ou plein. Tout est une question de perception.

Découvrez dans cet article les meilleurs moyens de faire des économies sur la nourriture et les boissons, sans avoir à vous priver !

Au supermarché

Un étalage de fruits et légumes

1 — Faites toujours vos courses avec une liste… et le ventre plein. L’un des meilleurs moyens de gaspiller de l’argent au supermarché ? Y aller sans savoir exactement ce que vous devez et voulez acheter. Avant de partir, parcourez votre frigo et vos placards pour savoir ce que vous devez acheter. Et surtout, mangez juste avant pour éviter de craquer sur toutes les gourmandises qui croiseront votre route…

2 — Recherchez à l’avance des bons de réductions à utiliser. Il existe des dizaines de sites internets avec des offres promos et coupons de réduction que vous pouvez imprimer ou présenter sur votre téléphone lors de votre passage en caisse. Jetez-y un coup d’oeil avant de vous rendre au supermarché.

➡️ Lire Les 5 meilleurs sites de bons de réduction à imprimer

3 — Remplacez les produits de marque par des marques de distributeurs. Les produits de marque coûtent souvent (bien) plus cher, mais il y a en réalité très peu de différence avec leur équivalent marques de distributeur (c’est-à-dire les marques de « supermarché »). Et parfois, ceux-ci sont même parfaitement identiques… Essayez de remplacer certaines marques que vous avez l’habitude d’acheter par leur équivalent petit prix — une fois la barrière psychologique passée, vous pourriez être surpris.

4 — Comparez le prix des produits avant d’acheter. Comparer les prix ne prend que quelques secondes, mais peut vous permettre de faire d’énormes économies sur le long terme. Regardez-bien le prix au kilo, qui peut parfois être plus élevé même quand les produits sont dits « en promotion ».

5 — Commandez sur le Drive ou utilisez les scanettes. Si vous avez une voiture, commander sur le Drive n’est pas seulement un gain de temps. C’est aussi un bon moyen de faire des économies au quotidien. Il est beaucoup plus simple d’éviter les achats impulsifs quand on ne vagabonde pas dans les rayons, et vous pouvez aussi suivre le montant de votre panier pour éviter la surprise une fois en caisse. Idem pour le système des « scanettes/zapettes » de plus en plus proposé dans les grandes surfaces.

6 — Jetez toujours un coup d’oeil au rayon des dates courtes. Le rayon des « dates courtes » est désormais ma première destination quand j’arrive en magasin. Il regroupe tous les produits dont la date de péremption approche et qui ne peuvent plus être proposés à la vente « classique ». Jetez-y un coup d’oeil pour savoir si certains produits de votre liste n’y figurent pas, ou si vous pourriez en remplacer quelques uns par ces promos courte durée.

7 — Ne vous laissez pas avoir par les techniques des supermarchés pour vous faire dépenser plus. Les têtes de gondoles qui font croire à des promotions, les produits les plus chers placés à hauteur des yeux, offrir des « promotions » où les produits sont en réalité plus chers au kilo, mettre à votre disposition d’énormes paniers… Il existe plein de techniques que les supermarchés utilisent pour vous encourager à acheter plus. Essayez de garder la tête froide et de respecter votre liste pour ne pas vous faire avoir.

8 — Profitez des systèmes de cashback. Certains sites web ou application comme iGraal.com ou Poulpeo.com vous permettent de bénéficier d’un remboursement partiel sur cos courses alimentaires. Cumulées dans le temps, les économies peuvent être importantes.

9 — Éviter le gaspillage commence au supermarché — pas dans votre frigo ! Pourquoi acheter un régime entier de 6-7 bananes quand vous n’en avez besoin que de 3 ? Même quand le prix est bas, faire attention à la quantité fera une énorme différence de gaspillage alimentaire et vous aidera à faire beaucoup d’économies sur le long terme.

➡️ Lire 7 astuces pour ne plus perdre d’argent en faisant les courses

Dans la cuisine & à la maison

Une personne en train de faire la cuisine

10 — Planifiez vos repas à l’avance grâce à un « meal plan ». C’est quelque chose que l’on fait maintenant toutes les semaines à la maison. Au moment d’écrire la liste de courses, on prépare un calendrier où l’on défini à l’avance tous nos repas matin, midi et soir pour la semaine. En plus de ne plus avoir a se demander « qu’est-ce qu’on mange » tous les soirs, c’est un moyen de se faciliter la vie et de faire des économies.

11 — Adoptez le « batch cooking » / « meal prep ». Cuisiner ses repas à l’avance peut sembler laborieux et compliqué. Mais bien au contraire. Le meal plan, c’est l’assurance de se simplifier la vie, en plus de faire des économies ! Plutôt que de passer 20-30 minutes par jour à cuisiner vos repas du soir et du midi (ou de sortir l’acheter… et gaspiller encore plus d ‘argent), réservez 2 heures le dimanche pour cuisiner à l’avance tous vos repas de la semaine, et les stocker dans des tupperwares.

12 — Remplacez les sodas par de l’eau pétillante. Oui, j’avoue : j’adore le soda. C’est probablement l’une des dépenses pour lesquelles j’ai le plus de mal à me contrôler. J’ai malgré tout réussi à (beaucoup) limiter ma consommation en remplaçant le soda par de l’eau pétillante, et en me forçant à n’acheter qu’une bouteille maximum par semaine. En plus d’un effet positif pour la santé, votre budget vous remerciera également.

13 — Définissez à l’avance votre budget alimentaire — et tenez-y vous. Vous devriez prévoir chaque mois dans votre budget un montant spécialement dédié à vos courses alimentaires (sans compter les repas dehors), puis vous y tenir, quitte à devoir faire quelques sacrifices. Comment « moins dépenser » en faisant vos courses si vous ne savez même pas combien vous dépensez à la base ?

➡️ Lire Le guide ultime pour créer son premier budget mensuel

14 — Oubliez les plats préparés — cuisinez ! En plus d’être mauvais pour la santé, les produits transformés et plats préparés coûtent en général beaucoup plus cher que si vous ne les cuisiniez vous-même. Sachant que beaucoup des repas sur le pouce sont des plats de pâtes ou des salades, ils sont particulièrement faciles à reproduire.

15 — Pensez à congeler. Quand il s’agit de faire des économies sur la nourriture, le congélateur est votre meilleur ami. Si vous trouvez des promotions ou dates courtes au supermarché que vous ne comptez pas manger tout de suite, congelez-les. Idem pour les restes que vous n’êtes pas sûrs de manger : plutôt que d’attendre qu’il ne soit trop tard et de devoir les jeter, mettez-les simplement au congélateur.

16 — Organisez une « soirée restes ». On ne s’en rend pas compte, mais jeter les restes, c’est aussi jeter de l’argent. Une fois par semaine, planifiez un diner ou vous finirez les restes de la semaine. Pour rendre l’idée un peu plus sympa, vous pouvez même les revisiter : cuisiner une nouvelle sauce pour finir les pâtes, créer votre salade composée…

Manger dehors

Un repas de restaurant à économiser

17 — Stockez des plats au frigo & au congélateur pour les « urgences ». Vous mangez dehors trop souvent ? L’un des meilleurs moyens de vous limiter est de vous préparer aux urgences alimentaires. Notamment pour éviter le « oh, j’ai trop la flemme de cuisiner… et si on commandait quelque chose ? ». Votre plat spécial « flemme » devrait être une recette que vous aimez particulièrement : des cheeseburgers, pizzas congelées, couscous ou paella… Et si les plats préparés ne sont certes pas bons pour la santé, rappelez-vous que cette solution n’est censée être qu’occasionnelle. Et de toute façon, les fast food n’auraient probablement pas été bien meilleurs…

18 — Arrêtez de manger dehors tous les midis. L’un des meilleurs moyens de gaspiller de l’argent est d’acheter votre repas à l’extérieur tous les midis. Vraiment : vous perdez des centaines voire milliers d’euros par mois en mangeant dehors plutôt qu’en amenant votre tupperware. Au lieu de déjeuner au restaurant avec vos collègues préférés, retrouvez-les au parc ou à la cafétéria pour manger ensemble. Vous risquez même d’en rendre jaloux plus d’un…

19 — Recréez le menu de votre fast food préféré… à la maison. Vous êtes à deux doigts de craquer pour un Mc Do tellement vous avez une envie irrépressible de Mc Chicken ? Et si vous le cuisiniez plutôt vous-même ? Aujourd’hui, vous pouvez trouver en ligne presque n’importe quelle recette de restaurants et fast food, à un prix bien plus réduit.

20 — Ne prenez pas le menu. Si vous commandez un repas à emporter, prenez seulement votre plat ou sandwich, hors menu. Faire cuire quelques frites au four et vous servir un verre de soda ne vous prendra que quelques minutes — et vous coûtera bien moins cher.

21 — Emportez votre café au lieu de l’acheter. Une des meilleures façons d’économiser de l’argent sans avoir à abandonner votre café quotidien est de préparer votre propre tasse à la maison, puis de l’emporter au travail (dans un thermos ou autre). En prenant le prix moyen d’un café simple, acheter votre café tous les jours plutôt que le faire vous-même vous coûte environ 568€ par an.

➡️ Lire Le « Latte Factor » : ce qu’une tasse de café révèle sur vos finances

22 — Si vous voulez acheter un repas à emporter à l’extérieur, passez par une application comme Too Good To Go. Too Good To Go vous permet de récupérer dans les commerces autour de chez vous les invendus en fin de journée, et donc de vous régaler à petit prix ! Il s’agit seulement des repas de la journée qui n’ont pas été écoulés, donc pas de problème de fraicheur — mais un prix très réduit !

23 — Si vous devez manger dehors, profitez des réductions. Avant d’aller au restaurant, parcourez les sites de promotions comme LaFourchette pour profiter des restaurants locaux à petit prix. En plus des réservations à prix réduits, vous retrouverez souvent des offres sur leur site web ou via l’application mobile.

24 — Prévoyez des sorties entre amis ailleurs qu’au restaurant. Si vous avez tendance à trop manger dehors les week-ends ou soirs de semaine entre amis, pourquoi ne pas plutôt les inviter chez vous en proposant à chacun de ramener son plat fétiche ? Ou bien organiser une soirée après l’heure du repas ? Il existe plein d’activités tout aussi sympa, et à un coût bien plus réduit.

25 — Optez pour les boissons sans alcool. Boire de l’alcool est bien souvent plus un geste social qu’autre chose. L’alcool n’est en réalité qu’un prétexte : opter pour une boisson sans alcool lors de vos sorties vous permettra de passer un tout aussi bon moment, mais aussi de faire plaisir à votre portefeuille et à votre santé. Bien sûr, il n’est pas question de vous interdire complètement de boire, mais faire l’effort ne serait-ce que de temps en temps vous mettra déjà sur la bonne voie.

26 — Supprimez les applications de livraison de votre téléphone. Loin des yeux, loin du cœur. Les commandes de nourriture en ligne sont désormais (trop) faciles avec les applications mobiles et l’enregistrement automatique de votre carte. Supprimez-les systématiquement pour ne plus être tentés.

Animal de compagnie : quel budget prévoir ?

Un chat en train de jouer sur une chaise

Décider d’adopter un animal de compagnie est un engagement émotionnel, mais aussi financier.

Peu importe si vous trouvez votre nouveau compagnon en animalerie, chez un éleveur, à la SPA ou ailleurs, le coût initial n’est qu’une infime partie des frais que vous devrez engager tout au long de sa vie.

Dans cet article, nous vous présentons les différents coûts associés à la possession d’un animal de compagnie, vous aidons à planifier les dépenses mais aussi à réduire les coûts.

Adopter un animal de compagnie : quelles dépenses prévoir ?

En France, près de 50% de la population possède un animal de compagnie. En dehors des poissons, les chats sont les grands vainqueurs : ils représentent 20% des animaux domestiques, contre 12% pour les chiens.

Et si l’amour est certes au coeur de l’adoption d’un animal, afin d’assurer une vie prospère à vous nouveau meilleur ami, il est aussi essentiel de penser à l’aspect financier.

En France, près de 100 000 animaux sont abandonnés chaque année – et une grande partie des cas abandons pourrait être réduite si nous étions suffisamment préparés mentalement et financièrement.

Un chien devant une tarte

Si les coûts varient forcément selon l’animal, l’endroit où vous shoppez et votre situation, certains frais classiques sont un peu plus faciles à anticiper. Parmi les coûts les plus généraux, on retrouve :

  • Vétérinaire et vaccination (entre 50 € et 80 €, en plus ou non de la consultation)
  • Nourriture
  • Stérilisation (entre 100 € et 150 €)
  • Toilettage
  • Équipement : laisse, sac/caisse de transport…
  • Jouets, etc.
  • Antiparasitaires, vermifuges…
  • Litière pour les chats

… mais ce n’est pas tout ! Ces dépenses de bases ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Il existe une multitude de petites dépenses annexes qu’on a tendance à oublier. Accumulées sur une année et sur toute la vie de votre animal, elles peuvent peser très lourd dans la balance :

  • Sécurité de la maison (grillages, chatières, protections aux fenêtres, etc. selon votre logement)
  • Garde éventuelle, pet-sitting, chenil
  • Transport en voyage (supplément en avion, train, etc.)
  • D’éventuelles destructions de l’animal
  • etc.


