Carte d'une neobanque

Néobanque vs. banque en ligne : différences et comparatif

20 juillet 2020

Au cours des dernières années, le digital a transformé beaucoup de nos habitudes. En particulier quand il s’agit de simplifier notre quotidien.

Et quand on parle de gestion d’argent, on a souvent bien besoin de simplification.

Je recommande d’ailleurs très souvent sur le blog et dans mes formations de rechercher la simplicité au delà de l’optimisation maximale dans la gestion de ses finances.

Mais il faut avouer qu’à première vue, le domaine des finances personnelles peut sembler compliqué.

On peut par exemple prendre le sujet de l’investissement. La bonne nouvelle, c’est qu’il est en réalité bien plus simple qu’il n’y parait. Mais il y a tellement de jargon et de nouveaux conseils « à la mode » qu’il peut paraître compliqué de s’y retrouver.

Et c’est aussi le cas quand on parle de banques. Que ce soit dans la compréhension des différentes options bancaires (et lire des conditions générales de plusieurs dizaines de pages), ou encore dans la gestion administrative (prendre rendez-vous chez son banquier pour signer les conditions générales de plusieurs dizaines de pages).

Et aller chez son banquier, c’est un peu comme aller chez le dentiste. C’est du temps que vous préféreriez probablement passer à faire autre chose.

Mais heureusement, dans les finances personnelles, la digitalisation est aussi la pour nous aider. En particulier avec toutes les évolutions bancaires, portées par les néobanques et par les banques en ligne.

Car même si les deux semblent assez similaires (les deux termes sont d’ailleurs souvent utilisés de manière interchangeable), elles sont pourtant différentes sur certains points, qu’il peut être intéressant de creuser si vous cherchez à ouvrir un nouveau compte.

Dans cet article, nous vous présentons le fonctionnement des néobanques et des banques en ligne, leurs différences, et comment choisir celle qui vous correspond le mieux.

Qu’est-ce qu’une banque en ligne ?

Une banque en ligne est un établissement qui propose des services bancaires dématérialisés, depuis le web et/ou une application mobile.

Mais à la différence des néobanques, les banques en lignes sont liées à une banque traditionnelle. Il ne s’agit ni plus ni moins que de la branche en ligne d’une banque classique.

Par exemple :

  • BforBank appartient au groupe Crédit Agricole
  • Hello Bank appartient au groupe BNP Paribas
  • Boursorama appartient à la Société Générale

L’avantage de cette structure, c’est que les banques en ligne peuvent ainsi profiter de l’établissement bancaire classique déjà existant pour créer leur offre en ligne, et ainsi profiter de la réputation, de la solidité et de la sécurité de l’institution.

Les banques en lignes possèdent donc toutes une licence bancaire avec la même sécurité que les banques traditionnelles.

Elles proposent aussi en général une gamme de services plus large, avec par exemple la possibilité d’ouvrir des livrets d’épargne, PEA, assurance-vie, crédits, etc.

Elles restent malgré tout un peu plus proches des banques traditionnelles en terme d’administration, ce que nous verrons plus en détail dans la suite de l’article.

Qu’est-ce qu’une néobanque ?

Les néobanques sont des établissements de paiement innovants, qui ne sont quant à eux pas rattachés à une banque classique.

Ce sont des fintechs qui possèdent une capacité d’innovation unique, et sont crées dans l’optique d’être 100% numériques. Ce sont des banques mobiles, où tout peut être géré directement depuis son smartphone.

Leur mission : s’éloigner de la mentalité du « on a toujours fait comme ça » trop souvent présente chez les banques classiques et améliorer en permanence l’experience client pour plus de simplicité et de rapidité.

Parmi les néobanques les plus connues figurent, entre autres :

Les néobanques étant principalement des établissements de paiement, elles n’ont parfois pas de licence bancaire, ce qui les empêche de proposer certains services (autorisation de découvert, chéquiers, etc.).

