Marie Kondo a inspiré des centaines de milliers de personnes à mieux organiser leur maison et faire de la place dans leur quotidien en se débarrassant du superflu. Et j'en fais partie.

Son premier livre, La magie du rangement , m'a vraiment aidé à prendre conscience de l'impact psychologique de l'accumulation matérielle (pour ne pas dire le b*rdel) dans laquelle nous vivons tous les jours.

Et dans sa dernière série Netflix, L'art du rangement , la célèbre consultante en organisation (oui, c'est un métier) se rend chez des clients pour les aider à "mettre de l'ordre dans leur maison et de la joie dans leur vie".

Ceux qui me connaissent et qui connaissent bien le blog savent que je prêche très souvent le minimalisme, à la fois pour ses bienfaits psychologiques, environnementaux mais aussi financiers.

Car à mon sens, le minimalisme et les finances personnelles sont étroitement liés. Et quand on a du mal avec l'accumulation physique d'objets, on a en général aussi du mal à gérer ses dépenses.

Et en relisant à nouveau les livres de Marie Kondo, j'ai remarqué que beaucoup des conseils qu'elle donne sur le rangement sont aussi transposables à la gestion de l'argent.

Dans cet article, je vous propose de voir en quoi les différents principes sur le rangement proposés par Marie Kondo peuvent aussi complètement s'adapter à nos finances personnelles.

Principe nº 1 : "Engagez-vous à ranger"

C'est la première étape de la méthode KonMari, et probablement la plus importante.

Dans le rangement

Comme pour tout, la méthode de rangement de Marie Kondo demande un peu de temps et d'effort.

Le premier pas (et sûrement le plus important), c'est donc de s'engager à ranger. De croire en soi et en la méthode, et de se promettre de ne pas abandonner.

Même en y allant petit à petit, le but est d'aller jusqu'au bout.

Dans les finances personnelles

Faire le lien avec ce conseil est facile : quand on parle de mieux gérer son argent, il est aussi important de s'engager à prendre en main vos finances.

Il n'y a pas de formule magique quand on parle de santé financière. Il s'agit surtout de changer sa manière de penser et ses habitudes pour que, petit à petit, vous puissiez changer durablement votre rapport à l'argent.

Ça ne veut pas dire que vous aller devoir budgétiser et regarder le cours du CAC40 matin et soir. Mais vous allez avoir besoin de remettre pas mal de choses en question, et donc travailler un peu pour tenir sur le long terme.

Et avant-tout, vous devez croire en vous et en votre capacité à réussir.

Marie Kondo dans un salon
Marie Kondo en train de chiller dans un salon extrêmement bien rangé

Principe nº 2 : "Imaginez votre style de vie idéal"

Dans le rangement

Pour réussir à ranger au mieux votre logement – et surtout d'une manière qui vous ressemble – Marie Kondo recommande de penser à ce à quoi vous voulez que votre maison ou appartement ressemble, et à la façon dont vous voulez y vivre.

Imaginez votre intérieur idéal. À quoi ressemble-t-il ? Si vous pouviez transformer l'organisation de votre logement en un coup de baguette magique, quel serait le résultat ?

Vous pouvez écrire ou dessiner vos idées pour clarifier encore plus vos envies.

J'entends déjà certains d'entre vous penser : "Merci mais je préfère le concret et passer au rangement tout de suite".

Mais pourtant, cette étape est aussi très importante.

Vous avez besoin de savoir clairement pourquoi vous voulez ranger, et le style de vie que vous voulez avoir une fois que vous aurez terminé. C'est le seul moyen de rendre la méthode tenable sur le long terme.

Dans les finances personnelles

Ici aussi, on peut facilement faire le parallèle avec la gestion de son argent.

Après tout, c'est la raison principale pour laquelle on veut prendre en main ses finances : pouvoir adopter un style de vie qui nous rende vraiment heureux.

Si on cherche à mettre de côté et faire des économies, ce n'est pas simplement pour le plaisir de voir des gros chiffres sur son compte en banque.

C'est avant tout pour réaliser ses projets à long terme et pouvoir vivre comme on le souhaite sans que l'argent ne soit un frein.

Et attention, je ne parle pas de vivre dans le luxe et les dépenses exubérantes. On ne parle pas de statut social, mais d'un style de vie qui vous rende heureux.