Le coût d’un animal de compagnie

En moyenne, posséder un chat reviendra à 463 € à l’année, contre 491 € pour un chien.

Bien sûr, le coût dépendra de l’animal, mais aussi de sa taille. Un poisson reviendra moins cher qu’un Yorkshire – et un Yorkshire reviendra moins cher qu’un Berger Allemand.

Le problème, c’est que ces chiffres ne sont que des moyennes. Les dépenses sont en réalité très difficiles a prévoir, et surtout leur évolution. Des destructions importantes, un animal qui tombe malade, un changement de vie qui implique de trouver un moyen d’intégrer votre animal…

C’est aussi le cumul des petites dépenses (une laisse qui se casse, un nouveau panier, un besoin de changer d’alimentation…) qui peut vraiment peser lourd dans votre budget sur le long terme.

Dans tous les cas, il est important de bien suivre les dépenses liées à votre animal via votre budget mensuel. Cela vous permettra non seulement d’observer les dépenses, mais aussi de les anticiper.

Les astuces pour réduire les coûts liés à votre animal

N’achetez pas : adoptez !

Adopter un animal à la SPA n’est pas gratuit. Cependant, même s’il ne s’agit pas d’un « achat » en soi, des frais de participations vous seront demandés selon l’animal choisi et son âge.

Malgré tout, ces coûts seront souvent bien moins élevés que l’achat en animalerie où chez un éleveur, où les prix peuvent très facilement atteindre plusieurs centaines d’euros. Et avec tous les animaux qui n’attendent que d’être adoptés, vous ferez en plus un bon geste !

• Acheter en ligne

Les achats liés aux animaux de compagnie sont trop souvent impulsifs, et pas assez planifiés : on achète ses croquettes au supermarché quand le paquet est presque vide, on craque sur un nouveau panier en faisant les courses…

Du coup, (1) on dépense sans vraiment s’en rendre compte, et (2) on paie plus cher pour quelque chose que l’on pourrait acheter à l’identique mais à plus petit prix ailleurs en s’y prenant un peu plus à l’avance.

Vous pourrez très facilement trouver tout ce qu’il vous faut en ligne. De nombreux sites discounts spécialisés dans l’animalerie, comme Zoobio ou Bitiba, proposent des boutiques où vous pourrez retrouver tout ce qu’il vous faut pour votre animal et même profiter de produits de grandes marques à prix réduit.

8 astuces pour économiser de l’argent sur les cadeaux de Noël

Des paquets cadeaux de Noël & papier cadeau

Ce n’est un secret pour personne : en période de Noël, beaucoup d’entre nous ont tendance à trop dépenser. Et en tête des dépenses de Noël arrivent les cadeaux, qui représentent en moyenne 323€ dans notre budget fêtes.

Si Noël est une période au cours de laquelle nous avons tendance à facilement flamber notre budget, nous oublions bien trop souvent les conséquences de tout ces achats… jusqu’à janvier, où les fins de mois deviennent plus difficiles et les regrets commencent à s’installer.

Car si Noël doit être un moment de partage et de plaisir, sa qualité n’est pas proportionnelle au montant que vous dépensez ou au nombre de visites dans les centres commerciaux. Bien au contraire : un budget maitrisé pourrait même être un ingrédient essentiel pour des fêtes de fin d’année sans stress.

Noël est avant tout d’une occasion parfaite pour apprécier en famille et entre amis toutes les choses vraiment importantes dans notre vie.Mais cela ne veut pas non plus dire que la tradition des cadeaux n’y a pas sa place. Ces petites intentions sont un excellent moyen de montrer à quel point vous vous intéressez et tenez à quelqu’un.

Alors comment éviter de trop dépenser pour ses cadeaux de fin d’année tout en faisant plaisir à ses proches ? Voici quelques façons créatives d’économiser de l’argent pendant les fêtes pour profiter pleinement de votre Noël !

  1. Prévoyez votre budget de Noël suffisamment à l’avance

    Nous avons souvent tendance à penser qu’il est encore trop tôt pour commencer à mettre de côté pour nos cadeaux de Noël… Jusqu’au moment où il est déjà trop tard. Mais si vous préférez passer un Noël sans stress et sans dépenser toutes vos économies à la dernière minute faute de planification ? Il est essentiel de commencer à budgétiser tôt…  et « tôt » ne veut pas dire en novembre.

    Dans mon budget personnel, j’ai une catégorie spécialement réservée aux cadeaux de Noël dans laquelle j’alloue une somme fixe tous les mois, même en juillet ! Si cela vous parait fou, le calcul parle pourtant de lui-même : si vous comptez dépenser environ 300 euros au total pour vos cadeaux de Noël, vous pouvez soit mettre seulement 25 euros de côté chaque mois tout au long de l’année, ou commencer à budgétiser en novembre… et devoir alors trouver 150 euros dans ces deux mois restants.

    L’un de ces systèmes est beaucoup moins stressant que l’autre… Car une fois votre budget en place, plus besoin d’y penser : une fois décembre arrivé, votre budget cadeau se sera déjà construit tranquillement.

    Une décoration de Noël sur un sapin

  2. Construisez votre liste de cadeaux de Noël avant de vous rendre en magasin

    C’est également un aspect essentiel pour éviter de trop dépenser en période de fête : décidez à l’avance de votre liste de cadeaux. Vous pouvez aussi commencer à réfléchir à vos cadeaux de Noël à n’importe quel moment de l’année.

    Je garde tout au long de l’année une note dans mon téléphone sur laquelle j’inscris au fur et à mesure des idées de cadeaux (par exemple, lors d’une conversation, si quelqu’un me parle d’une marque où d’un objet qu’il aimerait bien avoir). Cela permet une fois Noël venu de ne pas se retrouver à court d’idées ou précipités pas le temps, mais d’être sûrs de trouver un cadeau personnalisé dont vous savez qu’il fera réellement plaisir.

    Prévoir sa liste de cadeaux à l’avance permet également de ne pas dépasser son budget dans le rush, faute de ne pas avoir trouvé un autre cadeau moins cher. Vous pouvez prendre le temps de faire des recherches en ligne et de comparer les prix pour êtres sûrs de faire une bonne affaire.

    Si vous êtes déjà en retard et que vous ne commencez à budgétiser que maintenant, pensez à profiter des grands week-ends de soldes du mois de novembre comme Black Friday ou Cyber Monday pour essayer de dénicher des affaires intéressantes. Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil à notre article sur les 31 idées de cadeaux de Noël originaux à moins de 30 euros.

  3. « Secret Santa » : Pensez à l’échange de cadeaux

    Quand votre famille est assez nombreuse, il peut être très difficile de trouver les moyens d’offrir un cadeau de Noël à tout le monde sans se ruiner. Et dans ces cas-ci, organiser un Secret Santa est la solution idéale !

    Cette tradition, très répandue aux États-Unis, consiste à tirer au sort le nom d’un membre de la famille (ceux qui seront présents lors du repas de Noël ou de l’ouverture des cadeaux, pour s’assurer que tout le monde le reçoive en même temps), sans révéler le nom de la personne que vous avez pioché. Vous devenez alors son « Père Noël Secret« , et devrez offrir un cadeau à la personne que vous avez sélectionnée. Tout le monde aura donc un cadeau à offrir, et recevra un cadeau. Lors de l’ouverture, le but sera de deviner qui était votre Père Noël Secret.

    Ce jeu permet non seulement de limiter le nombre de cadeaux à faire, surtout dans le cas de familles nombreuses, mais aussi d’avoir un peu plus de budget pour que tout le monde offre et reçoive un cadeau vraiment réfléchi et personnalisé. L’idéal est de fixer une limite de prix (par exemple, pas plus de 50 euros) pour que tout les cadeaux aient plus ou moins la même valeur.
    Secret Santa est également une très bonne idée pour les échanges de cadeaux au bureau si cela est courant dans votre entreprise.

  4. Divisez les cadeaux coûteux

    Parfois, nous avons envie d’offrir le meilleur cadeau possible à ceux qui nous sont chers. Qui ne rêverait pas de pouvoir se permettre d’offrir un séjour en spa ou un diner 5 étoile à ses proches s’il en avait les moyens ?

    Mais pour une seule personne, surtout avec un budget limité, ces dépenses s’avèrent bien souvent (beaucoup) trop chères. Alors plutôt que d’offrir de plus petits cadeaux symboliques, pourquoi ne pas unir vos forces avec d’autres membres de la famille ou amis ?

    Demandez à vos frères et sœurs ou à d’autres membres de la famille d’investir ensemble pour acheter un plus gros cadeaux. Cela permettra de réduire pour tous les coûts des cadeaux de Noël tout en offrant un cadeau exceptionnel.

    De nos jours, ce genre de cadeaux groupés est d’autant plus facile à gérer grâce à tous les systèmes de cagnottes en ligne. Et avec cette simple prise d’initiative, tout le monde vous dira merci !

  5. Fixez une limite de dépenses familiales

    Vous faite partie d’une une faille recomposée, avez une belle famille étendue ou des cousins à n’en plus finir ? Offrir un cadeau à tout le monde peut alors s’avérer très difficile, voire impossible.

    Échangez avec votre famille à l’avance, et convenez d’un plafond de dépenses à ne pas dépasser. Cela simplifiera non seulement les achats et évitera le stress de ne pas offrir un cadeau assez « grandiose », mais assurera aussi que tous les cadeaux seront plus ou moins similaires en terme de valeur et évitera donc la gêne au moment du déballage…

  6. Une boule de Noël sur un sapin

  7. Gardez tous les reçus de vos cadeaux

    Il est possible que vous offriez une chemise taille M à quelqu’un qui fait du S. Ou que vous achetiez un livre à quelqu’un qui l’a déjà lu. Ou peut-être que quelques jours après avoir acheté un cadeau, vous regretterez votre achat et préfèrerez finalement partir sur autre chose.

    Tous ces scénarios sont fréquents en période de Noël. Conservez le reçu dans le sac du magasin, sans le prix, pour être sûr de pouvoir le retourner si besoin.

  8. Pensez aux achats en ligne

    Lorsque l’on pense à Noël, beaucoup ont tendance à imaginer les magasins remplis de chocolats, les virées shoppings et les centres commerciaux bondés. Pourtant, l’esprit de Noël est loin de se limiter à des samedis après-midis passés dans la chaleur étouffante des grands magasins.

    En réalité, vous pouvez aujourd’hui très facilement trouver tout ce que vous cherchez sur internet… et probablement pour bien moins cher. Amazon regorge à lui seul de centaines de milliers d’idées cadeaux dans sa boutique de Noël. Sinon, la plupart des magasins proposent également une boutique en ligne, avec des livraisons de plus en plus rapides et de moins en moins chères, voire souvent gratuites !

    Une solution idéale pour économiser à la fois du temps et de l’argent… tout en évitant les tentations une fois les portes du centre commercial franchies.

  9. Ne soyez pas snob

    Être fier d’acheter de beaux cadeaux n’est pas une mauvaise chose. Au contraire, nous avons souvent tendance à vouloir trouver une idée de cadeau exceptionnelle et originale pour être sûrs d’offrir le meilleur cadeau possible. Mais en réalité, vous serez très peu souvent jugés sur le prix du cadeau que vous allez offrir.

    Le plus souvent, les meilleurs cadeaux sont de petits clins d’oeil originaux, qui rappellent des souvenirs mutuels ou quelque chose que la personne affectionne tout particulièrement. Idem pour les cadeaux faits maisons (ou DIY), qui sont désormais de plus en plus populaires. Et dans ce domaine, les idées ne manquent pas !

  10. Misez sur les cadeaux faits maison

    L’un des meilleurs moyens d’économiser de l’argent à Noël est de fabriquer vous-même des cadeaux maison.
    Décorations d’intérieur qui collent au goût de la personne, un panier de pâtisseries et confiseries faites maison, bougies personnalisées…Les cadeaux faits maison offrent une touche sentimentale que vous ne pouvez que rarement retrouver sur les étagères des grands magasins.

    Cherchez en ligne des idées de cadeaux de Noël DYI et planifiez-les à l’avance afin de disposer de suffisamment de temps pour faire vos créations. Vous pourrez trouver de nombreuses inspirations sur Pinterest.

  11. … et rappelez-vous que l’essentiel est la célébration, pas les cadeaux !

