Cet article contient des liens affiliés. En savoir plus

Aaah l’investissement dans l’art ! Quand on y pense, on a souvent en tête les histoires sensationnelles où les vieux tableaux qui prenaient la poussière dans le grenier des grands-parents sont en réalité des Picasso, Rembrandt ou Van Gogh authentiques.

Quelle chance de n’avoir pas vendu ces œuvres incertaines au marché aux puces du coin parce que maintenant ces grands-parents sont riches !

Bien évidemment, ce sont des histoires qui existent mais qui sont extrêmement rares. Les médias en jouent pour alimenter le côté incroyable.

Rassurez-vous, pas besoin de farfouiller dans une vieille grange pour trouver des pépites et gagner de l’argent grâce au marché de l’art.

De l’autre côté, il n’est pas non plus nécessaire d’avoir une fortune colossale pour faire ses premiers investissements dans l’art.

On dépoussière les idées reçues et on vous explique le fonctionnement de cet investissement, qui peut être considéré, à première vue, comme très complexe.

Pourquoi investir dans l’art ?

Contrairement aux investissements en Bourse qui sont effectués avec l’idée d’avoir de l’argent pour un gros projet dans le futur ou sa retraite, l’investissement dans l’art est utilisé pour se faire plaisir et diversifier ses placements.

Assez atypique car il ne rapporte rien tant qu’on ne vend pas ses possessions physiques, il est important d’avoir une certaine connaissance du marché et ne pas fantasmer les bénéfices qui peuvent être réalisés... et de ne pas miser toute sa retraite dessus non plus.

Les œuvres qui partent pour des sommes astronomiques sont souvent achetées à un prix de base très élevé, ce qui limite l’investissement pour les particuliers.

Pour autant, il est tout à fait possible d’investir dans l’art avec un budget modéré.

Cet investissement spéculatif, comme tout investissement, est à faire sur le long terme pour en tirer le maximum de bénéfices. Bien évidemment, il ne faut pas faire tout reposer sur l’art mais bien utiliser ce dernier en complément d'autres placements moins spéculatifs (bourse, immobilier...).

Le marché de l’art

Le marché de l’art est intéressant car il n’est pas corrélé à la fluctuation de la Bourse.

C’est un marché qui peut donc résister aux crises, à condition de garder ses œuvres de longues années et d’avoir du flair (et des connaissances) pour bien choisir les artistes.

La rentabilité du marché peut aussi être attrayante lorsqu’on choisit avec précaution les œuvres que l’on souhaite ajouter à sa déco. Même durant la crise du covid-19, le marché n’a pas été trop impacté. Les ventes d’œuvres d’art en ligne ont même augmenté de +116 % en une seule année. Car ce qui est bien avec ce genre de placement c’est qu’ils peuvent aussi être digitalisés.

Si le marché de l’art connaît une telle croissance c’est parce qu’on s’inscrit aujourd’hui dans une économie muséale.

Ouais, encore des mots pompeux pour expliquer quelque chose de très simple : on ouvre de plus en plus d’établissements dédiés à l’art. Cela entraîne donc une certaine compétitivité pour devenir attractif et attirer le plus de visiteurs et visiteuses (et donc être rentables).

Les nouveaux musées (il en ouvrirait environ 700 par an dont 70% en Chine !) doivent remplir leurs salles. Ils sont donc prêts à payer de belles sommes pour acheter des tableaux qui vont faire venir les foules chez eux.

Quand on sait que chaque musée possède entre 4 000 et 5 000 pièces, on voit vite comment ce marché de l’art est tiré par le haut puisque les musées ne revendent pas leurs œuvres par la suite.

Une femme dans un musée d'art
Les musées achètent des œuvres qu'ils ont tendance à ne pas revendre, tirant le marché de l'art vers le haut

Pour se renseigner sur le marché de l’art, les côtes des différents artistes (l’indice qui mesure leur renommée et leur popularité) et les placements qui peuvent être intéressants, rien de mieux que de parcourir les journaux des Maisons de vente.

Que ce soit la Gazette Drouot, la Gazette des Arts ou tous les magazines sur l’art actuel ( Le Journal des Arts, l’Oeil ...), le dictionnaire Bénézit, les sources d’information sont nombreuses !

Comment commencer à investir dans l’art ?

Alors, comment faire pour investir dans l’art ? Où trouver des œuvres qui valent le coup (pas comme le dernier dessin du cousin affiché sur le frigo) ? 🙃

Déjà, il faut savoir que vous n’êtes pas obligé d’acheter un tableau d’art ancien pour investir dans ce domaine. Il existe plusieurs types d’art qui utilisent des supports différents et donc des différences de prix.

Voici les différents supports artistiques dans lesquels vous pouvez placer de l’argent :

  • le dessin ;
  • la photo ;
  • le collage ;
  • la sculpture ;
  • le livre ancien ;
  • la gravure ;
  • les pièces de monnaie ;
  • les vêtements d’époque ;
  • les bouteilles de vin (Si si. Bon on ne parle pas de votre bouteille de rouge qui traîne dans votre cave en attendant votre soirée copines du jeudi soir).

