Quand on se rapproche de l'âge adulte, on reçoit souvent des conseils sur les finances personnelles.

Parfois directement par des personnes qui veulent partager leurs connaissances et leur expérience. Ou d'autres fois indirectement par le biais de ce que vivent notre famille et nos amis, ou encore de ce qu'on voit dans les médias.

Et comme on ne nous apprend pas à gérer notre argent à l'école – et qu'on lit rarement des livres sur les finances personnelles au bord de la plage (à mon grand regret) – on a souvent tendance à prendre ces conseils pour argent comptant.

Et ces conseils vont venir impacter nos décisions financières futures, pour le meilleur et pour le pire.

Je me souviens d'ailleurs moi-même des conseils que j'ai entendu en grandissant. Et il y en avait de très bons. Par exemple de ma mère, qui était terrorisée par les crédits à la consommation, et qui me disait de ne jamais, jamais souscrire à un prêt personnel. Merci, maman.

Mais je me souviens aussi de proches qui me disaient qu'investir était beaucoup trop risqué, et qu'il ne fallait pas "jouer avec son argent". Un moins bon conseil.

On a récemment eu sur notre groupe Facebook Moneylo une discussion sur les meilleurs et les pires conseils déjà reçu sur les finances personnelles.

Et je voulais en profiter pour vous partager cette liste des 5 conseils sur l'argent que j'ai personnellement reçu... et que je préfèrerais oublier.

1
On ne vit qu'une fois, donc dépense tout maintenant ! (#YOLO)

Pourquoi c'est un mauvais conseil ?

En tant qu'humain, on a naturellement peur de la mort. Mais aussi et surtout de ne pas avoir assez profité.

Le problème, c'est que cela nous conduit parfois à des comportements financiers irresponsables – voire même un peu aberrants.

C'est même le retour que j'ai le plus souvent de lecteurs qui ne comprennent pas certains conseils de ce blog :

"À quoi bon épargner si c'est pour mourir sans avoir profité de la vie ? Moi je préfère avoir un compte en banque vide, mais vivre ma meilleure vie !"

Comme si tout était soit blanc, soit noir. Et que la vie était soit une partie de plaisir, de luxure et de bonheur sans aucune planification financière, soit une vie misérable à compter chaque centime pour épargner plus.

Et aussi (et surtout) comme si l'insécurité financière constante était une grosse partie de plaisir. Au même titre que le fait de ne jamais réussir à épargner pour réaliser les projets qui nous tiennent le plus à cœur, faute d'avoir tout dépensé dans tout et n'importe quoi pour soi-disant "profiter".

Mais j'ai une bonne nouvelle pour vous. Statistiquement, vous avez de grandes chances d'être toujours là demain.

Et il faut garder en tête que tout dépenser maintenant, c'est vous garantir une situation extrêmement instable dans le futur. Et risquer de passer des dizaines d'années difficiles à la retraite (voire même avant) faute de ne pas avoir prévu mieux.

Que faire à la place ?

Même si ça peut sembler difficile, le tout est de trouver un équilibre. De penser à épargner pour votre avenir, sans vous priver de tout aujourd'hui.

Une fois qu'on trouve le juste milieu, on se rend vite compte que c'est souvent loin d'être impossible.

Et surtout, définissez vos objectifs financiers pour savoir clairement pourquoi vous voulez mettre de l'argent de côté.

Prenez une après-midi pour vous demander à quoi vous aimeriez que votre vie ressemble. Comment imaginez-vous un avenir qui vous permettrait de vous sentir serein avec vos finances, même une fois passé la soixantaine ?

Et demandez-vous quelles dépenses aujourd'hui, moins importantes que votre avenir, vous pourriez supprimer ou réduire pour vous aider à avancer vers cet objectif. Pour ça, construire votre budget mensuel peut énormément vous aider.

Comprenez aussi que "profiter" ne veut pas forcément dire "dépenser" ! Et même si beaucoup d'activités sont certes payantes, croire qu'il faut forcément dépenser des centaines d'euros par mois dans des achats futiles pour "profiter de la vie" est tout simplement faux.

