Aujourd'hui, je vous présente les différentes choses à prendre en compte quand on compare des contrats d'assurance vie, et comment choisir le contrat le plus adapté.

Car il faut savoir que choisir le bon contrat peut vraiment vous faire économiser sur le long terme. Seulement quelques pourcentages de différence en terme de frais peut revenir à des centaines – voire des milliers d'euros – de différence au fil des années.

Et passer d'un contrat classique à un contrat en ligne m'a définitivement aidé dans la gestion de mon argent.

Mais les frais ne sont pas non plus la seule chose à garder en tête quand vient le moment de choisir un contrat d'assurance-vie...

Voyons tout ça en détail dans cet article.

Rappel : comment fonctionne une assurance-vie ?

Avant de commencer à lister les éléments à prendre en compte pour choisir son contrat, un petit rappel du fonctionnement de l'assurance vie s'impose.

Je ne vais pas rentrer dans les détails, car on a d'autres articles dédiés spécialement à ce sujet.

Si vous êtes vraiment débutant, je vous encourage à d'abord lire l'article suivant, puis à revenir ensuite sur la page actuelle :

Si vous vous y connaissez parfaitement en assurance-vie (félicitations), vous pouvez passer ce passage.

Tout d'abord, l'assurance-vie est une enveloppe fiscale, au même titre que le PEA ou le compte-titres.

C'est à dire que c'est un type de compte sur lequel vous allez placer votre argent, que vous devrez ensuite répartir sur différents supports d'investissement.

La plupart des assurances-vie sont multisupport, c'est-à-dire qu'elles vous permettent d'investir dans deux grands types de supports :

  • Le fonds en euros. Ce sont des fonds qui sont gérés par l'assureur de votre contrat, et qui sont à capital garanti. Vous ne pouvez donc pas y perdre d'argent. L'inconvénient, c'est que les rendements sont souvent assez faibles (entre 1 et 2% en moyenne).
  • Les unités de compte (UC). Il s'agit de supports qui vous permettent d'investir sur les marchés financiers (bourse, et parfois même immobilier). Ici, il existe bien un risque de perdre de l'argent. Mais en contrepartie, le potentiel de rendement est bien supérieur au fonds euro et aux livrets d'épargne bancaire.

Les deux sont importants à prendre en considération quand on se demande comment choisir une assurance-vie.

Globalement, l'assurance-vie est un très bon produit pour plusieurs raisons.

La première, et probablement celle dont on parle le plus, c'est l'avantage fiscal de l'assurance-vie. Déjà, vous ne payez d'impôts que sur l'argent que vous gagnez, mais aussi seulement au moment de retirer votre argent.

Enfin, au bout de 8 ans, vous pouvez faire un rachat totalement exonéré d'impôts du moment que vous retirez au maximum une somme comprenant moins de 4 600 € de gains par an par personne (ou 9 200 € par couple pacsé ou marié).

Note

On ne parle ici que d'une somme comprenant 4 600 € de gains / d'intérêts. La somme réellement retirée peut donc être bien plus importante.

L'argent n'est donc pas "bloqué" pendant 8 ans (malgré le mythe qui court toujours) : c'est juste que vous devrez attendre cette date pour profiter des avantages fiscaux.

Mais l'assurance-vie est aussi avantageuse en cas de transmission, par exemple. Encore une fois, vous pouvez retrouver tous les détails sur l'article dédié.

L'assurance-vie en résumé
  • Peut-être monosupport (fonds euro uniquement), mais est très majoritairement multisupport (fonds euro + une sélection d'unités de compte)
  • Plusieurs modes de gestion disponibles : libre (vous gérez vos placements) ou déléguée (vous confiez vos investissements à un professionnel)
  • Des avantages fiscaux dès que votre contrat atteint ses 8 ans
  • Des avantages en cas de transmission / succession
  • Pas de plafond de versement
  • Possible d'avoir plusieurs assurances-vie par personne
  • Argent disponible à tout moment (mais perte des avantages fiscaux en cas de retrait avant 8 ans)

Quels éléments prendre en compte pour choisir son contrat d'assurance-vie ?