Les 7 choses les plus intelligentes à faire avec vos primes de fin d’année

Des billets de banques : dépenses de primes de fin d'année

L’hiver commence à pointer le bout de son nez, les fêtes de fin d’année arrivent… et les primes de fin d’année aussi ! Et lorsqu’il s’agit de récupérer son treizième mois, tout le monde est content. Petit problème, en revanche : tout le monde ne décide pas de l’utiliser correctement…

La pire chose à faire est de traiter votre prime de fin d’année comme de l’argent gagné au loto ou que l’on vous aurait offert en cadeau. Car selon plusieurs études, nous sommes bien plus susceptibles de dépenser sans réfléchir de l’argent que nous considérons offert, sous forme de « cadeau » ou de « gain », contrairement à des sommes que nous le considérions être une forme de remboursement ou de bonus en récompense de nos performances professionnelles.

Ce que cela signifie ? Pour vraiment profiter aux mieux de votre prime de Noël, traitez-la comme une compensation pour votre travail.

Bien qu’il puisse être tentant de vouloir tout dépenser immédiatement sans compter, acheter tout et n’importe quoi uniquement parce que nous en avons la possibilité est loin d’être la meilleure façon d’utiliser vos primes. Et les regrets ne tarderons pas à se faire ressentir une fois l’euphorie du moment passée.

Voici 7 idées de choses à faire avec vos primes de fin d’année pour vraiment se faire plaisir sur le long-terme.

  1. Placez-la sur votre épargne salariale

    Dans l’idéal, si votre entreprise a mis en place un système d’épargne salariale, vous devriez régulièrement déposer de l’argent sur votre Plan Épargne Entreprise. Si les versements volontaires sont difficiles pour vous, la prime de fin d’année est l’occasion idéale pour commencer à placer ou contribuer le plus possible à cette très belle opportunité de faire grandir votre portefeuille.

    Et plus vous pouvez mettre de côté aujourd’hui, mieux vous vous en sortirez sur long terme, notamment grâce au pouvoir des intérêts composés.

  2. Profitez-en pour renflouer votre fonds d’urgence

    Les experts financiers recommandent souvent d’avoir entre 3 et 6 mois de dépenses mises de côté dans un fonds d’urgence pour pouvoir se protéger en cas de catastrophe ou de dépenses imprévues. Utilisez votre bonus de fin d’année pour vous rapprocher plus rapidement de cet objectif et assurer votre tranquillité d’esprit. Savoir que vous pourrez faire face à une urgence financière sans stress vous permettra de dormir sur vos deux oreilles.

    Mais attention : votre coussin de sécurité ne doit être utilisé que pour des événements que vous ne pouvez pas planifier, comme la perte d’un emploi, un accident de voiture, devoir s’occuper d’un membre de la famille malade, etc. Les dépenses plus routinières telles que les vidanges d’huile pour votre voiture ou un week-end prévu à la dernière minute, même si exceptionnelles, ne comptent pas comme des urgences et devront être financées autrement.

  3. Rapprochez-vous de vos objectifs à long terme

    Il y a de fortes chances que vous ayez prévu de gros achats dans le futur, que ce soit pour réaliser certains de vos rêves ou construire votre avenir.

    Acheter une maison, une nouvelle voiture, commencer vos études supérieures ou préparer un voyage au bout du monde… : utilisez l’argent de vos primes de fin d’année pour commencer à vous rapprocher petit à petit de vos objectifs. C’est une solution idéale pour rendre vos rêves réalité le plus rapidement possible !

  4. Investissez… en vous.

    L’un des meilleurs investissements que vous puissiez faire ? Vous-même. Profitez de votre bonus de fin d’année pour vous inscrire à des formations ou certifications payantes qui pourrons valoriser votre CV, assister à des séminaires ou acheter des livres ou autres contenus de formation dans le but de développer de nouvelles compétences.

    Les personnes les plus riches se forment en permanence, et cherchent constamment des moyens de continuer à apprendre même longtemps après la fin de leurs études.

    Une autre bonne idée d’utilisation de votre 13ème mois est d’investir dans votre santé. Par exemple, utilisez cette somme pour vous inscrire à une salle de sport ou payer la licence à des cours collectifs. Votre avenir vous dira merci.

  5. Si vous en avez, remboursez vos crédits

    Si vous avez contracté des prêts étudiants, des prêts auto ou des crédits à la consommation, avant d’accumuler encore plus les dépenses, profitez de votre prime de Noël pour les rembourser et sortir du rouge.

    Vous débarrasser de vos dettes le plus rapidement possible vous évitera de continuer à payer des intérêts tant que vous en avez les moyens. Et vous vous libèrerez par la même occasion d’une bonne partie de votre stress financier.

  6. Faites-vous plaisir… raisonnablement

    L’un des bons moyens de profiter de votre prime de fin d’année ? Faire une folie.

    Même si ce n’est peut-être pas ce que vous vous attendiez à lire dans un article sur les finances personnelles, il est aussi très important de pouvoir profiter de certaines récompenses, surtout celles pour lesquelles vous avez travaillé dur !

    Mais l’important est de fixer des limites – sinon, cette excellente opportunité financière peut vite vous donner l’impression d’être un « permis de dépenser » sans réfléchir. Au lieu de cela, mettez de côté la majorité de votre bonus et récompensez-vous avec un petit achat plaisir à court terme. Cela peut aussi être une bonne récompense lorsque vous avez géré pendant longtemps votre budget mensuel d’une main de fer.

  7. Commencer à investir

    L’investissement est l’un des moyens les plus efficaces de créer de la richesse, et les primes de fin d’année sont une occasion idéale de se lancer.

    Mettre immédiatement votre bonus au travail est une bonne idée, notamment car c’est de l’argent dont vous pouvez facilement vous priver. Bien sûr, vous voudrez vous assurer que vos finances sont en bonne santé avant d’investir – mais si vous disposez d’un fonds d’urgence solide, que vous vous budgétisez correctement pour les dépenses futures et que vous n’êtes pas endettés, plus vite vous mettrez votre argent au travail en investissement, plus vite vous ferez grossir votre portefeuille.

31 idées de cadeaux de Noël originaux à moins de 30€

Un cadeau de Noël original et pas cher

Dans le meilleur des mondes, lorsque Noël pointe le bout de son nez et qu’arrive le temps de décider ce que vous allez offrir à vos proches, vous auriez la capacité et tout le temps nécessaire pour offrir à tout ceux qui vous sont chers un cadeau personnalisé, réfléchi, mémorable… et sans avoir à compter.

Hélas, dans la réalité, vous avez probablement un budget à respecter pour vos cadeaux de Noël. Et même si vous adorez vos proches et que la saison des fêtes est un moment de joie où nous préférerions ne pas avoir à parler d’argent, le Père Noël n’a malgré tout pas le pouvoir d’étendre votre portefeuille à l’infini.

Mais cela ne veux pas dire que vous ne pouvez pas faire plaisir à vos proches. Pas besoin de milliers d’euros pour offrir un cadeau mémorable : ce sont d’ailleurs les petites attentions personnalisées et pratiques qui ont le plus de succès au pied du sapin.

Heureusement, il existe de nombreuses idées de cadeaux de Noël pas chers qui conviennent aussi aux petits budgets. Nous avons rassemblé pour vous 31 idées de cadeaux de Noël originales à moins de 30 euros, idéal pour faire plaisir à vos proches… sans vous ruiner.

Kit de Brassage de Bière

Pour tous les amateurs de malt

Quel amateur de bière n’a jamais rêvé de fabriquer lui-même sa bière maison ? C’est ce que propose ce kit découverte, qui vous permet de créer votre propre bière artisanale tout en apprenant les techniques ancestrales de fabrication grâce à un guide de fermentation étape-par-étape.

Blanc Manger Coco

Pour des soirées entre amis animées

Ce jeu de société pour adultes, idéal pour animer vos apéros et soirées entre amis, a pour objectif de réussir à vous faire rire… de tout ! Le jeu a pour objectif de vous faire trouver des combinaisons de phrases et de mots drôles et décalées, qui tombent bien souvent dans l’humour noir…

Bougie My Jolie Candle

Pour une petite surprise en plus…

Un excellent cadeau deux-en-un. Chacune des bougies My Jolie Candle cache un bijou Swarovski ©, que la personne à qui vous l’offrez pourra découvrir une fois la bougie consumée. Il existe également de nombreux parfums et modèles pour encore plus de personnalisation.

Tile Mate – Localiseur de clés

Pour les têtes en l’air

Vous connaissez quelqu’un qui passe son temps à chercher ses clés ? Qui ne retrouve jamais son téléphone ou son portefeuille ? Le localisateur Tile Mate vous permet d’utiliser votre smartphone pour faire sonner un objet que vous auriez perdu de vue. Pour cela, il suffit d’accrocher ce petit compagnon à vos clefs ou à votre portefeuille. Vous pouvez également appuyer directement sur le boitier pour faire sonner votre téléphone si c’est ce dernier que vous avez perdu de vue. Un cadeau de Noël parfait pour tous les étourdis…

Mini Spa Thalasso & Pédicure

Pour ceux adorent se détendre après une dure journée

Ce bain à bulles relaxant pour pieds vous offre un moment revigorant et détente idéal pour les fins de journées, ou pour préparer vos pieds à une pédicure. Muni d’une pierre ponce et d’une fonction de massage intégrée pour re-énergiser les pieds fatigués, il est également fourni avec un kit de pédicure complet de 9 accessoires pour une petite remise en beauté jusqu’au bout des orteils. Un cadeau de Noël à petit prix qui pourra servir toute l’année…

Kit de Beer Pong

Pour les fêtards

Cet indispensable pour tous les joueurs de beer pong amateurs contient tous les accessoires essentiels de ce jeu tout droit venu des USA… dans un kit facile à transporter. Idéal pour ceux qui adorent animer les soirées avec ou sans alcool autour de jeux en équipes captivants.

Planche à découper Game of Thrones

Pour les binge-watchers de séries

Un cadeau original et pratique pour tous les fans de Game of Thrones, qui n’auront ensuite plus aucune excuse pour ne jamais faire la cuisine…

Carte du monde à gratter

Pour les amoureux du voyage

Si vous connaissez quelqu’un qui adore voyager et découvrir de nouveaux pays, ce poster est fait pour eux. Cette carte du monde à gratter permet à tous les aventuriers de faire apparaître au fur et à mesure chacun des pays qu’ils ont visités. Un merveilleux cadeau à personnaliser après chaque voyage ! Sachez qu’il existe également une version poster avec les 100 films à voir.

Kit Bonsaï à Faire Pousser

Pour les amoureux des plantes

Si l’un de vos proches a la main verte, ce kit de jardinage lui permettra de faire pousser lui-même 5 variétés de Bonsai différents ! Le tout avec des conseils sur comment semer, cultiver et entretenir ces petits arbres, ainsi que tous les accessoires indispensables.

Boîte de Confiseries & Chocolats Américains

Pour les grands gourmands

L’un de vos proches est tout particulièrement fan des USA ou nostalgique des confiseries outre atlantiques ? Ce coffret regorge de bonbons américains classiques et incontournables dans une jolie boîte cadeau Heavenly Sweets. Un cadeau de Noël idéal pour tous les gourmands.

Sushi Socks Box

Des chaussettes… imitation sushis !

Les Sushi Socks sont des chaussettes en coton imitation sushi & maki, parfaitement emballées dans une boite identique à celles des restaurants. Et si réussir un cadeau de Noël n’est pas toujours facile, ces chaussettes amuseront à tous les coups leur destinataire…

Puzzle Casse-tête pour Bouteille de Vin

Pour ceux qui sont un peu trop pressés d’ouvrir le rouge

Ce puzzle casse-tête est un emballage parfait pour vos cadeaux de bouteilles de vin… et garantit un moment de rire à la personne qui essaie de l’ouvrir, mais aussi à tous ceux qui sont autour. Car avant de pouvoir profiter de la bouteille, il faudra d’abord réussir à résoudre le puzzle…

Souris d’Ordinateur en Bambou

Pour un bureau design

Cette souris optique sans fil en bambou est entièrement réalisée à la main. Le bambou permet de garantir une durée de vue plus élevée des composants électroniques et ajoute également un élément de décoration design à votre bureau.

Bouteille de Thé Théière à Transporter

Pour les amoureux d’infusions

Cette bouteille de thé en verre fait également office de théière, idéale pour transporter son infusion au travail ou dans les transports. Avec une apparence élégante et moderne, c’est le cadeau de Noël parfait pour tout buveur de thé, entre design et fonctionnalité.

Guillotine à Saucisson

Pour les fans de l’apéro

Une trancheuse à saucisson faite en bois massif, parfaite pour tous les accros à l’apéro. Elle permet de couper sans effort jambon, saucissons, viande séchée, chorizo… Sans risquer de se couper !

Casque de Réalité Virtuelle (VR)

Pour les passionnés de nouvelles technologies

Permettez à vos proches de se plonger dans le monde magique et intense de la réalité virtuelle – avec une immersion dans de nombreux jeux, films et vidéos… comme s’ils y étaient !

