Le plafond de l'assurance-vieLe plafond de l'assurance-vie
Cet article contient des liens affiliés. En savoir plus

Quand on commence à placer son argent dans des produits d’épargne et d’investissement comme l’assurance-vie ou le PEA, arrive la question fatidique du plafond. Quel moment maximum peut-on verser sur ces comptes ?

Concernant l’assurance-vie, parce que c’est de ça dont on va exclusivement parler dans cet article (d’où le titre, bien joué Sherlock 🕵🏻‍♀️), il n’y a pas de plafond de montant maximum que vous pouvez verser dessus. Aucune loi ne limite les versements.

Dans la pratique, il y a quelques exceptions à tout ça (comme d’habituuuude 🎶) avec des plafonds qui vont s’appliquer côté impôts.

Vous l’aurez compris, il n’existe donc pas de plafond à proprement parler pour l’assurance-vie. Par contre il y a des seuils à connaître en fonction de votre situation. Ce sont eux qui vont déterminer la fiscalité de vos retraits.

Pas de panique : on vous explique tout.

Rappel sur le fonctionnement d’une assurance-vie

Avant toute chose, petit rappel sur la manière dont fonctionne ce produit d’épargne et d’investissement adoré par les Français(es). Bien plus qu’un livret d’épargne, l’assurance-vie permet de placer ses économies et de faire fructifier son argent.

C’est non négligeable face à l’inflation que nous connaissons en 2022. Oui, le litre d’essence à plus de 2€ c’est stupéfiant, et ce n’est malheureusement pas l’argent placé sur le livret A qui va contrer cette augmentation du coût de la vie.

Revenons à notre assurance-vie.

Cette dernière peut-être multisupports, c’est-à-dire que vous placez de l’argent dans un fonds euros sécurisés et dans des unités de compte. Les unités de compte vous permettent d’investir en bourse, dans l’immobilier, etc. Il y a un risque de perte, mais aussi un potentiel de gains bien plus importants que nos petits livrets d’épargne.

C’est devenu rare, mais il est aussi possible d’avoir une assurance-vie monosupport où il possible de placer son argent seulement dans un fonds euro sécurisé.

Dans les deux cas, il est obligatoire de passer par un intermédiaire pour souscrire ce type de contrat. Et n’allez pas croire que l’assurance-vie est une assurance décès (oui, parce que moi aussi j’imaginais ça). C’est bien un produit d’épargne et d’investissement qui peut être intéressant peu importe votre âge.

Vous avez envie d’en apprendre plus sur tout ça ?

Ça tombe bien, Moneylo vous a concocté un guide super complet sur le fonctionnement d’une assurance-vie !

Maintenant, accrochez votre ceinture : on va parler chiffres. 🎢

Le plancher minimum d'investissement

Commençons par un des premiers seuils que l’on peut rencontrer avec l’assurance-vie : la somme minimale à verser à l’ouverture de son compte.

Déjà, il n’y a pas de minimum “légal” à déposer pour pouvoir ouvrir un compte.

Tout va dépendre de là où vous ouvrez votre contrat : chaque établissement va fixer ses propres règles.

En général, les montants se situent entre 100€ et 1 000€, sans prendre en compte les différentes charges liées à cette ouverture de contrat.

Pour une assurance-vie avec un petit ticket d’entrée, vous pouvez vous renseigner du côté de Linxea Avenir 2 qui est accessible à partir de 100 €.

Logo assurance vie LINXEA AvenirLogo assurance vie LINXEA Avenir
L'assurance-vie LINXEA Avenir 2

Le produit star de LINXEA : un contrat d'assurance-vie récompensé par la presse spécialisée, accessible dès 100 €. Sans frais d’entrée, de sortie ou d'arbitrage, vous profitez d'un contrat performant ET de frais parmi les plus bas du marché.

Le plafond des 150 000 € en assurance-vie

Si vous tapez “plafond assurance-vie” dans votre moteur de recherche préféré, vous avez sans doute vu que les articles parlaient souvent d’un montant de 150 000€.

Comme on l’a dit avant, il n’y a pas de plafond mais des seuils qui modifient la fiscalité – et cette somme en fait partie.

Note

Attention : Il ne faut pas la confondre avec le plafond des 152 000€ qui concerne vos vieux jours et dont on parle juste après. 👵🏻 Yes, ça commence à faire beaucoup.