Vous êtes peut-être bien décidé à ouvrir assurance-vie, mais comment choisir le meilleur contrat ?

Vous avez certainement l'impression qu'il y a beaucoup d'informations à prendre en compte. Et si vous êtes du genre à passer des dizaines de minutes à choisir votre plat au restaurant, vous êtes peut-être coincé en pleine analysis paralysis.

Mais pas de panique : dans le reste de cet article, je décompose pour vous les différents éléments à analyser pour choisir un bon contrat d'assurance-vie.

Les frais

Commençons par la partie souvent la plus douloureuse : les frais. Et quand il s'agit de l'assurance-vie, on peut vraiment trouver de tout.

Premièrement, et n'en déplaise à ma banquière, le premier conseil que je vous donnerais est d'éviter les assurances-vies proposées par les banques.

Elles sont très souvent bourrées de frais, et les fonds proposés sont très limités (seulement des produits "maison") et souvent peu qualitatifs. Des exceptions existent peut-être (et si c'est le cas n'hésitez pas à les partager en commentaire !), mais je n'ai pas encore trouvé d'assurance-vie proposée par une banque qui faisait mieux que ce que proposent aujourd'hui les courtiers en ligne.

Pour la petite histoire, ma banquière a réellement essayé de me vendre une assurance-vie en me disant que c'était vraiment un bon plan car "il y a des actions LVMH dedans". Et non, ce n'est pas une blague.

Maintenant, décomposons les différents frais présents sur les contrats d'assurance-vie.

Les frais sur versement

Les frais sur versement, parfois aussi appelés "frais d'entrée", sont des frais qui sont prélevés... sur vos versements (comment ça, vous vous en doutiez ?!).

Ce sont donc de jolis frais qui vous seront prélevés chaque fois que vous décidez de mettre de l'argent sur votre contrat. Et comme vous vous en doutez, ces frais d'entrée sont très pénalisants : vous partez déjà perdant à l'instant même où vous placez votre argent.

Si beaucoup d'assurances-vie pratiquent encore ce type de frais, c'est loin d'être le cas pour toutes. Les bons contrats que l'on évoquera dans cet article n'ont pas de frais de versement.

Évitez-les à tout prix.

Exemple

Le contrat LINXEA Avenir (que j'ai personnellement) ne pratique aucun frais sur versement.

À titre de comparaison, les frais sur versement sont en moyenne de 3.09% selon lecomparateurassurance.com.

Les frais de gestion

Ici aussi, le nom parle de lui-même : il s'agit de frais que vous payez pour la gestion de vos fonds par l'assureur.

Attention : ces frais s'appliquent même si vous choisissez une gestion libre (dont on parle un peu bas). Il ne s'agit pas de frais pour gérer vos placements à votre place, mais plus pour la gestion administrative des fonds.

Si vous choisissez une gestion déléguée, des frais de gestion déléguée viendront alors s'ajouter à ces frais de gestion.

Ils peuvent s'appliquer sur le fonds euro et/ou les unités de compte (parfois, le pourcentage ne sera pas le même entre les deux).

Mais à la différence des frais sur versement, les frais de gestion ne sont pas évitables ou négociables.

En revanche, choisissez des contrats avec des frais de gestion le plus bas possible (visez en général les 0,60%).

Les frais d'arbitrage

Ce sont des frais qui tournent en général entre 0 et 1%, et qui vous sont facturés dès que vous décidez de déplacer de l'argent d'un support à l'autre.

Par exemple, imaginons que vous ayez placé dans votre assurance-vie :

  • 15% sur un fonds euro
  • 30% sur Skid Fonds
  • 55% sur le Fonds Debouteille

(Oui, ces fonds sont complètement inventés et non, vous ne les trouverez pas sur votre contrat).