2
Rembourse tes crédits le plus vite possible !

Pourquoi c'est un mauvais conseil ?

Qu'on ne se méprenne pas : avoir des crédits à la consommation ou autres prêts personnels est rarement signe d'une situation financière stable.

Et on vous recommande le plus possible de ne jamais souscrire à ce type de crédits et, si possible, d'essayer de les rembourser en anticipé.

Mais vouloir absolument rembourser ses crédits à tout prix le plus vite possible, quitte à vider ses livrets d'épargne, est souvent une très mauvaise idée.

Tout simplement car si vous dépensez la totalité ou une grosse partie de votre épargne pour les rembourser, vous devenez à nouveau extrêmement vulnérable à n'importe quelle urgence financière.

Pour faire simple, tout imprévu (une réparation coûteuse, un besoin urgent de dépense ou pire, une perte d'emploi) vous mettra dans une situation extrêmement délicate.

Et vous risquez de devoir souscrire à nouveau à un crédit pour pouvoir vous en sortir. Et donc d'entrer dans le cercle vicieux de la dette.

Que faire à la place ?

En parallèle du remboursement de vos crédits, mettez dès que possible de l'argent de côté pour construire votre fonds d'urgence.

Bien sûr, vous devriez toujours rembourser au moins le montant minimum de votre mensualité tous les mois. Et c'est encore mieux si vous pouvez le faire plus vite, ou profiter d'une rentrée d'argent exceptionnelle pour les rembourser en anticipé.

Mais assurez-vous de contribuer aussi à vos objectifs d'épargne. Et de ne pas vous mettre en danger en vidant vos livrets pour rembourser vos prêts.

3
N'investis pas ton argent, c'est trop risqué !

Pourquoi c'est un mauvais conseil ?

Avoir de l'argent placé sur des livrets d'épargne est extrêmement important.

On recommande par exemple de placer entre 3 et 6 mois de dépenses de côté sur un compte épargne facilement accessible pour votre fonds d'urgence. Ainsi que l'argent dont vous auriez besoin pour financer des projets à court terme.

Mais une fois cet objectif atteint, vous devriez vous demander s'il n'est pas temps pour vous de commencer à investir votre argent.

Et le contre-argument le plus souvent utilisé est qu'investir est risqué. Et techniquement, ce n'est pas complètement faux. Investir présente toujours un risque de perte, et il est essentiel que vous sachiez ce que vous faites au moment de commencer à placer votre argent.

Mais ça ne veut pas du tout dire qu'il faut éviter d'investir tout court.

Laisser des sommes d'argent importantes dormir sur votre compte courant va même au-delà d'un risque de perte : vous perdez de l'argent avec certitude. Notamment car les taux d'intérêts des livrets bancaires ne permettent pas de couvrir les taux d'inflation.

Que faire à la place ?

Il existe de nombreux types de placements et de nombreuses façons d'investir différentes. Et contrairement à ce qu'on a tendance à penser, quand on débute, le but n'est pas de choisir soi-même des actions d'entreprises dans lesquelles investir.

Certains produits financiers, comme des fonds ou ETF, sont justement là pour vous permettre de commencer à investir votre argent et de diversifier votre portefeuille facilement, sans avoir à connaitre les entreprises dans lesquelles vous souhaitez investir.

Vous pouvez aussi vous renseigner sur des solutions comme les robo-advisors, qui gèrent votre portefeuille à votre place de manière automatisée, et souvent à très faible coût.

Moka

La mission de Moka : vous aider à atteindre vos objectifs financiers grâce à l'épargne automatique. Moka arrondit vos achats et met de côté l'arrondi et, si vous le souhaitez, investit votre petite monnaie dans des solutions d'investissement socialement responsable.

4
Arrête d'acheter X ou Y

Pourquoi c'est un mauvais conseil ?

Trop souvent, quand on cherche à économiser, on peut tomber sur des articles qui nous disent ce dans quoi on devrait ou ne devrait pas dépenser.