Et si les chiffres ce n’est vraiment pas votre truc, on vous glisse un tableau à la fin pour vous aider. Il y a également notre article dédié à la fiscalité de l’assurance-vie qui permet d’aller plus loin sur la question sans faire trop d’urticaire.

Si vous avez versé moins de 150 000€ sur votre compte qui date de plus de 8 ans, l’imposition sera plus gentille avec vous, sans l’être trop non plus car impossible d’échapper aux 17,2% de prélèvements sociaux.

Mais ces 150 000€ sont un plafond à connaître car ils vous permettent de bénéficier d’une fiscalité plus avantageuse :

  • une imposition à 24,7 % (7,5% de prélèvement forfaitaire et 17,2% de prélèvements sociaux)
  • un abattement de 4 600€ par personne

Si vous avez versé plus de 150 000€ (et on insiste sur le fait que ce soient des versements et non le montant total de votre compte, avec les intérêts et les plus-values), alors l’imposition sera de 30%.

Vous pourrez tout de même bénéficier des 4 600€ d’abattement mais le prélèvement forfaitaire sera de 12,8% et les prélèvements sociaux de 17,2% resteront les mêmes.

Tout cela est valable pour les versements qui ont été faits après le 27 septembre 2017. Avant cette date marquante, le seuil des 150 000€ n’existe pas.

Note

Revenons aussi sur un mythe : OUI il est possible de retirer de l’argent de son assurance-vie avant les 8 ans. L’imposition ne sera pas pénalisante, elle sera simplement moins avantageuse que si vous attendez la maturité fiscale des 8 ans pour faire un retrait.

Les abattements de 4 600€ et 9 200€

Euh, c’est quoi cet abattement de 4 600 € ? 🤔

Vous avez le droit de bénéficier d’un abattement annuel de 4 600€ par personne. Cet abattement s’effectue sur vos gains et plus-values.

Exemple

Par exemple, si vous faites un retrait de 25 000€ de votre assurance-vie et à l’intérieur se trouvent 5 000€ de gains, alors seuls 400€ seront imposés une fois les 4 600€ enlevés.

C’est quand même vachement avantageux. Et lorsque vous êtes uni·e avec votre moitié, cet abattement monte jusqu’à 9 200€.

C’est un plafond à connaître pour optimiser au mieux ses retraits et les échelonner si besoin. Par contre, les prélèvements sociaux c’est comme la gueule de bois à 30 ans après seulement 3 verres, impossible d’y échapper. Ils seront appliqués sur l’ensemble de ces 5 000€ de gains.

Le plafond des 152 500 €

Un autre seuil que l’on croise souvent lorsque l’on fait des recherches sur le plafond de l’assurance vie, c’est les fameux 152 000€. Cette somme concerne principalement la succession et la fiscalité liée, qui est très intéressante.

Attention cependant, il existe un critère à prendre en compte pour en bénéficier : l’âge auquel le bénéficiaire du contrat d’assurance vie a versé les sommes.

152 000€ avant 70€

L’assurance-vie a de nombreux avantages fiscaux, notamment pour l’héritage. Grâce à elle, c’est possible de transmettre jusqu’à 152 000€ par bénéficiaire sans payer de frais de succession, seulement sur les versements effectués avant 70 ans.

Si vous dépassez ces 152 000€, la taxe appliquée sur la somme transmise sera de 20% si cette dernière ne dépasse pas les 700 000€. Une fois ce seuil franchi, la taxe est de 31,25%.

Oui, ça fait beaucoup de chiffres, de sommes et de taxes. Voici un récap’ rapide :

  • 152 000€ avant 70 ans : 0%
  • +152 000€ et jusqu’à 700 000€ avant 70 ans : 20% ;
  • +700 000 avant 70 ans : 31,25 %

Grâce à cette fiscalité avantageuse, vous pouvez transmettre 152 000€ à chaque bénéficiaire de votre choix. Ce n’est pas 152 000€ à découper. Si vous avez donc 610 000€ à transmettre, vous pourrez donner 152 000€ à quatre personnes distinctes. Et non, votre chat adoré ne compte pas dans l’équation.

30 500€ après 70 ans

Si vous avez commencé à verser des sommes d’argent sur votre contrat d’assurance après avoir soufflé votre 70eme bougie, alors la fiscalité et le plafond sont différents.

Le montant que vous pouvez transmettre sans imposition est de 30 500€. Si ce dernier est dépassé, les capitaux sont remis dans la succession mais les intérêts restent exonérés d’imposition.