Pont de Baignoire

Pour se détendre dans un bon bain

Ce pont pour baignoire fabriqué en bambou est l’accessoire idéal pour profiter d’un bon livre, regarder un film et même grignoter tout en vous détendant dans un bon bain chaud. Pour tout ceux qui ont besoin d’un petit moment en tête à tête avec eux-mêmes…

Appareil à Raclette Pliable

Pour tous les amateurs de fromage

Cet appareil à raclette transportable et pliable est idéal pour tous les amoureux de fromages fondus, ou ceux qui ont du mal à stocker un appareil à raclette grande taille mais souhaitent pourtant profiter de ce classique des repas d’hiver.

La Boite de Comm’ de la Famille

Pour donner du peps’ aux dimanches en famille

Le cadeau parfait pour une famille qui souhaite animer les moments passés ensembles autour d’un un jeu unique et créateur de souvenirs… Créé par une équipe de psychologues et de coachs, les activités sont extrêmement fédératrices et assureront une cohésion familiale à coup sûr !

Diffuseur d’Huiles Essentielles

Pour une brume d’huiles apaisantes

Ce diffuseur d’huile essentielle imitation bois dispose d’un dispositif d’aromathérapie et de 7 différentes couleurs de lumières d’ambiances pour créer à domicile une atmosphère relaxante et romantique… Et profiter de tous les bienfaits des huiles essentielles.

Détecteur de Mensonges

Pour tous les Pinocchio…

Une enquête à mener ? Un coupable à désigner ? Grâce à ce détecteur de mensonge, mettez la main sur le coupable en un rien de temps…

Enceinte Bluetooth pour la Douche

Pour ne plus chanter à capella

Plus de risque de faire tomber votre portable dans la baignoire simplement pour écouter de la musique dans la salle de bain : cette enceinte bluetooth étanche vous accompagne même sous la douche grâce à une ventouse qui permet de la fixer sur de nombreux supports.

Machine à Pâtes Fraîches

Pour les apprentis cuisiniers

Pour cuisiner vous-même vos spaghetti, lasagne ou autres pâtes – cette machine à pâtes ultra facile à utiliser sera la meilleure alliée de ceux qui souhaitent impressionner par leurs talents culinaires. Sa petite taille lui permet également d’être facilement stockée dans les petits espaces.

Kit Manucure & Pédicure

Pour une esthéticienne à domicile

Cet appareil de manucure électrique sans fil permet de réaliser facilement à domicile des manucures dignes d’un rendez-vous chez l’esthéticienne. Avec 9 embouts différents, vous pouvez facilement l’utiliser pour des manucures ou pédicures. Et il dispose même d’un séchoir à ongles UV intégré !

Machine à Café Programmable

Pour les amateurs d’objets connectés

Grâce à cette machine à café programmable, réveillez-vous chaque matin avec une bonne odeur de café avec son programmateur intégré. Choisissez l’heure à laquelle vous souhaitez faire couler votre café, et ne vous occupez plus de rien : la cafetière fait tout pour vous !

Machine à Pop Corn

Pour un petit snack lors des soirées film

Quoi de mieux que de retrouver une ambiance de salle de cinéma directement chez soi, dans le confort de son canapé ? Cette machine vous permet de faire votre pop corn vous-même et facilement, en appuyant seulement sur un bouton.

Couteau Suisse de Poche Multifonction

Pour tous les MacGyvers

Ce couteau de poche intègre 15 outils différents hyper pratiques, qui peuvent s’avérer très utiles dans des situations quotidiennes comme dans une situation d’urgence…  Idéal pour les plus agiles et bricoleurs qui souhaitent pouvoir s’en sortir en toute situation.

Set de Couteaux de Cuisine en Céramique

Pour les plus grands cuisiniers

Une cuisine fonctionnelle commence par de bons couteaux… Ce kit de couteaux en céramique saura ravir tous les cuisiniers amateurs ou confirmés qui rêvent de concocter plus facilement tous leurs petits plats…

Mölkky – Jeu de Quilles en Bois

Pour des piques-niques animés

Ce jeu de quilles simple et convivial associe adresse, compétition et amusement. C’est une alternative originale aux jeux de pétanque et de quilles classique, et entièrement adapté à tous les âges.

The Miracle Morning (livre)

Pour ceux qui ont tendance à trop snoozer

Et si vous pouviez vous réveiller chaque matin en transformant entièrement votre vie… grâce à seulement 6 petites activités, ou mieux, en seulement 6 minutes ? C’est ce que propose le Miracle Morning, un livre qui a déjà transformé la vie de dizaines de milliers de personnes à travers le monde en leur expliquant comment se réveiller chaque jour avec plus d’énergie, de motivation et de concentration. Parfait pour ceux qui ont du mal à quitter leur oreiller…

Un Mixeur à Smoothies de Voyage

Pour tous les pressés…

Cette bouteille dispose d’un mixeur sans fil intégré, idéal pour emporter ses smoothies au travail, à l’université, ou en voyage, même quand on est pressés… Vous n’avez qu’à y déposer vos morceaux de fruits, et le tour est joué ! Parfait pour transporter avec soi sa dose d’énergie tous les matins.

Le « Jardin des Envies » : comment gérer son budget… avec plaisir

Une personne tenant une plante dans ses mains

Budgétiser pour ses factures, ses dépenses obligatoires, la construction de son fonds d’urgencegérer ses dépenses peut paraître assez monotone vu uniquement sous l’angle des obligations. Mais si l’opération s’arrêtait là, vous manqueriez en réalité toute la véritable magie de la budgétisation !

Une fois toutes vos dépenses réelles sous contrôle, c’est là que tout le fun commence : il est temps de gérer votre liste de souhaits ! C’est à dire, de prévoir vos dépenses plaisir. Et rien de mieux pour cela que de créer votre propre Jardin des Envies.

Peu importe vos horizons financières, votre situation familiale, votre âge ou vos préférences de consommations, nous avons tous un point commun : des rêves et des envies. Et tous ne sont pas gratuits… Inspiré du logiciel de budgétisation YNAB, le Jardin des Envies vous permet de prévoir en toute sécurité vos achats plaisir sans risquer de vous retrouver à découvert à la fin du mois.

Beaucoup gaspillent une partie de leur argent chaque mois dans des dépenses impulsives qui drainent petit à petite leur budget, quand un peu de planification pourrait éviter bien des soucis financiers. Devrions-nous pour autant dédier des catégories entières de notre budget à nos envies d’achat ? Devrais-je faire une place dans mon budget juste pour l’achat de cette montre qui me fait envie ? La réponse a ces deux questions est oui.

Faire grandir ses rêves… une catégorie à la fois

Votre Jardin des Envies est en quelque sorte une liste de souhaits d’achats à court ou moyen terme. C’est à dire qu’il regroupe toutes les choses un peu « inhabituelles » pour lesquelles vous prévoyez de dépenser dans le futur (un ukulélé, une machine à coudre, une séance de SPA à deux…).

 

Et comme tout souhait ou rêve (pas seulement financiers), leur réalisation demande du temps… et de la patience. C’est tout le concept du Jardin des Envies. La « plantation » aura lieu directement dans votre logiciel de budgétisation ou n’importe quel autre moyen par lequel vous gérer vos comptes (voire même un papier et un stylo si vous le souhaitez !)

Pour le mettre en place, vous aller créer deux catégories dans votre budget :

  • Une catégorie intitulée « Liste des Envies » – vous allez ici lister toutes choses que vous souhaiter acheter à moyen ou long terme. L’idéal est de ne pas dépasser les 10-15 items.  Vous pouvez bien sûr modifier la liste au fil du temps.
  • Une catégorie intitulée, vous l’avez deviné… « Jardin des Envies » – dans laquelle vous allez choisir 3 objets de votre Liste des Envies, que vous aller « arroser » régulièrement : c’est à dire mettre de l’argent de côté pour pouvoir financer cet achat.

Capture d'écran logiciel de budget

Comme les graines, vos souhaits sont plantés et arrosés jusqu’à ce qu’ils soient prêts pour la récolte : ici, vous aller devoir attendre d’avoir économisé assez d’argent pour pouvoir acheter l’objet en question. Par exemple, si la nouvelle guitare que vous souhaitez acheter coûte 190€, vous ne l’achèterez qu’une fois que vous aurez mis cette somme de côté dans la catégorie dédiée.

Mais que faire si vos revenus ne vous permettent pas de remplir assez rapidement chacune de vos catégories ?

Vous l’avez deviné : prioriser… et patienter. C’est pour cela que vous devrez vous restreindre à 3 items maximum dans votre Jardin des Envies. Vous pouvez bien sûr choisir de mettre un peu plus de côté chaque mois dans une catégorie plutôt qu’une autre si vous le souhaitez.

Une fois que l’une de vos plantations est prête pour la récolte, félicitations ! Vous pouvez acheter l’objet en question, puis remplacer la catégorie par l’un item qui attend patiemment dans votre Liste des Envies.

Comment créer son propre jardin des envies

  1. Plantez votre graine

    Vous allez créer deux catégories dans votre budget : votre Liste d’Envies et votre Jardin des Envies.

    Comme nous venons de le voir, pas de limites en ce qui concerne votre Liste d’Envies (même si plus d’une quinzaine d’envies risque de devenir trop difficile à gérer…).

    Une fois votre Liste d’Envies construite, définissez les 3 items que vous souhaiteriez acheter en priorité : ce sont les graines que vous allez planter dans votre Jardin des Envies ! Vous devriez à l’avance connaître le montant précis que vous coutera votre achat.

    Pour rappel ces items devraient être des envies et non des dépenses obligatoires (par exemple, si votre frigo tombe en panne, vous aurez sûrement besoin de le remplacer assez rapidement : dans ces cas ci, piocher dans votre fond d’urgence).

  2. Arrosez votre plante

    Ensuite, arrosez vos 3 plantations quand vous le pouvez, en budgétisant selon vos versements de salaires et rentrées d’argent.

    Certains mois, vous aurez surement moins d’argent de disponible que d’autres. Pas de quoi s’inquiéter : prenez le temps de faire pousser vos graines petit à petit, et toujours uniquement avec l’argent qu’il vous reste une fois vos factures payées et des sommes mises de côté pour votre épargne.

  3. Récoltez !

    Le meilleur moment est venu : dépenser l’argent que vous avez (durement !) économisé. Une fois votre achat effectué, remplacez la catégorie par l’un des items listés dans votre Liste de Souhaits.

Petit à petit, en utilisant ce système de budgétisation, vous aller apprendre à dépenser selon vos moyens, et à ne plus céder à des caprices ou des dépenses impulsives. Le tout dans une tranquillité d’esprit et un contrôle total de vos habitudes de consommation.

 

Les décisions financières que tout le monde regrette un jour

Une femme les mains entre ses genoux tenant une tasse

Beaucoup d’entre nous recherchent en permanence la perfection dans tous les aspects de notre vie. Qui ne voudrait pas avoir la meilleure carrière possible, avec un métier qui nous passionne et une flexibilité à toute épreuve ? Et par peur de ne pas assez « profiter », nous voulons aussi nous offrir le meilleur dans notre vie personnelle : s’offrir de bons restaurants, s’acheter les dernières technologies, remplir sa garde-robe à l’occasion de virées shopping entre amis… sans même se demander si l’on peut vraiment se le permettre.

Le problème avec cette quête est que la perfection elle-même est souvent inatteignable. Et ce peu importe tout l’argent que l’on peut dépenser pour « profiter de la vie ». La preuve : des années plus tard, entre deux galères financières,  des prêts à rembourser et des comptes épargne vides, nous ne sommes pas vraiment plus heureux.

Face à ces décisions prises à la volée par peur de se priver, une solution simple existe : la planification. Un plan financier solide a la capacité de vous permettre de profiter de dépenses plaisir tout en préservant votre santé financière.

Même si notre plan ne sera lui non plus sûrement pas parfait, il reste essentiel pour nous éviter de faire de grosses erreurs avec notre argent.

Voici quelques exemples de choix financiers que vous pourriez passer des décennies à regretter.

Essayer de gérer ses finances sans budget personnel

Parler de « budget mensuel » entraîne en général beaucoup de frustration et de démotivation. C’est parce qu’il est souvent assimilé à une idée vieillotte : celle de faire ses comptes en reparcourant chacun de ses reçus bancaires devant un tableur Excel monotone. Mais budgétiser est bien plus que cela : plutôt qu’une corvée, il s’agit d’un véritable «plan de dépenses personnelles.

Ce plan a pour objectif de vous permettre de savoir où va votre argent et de vous aider à hiérarchiser chacune de vos décisions financières. Sans lui, vous dépensez à droite à gauche sans jamais vraiment connaitre la valeur de ce que vous achetez, ni si cela contribue vraiment à votre bonheur à long terme.

Et la budgétisation ne concerne pas seulement ceux qui luttent pour joindre les deux bouts. J’insiste sur ce point : tout le monde a besoin d’un plan de dépenses personnel écrit et parcouru régulièrement pour s’assurer de son respect au fil du temps.

