Une main qui tient un billetUne main qui tient un billet

Aujourd'hui, je vais vous lister et vous expliquer tous les différents frais que vous pouvez retrouver dans un contrat d'assurance-vie.

Et spoiler : il y en a beaucoup.

Le problème, c'est que des frais trop élevés peuvent vraiment vous faire payer des montants énormes sur le long terme.

J'ai moi-même fait l'erreur d'ouvrir un contrat rempli de frais pour ma première assurance-vie. Et en changeant pour un bien meilleur contrat, j'ai pu économiser des centaines d'euros simplement en me renseignant un peu plus.

D'où l'intérêt de comprendre les différents frais qui existent en assurance-vie... et ceux que vous devriez éviter.

Les différents types de frais en assurance-vie

La première mauvaise nouvelle, c'est qu'en ouvrant un contrat d'assurance-vie, vous aurez forcément des frais à payer.

Mais le but de cet article, c'est de vous aider à comprendre les différents frais pour mieux choisir votre assurance-vie.

Parce qu'il faut savoir que les frais vont varier d'un contrat à l'autre... et parfois même du simple au double, voire plus.

L'État a mis en place certaines limites récemment (comme un certain pourcentage de frais à ne pas dépasser), mais au-delà de ça, chacun est libre de fixer ses propres tarifs.

Du coup, pour mieux vous aider concrètement, je vais dans cet article les séparer en deux catégories :

  • Les frais évitables ✅, quand il existe de nombreux contrats qui ne proposent pas ce type de frais
  • Les frais inévitables ❌, qui sont pratiqués par tous les courtiers (ou quasiment tous)
Note

Vous pouvez ouvrir votre assurance-vie auprès de différents acteurs, comme auprès de votre banque ou d'un courtier en ligne.

De manière générale, il faut savoir que les banques traditionnelles ont tendance à proposer des frais souvent (trop) élevés. Pourtant, c'est souvent le premier endroit dans lequel on a le réflexe d'aller quand on cherche à ouvrir un contrat...

Je vous conseille de vous renseigner auprès des courtiers en ligne (de type LINXEA, Placement-direct.fr, et autres) qui proposent des contrats avec des frais généralement bien plus bas.

Dans tous les cas, prenez bien le temps de comparer entre différents contrats avant de choisir.

Les frais évitables

Les frais d'ouverture / d'adhésion

Ce sont tout simplement des frais qui vous sont facturés pour l'ouverture de votre contrat.

Aujourd'hui, quand tout peut se faire très facilement depuis un ordinateur en quelques clics, pratiquer des frais d'ouverture semble franchement un peu obsolète.

Le point "positif", c'est que vous n'aurez à les payer qu'une seule fois quand vous ouvrez votre contrat. En plus, ils ne sont souvent que d'une dizaine d'euros.

Mais bien sûr, si vous pouvez les éviter, c'est tant mieux. Plein de contrats n'en ont aucun. Sinon, essayez au moins de les négocier.

Les frais sur versement

Ici, on passe au niveau supérieur : ce sont des frais que vous payez chaque fois que vous allez verser de l'argent sur votre assurance-vie.

Exemple

Imaginons que votre assurance-vie vous prenne des frais sur versements de 3%.

Si vous mettez 1 000 € sur votre assurance-vie, seulement 970 € seront vraiment investis.

Le reste part dans la poche du courtier 💰

Sachez que légalement, ils ne peuvent pas dépasser 5 % par an. Mais honnêtement, 5 %, c'est déjà assez énorme.

La plupart des nouveaux contrats d'assurance-vie n'ont pas de frais sur versements, et vous devriez également essayer de les éviter à tout prix.

En payant des frais sur versement, vous partez perdant avant même d'avoir commencé à placer votre argent...

Les frais d'arbitrage

On ne parle pas de foot ici, mais de frais d'assurance-vie un peu traîtres :

Des frais qui vous seront facturés chaque fois que vous faites un arbitrage sur votre contrat.

Note

Quand vous investissez votre argent dans une assurance-vie, vous le placez généralement sur différents supports (fonds en euro, unités de compte...).

Par exemple, vous placez 1 000 €, et les répartissez de cette manière :

  • 30 % sur le fonds 🐠
  • 40 % sur le fonds 🐙
  • 30 % sur le fonds 🦐

Faire un arbitrage, c'est tout simplement déplacer de l'argent d'un support vers l'autre.

Si vous voulez bouger de l'argent depuis le fonds 🐠 vers le fonds 🦐, vous faites un arbitrage.

Et vous pouvez donc payer des frais selon votre contrat.

Pouvoir arbitrer librement son argent dans son contrat, c'est quelque chose d'important.

En général, les experts recommandent de le faire au moins une fois par an (pour ce qu'on appelle "rééquilibrer son portefeuille" – je ne vais pas rentrer dans le détail dans cet article).