Cela concerne bien les versements effectués et non pas les revenus générés par l’argent placé. Ces derniers sont exonérés de droits de succession.

Ce qui est bon à savoir c’est que si votre moitié est désignée comme bénéficiaire de votre flouz, il ou elle n’aura aucun droit de succession à payer. Oui, même sur les versements que vous avez faits après vos 70 ans.

Le plafond des 70 000 €

Un des seuils dont on ne parle pas tellement, ce sont les 70 000€ protégés par le Fonds de Garantie des Assurances de Personnes (FGAP). Parce que oui, même si c’est rarissime, c’est possible que la compagnie d’assurance chez qui le contrat a été ouvert fasse faillite.

Dans ce cas très rare, le FGAP, qui est en fait l’État, nous soutient (en théorie) jusqu’à 70 000€.

C’est pour cette raison qu’il peut être intéressant d’ouvrir plusieurs contrats d’assurance-vie chez des assureurs différents. Et cela ne veut pas dire les ouvrir chez des intermédiaires différents (courtiers, banques en ligne ou assureurs) mais bien regarder chez qui ces dernières ouvrent vos contrats. De nombreux intermédiaires ouvrent en réalité des assurances-vie chez le même assureur.

Sortez vos lunettes et lisez bien ces petites lignes, même si c’est bien plus plaisant de boire un cocktail les doigts de pied en éventail dans votre piscine en plastique bleu.

En bref, il n’y a pas de plafond à proprement parler pour une assurance-vie. C’est plus correct de parler de différents seuils qui vont impacter la fiscalité et donc l’imposition dont vous pouvez bénéficier.

Pour faire très court, il existe plus ou moins 3 seuils à vraiment garder en tête :

  • les 150 000€ versés après le 27 octobre 2017 ;
  • les 152 000 € pour la succession des versements faits avant 70 ans ;
  • les 30 500€ pour la succession des versements effectués après ses 70 ans ;
Attention

Le but de Moneylo, ce n’est pas de vous donner des conseils, et encore moins de vous dire quoi faire.

Les informations que l’on donne sont seulement données à titre informatif et général : c’est ensuite votre propre responsabilité de décider si les informations présentées sont pertinentes selon votre propre situation.

Nous ne donnons pas de conseils personnalisés. Pour vous faire accompagner selon votre situation précise, consultez un conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Emma Nübel, auteur de l'articleEmma Nübel, auteur de l'article
Emma Nübel

Emma Nübel est acribologue du web aka une rédactrice web SEO et copywriteuse qui choisit avec une extrême précision ses mots. Créatrice de la newsletter Féministe ton business, elle aime vulgariser certains concepts pour bousculer les pensées et les codes de l’entrepreneuriat. Pour Moneylo, elle met sa tonalité mordante au service d’un monde où parler d’argent n’est ni tabou, ni relou.

Vous aimerez aussi

Cashbee avis interface applicationCashbee avis interface application
Placements
Avis sur Cashbee, l'appli qui simplifie votre épargne

Si vous êtes comme une grande partie des Français, vous laissez probablement de l'argent dormir sur...

Des calculs d'argent sur un carnetDes calculs d'argent sur un carnet
Placements
Assurance-vie ou Livret A : sur lequel placer ?

L'assurance-vie et le Livret A font tous les deux partie des placements préférés des français. Mais...

Un avis sur caravel sur un ordinateurUn avis sur caravel sur un ordinateur
Placements
Caravel : avis sur le Plan Épargne Retraite responsable

Épargner pour sa retraite, c'est souvent loin d'être quelque chose d'hyper enthousiasmant. Déjà, on...

Un ordinateur avec le logo de LinxeaUn ordinateur avec le logo de Linxea
Placements
Avis sur LINXEA : tout savoir sur ce courtier en assurance vie

Très prisée par les Français, l’assurance-vie est souvent un très bon support d'investissement pour...

Mockup du site internet d'AnaxagoMockup du site internet d'Anaxago
Placements
Anaxago : avis sur la plateforme de financement (2021)

Vous le savez peut-être : sur Moneylo, on adore l'investissement en ETF. C'est pour ça qu'ils sont...

Une calculatrice entourée d'argentUne calculatrice entourée d'argent
Placements
L'assurance-vie : comment ça marche ?

Quand on réfléchit à investir son argent, l'une des premières choses qui nous vient en tête, c'est...

Commentaires