Vous l’aurez compris, les prix fluctuent beaucoup entre ces différents supports, mais il ne faut pas s’y méprendre. Certains dessins uniques d’artistes de renoms (tels que Rembrandt) se vendent bien plus chers que des tableaux.

Considéré comme plus risqué que la Bourse, non pas à cause de la volatilité du marché mais par le côté incertain de la côte de l’artiste, l’investissement en art est aussi moins accessible.

Il n’est pas possible de mettre seulement quelques dizaines d’euros pour commencer.

Où acheter des œuvres ?

Lorsqu’on veut placer son argent dans le marché de l’art, il faut faire attention à l’endroit où l’on achète ses œuvres.

Bien sûr, on évite Leboncoin, Facebook Market Place et compagnie. Acquérir des œuvres sur ces plateformes ne vous garantit rien en termes d’authenticité.

Pour que votre investissement soit intéressant et donc revendable il faut faire attention à 2 choses :

  • Vous devez obtenir un certificat d’authenticité de l’œuvre achetée.
  • Vous devez recevoir une facture détaillée qui vous permet de prouver la date d’achat et la valeur du bien.

Pour acheter des œuvres authentiques et donc traçables, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Les galeries d’art 🖼 qui engagent leur responsabilité sur l’authenticité de ce qu’ils mettent en vente et qui vendent à des prix qu’ils fixent eux-mêmes.
  • Les maisons de vente aux enchères 👩🏽‍⚖️ qui garantissent aussi l'authenticité de ce qu’ils vendent. Les prix dépendent bien évidemment de la côte et de ce que les acheteurs sont prêts à mettre. On peut citer Sotheby’s ou Drouot comme étant les plus célèbres.
  • Les représentants d’artistes 👩🏻‍🎨 voire même les artistes en personne.
  • Des sites de vente en ligne 💻 et des galeries virtuelles accessibles dans le monde entier (Arstsper, Artalistic...).

Prêtez attention à l’état de l’œuvre, sans quoi il sera difficile de la vendre par la suite. Et regardez si une signature se trouve dans un coin ou en dessous.

Les frais

Quand on investit, il existe différents frais qui peuvent s’ajouter à l’achat en lui-même. Lorsqu’on n’aime pas les surprises, il vaut mieux bien lire les CGV de vente.

Voici les frais principaux que vous pouvez rencontrer :

  • Les frais d’adjudication
  • Les frais divers (livraison, certificat d’authenticité ; ils peuvent être négociés lors de l’achat)
  • La rémunération de l’intermédiaire
  • L'assurance à payer pour protéger son bien

Pour l’adjudication, qui est l’acte même d’attribuer une œuvre à un acheteur lors d’une vente aux enchères, il existe des frais que l'acheteur devra payer. Ces derniers n’ont pas de montants fixes et dépendant de la Maison de vente.

Ils peuvent s’élever jusqu’à 30% TTC du prix d’adjudication mais sont parfois dégressifs en fonction du prix.

Exemple

En gros, si vous achetez une toile 1 000€ avec des frais qui s’élèvent à 25%, vous allez verser 1 250€ à la Maison de vente, soit 250€ en plus du prix de vente qui correspondent aux 25% des frais d’adjudication.

Comment choisir les artistes ?

La fameuse question à 1000 points !

Quand on a un budget moyen, difficile d’acheter des œuvres dont vous êtes certain que leurs côtes vont exploser.

Pour choisir un artiste dans lequel investir, il faut bien évidemment avoir des connaissances de base sur le marché de l’art, les tendances actuelles et les périodes plus classiques.

Mais il faut également écouter ses sensibilités, et privilégier les choses qui vous touchent.

Pour choisir l’artiste qui chamboule votre cœur et viendra orner votre salon, il ne suffit pas de croiser les doigts en espérant qu’il soit un bon coup.

Voici les éléments à prendre en compte pour calculer sa notoriété :

  • Où est-ce qu’il expose actuellement son travail ?
  • Est-ce qu’il vend régulièrement chaque année (une bonne moyenne se situe entre 30 et 40 œuvres ) ?
  • Est-ce que la personne vend à l’international, et surtout à Londres et New-York, plaques tournantes du marché de l’art ?
  • Est-ce que l’artiste a reçu un prix ? Son travail fait-il partie des classements internationaux ?

Bien évidemment, ces questions sont différentes pour des artistes qui font partie de mouvements artistiques plus anciens et qui sont décédé·es. Leurs œuvres deviennent rares car limitées.

Quel budget pour commencer ?

Le budget pour investir dans l’art dépend de nombreux facteurs. Pas besoin d’acquérir les toiles de Vermeer pour les accrocher dans son salon pour faire ses placements dans le milieu.

Certains artistes contemporains et actuels vendent des réalisations pour des budgets moyens, entre 3 000 et 5 000 € par exemple. Voire moins, mais tout dépend de la côte de l’artiste et des médiums qu’il, ou elle, utilise (dessin, peinture, photo unique ou tirage limité..).

Quels impôts quand on investit dans l’art ?