Mais ce n’est pas le cas de toutes les néobanques. Par exemple, N26 a obtenu une licence bancaire il y a déjà quelques années, et Revolut il y a quelques mois. Elles peuvent donc aujourd’hui proposer le même niveau de sécurité que les banques en ligne.

Mais attention : les néobanques qui ne possèdent pas de licence bancaire doivent malgré tout obtenir des agréments, et font l’objet de contrôle stricts.

Pour vous renseigner sur les différentes néobanques existantes de manière plus complète, il existe des sites comparatifs comme 1neobanque.fr qui vous aideront à trouver l’offre qui vous correspond le mieux.

Comment choisir ?

Une question de simplicité

Même si les banques en ligne cherchent à offrir une expérience simplifiée par rapport aux banques traditionnelles, les néobanques restent championnes dans la catégorie facilité et rapidité de gestion.

L’inscription dans une néobanque ne prend en général que quelques minutes, et la résiliation aussi, avec un processus administratif réduit.

Elles sont aussi encore plus centrées mobiles, avec pour objectif de pouvoir complètement gérer ses services bancaires depuis son smartphone sans avoir besoin de passer par son ordinateur. Enfin, le service client est en général particulièrement accessible et réactif.

C’est ce que j’ai aussi retrouvé dans mon expérience personnelle avec différentes banques en ligne et néobanques.

Par exemple, pour avoir testé les deux, Boursorama reste plus compliquée à manoeuvrer que N26, et se rapproche d’une banque traditionnelle en ce sens (avec un processus de résiliation qui nous a pris 6 mois au total !).

Tous mes problèmes avec N26 ont eux été résolus en seulement quelques minutes depuis le chat.

Certaines offres des banques en ligne demandent également des conditions de revenus, contrairement aux néobanques.

De quels services avez-vous besoin ?

Les banques en ligne offrent généralement une gamme de service plus importante que les néobanques, en particulier en ce qui concerne les options de placement, d’investissement et de crédits.

Les néobanques, quant à elles, sont les championnes du compte courant et de la gestion simplifiée de vos transactions bancaires quotidiennes.

Mais il faut aussi garder en tête que les offres des néobanques continuent d’évoluer (N26 commence à proposer des options d’investissement et de crédits dans certains pays). Il ne faut donc pas exclure une extension des services à l’avenir.

Enfin, si vous êtes un voyageur fréquent, les néobanques seront un très bon choix. Elles proposent en général des frais très réduits sur les paiements et virements à l’étranger. C’est notamment le coeur de métier de la banque Revolut.

La complémentarité

Les banques en ligne étant une excellente alternative aux banques traditionnelles, et les néobanques un allié de choix pour gérer ses dépenses quotidiennes facilement et sans prise de tête, rien de vous empêche d’allier les deux. Surtout que la majorité d’entre elles proposent des offres de base gratuites.

Les néobanques restent les pros du compte courant, et les banques en ligne des concurrents de taille pour la variété des services proposés.

Si vous avez besoin ou savez que vous devrez prochainement faire, par exemple, un prêt immobilier et que vous souhaitez à tout prix vous séparer de votre banque traditionnelle, rien ne vous empêche de domicilier vos comptes dans une banque en ligne et de prendre un compte courant chez une néobanque.

Surtout que vous pouvez facilement clôturer vos comptes si quelque chose ne vous convient pas.

En résumé, il n’y a pas de bon ou de mauvais choix entre banque en ligne et néobanque. Tout dépendra de vos priorité, ainsi que de vos besoins à court et moyen terme.

Lire aussi

2 commentaires sur “Néobanque vs. banque en ligne : différences et comparatif”

  1. Bonjour,
    Il faut tout de même préciser que la majorité de ces banques, notamment N26 ou Révolut, sont des banques étrangères. Vous serez alors considéré par l’administration fiscale comme étant détenteur.trice d’un compte à l’étranger. Il est absolument nécessaire de déclarer ce compte au fisc….

Laisser un Commentaire