Encore une fois, il existe plein d'excellents contrats sans frais d'arbitrage. Mieux vaut les éviter si possible.

Les frais inévitables

Maintenant, on passe aux frais qu'il est impossible (ou très difficile d'éviter).

Ils sont globalement présents dans la très grande majorité des contrats disponibles aujourd'hui.

Par contre, ici aussi, leur montant peut vraiment varier d'une assurance-vie à l'autre.

Les frais de gestion

Les frais de gestion servent à payer les différents acteurs qui s'occupent de votre contrat : l'assureur, la société de gestion...

Ces frais sont prélevés chaque année sur l'encours de votre contrat (c'est-à-dire la somme d'argent qui est sur votre assurance-vie au moment où les frais sont calculés).

Il faut savoir que les frais prélevés annuellement sont généralement les plus destructeurs pour votre épargne : il faut vraiment y faire attention.

Pour vous donner un ordre d'idée, aujourd'hui, un contrat avec des bons frais de gestion tourne autour de 0,60% par an ou moins.

Généralement, quand vous allez lire les tarifs des contrats qui vous intéressent, les frais de gestion seront découpés en deux parties :

  • Les frais de gestion des unités de compte.
  • Les frais de gestion du fonds en euro. Ces frais sont plus difficiles à voir, car ils passent souvent inaperçus. En général, le rendement du fonds euro affiché par votre assurance-vie vous est donné après que les frais de gestion aient été prélevés. Renseignez-vous bien sur le contrat qui vous intéresse : le plus important, c'est donc de comparer le rendement net des fonds euro.
Capture d'écran frais assurance vie LINXEA avenir
Par exemple, l'assurance-vie LINXEA affiche en gros sur son site le rendement de son fonds euro net de frais de gestion
Note

Si vous avez l'impression que je parle chinois et que le concept de fonds euro et d'unités de comptes est complètement flou pour vous, je vous encourage à lire notre article sur le fonctionnement de l'assurance-vie.

J'y explique tout en détails 😊

Les frais de gestion déléguée

Le nom est similaire, mais pourtant, ce n'est pas exactement la même chose que les frais de gestion dont je parlais juste avant.

Selon l'assurance-vie que vous allez ouvrir, vous pourrez avoir le choix entre deux différents types de gestion :

  • La gestion libre : vous gérez votre contrat vous-même de A à Z.
  • La gestion déléguée (aussi appelée sous mandat ou pilotée) : vous confiez la gestion de vos investissements à un professionnel qui prendra les décisions à votre place.

Si vous choisissez de partir sur une gestion déléguée, vous devrez également payer des frais de gestion déléguée qui seront ajoutés aux frais de gestion.

En général, dans les bons contrats, ils tournent entre 0,20% et 0,40% par an.

Si vous partez sur une gestion libre, vous n'aurez pas à payer ces frais.

Les frais de gestion des fonds d'investissement

Dernier point sur un autre type de frais de gestion (je sais, ça commence à faire beaucoup...).

Ici aussi, le nom est presque identique, mais il s'agit de frais un peu à part.

Parce qu'en réalité, ces frais ne viennent pas directement de votre assurance-vie. Mais si vous y investissez de l'argent, vous allez forcément en payer malgré tout. C'est pour ça que je veux quand même les présenter.

Quand vous investissez dans des unités de compte, vous allez pouvoir choisir entre différents supports sur lesquels placer votre argent.

La plupart de ces supports sont des fonds d'investissement. Et ces fonds d'investissement vont eux-mêmes vous faire payer des frais de gestion.

Exemple

Imaginons que j'ai créé le fonds d'investissement Moneylo'invest 💰.

Il est possible que trois assurances-vie différentes proposent mon fonds dans leur sélection de supports sur lesquels vous pouvez placer votre argent.

Quand vous allez ouvrir votre contrat dans l'un de ces trois établissements, vous allez choisir où placer votre argent parmi les différents fonds proposés.

Si vous décidez d'investir dans mon fonds et que je facture des frais de 1%, je les facturerai peu importe le contrat par lequel vous êtes passé.

Si ces frais ne dépendent du coup pas de votre assurance-vie, c'est par contre elle qui sélectionne les unités de compte dans lesquelles vous allez pouvoir investir.

Une mauvaise sélection peut donc par exemple ne vous laisser le choix qu'entre des fonds avec des frais très importants.

Pour connaître les frais pratiqués par ces fonds d'investissement, il faut lire le DICI, le Document d'Informations Clés pour l'Investisseur, qui vous est présenté avec chaque fonds. Si vous recherchez le nom du fonds sur Google, vous pourrez aussi retrouver l'information facilement.

Note

Certaines assurances-vie permettent aussi d'acheter des actions en direct (par exemple, des actions Air France), mais c'est encore assez rare.

Il faut donc faire bien attention aux frais pratiqués : ils peuvent largement dépasser les 2%, ce qui est vraiment conséquent.