On entend souvent dire que les placements dans l’art ont des fiscalités douces. C’est surtout vrai parce que vous ne payez rien tant que vous ne vendez pas vos protégés artistiques.

Première bonne nouvelle : si vous revendez l’œuvre à un prix inférieur à 5 000€, alors vous ne serez pas imposé.

Par contre, si on dépasse cette somme, 2 cas de figure existent :

  • Si vous possédez l’œuvre depuis peu et souhaitez tout de même faire une plus-value importante, vous pouvez payer une taxe fixe de 6,5% sur l’ensemble du prix de revente total.
  • Ou bien vous pouvez décider de payer 36,2 % uniquement sur la plus-value réalisée (19 % d’impôts et 17,2 % de prélèvements sociaux). Avec cette option vous bénéficiez d’un abattement de 5% par année de détention de l’œuvre au-delà de 2 ans. Vous êtes donc totalement exonéré après 22 ans à accrocher votre tableau chez-vous. D’où l’importance de conserver votre facture d’achat pour prouver la date et la valeur.
Note

Pour les plus aisés, les placements dans l’art ne rentrent pas dans l’impôt sur la fortune, l’IFI (qui remplace l’ISF).

Il existe aussi des taxes à payer quand on devient propriétaire d’une réalisation artistique. C’est une TVA particulière qui est normalement de 20% du prix d’achat.

Mais il y a différentes situations où la TVA n’est pas de ce montant :

  • Quand on importe une œuvre d’un pays étranger.
  • Quand on achète une œuvre en France directement auprès de l’artiste ou de ses ayants droit.

Et les NFT dans tout ça ?

Bien évidemment, on ne peut parler du marché de l’art sans mentionner les NFT (Non Fungible Tokens). Grand phénomène qui prend de l’ampleur actuellement, ils rebattent les cartes du marché de l’art.

L’investissement dans l’art ne se fait plus forcément avec des œuvres tangibles mais avec des réalisations numériques qui mêlent parfois audio, 3D et personnalisation.

Comme pour la version qu’on accroche dans son salon, le principe des NFT s’appuie sur l’authenticité et l’unicité de l’acquisition.

L’exemple de l’artiste Damien Hirst , artiste le plus riche (de son vivant) en Grande-Bretagne, est parlant. En octobre 2021, il a mis en vente 10 000 œuvres uniques et demandait aux acheteurs de choisir entre un jeton numérique pour l’acquérir (NFT) ou la version papier. Lorsque la personne choisissait la version numérique, l’artiste brûle la version physique au bout d’un an.

Attention

Le but de Moneylo, ce n’est pas de vous donner des conseils, et encore moins de vous dire quoi faire.

Les informations que l’on donne sont seulement données à titre informatif et général : c’est ensuite votre propre responsabilité de décider si les informations présentées sont pertinentes selon votre propre situation.

Nous ne donnons pas de conseils personnalisés. Pour vous faire accompagner selon votre situation précise, consultez un conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Emma Nübel, auteur de l'articleEmma Nübel, auteur de l'article
Emma Nübel

Emma Nübel est acribologue du web aka une rédactrice web SEO et copywriteuse qui choisit avec une extrême précision ses mots. Créatrice de la newsletter Féministe ton business, elle aime vulgariser certains concepts pour bousculer les pensées et les codes de l’entrepreneuriat. Pour Moneylo, elle met sa tonalité mordante au service d’un monde où parler d’argent n’est ni tabou, ni relou.

Vous aimerez aussi

Image de la plateforme d'investissement YomoniImage de la plateforme d'investissement Yomoni
Placements
Yomoni : avis sur la plateforme pour "mieux investir" votre argent

On entend le refrain un peu partout : Bien placer son argent, c'est important. Les livrets bancaires...

Definition compte à termeDefinition compte à terme
Placements
Qu'est-ce qu'un compte à terme (CAT) ?

Les livrets d’épargne sont la solution la plus connue pour placer ses économies. Mais c'est loin...

Un guide de l'épargne salariale avec calculatriceUn guide de l'épargne salariale avec calculatrice
Placements
Guide de l'épargne salariale : tout comprendre sur l'épargne d'entreprise

En arrivant dans votre entreprise, vous avez peut-être eu la chance de recevoir une plaquette de...

Des cryptos monnaies dans un décorDes cryptos monnaies dans un décor
Placements
Qu'est-ce que la crypto monnaie, et comment ça marche ?

On entend beaucoup parler de crypto, de blockchain, Bitcoin ou autres termes de ce genre. Mais...

Des billets et un carnet sur comment investir son argentDes billets et un carnet sur comment investir son argent
Placements
Comment (bien) investir son argent avant 30 ans

Si vous avez pour objectif de faire grandir votre capital, vous devez le savoir : gagner de l'argent...

Meilleur PER calculette avec des billetsMeilleur PER calculette avec des billets
Placements
Meilleur PER : comparatif & classement des PER (2022)

Comment savoir qu'on commence à vieillir un petit peu ? On grogne un peu plus qu'avant chaque fois...

Commentaires