Il existe aujourd’hui d’excellents logiciels pour faire ses comptes à la fois simplement et rapidement.

Vouloir tout s’offrir sans attendre

Chaque jour, nous sommes inondés de messages marketing qui nous promettent d’améliorer notre vie grâce au dernier produit ou service. Et si certains d’entre eux pourraient sans aucun doute vous être très utiles, le problème réside dans le fait de consommer sans réfléchir et surtout sans planifier.

Gadget technologique, week-end détente en couple ou entre amis, décoration de votre intérieur…  Il est facile de tomber dans le piège, et de se dire que tant que nous ne sommes pas à découvert, cela veut dire que nous pouvons nous le permettre.

Et c’est exactement cette philosophie qui vous empêchera, à terme, de vraiment pouvoir mettre de côté et avancer dans votre plan de dépenses personnelles. Chaque dépense non planifiée que vous effectuez (c’est-à-dire que vous n’avez pas mis de côté explicitement pour cet achat) vous éloigne de vos objectifs à long terme : acheter une maison, partir à l’étranger, lancer votre entreprise…

Avant chaque achat imprévu, jetez un coup d’œil à vos priorités pour vous assurer que vous êtes sur une base financière solide et que vous pouvez vous permettre d’acheter sans compromettre votre avenir financier.

Ignorer ses finances

Que vous vouliez ne plus stresser à propos de l’argent, vivre confortablement, devenir riche ou prendre votre indépendance financière, une chose est essentielle : faire attention à vos finances personnelles.

Personne ne vous demande d’être un génie financier ou de devenir le Loup de Wall Street. Mais il s’agit au moins de vous intéresser un minimum au sujet et d’être curieux en ce qui concerne le domaine des finances personnelles. De nos jours, il existe des milliers de ressources en ligne, blogs, MOOCs, livres et autres outils pour vous aider à aborder et comprendre la question de la gestion de son argent facilement. N’hésitez pas à parcourir le web à la recherche des ressources qui vous correspondent le mieux.

De même, si vous êtes en couple, vous devriez penser à aborder rapidement la question de la gestion de l’argent et des objectifs financiers avec votre partenaire. Certes, ce ne sont pas les sujets les plus sexy du monde, mais il est très important de vous assurer que vous êtes sur la même longueur d’onde afin d’éviter les catastrophes financières qui ne pourraient se révéler qu’une fois qu’il est déjà trop tard.

Pour vous accompagner, nous avons construit pour vous un Kit Finances Personnelles qui regroupe des conseils détaillés et des fiches de travail à remplir pour vous permettre de prendre le contrôle de votre argent facilement.

Dépenser trop souvent par habitude

Les grandes fortunes se perdent un euro à la fois. Vous arrêter pour acheter ce paquet de cigarette, votre café du matin ou un fast-food à emporter en rentrant du travail peut souvent sembler minime et inoffensif.

Mais chacune de vos petites dépenses s’additionnent dans le temps. « Juste » un repas à emporter plusieurs fois par semaine peut revenir à des centaines voir milliers d’euros à la fin de l’année.

C’est ce que l’on appelle le « Latte Factor », la théorie selon laquelle le meilleur moyen de faire des économies est de réduire les petites dépenses (souvent inutiles) que nous faisons par habitude et qui, à la longue, pèsent bien trop lourd sur notre compte en banque.

Mettre ces quelques euros de côté au lieu de les dépenser dans des achats qui ne contribuent en aucun cas à votre épanouissement à long terme pourrait vous aider à atteindre bien plus facilement vos objectifs financiers, notamment grâce aux miracles de l’intérêt composé.

Acheter une voiture neuve

Des millions de nouvelles voitures sont vendues chaque année… à des acheteurs qui n’ont pas forcément moyen de se les offrir. Trop souvent, si vous devez prendre votre véhicule à crédit, c’est que celui-ci est probablement trop cher pour vous. Pourquoi vouloir forcément acheter une voiture neuve dès lors que cela vous force à vivre au dessus de vos moyens ?

Certes, parfois, il peut arriver qu’une personne n’ai pas d’autre choix que de contracter un emprunt pour acheter une voiture. Mais c’est loin d’être le cas pour la majorité des acheteurs qui n’ont absolument pas besoin d’un véhicule neuf dernier cri pour des allers-retours au travail et partir en vacances à La Grande Motte une fois par an.

Quand on sait que les voitures neuves perdent la plupart de leur valeur dès qu’elles quittent le parking du concessionnaire et dans les mois qui suivent, préservez votre portefeuille et offrez vous un véhicule d’occasion bien plus raisonnable pour votre compte en banque.

Avoir peur d’investir

Si vous ne faites pas travailler votre argent pour vous, il sera impossible de vraiment tirer profit de vos économies.

Certes, épargner est nécessaire. C’est un premier pas vers une meilleure gestion de vos finances personnelles. Mais l’épargne rapporte peu, et les taux proposés par la plupart des livrets d’épargne classique ne parviennent souvent même pas à compenser l’inflation.

Il est vrai que la notion d’investissement peu paraitre impressionnante ou effrayante. Et le but n’est pas du tout de vous lancer sur les marchés boursiers sans aucune connaissance concrète du domaine. Il s’agit seulement de vous intéresser un minimum au sujet et de vous préparer petit à petit à déplacer vos finances vers des investissements qui vous génèrerons un véritable revenu.

Lire des livres sur le sujet, échanger avec des proches qui y sont familiers ou simplement vous renseigner sur les opportunités d’investissement qui existent déjà autour de vous (comme les solutions d’épargne salariale, par exemple) vous permettra de vous mettre dans le bain petit à petit. Ensuite, envisagez de consulter un conseiller financier qualifié pour faire correspondre vos opportunités d’investissement avec vos objectifs.

10 petites décisions qui peuvent changer votre situation financière

Plusieurs femmes en train de rire

Lorsqu’il s’agit d’essayer de mieux gérer son argent, les petits changements sont bien souvent plus efficaces que les grands.

Et pour cause : nos petites habitudes de consommation ou comportements d’achat parfois inconscients sont bien souvent le reflet de notre mauvais rapport à l’argent. Pour améliorer sa situation financière, il faut donc avant tout changer de philosophie.

Essayer ces 10 astuces simples à mettre en place vous permettra de créer des habitudes qui peuvent avoir un grand impact sur votre réussite financière, sans pour autant vous décourager.

  1. Mettre de côté régulièrement

    Bien sûr, tout le monde rêverait de pouvoir économiser le plus d’argent possible sans jamais impacter son style de vie.

    Et justement : souvent, le problème vient du fait que nous pensons que pour économiser, nous devons soit avoir un salaire assez important pour mettre de l’argent de côté, soit sacrifier de tout ce qui nous fait plaisir au nom de notre compte épargne.

    C’est bien sûr complètement faux : le but est d’économiser ce que vous pouvez, peu importe votre situation financière. Que ce soit un virement mensuel automatique vers votre livret d’épargne ou 10€ que vous avez retrouvés dans votre pantalon, ce sont ces petites contributions qui auront le plus gros impact au fil du temps.

    Penser à épargner avant de dépenser vous permettra de faire des économies sans nécessiter d’efforts exceptionnels. Alors décidez dès aujourd’hui du montant que vous souhaitez mettre de côté chaque mois, aussi infime soit-il, et misez-tout sur la régularité.

  2. Créer un plan financier

    Un plan financier est une vision de la situation financière que vous aimeriez atteindre à un moment donné. Il peut traiter de tout : montant de votre salaire, épargne, investissement…

    Pour créer votre plan financier, posez-vous les questions suivantes : « où voulez-vous être dans cinq ans ? », et « que devez-vous faire financièrement pour y arriver? ».

    Avez-vous comme objectif d’acheter une maison ? De déménager à l’étranger ? D’avoir des enfants ? Nous prenons 5 ans comme exemple, mais il peut bien sûr s’agir de la durée de votre choix. Restez cependant concentrés sur le long terme (pour les objectifs des mois à venir, cela se passe dans votre budget mensuel).

    Une fois vos objectifs établis, décomposez-les en étapes annuelles et mensuelles. Par exemple, si vous pensez avoir besoin d’environ 5,000€ pour un projet personnel que vous souhaitez lancer dans 2 ans, déterminez combien vous devrez mettre de côté chaque mois pour atteindre ce but à date.

  3. Construire un budget mensuel

    La budgétisation est l’un des outils les plus importants pour bien gérer son argent.

    Pourtant, peu de personnes franchissent vraiment le pas en créant un budget détaillé. Comme eux, vous pensez que vos dépenses sont simples et que du moment que vous payez vos factures à temps, il n’est pas utile de vous embêter à tracker chacune de vos dépenses ?

    Sans budget, il sera pourtant quasiment impossible pour vous de faire de réelles économies sur le long terme.

    Entre autres, votre budget va vous aider à trouver des domaines dans lesquels vous pouvez réduire vos dépenses pour investir davantage dans l’épargne ou dans des objectifs financiers qui comptent vraiment pour vous. Le but n’est pas de ne plus vous faire plaisir, mais de déterminer si vous ne dépassez pas parfois un peu les limites pour des achats qui, au fond, contribuent peu à votre bonheur à long terme.

  4. Lire un livre sur les finances personnelles

    Le problème avec les finances personnelles, c’est que nous apprenons peu de choses (voir rien du tout) sur ce sujet à l’école. Résultat : les jeunes adultes sont propulsés dans une vie de factures à régler et de budget à gérer sans aucune notion de ce qui est nocif ou non pour leur portefeuille.

    Il existe cependant un nombre incroyable de livres divers et variés traitant de la gestion de son budget et de l’éducation financière. Lire ne serait-ce que l’un d’entre eux peut vous offrir des connaissances qui vous serviront toute votre vie. En plus, ces livres permettent souvent d’aborder un sujet qui peu sembler très complexe de manière beaucoup plus accessible aux novices de la finance.

    Personnellement, mon livre préféré est Père Riche, Père Pauvre de Robert Kiyosaki (appelé « Rich Dad Poor Dad«  en anglais, sa version originale). C’est un excellent livre où l’auteur raconte comment le rapport à l’argent de ses proches durant son enfance, notamment ses deux « papas », ont façonné son succès financier. Et comment leurs décisions financière ont impacté ces deux hommes et leur style de vie.

    Robert Kiyosaki aborde de manière très claire et franche les choses à faire ou à ne pas faire pour vivre une vie confortable financièrement, et la manière dont nos comportements nous amènent à prendre inconsciemment des décisions parfois stupides avec notre argent.

    Bannière Workbook Finances Personnelles

  5. Acheter plus souvent d’occasion

    Voitures, meubles, vêtements… vous pouvez presque toujours trouver ce que vous voulez et payer moins cher en achetant des articles d’occasion. Aujourd’hui, l’occasion a une image trop peu glorieuse comparé à l’incroyable avantage qu’offre ce marché de seconde main. Et en plus de faire des économies non négligeables, vous contribuez à la diminution des déchets et du gaspillage.

    Prenez l’habitude de rechercher d’abord les objets dont vous avez besoin en version usagée : vous pourrez économiser des centaines voire des milliers d’euros chaque année.

  6. Annuler des abonnements ou frais inutiles

    Un trop grand nombre d’entre nous paie régulièrement des souscriptions, abonnements ou mensualités pour des services que nous utilisons peu, voire pas du tout.

    Il peut s’agir d’un abonnement à un magazine, de frais de salle de sport, d’une adhésion à un service en ligne ou d’autres abonnements auquel vous avez souscrits puis oubliés aussitôt. Parcourez vos relevés bancaires ou votre budget, et prenez le temps d’annuler les services que vous n’utilisez pas.

  7. Économiser pour son avenir

    En plus de l’épargne-retraite, il est important de mettre de l’argent de côté pour tous les autres dépenses que vous pourriez avoir à faire dans le futur.

    Épargner à l’avance pour des dépenses comme l’achat d’une nouvelle voiture peut par exemple vous permettre d’économiser de l’argent sur les intérêts une fois le moment venu. On ne vous reprochera jamais d’être trop préparé : en revanche, ne pas prévoir vos dépenses peut vous forcer à prendre de mauvaises décisions financières sous le coup du stress. Gérer son argent, c’est aussi savoir se préparer au futur.

  8. Se concentrer sur le développement de sa carrière

    Jeunes actifs ou non, il est toujours important de rester concentré sur ses perspectives de carrière.

    Il faut du temps et du travail pour progresser. Mais sans objectifs, difficile d’atteindre quelque chose de concret sans être simplement opportuniste.

    Fixez-vous des objectifs clairs et déterminez ce que vous devez faire pour les atteindre. Que ce soit changer d’entreprise (notamment pour augmenter votre salaire), faire une reconversion ou entamer une formation professionnelle, décomposez les étapes du cheminement de carrière que vous souhaitez suivre et commencez à mettre en place des actions concrètes.