Mais ne vous dites pas non plus qu'il faut forcément éviter les unités de compte à cause de leur frais : elles peuvent être un élément important de vos placements selon votre situation. Il faut juste garder l'œil sur ce dans quoi vous investissez.

Note

Il existe un type de fonds au fonctionnement un peu particulier avec des frais généralement très bas : les trackers (ou ETF).

Et ils ont aussi plein d'autres avantages.

Par contre, toutes les assurances-vie n'en proposent pas. C'est à garder en tête au moment de sélectionner votre contrat.

Les frais de sortie

C'est de plus en plus rare, mais certaines assurance-vie pratiquent également des frais de sortie.

Vous payez alors des frais quand vous voulez récupérer l'argent placé sur votre assurance-vie.

C'est généralement plus souvent le cas si vous voulez récupérer votre argent sous forme de rente (une somme qui vous sera versée automatiquement tous les mois).

En résumé

Vous l'aurez compris : bien choisir votre contrat demandera forcément de prendre un peu de temps pour un petit comparatif des différentes assurances-vie et de leur frais.

Par exemple, voici une comparaison entre LINXEA Avenir (l'assurance-vie que j'ai personnellement) et le contrat le plus populaire en France, Predissime 9.

Frais

LINXEA Avenir

Predissime 9

Frais sur versement

0 %

4,50 % maximum de chaque versement

Frais de gestion (fonds euro)

0,60 % par an

0,60 % par an

Frais de gestion (unités de compte)

0,60 % par an

0,85 % par an

Frais d'arbitrage

0 %

1 % du montant arbitré

Nombre de fonds disponibles

Plus de 600

19

Gestion libre et sous mandat

Oui

Non (gestion libre seulement)

Gestion sur internet

Oui

Non

Versement minimum à la souscription

100 € (versements programmés dès 25 € par mois)

500 € minimum ou 40€ minimum si mise en place de versements réguliers

On voit bien que les frais ne sont pas du tout les mêmes entre les deux.

Dans tous les cas, même s'ils semblent nombreux en assurance-vie, ne laissez pas les frais vous dégoûter. L'assurance-vie a beaucoup d'avantages qui peuvent être très intéressants selon votre situation. Le tout, c'est de garder l'œil pour les limiter.

Et les frais ne sont pas la seule chose à regarder non plus. D'autres critères sont aussi importants, comme les fonds disponibles, la qualité du service client, etc.

L'assurance-vie LINXEA Avenir

Le produit star de LINXEA : un contrat d'assurance-vie récompensé par la presse spécialisée, accessible dès 100 €. Sans frais d’entrée, de sortie ou d'arbitrage, vous profitez d'un contrat performant ET de frais parmi les plus bas du marché.

Si vous avez encore des questions sur les frais ou l'assurance-vie, n'hésitez pas à les poser en commentaire.

Attention

Cet article est uniquement destiné à l'information. Avant de prendre des décisions financières, consultez un (vrai) conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Finary - Mobile appFinary - Mobile app

Suivez vos investissements 👀
En seulement quelques clics

Chez Moneylo, on aime le simple et (très) efficace. Avec la plateforme Finary, vous pouvez suivre vos investissements et votre patrimoine en temps réel, depuis votre ordinateur ou votre smartphone. Comptes bancaires, PEA, assurance-vie, compte-titres, et même cryptos ou immobilier : tous vos placements sont regroupés au même endroit.

Vous aimerez aussi

Emprunter pour investir en bourseEmprunter pour investir en bourse
Emprunter pour investir en bourse : une fausse bonne idée ?
Investir

Emprunter de l'argent pour investir en bourse peut être tentant. Après tout, souscrire à des prêts...

Des graphiques montrant comment investir en bourseDes graphiques montrant comment investir en bourse
Comment investir en bourse : le guide détaillé
Investir

Investir en bourse est un excellent moyen de faire travailler votre argent pour vous. C'est-à-dire...

Un calendrier des impôts à payerUn calendrier des impôts à payer
Prendre date sur son assurance-vie : pourquoi c'est essentiel
Investir

Vous réfléchissez peut-être à ouvrir une assurance-vie, mais vous n'avez pas forcément les moyens...

Un appartement en investissement locatif LMNPUn appartement en investissement locatif LMNP
SCPI ou investissement locatif : comment choisir ?
Investir

La première chose qui nous vient en tête quand on parle d'investir dans l'immobilier, c'est en...

Avis sur le PEA de FortuneoAvis sur le PEA de Fortuneo
PEA Fortuneo : avis & présentation de leur offre
Investir

On le répète souvent : le PEA est un produit très avantageux pour placer son argent en bourse. Mais...

Une application de bourse et d'investissementUne application de bourse et d'investissement
Comment investir en bourse avec un petit budget ?
Investir

Acheter un ticket pour partir dans l'espace avec Jeff Bezos, manger du caviar au p'tit déj ou encore...

Commentaires