Si vous décidez de sortir de l'argent de Skid Fonds pour le placer sur votre fonds euro, vous risquez alors de payer des frais d'arbitrages, qui sont calculés sur le montant que vous déplacez.

Sachant qu'il est recommandé de faire des arbitrages ponctuellement (au moins une fois par an) pour respecter votre allocation initiale, préférez une assurance-vie qui n'a pas de frais d'arbitrage.

Les frais de sortie

Non seulement vous pouvez payer des frais d'entrée, mais aussi dans certains cas des frais de sortie.

Heureusement, ces frais sont bien moins répandus. Ils dépendent en général de deux choses :

  • La durée minimale d'investissement. Des frais peuvent être appliqués par certaines assurances-vie si vous retirez votre argent avant une durée qui a été définie par votre contrat.
  • Les frais de sortie en rente. Si vous décidez de récupérer votre argent sous forme de rente (un retrait régulier d'argent programmé automatiquement), certains frais peuvent s'appliquer.

Les fonds disponibles

L'autre chose à garder en tête au moment de choisir son assurance-vie : la quantité et la qualité des fonds sur lesquels vous pourrez placer votre argent.

Les fonds et placements proposés ne sont pas les mêmes d'une assurance-vie à l'autre, que ce soit pour le fonds euros ou les unités de compte.

Prenez donc le temps de bien les comparer avant de faire votre choix.

Le(s) fonds euro

Le fonds euro est le placement préféré des français en dehors des livrets d'épargne. La raison principale ? Comme on l'a vu plus haut, celui-ci est à capital garanti.

Par contre, tous les fonds euros n'offrent pas le même rendement. C'est pour ça qu'il est important de comparer les fonds euros proposés au moment de sélectionner son assurance-vie si vous comptez placer sur ce support (et encore plus si vous souhaitez être à 100% en fonds euros).

Les unités de compte

L'assurance-vie n'est que le conteneur de vos investissements. En soit, ce qui fera le rendement de votre contrat, c'est le fonds euro choisi mais aussi et surtout les unités de compte sélectionnées.

Déjà, privilégiez les contrats qui offrent de nombreux choix d'unités de compte. Mais comme pour tout, ce n'est pas seulement la quantité qui compte mais aussi la qualité.

Vérifiez par exemple que des trackers soient proposés (notre support préféré pour investir), ainsi que tout autre support qui pourrait vous intéresser comme de l'immobilier en SCPI, par exemple.

Les types de gestion

Le choix de votre assurance-vie va également dépendre du type de gestion que vous recherchez.

Il existe globalement deux types de gestion différentes : la gestion libre et la gestion déléguée.

La gestion libre

Ici, vous gérez tout seul votre assurance-vie et vos placements. C'est le mode de gestion idéal si vous souhaitez être autonome sur le sujet, après bien-sûr avoir fait vos recherches.

Vous devrez notamment :

  • Choisir votre allocation entre fonds euro et unités de compte (les différents courtiers peuvent quand même vous donner leur recommandation à l'ouverture du contrat)
  • Sélectionner les unités de comptes sur lesquelles vous voulez investir
  • Rééquilibrer votre portefeuille régulièrement (certaines assurances-vie comme Darjeeling proposent une option de réallocation automatique)

Vous vous économisez donc les frais de gestion déléguée, dont le montant varie selon également selon l'assurance-vie en question.

La gestion déléguée

Si vous avez la nausée rien qu'à l'idée de devoir gérer vos placements vous-mêmes, vous pouvez choisir une assurance vie en gestion déléguée (aussi appelée gestion pilotée ou sous mandat).

Ici, ce n'est pas vous qui pilotez votre assurance vie mais le gérant du contrat.

Le piège ? De manière générale, la gestion active donne rarement de meilleurs résultats que la gestion libre et passive via des ETF. Mais encore faut-il prendre le temps de vous former (par contre, une fois bien renseigné, gérer vos contrats ne devrait vous demander que quelques heures par an maximum).