  9. Construire un fonds d’urgence

    Peu importe votre situation financière ou votre style de vie, avoir un fonds d’urgence est essentiel. Si vous perdez votre emploi ou devez faire face à n’importe quel aléa de la vie, le fond d’urgence pourra très facilement vous sauver la mise – et vous éviter de nombreuses nuits blanches.

    Un bon objectif est en général de mettre de côté entre 3 et 6 mois de dépenses. Cela vous donnera le temps de retomber sur vos pattes sans trop de pression.

  10. Générer de nouvelles sources de revenus

    Recevoir son salaire est en général un moment plutôt agréable. Et si vous pouviez en recevoir deux ou trois par mois ? De nombreuses façons de se construire un complément de revenus sont désormais disponibles, que ce soit en télétravail ou via de petits jobs sur internet.

    Si vous avez un talent ou un hobby particulier, pourquoi ne pas essayer d’en tirer un flux de revenus en consacrant quelques heures de votre week-end à votre passion ?

Capture d'écran checklist finances personnelles

6 signes qui montrent que vous ne savez (vraiment) pas gérer votre argent

Ne pas savoir gérer son argent

Breaking News : Nous faisons tous des erreurs lorsqu’il s’agit de gérer son argent.

Le problème, c’est que nous sommes beaucoup trop nombreux à ne même pas avoir conscience de l’état parfois catastrophique de nos finances personnelles. Ni de notre manque d’éducation en ce qui concerne notre rapport à l’argent. Et c’est là que les problèmes commencent…

Sans savoir quelles sont les erreurs que vous faites au quotidien avec votre argent, changer les choses peut d’avérer très difficile.

Si vous pensez être l’exception à la règle, jetez un coup d’œil aux 6 signes que vous présentons ci-dessous. Vous pourriez ne pas être un aussi bon élève que vous le pensez…

  1. Vous ne savez pas exactement combien vous dépensez chaque mois

    Pouvez-vous répondre à cette question :

    « Combien dépensez-vous d’argent chaque mois, tous types de dépenses confondus ? »

    Nous pensons souvent que du moment que nous ne dépensons pas plus que ce que nous gagnons et ne sommes pas à découvert, tout va bien. Mais là n’est pas le seul problème.

    Si vous dépensez tout ce que vous gagnez, sans être à découvert mais sans épargner non plus, mauvaise nouvelle : vos finances se portent mal. Le problème, c’est que si vous ne savez pas vraiment combien vous dépensez et dans quoi, il sera très difficile de changer les choses.

    C’est pourquoi vous devriez avoir une solution de budgétisation mensuelle qui vous permette d’être un minimum précis dans le calcul de vos dépenses et revenus.

    Pour suivre votre budget, vous pouvez utiliser une application comme Linxo, Bankin’ ou même une simple feuille de calcul Excel. L’essentiel est de savoir combien d’argent vous dépensez dans chaque « catégorie » chaque mois.

    Dans mon budget mensuel personnel (pour lequel j’utilise You Need a Budget), j’ai par exemple la possibilité de voir au centime près combien je dépense en moyenne et au mois le mois dans les courses alimentaires, l’habillement, les loisirs…

    Une fois que vous savez combien vous gagnez et combien vous dépensez, vous pourrez très simplement voir combien vous pouvez vous permettre d’économiser, d’investir et de dépenser chaque mois. C’est la première étape pour apprendre à bien gérer son argent.

  2. Vous avez prévu d’attendre de toucher plus d’argent avant d’épargner pour le futur

    Nous avons déjà parlé de la magie de l’intérêt composé pour votre épargne et vos investissements. Le soucis, c’est que plus vous attendez avant de commencer à épargner, moins vous aurez d’argent sur le long terme. Car le but, c’est que l’argent que vous mettez de côté vous rapporte dans le futur.

    Vous avez forcément des objectifs ou des rêves pour le futur : voyager à l’étranger, acheter une maison, investir dans un projet personnel… Et ces envies ont forcément un penchant financier qu’il faut prendre en compte.

    Si vous n’avez pas commencé à mettre de l’argent de côté pour chacun de vos objectifs, le meilleur moment pour commencer est maintenant. Même s’il ne s’agit que de 20€ par mois, commencer le plus tôt possible vous permettra de faire grossir votre capital petit à petit tout en laissant votre argent travailler pour vous grâce aux intérêts que vous allez cumuler.

    Certes, il sera plus confortable d’économiser une fois que vos revenus seront plus important, notamment si vous venez juste de terminer vos études et de vous lancer dans la vie active. Mais vous pourrez alors augmenter petit à petit les montants que vous mettez de côté (passer de 20€ à 40€, puis à 50€…) sans impacter votre style de vie.

  3. Vous êtes terrorisé à l’idée d’investir

    Investir peut sembler très impressionnant. Et pour cause : la gestion de son argent en général et la notion d’investissement en particulier ne sont jamais abordés ou expliqués à l’école.

    Et pourtant, investir est une étape obligatoire pour toute personne qui voudrait développer son capital et commencer à accumuler de la richesse. L’investissement a un potentiel de croissance bien supérieur à ce que vous pourriez obtenir via un compte d’épargne traditionnel.

    Bien sûr, il ne s’agit pas de placer votre argent en bourse sans aucune connaissance des marchés financiers ou du fonctionnement de l’investissement. Dans tous les cas, vous devriez être accompagnés par des professionnels qui déterminerons avec vous les meilleures placements selon différents facteurs, y compris votre sensibilité au risque.

    Gardez seulement à l’esprit que vous ne gagnerez jamais sur le long terme en laissant vos euros perdre de la valeur sur votre Livret A.

  4. Vous n’avez pas de fond d’urgence

    Peu importe votre âge, votre style de vie ou votre situation financière, il vous faut un fonds d’urgence.

    Généralement, il est recommandé d’avoir mis de côté sur un compte épargne entre 3 et 6 mois de dépenses afin de faire face à d’éventuels problèmes financiers ou aléas de la vie. Et si vous pensez que vous êtes à l’abri d’un licenciement, d’une urgence médicale ou de remplacer un équipement au prix élevé, sachez que ce n’est le cas pour personne.

    Avoir un fonds d’urgence vous permet d’aborder vos finances personnelles de manière beaucoup plus légère et de moins stresser lorsqu’il s’agit de faire face à des dépenses inattendues.

  5. Vous avez tendance à dépenser trop rapidement (et sans vraiment réfléchir)

    Il est tout à fait compréhensible de vouloir s’acheter un nouveau gadget, des vêtements flambants neufs, ou remplacer son vieux mobilier par des meubles tendance.

    Mais il est encore plus important de pouvoir élargir sa vision pour se concentrer sur ce qui compte vraiment pour vous. Et si vous mettiez les 70€ que coûte ce manteau (dont vous n’avez pas vraiment besoin) de côté pour un projet personnel qui vous tient vraiment à coeur, même s’il est à plus long terme ?

    Les êtres humains ont naturellement des difficultés à mettre en priorité la pérennité dans le futur par rapport au plaisir sur le court terme. Il est très facile de se dire que « ce n’est pas manger dehors un soir au lieu de cuisiner qui va impacter mes finances« . Mais le problème est que (1) soyons honnêtes, ce ne sera probablement pas seulement « un soir » et (2) ce sont les petites économies, cumulées au fil du temps, qui vont vous permettre de vraiment mettre de côté (c’est notamment ce qu’explique le concept du « Latte Factor »).

    Certes, avoir de belles choses est génial. Mais c’est trop souvent un gaspillage d’argent. Au bout de deux semaines, une fois notre rush de dopamine retombé, on se rend facilement compte de la futilité de beaucoup de nos dépenses. Alors soyez prudent avec vos dépenses, et prenez le temps de vraiment réfléchir avant d’acheter quelque chose, quitte à ne pas acheter le jour même.

  6. Vous avez des dizaines d’excuses pour lesquelles vous êtes un cas particulier et ne pouvez pas gérer vos finances comme les autres

    Et oui, on vous voit venir :

    • « J’aimerais vraiment pouvoir faire ça, mais je n’ai pas le temps »
    • « Avec mon salaire, pour le coup, c’est vraiment pas possible de mettre de côté »
    • « Les prochains mois, je vais avoir trop de dépenses pour pourvoir économiser »
    • « En ce moment, j’ai besoin de profiter un peu de la vie plutôt que de me priver »

     

    C’est la réaction de beaucoup de personnes lorsque l’on aborde le sujet sensible de la gestion des finances personnelles.

    « L’un des plus grands signes que vous êtes mauvais avec l’argent, même si vous pensez ne pas l’être, c’est que vous avez toujours une excellente raison de ne pas pouvoir améliorer votre situation financière », explique Eric Roberge, un financier américain.

    Vos raisons peuvent vous sembler parfaitement légitimes et convaincantes. Mais elles ne sont qu’une réaction émotionnelle à un problème bien plus grand. Certes, il existe des circonstances atténuantes à chaque situation. Mais hors cas extrême, il existe toujours une manière différente de voir et de faire les choses.

    Votre salaire de ce mois-ci n’est pas assez élevé pour mettre un peu d’argent de côté dans un fond d’épargne ? Deux options s’offrent à vous :

    1. Vous vous dites que c’est une excuse suffisante et que vous ne pourrez donc pas économiser ce mois ci

    2. Vous cherchez des solutions. Et si, juste pour un mois, vous ne n’achetiez pas vos repas à l’extérieur le midi mais rapportiez un repas de la maison pour économiser un peu sur l’alimentaire ? Et si vous revendiez quelques vêtements ou objets dont vous n’avez pas besoin ?

    Rappelez vous : ceux qui échouent trouvent des excuses, ceux qui réussissent trouvent des solutions.

8 façons dont vous perdez de l’argent sans vous en rendre compte

De l'argent perdu sur un trottoir

Nous passons tous de longues heures à travailler pour gagner de l’argent. Alors en général, la dernière chose que nous voulons, c’est le jeter par les fenêtres.

Pourtant, un nombre surprenant d’entre nous gaspillent quotidiennement leurs euros durement gagnés dans des dépenses inutiles… souvent même sans s’en rendre compte. Le non-respect de son budget personnel mensuel, les petites dépenses impulsives et les achats par habitudes sont alors les plus gros coupables.

Mais en faisant simplement un peu plus plus attention à nos achats et à notre façon de consommer, il serait pourtant bien plus simple de faire des économies et d’arrêter de dépenser son argent inutilement. Bien sûr, à chacun ses dépenses : les stratégies à mettre en place seront donc différentes pour tout le monde. Mais pour vous aiguiller malgré tout, voici 8 exemples de dépenses pour lesquelles dont nous perdons quotidiennement de l’argent sans nous rendre compte.

  1. La nourriture expirée / le gaspillage alimentaire

    Acheter de trop grandes quantités de produits frais ou ne pas faire attention aux dates d’expiration peut, sur le long terme, avoir un impact très négatif sur votre budget. En France, le gaspillage alimentaire s’élève à environ 20kg par habitant et par an. Rapporté en euros, les économies pourrait être grandes.

    C’est pourquoi il est recommandé de toujours planifier ses repas avant de se rendre au supermarché. Cela permet d’éviter les achats excessifs ou d’éviter de choisir des ingrédients qui, mis ensembles, ne vous permettent pas de construire des recettes cohérentes. Qui n’a jamais fais ses courses pour rentrer et avoir l’impression de ne rien avoir à cuisiner ? Avec un peu de préparation, cette situation est facilement évitable.

    Il est aussi important de régulièrement faire le tour de son frigo pour s’assurer qu’aucun des aliments n’arrive à péremption, ainsi que de ne pas hésiter à acheter des produits surgelés (sans forcément parler de plats préparés).

  2. Ne pas prendre le temps de comparer les prix

    Ce n’est pas parce que le prix d’un article vous semble raisonnable que vous ne pourrez pas trouver moins cher ailleurs. Au supermarché comme dans d’autres magasins, il est important de prendre le temps de comparer les prix et de réfléchir à chacun de vos achats.

    • Pour l’alimentaire, n’hésitez pas à regarder si des produits similaires se trouvent en rayon, notamment ceux proposés par les marques de distributeurs. Il existe souvent très peu de différences entre les produits de marque et ceux de supermarchés, mais le prix peut lui souvent aller du simple au double.
    • Pour ce qui est des autres achats (habillement, mobilier, etc.), une bonne technique est de ne jamais acheter un article le jour même si vous n’aviez pas prévu de l’acheter à la base. Prendre le temps de rentrer chez vous vous permettra (1) de regarder en ligne si l’article ou d’autres modèles similaires ne sont pas proposés moins chers ailleurs et (2) de réfléchir vraiment à votre achat et d’éviter les dépenses compulsives.
  3. Les frais bancaires trop élevés

    De nombreuses banques, surtout les banques dites « traditionnelles », proposent des frais bancaires excessivement élevés comparé à la réalité actuelle du marché.

    Frais de carte bancaire, tenue de comptes… Avec le développement des banques en ligne 100% mobile, souvent sans aucun frais ou aux tarifs nettement moins élevés, il est important d’étudier toutes les options pour réduire ses coûts au maximum.