Et bien sûr, certains de ces conseils peuvent être intéressants. Notamment pour vous aider à vous rendre compte des sommes colossales que l'on dépense parfois dans une catégorie peu importante pour nous.

Je prends par exemple moi-même souvent l'exemple des repas à emporter tous les midi, qui peuvent au final vous coûter plusieurs centaines d'euros (voire même plus de 1000 €) par an de plus qu'en cuisinant vos repas chez vous.

Le tout, c'est de ne jamais prendre ces conseils pour argent comptant. Leur but, c'est avant tout de vous faire comprendre que les petites dépenses ont tendance à s'additionner avec le temps. Pour au final vider votre portefeuille tous les ans.

C'est ce qu'on appelle la théorie du latte factor, une théorie qui m'a personnellement énormément aidé à faire des économies.

Mais je considère ces conseils comme mauvais quand on vous reproche d'acheter quelque chose qui compte vraiment pour vous, simplement parce que la société à décidé que ça ne valait pas le coup d'y dépenser votre argent.

Ne laissez personne vous dire dans quoi vous devriez dépenser ou non, au risque d'avoir le sentiment de devoir vous priver. L'essentiel est de comprendre et définir vous-même vos priorités.

Que faire à la place ?

Le but est d'adopter une démarche qu'on appelle de "dépenses conscientes". C'est à dire réfléchir de manière critique à tous vos achats en vous demandant :

  • Si vous avez vraiment (vraiment) besoin de l'objet en question
  • Ou que vous en avez vraiment (vraiment) envie – c'est à dire que c'est un objet que vous ne regretterez pas d'avoir acheté tellement le fait de le posséder vous procure du bonheur

Et aussi de vous demander si vous pouvez vraiment vous le permettre. Du moment que votre achat rempli ces critères, vous êtes parfaitement libre de l'acheter, peu importe si il paraît "futile".

Aussi, n'oubliez pas de faire attention aux grosses dépenses qui viennent drainer votre budget tous les mois. C'est souvent là où vous pourrez faire le plus d'économies le plus rapidement.

5
Pas besoin d'économiser quand on est jeune – la retraite est encore loin !

Pourquoi c'est un mauvais conseil ?

Comme tout le monde, je pense qu'on devrait profiter de la vie quand on est jeune – et même à tout âge.

Mais comme je vous le disait plus haut, je pense aussi qu'il est possible de profiter de la vie et d'économiser de l'argent en même temps. Et ce n'est pas parce qu'on est jeune que ce conseil ne s'applique pas.

Beaucoup de personnes semblent penser que vous n'avez pas besoin d'épargner tôt. Après tout, la retraite est encore loin. C'est le moment de s'amuser.

C'est pourtant souvent une grosse erreur. Pour de nombreuses raisons, dont deux principales :

  • Plus vous commencez à épargner et à investir tôt, mieux vous vous en sortirez. Tout ça grâce à ce qu'on appelle la magie de l'intérêt composé. Et quelques années seulement peuvent faire une énorme différence sur votre épargne sur le long terme. La meilleure chose à faire en investissement, c'est de commencer jeune.
  • Vos habitudes financières commencent quand vous êtes jeune. Est-ce que vous comptez vous réveiller un matin en vous disant que à partir d'aujourd'hui, vous changez complètement votre façon de dépenser et d'épargner ? Autant dire que ce sera extrêmement difficile à faire. Le plus tôt vous prendrez de bonnes habitudes, le mieux vous vous en sortirez.

Que faire à la place ?

Commencez dès maintenant.

Non seulement vous apprendrez à être financièrement responsable, mais vous prendrez aussi un train d'avance énorme dans la construction de votre patrimoine.

Vous démarrerez dans la vie avec de gros avantages – et autant vous dire que vous ne regretterez pas une fois adulte... du moment que vous gardez aussi des sommes à dépenser dans ce qui vous rend heureux aujourd'hui !

Encore une fois, tout est une question d'équilibre.

Commentaires