Mais si c'est vraiment trop compliqué pour vous, la gestion déléguée est sûrement votre meilleure alliée.

Vous pouvez passer par des robo-advisors, qui sont des plateformes en ligne de conseils en investissement qui peuvent se charger de vos placement de A à Z.

Note

Si vous n'arrivez pas à faire de choix entre gestion libre et pilotée, Darjeeling propose une gestion mixte qui vous permet de diviser votre assurance-vie entre une partie que vous gérez vous-mêmes, et une partie que vous déléguez.

Rien ne vous empêche non plus d'ouvrir plusieurs assurances-vie : une en gestion libre et une en gestion pilotée.

Nalo

Découvrez Nalo, le conseiller digital en investissements financiers qui propose une assurance-vie personnalisée pour faire fructifier votre patrimoine de façon simple et performante.

La qualité du service client

Déjà, il est important de dissocier deux acteurs dans le domaine de l'assurance-vie : le courtier en assurance-vie (ou la banque) et l'assureur.

Le courtier en assurance-vie est un intermédiaire entre vous et l'assureur. C'est par lui que vous passez pour souscrire votre contrat, et que vous passerez ensuite pour toute sa gestion administrative. Mais votre argent est en réalité placé non pas chez le courtier, mais chez l'assureur.

Exemple

Le courtier en ligne LINXEA propose plusieurs contrats d'assurance-vie, dont un appelé LINXEA Avenir.

Ce contrat est assuré par l'assureur Suravenir, une filiale du Crédit Mutuel ARKEA.

Dans cette situation, l'intermédiaire et l'interlocuteur pour toutes les questions liées à votre contrat sera LINXEA, mais votre argent est bien placé chez Suravenir.

Il est donc essentiel de choisir un courtier qui offre un service client très qualitatif. C'est lui qui vous accompagnera sur votre dossier dès que vous en aurez le besoin.

Bonus : l'investissement socialement responsable

Vous êtes peut-être hésitants à l'idée d'investir par peur que vos investissements ne soient pas vraiment alignés avec vos valeurs.

Après tout, il est souvent difficile de savoir exactement ce que financent nos placement.

Heureusement, de plus en plus d'assurances-vie proposent aujourd'hui des solutions d'investissement responsable.

Très simplement, les fonds ISR ne prennent pas seulement en comptes des critères financiers dans le choix de leurs investissements, mais aussi des critères dits extra-financiers. En général, il s'agit de problématiques liées au développement durable ou des questions sociales et éthiques autour des entreprises.

L'assurance-vie Nalo propose par exemple une allocation 100% ISR.

Si c'est un critère important pour vous, renseignez-vous avant sur ce qui est proposé.

Choisir le meilleur contrat d'assurance-vie

Vous l'aurez probablement compris car je les ai déjà mentionnés à plusieurs reprises, mais voici un récapitulatif de mes contrats préférés et ceux que je recommande de consulter :

Le contrat

Souscription

LINXEA Avenir

Découvrir le contrat

Darjeeling de Placement-direct.fr

Découvrir le contrat

Évolution Vie de assurance-vie.com

Découvrir le contrat

Nalo (pour la gestion pilotée)

Découvrir le contrat (3 mois de frais de gestion offert)

Pour une comparaison en détails de ces différentes assurances-vie et savoir comment choisir parmi elles, consultez notre guide comparatif juste ici :

LINXEA

Découvrez LINXEA, le courtier en ligne qui propose des assurances-vie, PEA, plan épargne retraite (PER), ou encore produits immobiliers (SCPI)... à frais très réduits et avec des contrats parmi les plus performants du marché.

Attention

Cet article est uniquement destiné à l'information. Avant de prendre des décisions financières, consultez un (vrai) conseiller financier.

Investir comporte un risque de perte.

Commentaires