    Je recommande très fréquemment N26, que j’utilise avec bonheur depuis 3 ans et qui a véritablement changé ma relation avec la banque. L’option N26 classique, que j’utilise, est entièrement gratuite et très complète.

    Lire : Mon avis sur N26, la banque gratuite 100% mobile
  4. Vouloir tout acheter neuf par peur de l’occasion

    Parfois, il vaut mieux acheter neuf. Mais trop souvent, nous achetons des produits neufs par habitude, sans véritable raison.

    Pourquoi payer plein prix un nouveau meuble de salon, alors qu’une personne habitant à deux pas de chez vous propose ce même modèle en très bon état à petit prix ? Avez-vous besoin d’une tondeuse à gazon toute neuve pour tondre votre pelouse 5 fois par an ?

    Et en plus de faire des économies, vous ferez un bon geste pour la planète.

  5. Acheter des produits seulement parce qu’ils sont en soldes

    La raison principale pour laquelle les gens achètent et consomment en (trop) grande quantité, c’est la petite dose de dopamine qui accompagne chacune de nos dépenses. Acheter un article à -40%, même si nous n’en avons pas d’utilité immédiate ou n’avions pas prévu de l’acheter, nous donne l’impression d’avoir gagné quelque chose, d’avoir fait des économies.

    En général, la règle est simple : si vous n’aviez pas prévu de l’acheter, alors ne l’achetez pas, soldes ou non. Et vous vous sentirez tout aussi victorieux en sortant du magasin, fiers de ne pas avoir cédé à la tentation !

  6. Payer pour quelque chose que l’on utilise pas ou peu

    Vous payez chaque mois une souscription à un magasine que vous ne lisez pas ou feuilletez à peine ? Vous avez un abonnement à une salle que sport à laquelle vous vous rendez une fois par semaine ? Vous payez plus de 25 euros pour un forfait téléphonique classique ? Si c’est le cas, vous jetez de l’argent par les fenêtres chaque mois.

    Notez chacune des dépenses inutiles que vous faites mensuellement, et prenez le temps de calculer ce que cela vous coûte à l’année. Si vous vous demandez si l’une de ces dépenses vaut vraiment le coup, la réponse est sûrement non. Alors annulez votre abonnement à la salle, et allez courir à la place.

  7. Dépenser toutes vos rentrées d’argent exceptionnelles

    Vous venez de recevoir votre prime de participation, et elle-ci tombe à pic : vous comptiez justement faire un peu de shopping pour donner un coup de boost à votre garde-robe.

    Et si au lieu de dépenser cette somme dans des choses dont vous n’avez pas vraiment besoin, vous le placiez sur votre plan épargne entreprise (ou ailleurs) pour laisser votre argent travailler pour vous ? La récompense à long terme sera forcément plus intéressante qu’un achat dont vous vous savez pertinemment que vous allez vous lasser au bout de deux semaines.

  8. Manger dehors chaque midi

    À vous, la personne qui «n’a pas le temps de cuisiner ses repas du midi», et mange donc dehors chaque jour de la semaine ou presque. Si prendre 2 heures le dimanche (ou 20 minutes chaque soir) pour couper des légumes et les mettre dans un Tupperware semble infaisable, pensez à ce que vous pourriez faire avec les 1000€ supplémentaires par an dont vous pourriez profiter avec un simple petit effort.

    Le calcul est simple. Il est tout à fait possible de préparer l’équivalent de 5 repas pour moins de 20€ par semaine. Et quand on sait que les français dépensent en moyenne 8,82€ pour chaque repas à l’extérieur, cela revient à plus de 1100€ de dépensé chaque année en mangeant dehors. Ce serait même assez pour se motiver à manger les restes.

    Je prépare en général tous mes repas de la semaine le dimanche (et parfois le mardi ou mercredi soir), et les stocke ensuite dans ces tupperwares destinés à la préparation de repas (ou « meal prep » en anglais). C’est très certainement une habitude à prendre, mais une fois que vous avez commencé, ne plus avoir de repas facilement accessible le midi et devoir aller s’acheter à manger à l’extérieur devient une véritable corvée.

    Tout est une question d’habitude – et celle-ci vous permet de véritables économies !

Le « Latte Factor » : ce qu’une tasse de café révèle sur vos finances

Latte factor : Une femme en train de boire une tasse de café

L’un des mythes les plus répandus lorsqu’il s’agit d’améliorer sa situation financière, c’est que tout dépend de notre salaire. En réalité, une grosse partie du problème réside surtout dans nos habitudes de consommation.

Le soucis est que la plupart d’entre nous ne sommes pas conscients d’où exactement nous dépensons notre argent, en particulier lorsqu’il s’agit des petits achats du quotidien qui peuvent sembler « anodins ».

C’est autour de cette idée que David Bach, un expert financier américain, a rendu populaire le terme « latte factor » (que l’on pourrait traduire par le « facteur café au lait » en français). Dans cet article, nous vous présentons sa théorie et comment ce latte factor pourrait vous aider à faire des économies en comprenant à quel point les petites dépenses de tous les jours peuvent affecter votre porte-feuille.

Le « latte factor », qu’est-ce que c’est ?

Le terme « latte factor » désigne l’idée que pour vraiment mettre de l’argent de côté, il est primordial de se rendre compte de toutes les petites dépenses que nous faisons chaque jour. Et surtout de comprendre leur impact sur notre compte en banque.

Il est facile de penser que ce sont uniquement les grosses dépenses qui sont la source de nos problèmes financiers (acheter un nouveau téléphone, etc.). Après tout, ce n’est pas une simple tasse de café le matin qui nous empêchera d’atteindre nos objectifs d’épargne, pas vrai ?

C’est là toute l’erreur. Ignorer les petites dépenses périodiques, aussi infimes soient-elles, est une très mauvaise habitude qui peut facilement vous couter une fortune sur le long terme. Deux choses sont à retenir ici : la somme annuelle que vous pourriez économiser en supprimant toutes ces petites dépenses, mais aussi les intérêts liés à un potentiel placement de cet argent à côté desquels vous passez.

Quel est l’impact du latte factor sur votre portefeuille ?

Prenons un exemple : Acheter un paquet de cigarette à 8€ par jour revient, au bout d’un an, à 2 875€.

Si au lieu de dépenser cette somme, vous la placiez avec un rendement de 6%, vous aurez non seulement vos 2 875€ économisés, mais auxquels s’ajouteraient en plus 172,5€ d’intérêts. Et nous ne parlons ici que d’un an : au bout de quelques années, vous profitez également pleinement de la magie de l’intérêt composé.

Pour prendre aussi l’exemple du café, si nous prenons le prix moyen d’un café noir simple en France, une tasse par jour revient à 568€ de dépensés par an.

C’est pourquoi toute la stratégie qui découle du « latte factor » montre que le meilleur moyen d’économiser de l’argent est de réduire au maximum toutes ces petites dépenses qui nous paraissent inoffensives mais qui, au fur et à mesure, s’accumulent et finissent par former une somme non négligeable pour la santé de votre budget.

L’objection no1 : « Ne devrais-je pas profiter de la vie plutôt que de sacrifier toutes mes dépenses ? »

Le but de cette stratégie n’est absolument pas de vous priver de tout. C’est d’ailleurs souvent le meilleur moyen d’échouer. Il s’agit seulement de dépenser intelligemment. De prendre le temps de réfléchir à la véritable valeur de ce que vous achetez en comparaison de ce que cette dépense vous apporte réellement.

Le principe est de se rendre compte des sommes qu’il est en fait possible d’économiser en supprimant les dépenses que nous faisons par habitude, parfois même sans nous en rendre compte. Et c’est la le coeur du problème : si ces dépenses sont des « habitudes », il est très probable qu’elle n’apportent que peu à votre bonheur ou épanouissement personnel.

Que préfèreriez-vous : le « bonheur » de passer prendre un McDo en rentrant du travail par flemme de cuisiner, ou la possibilité à la fin d’une année de vous offrir des vacances à l’étranger que vous n’auriez peut-être pas eu les moyens de vous payer autrement ?

Plutôt que de dépenser votre argent les yeux fermés, prenez le temps de mettre de côté pour construire des objectifs financiers qui sont vraiment importants pour vous. Ne supprimez pas ces dépenses uniquement pour le plaisir de les supprimer : déterminez plutôt comment vous pourriez mieux utiliser cet argent.

8 exemples de « petites dépenses » à limiter

À chacun ses faiblesses. Les dépenses qui impactent le plus votre porte feuille dépendront donc de chaque personne et de son style de vie. Mais voici une petite liste des petites dépenses les plus courantes :

  1. Le café à emporter ou à la machine
  2. Manger dehors le midi, plutôt que de cuisiner ses repas à la maison
  3. Les fast-food ou repas au restaurant fréquents
  4. Les magasines et abonnements
  5. Les cigarettes
  6. Les confiseries/soda/gâteaux dans l’excès
  7. Les frais bancaires
  8. Le coût de l’abonnement internet/télévision/câble

 

Pourquoi vous ne devriez jamais acheter une voiture neuve

L'intérieur d'une voiture neuve

Acheter sa première voiture neuve est souvent considéré comme un rituel de passage vers l’âge adulte. C’est pourquoi beaucoup de français se décident à investir dans une automobile fraichement sortie de l’usine… sans vraiment y penser à deux fois.

Pourtant, le constat est clair : acheter une voiture neuve pourrait être l’une de vos pires décisions financières.

Entre le prix, la perte de valeur et les coûts associés, découvrez comment et pourquoi cet achat pourrait impacter vos finances pour de nombreuses années.

La voiture neuve : un vrai besoin de confort ?

La voiture n’est plus seulement considérée comme un véhicule qui sert à nous déplacer de la maison au travail. Au fil des années, elle est devenue une représentation du statut social.

Pour beaucoup, il y a quelque chose d’excitant à l’idée de posséder une belle voiture neuve. On nous félicite d’ailleurs souvent de notre nouvel achat. La voiture est un symbole de luxe et d’un style de vie confortable.

De nombreuses jeunes adultes, une fois que leur pouvoir d’achat augmente, préfèrent donc se tourner vers les voitures neuves. La raison ? « Ils peuvent (techniquement) se le permettre ». L’achat de sa première voiture neuve est encore aujourd’hui un signe d’autonomie et de liberté autant qu’elle est pour beaucoup le reflet d’une indépendance financière.

C’est pourtant là toute la problématique du commerce des auto neuves : on achète un symbole, une image qui nous coutera ensuite cher sur le long terme. Bien plus qu’une nécessité ou que d’un achat réfléchi, c’est un achat émotionnel. La voiture est un moyen de “se faire plaisir”, et non comme une décision financière importante. Car ce n’est pas parce qu’on peut se le permettre qu’on ne devrait pas y réfléchir à deux fois.

En dehors de la passion justifiée que certains peuvent avoir pour le domaine de l’automobile, il s’agit juste de prendre conscience de l’impact de cet achat. Si vous pensez à la réaction de vos amis ou de votre famille lorsque vous imaginez acheter votre nouvelle voiture, vous êtes probablement sur la mauvaise voie.

Êtes-vous vraiment prêts à payer 5000€ de plus par rapport à une voiture d’occasion seulement pour maintenir une image sociale volatile ? Car une chose est sûre : la décision d’acheter votre voiture neuve ou d’occasion aura un gros impact sur vos finances pour les années à venir.

Acheter une voiture neuve : quels sont les avantages ?

Il est indéniable qu’acheter une voiture neuve peut offrir un certain confort et de nombreux bénéfices : garantie constructeur, propreté, le sentiment d’avoir moins de chance de tomber en panne…

Vous l’avez compris : le choix financier à long terme est préjudiciable. Cependant, l’achat d’une automobile toute neuve possède malgré tout des avantages qu’il faut souligner :

  • La garantie constructeur est certainement le plus grand avantage en faveur de l’achat d’un véhicule neuf. Une garantie de “sécurité” en cas de problème qui rassure beaucoup de nouveau acheteurs. Qui voudrait de nouveau avoir à payer des réparations juste après une dépense si conséquente ?
  • Les nouvelles voitures possèdent souvent les dernières technologies et innovations à bord. Les technologies mobiles, comme CarPlay ou Android Auto, sont des avantages en terme de confort de conduite.
  • Les voitures neuves peuvent s’avérer plus économiques ou respectueuses de l’environnement. De nouvelles technologies moins polluantes ou le développement des voitures électriques, par exemple, peuvent assurer une conduite plus “ecofriendly” (cet argument ne prend cependant pas en compte l’impact environnemental de la fabrication de voiture neuves et du remplacement “prématuré” de votre véhicule actuel).

Les inconvénients de la voiture neuve

L’argument évident : un prix d’achat plus élevé

Ce n’est un secret pour personne : le prix d’achat d’une voiture neuve est plus élevé que celui d’une voiture d’occasion. Peu importe les rabais ou gestes commerciaux, il revient toujours plus cher d’acheter un véhicule neuf que de seconde-main. Pire encore : les crédits à la consommation “attractifs” qui peuvent laisser penser que cet achat à crédit serait plus rentable.

Contrairement à une occasion, le prix d’une voiture neuve sera souvent très variable, et facilement négociable auprès de votre concessionnaire. Si cela est souvent présenté comme un avantage en faveur de l’achat d’une voiture neuve, il ne compense pas le reste des inconvénients et n’est en aucun cas un avantage financier par rapport à la voiture d’occasion.

De plus, si le prix du modèle que vous recherchez a trop souvent été bradé en concession afin d’écouler des stocks, cela se ressentira ensuite fortement sur le prix de revente. Les réductions trop importantes sur certains véhicules entraînent forcément une baisse de sa valeur sur le marché.

Une baisse de valeur conséquente dès l’achat

Le plus gros inconvénient à acheter une voiture neuve est donc d’ordre financier : votre voiture perd le plus gros de sa valeur dès que vous quittez le parking du concessionnaire.

Le plus gros de la dépréciation d’une voiture a lieu durant ses deux premières années de mise en circulation. Aussitôt l’achat fait, elle commence à perdre de la valeur. Et lors que l’achat d’une voiture neuve, c’est donc vous qui en payez les conséquences.

L’amortissement, c’est-à-dire le coût de revente du véhicule utilisé comparé à son coût d’achat neuf, est bien plus important pour une voiture neuve que pour une voiture d’occasion. Autrement dit, la perte de valeur – et donc d’argent – est plus élevée.

Ce qui coute le plus cher lorsque l’on achète une voiture neuve, c’est donc sa “décote”. Votre véhicule perd de la valeur chaque les mois, et ce même si vous ne parcourez que peu de kilomètres.

Des frais d’assurance plus élevés

Les assurances pour voitures neuves sont généralement plus chères que celles pour une voiture d’occasion – avec une différence qui peut se compter en centaines d’euros par an. Difficile donc de ne pas prendre en considération le coût de l’assurance dans sa décision d’achat.

Des études ont montré qu’en moyenne, votre voiture passera 95% du temps garée et inutilisée. Au moment de la revente, vous vous rendrez surement compte de l’argent perdu sur votre véhicule quand l’achat d’une occasion n’aurais certainement pas changé votre quotidien.

Le “Buy It For Life” : achetez le une fois (et gardez-le toujours)

buy it for life produits garantis a vie

Est-il vraiment possible d’acheter un produit et de ne jamais avoir à le remplacer ?

Le “Buy It For Life”, un style de consommation dédié à se procurer uniquement des produits vraiment solides et durables, vous répond « oui ! ».

Cette manière de consommer, que l’on pourrait traduire en français par “Achète-Le Pour la Vie”, se défini comme l’acte d’acheter “plus intelligemment” en ne se procurant que des produits de grande qualité faits pour durer dans le temps.

Ces marchandises, contrairement à une grande partie des consommables que l’on retrouve en grande surface ou dans le retail “classique”, devraient donc “durer pour la vie” ou, à défaut, pour une durée de temps prolongée. Et par “prolongée”, nous parlons d’au moins quelques années, voir décennies selon les objets en question. Il s’agit donc de dépenser plus à l’achat… pour au final dépenser moins.

Loin de l’idée de se découvrir de nouveaux goûts de luxe ou de collectionner les dépenses exubérantes, le Buy It For Life est un style de consommation qui se veut responsable et bénéfique pour l’environnement… Tout en préservant la santé de votre portefeuille.

Le “Buy It For Life” : comment est-ce que ça fonctionne ?

Le coeur de la philosophie Buy It For Life est d’apprendre à vraiment réfléchir à ce que l’on achète. Notamment, il s’agit de se renseigner sur la qualité des produits que l’on se procure afin de se libérer des achats inutiles et des produits qui se détruisent trop facilement.

Pourquoi acheter en permanence les mêmes objets alors que ceux-ci ne fonctionnent plus ou se cassent systématiquement au bout de quelques mois ?

C’est ce cycle infernal du remplacement que le Buy It For Life vise à éradiquer. Pour profiter de ses avantages et comprendre son fonctionnement, rien de bien compliqué. Seulement quelques questions à se poser avant de sortir sa CB.

Les questions à se poser avant tout achat

  • Ai-je vraiment besoin de ce produit ? (si vous vous demandez si vous avez vraiment besoin de cette machine à café connectée qui vous permet de lancer la préparation de votre café depuis votre lit, la réponse est sûrement non). Se demander si vous en avez vraiment besoin vous permettra d’une part d’éviter les achats impulsifs, et d’autre part de déterminer la valeur que vous accordez vraiment à cet objet (et donc, le prix que vous êtes prêts à y mettre).
  • Si j’en ai vraiment besoin, quelle importance est-ce que je lui accorde ? Est-ce un produit pour lequel vous accordez une importance toute particulière ou dont vous avez besoin d’être sur qu’il ne tombera en panne au bout de quelques jours ? Si vous avez vraiment besoin de ce produit, mais qu’il ne sera utilisé seulement que fois, inutile d’investir dans une version Buy It For Life. Il sera certainement trop cher par rapport à vos besoins.
  • Si ce produit est important, combien de temps puis-je le garder en théorie ? Avez-vous besoin de remplacer votre sac à dos tous les ans ? De changer régulièrement des chaussures de sport que vous n’utilisez qu’en salle ? Si la réponse est oui, c’est sûrement que les articles que vous achetez sont de trop mauvaise qualité. Optez pour une version durable Buy It For Life pour ces objets du quotidiens qui vous sont vraiment utiles.

Une économie visible seulement sur le long terme

Pour mieux visualiser ces idées, prenons un exemple. Au lieu de mettre 35 euros dans une paire de chaussures que nous allons remplacer tous les 3 à 6 mois, on préférera en investir 200 dans une paire Buy It For Life qui pourra elle durer des années. Au final, l’économie est réelle : au bout de 3 ans, la première méthode nous aura couté 420 euros, contre … toujours 200 pour la seconde.

Autre facteur à prendre en considération : la durée de garantie du produit ou de remplacement en cas de problèmes. Car le Buy It For Life n’a pas la prétention de promettre des objets éternels. En revanche, certaines marques comme la boutique de chaussettes en ligne Darn Tough, proposent des garanties à vie (si vos chaussettes sont trouées, par exemple ils vous en renvoient des nouvelles gratuitement).

Comment savoir si un produit est vraiment de bonne qualité ?

Le premier piège dans lequel il faut faire attention de ne pas tomber est de croire que “qualité” veut nécessairement dire “produits de grandes marques”. Buy It For Life ne veut pas dire produits de luxe. Ce n’est pas parce qu’un produit est plus cher ou estampillé grand couturier qu’il est nécessairement de meilleure qualité.

Ensuite, pour ce qui est de déterminer la qualité d’un produit, consommer mieux va forcément impliquer un acte plus réfléchi de consommation, et donc vous demander d’investir un peu de temps dans la recherche d’un article. Vous serez par exemple amenés à vous renseigner sur les matières qui sont le plus durables dans le temps, ou les composants électroniques les plus faciles à remplacer soi-même.

Un autre geste qu’il faudra réussir à transformer en réflexe est de consulter des avis déjà existants en ligne sur un produit avant d’envisager l’achat. S’il faut rester précautionneux avec les avis laissés par les internautes, une cinquantaine d’avis négatifs faisant état d’un produit souvent défectueux sera forcément le signe qu’il vaut mieux passer son chemin.

Pourquoi vouloir acheter des produits “pour la vie” ?

Si les raisons sont multiples, les avantages dépendront forcément des besoins de chacun. Acheter des objets fiables à la durée de vie élevée, c’est faire le choix de produits qui n’auront pas besoin d’être remplacés à chaque nouvelle saison. On évite ainsi le gaspillage excessif, nocif tant pour l’environnement que pour notre portefeuille.

On évite également de se retrouver en panne ou dans le besoin après qu’un appareil se soit (à nouveau) cassé ou ne fonctionne plus (comme le frigo en panne le lendemain de nos courses hebdomadaires, par exemple). C’est souvent cette notion d’urgence qui nous amènera ensuite à consommer plus ou à prendre des décisions sans en discuter au préalable avec notre budget.

L’économie réalisée sur le long terme est également l’un des plus grands avantages du Buy It For Life. Vous ressentirez forcément les bénéfices financier de ne plus avoir besoin de racheter en permanence les mêmes objets car les précédents sont endommagés ou cassés. Pensez par exemple aux appareils électroniques : plutôt que d’investir dans une paire d’écouteurs discounts à 10 euros et devoir systématiquement en racheter tous les 2 mois car le son ne sort plus que d’un côté, pourquoi ne pas investir dans une “bonne paire” à 40 euros qui vous durera elle plusieurs mois ou années ?

Tout est une question de perspective et de durée dans le temps. Les produits les moins chers à l’achat ne seront pas forcement ceux dont la durée de vie sera la plus élevée, et l’on perd ainsi de l’argent sur le long terme.

Comment savoir si mes objets nécessitent vraiment un remplacement ?

Un grand nombre des articles que nous jetons ou remplaçons fréquemment n’ont pas réellement besoin d’être remplacés. Nous changeons de vêtements et de garde de robe par lassitude, investissons dans de nouveau appareils en quête de nouvelles fonctionnalités ou nous débarrassons d’appareils endommagés sans tenter de les réparer car la garantie a expirée.

La plupart des objets sont jetés ou oubliés au font du placard car (1) nous nous en sommes lassés ou (2) nous n’avons même pas songé à le faire réparer.

Le mouvement Buy It For Life cherche ainsi à encourager une consommation plus “responsable” en évitant un turn over trop rapide des objets du quotidien. Et cela passe par une facture souvent plus salée à l’achat, mais pour obtenir au final des produits plus durables, voir réparables facilement ou même échangeable gratuitement (comme avec la garantie à vie que nous avons vue plus haut).

Dans le cas des produits technologiques ou électroniques, l’investissement dans des appareils fiables est d’autant plus importante lorsqu’il s’agit de faire face à des problèmes de plus en plus fréquents d’obsolescence.

Quels produits puis-je acheter dans leur version Buy It For Life ?

Techniquement, tous les produits non consommables (donc hors alimentaire, cosmétique…) peuvent être trouvés version Buy It For Life. De plus en plus d’entreprises proposent également des garanties à vie sur leur marchandise. Une bonne solution pour des remplacements ou réparations à frais réduits.

La seule limitation pour les vêtements sera les changements souvent inévitables de goûts et de style. Il serait bien évidement plus responsable de ne pas changer de vêtements dès que l’envie s’en fait. Mais il faut aussi rester réaliste. Aucun intérêt d’investir dans un manteau à 300 euros qui durera 10 ans si vous savez que vous changez de style vestimentaire fréquemment qu’il finira surement au fond de votre placard au bout de 6 mois.

Quelques exemples

Parmi les produits Buy It For Life le plus souvent mentionnés dans les forums et communautés (Reddit propose un subreddit en anglais entièrement destiné aux personnes ayant adopté ce style de vie), l’on retrouve des objets divers comme :

  • Les couteaux de cuisine (pensez par exemple à la marque Opinel)
  • Les chaussures
  • Les boîtes à outils et autres objets de bricolage. (Attention : n’investissez dans ce genre d’appareil seulement si vous en avez une utilité accrue et régulière ; inutile d’investir dans une perceuse dernier cri si vous vous en servez seulement deux fois par an)
  • Les sacs et portefeuilles. Baladés tous les jours dans la rue, dans les transports en commun ou au bureau, miser sur la qualité évitera qu’ils ne se déchirent ou se détériorent trop rapidement.
  • Les montres
  • Les appareils de cuisine

Attention : le but est aussi d’avoir l’utilité des objets que vous achetez. Il ne s’agit pas de dépenser systématiquement dans des produits haut de gamme lorsqu’une version moins chère est disponible – pour laquelle vous auriez totalement la même utilisation. Pas besoin d’investir dans une tondeuse à gazon haut de gamme si vous comptez seulement tondre votre pelouse trois fois par ans.

L’objectif : être plus responsables

Pour apprendre à mieux consommer, il faut comprendre que faire des économies ne signifie pas vouloir absolument acheter les produits les moins chers. Il s’agit de dépenser avec intelligence et parcimonie pour des objets utiles pour vous. Il s’agit donc de prendre en considération le long terme tel que les couts de remplacement.

Nous vivons aujourd’hui dans un cycle de consommation bien rodé : acheter, jeter, remplacer. En choisissant de se rapprocher de philosophies de consommation comme le Buy It For Life, Nous bénéficions dès lors d’un double avantage : ne pas se laisser avoir par la consommation répétée (et souvent inutile) de nouveaux objets, mais aussi de pouvoir profiter de produits de meilleurs qualités tout en faisant des économies sur le long terme.