Ce qui veut aussi dire que vous allez devoir vous demander comment vous pourriez utiliser votre argent pour qu'il contribue à votre bonheur.

Est-ce que vous aimeriez passer plus de temps avec votre famille et moins de temps à travailler ? Être libre de travailler où et quand vous le souhaitez ? Pouvoir voyager plusieurs fois chaque année ? Changer de carrière ?

Ces valeurs et ses objectifs vont dans la plupart des cas avoir un impact monétaire (à savoir comment et combien mettre de côté pour vous permettre d'adopter ce style de vie). C'est pour ça qu'il est important de les définir clairement, seul ou avec votre partenaire si vous êtes en couple.

3 Principe nº 3 : "Jetez avant de ranger"

Dans le rangement

Les personnes qui ont du mal à ranger ont souvent un point commun : elles essaient de tout organiser, mais sans jamais rien vouloir jeter.

Car le but de la méthode KonMari n'est pas d'avoir des surfaces vides et parfaitement rangée, mais des tiroirs et placards qui débordent d'affaires presque jamais utilisées. Il s'agit de tout réorganiser en profondeur.

La clé du succès de cette méthode est de faire le tri et de jeter (ou donner) avant de chercher à ranger.

Vous ne déciderez de comment ranger et d'où stocker vos affaires qu'une fois que vous aurez décidé, objet par objet, de ce que vous gardez ou non.

Réfléchir à comment réorganiser vos affaires en premier ne fera que vous distraire du vrai processus de tri, et vous ne finirez jamais ce que vous avez commencé.

Dans les finances personnelles

Dans vos finances comme dans votre maison, rien n'est illimité. Ni le nombre de mètre carrés de votre logement, ni le montant de votre compte en banque.

À moins d'être Jeff Bezos (en encore, lui aussi reste techniquement limité), vous ne pouvez pas tout vous offrir. C'est simplement impossible.

Mettre de l'argent de côté pour réaliser un projet vous demandera forcément d'utiliser de l'argent que vous dépensiez ou mettiez de côté pour autre chose.

Comme je le répète souvent : dire oui à quelque chose, c'est dire non à autre chose.

Avant de commencer à mettre de l'argent de côté pour de nouveaux objectifs (même s'ils sont très pertinents), commencer par faire le tri dans vos dépenses.

Lesquelles sont superflues, ou tout simplement inutiles ? De quelles dépenses pourriez-vous facilement vous passer ? Lesquelles ne contribuent pas du tout à votre bonheur et à votre épanouissement, mais sont tout simplement des envies passagères ?

Essayer de tout faire rentrer dans votre budget sans vous demander quelles dépenses sont inutiles ou non prioritaires ne servira à rien – et sera en plus très difficile à gérer.

Marie Kondo en train de plier un t-shirt
Le pliage de t-shirts à la Marie Kondo

Principe nº 4 : "Demandez-vous si ça vous rend heureux"

Dans le rangement

C'est un des concepts principaux de la méthode de Marie Kondo (et d'ailleurs le sujet central de son second livre ).

Marie Kondo parle d' "étincelle du bonheur" ("spark joy" en anglais).

C'est le critère numéro 1 qui vous aide à décider des objets que vous devez garder versus ceux dont vous devriez vous débarrasser.

Marie Kondo recommande de fonctionner de la manière suivante : prenez l'objet dans vos mains, et prenez le temps de vous connecter à celui-ci. C'est important de le toucher et de vraiment prendre le temps de voir ce que vous ressentez. Ensuite, demandez-vous si cette objet vous procure vraiment une "étincelle de bonheur". Est-ce que vous êtes vraiment heureux à l'idée de le posséder ? Est-ce que vous tenez vraiment à ce que cet objet fasse partie de votre vie et de votre futur ?

Je sais que certains d'entre vous se demandent déjà s'il faut être sous l'influence d'une drogue en particulier pour en arriver là. Mais pour avoir moi-même expérimenté cette méthode et avoir convaincu plusieurs proches de la tenter, je peux vous garantir qu'elle est vraiment efficace.

Car vous savez, au fond, si un objet vous rend vraiment heureux. Ou si vous le gardez "au cas où", ou parce que vous l'avez payé cher.

Ou n'importe quelle autre raison que le fait d'être vraiment content de le posséder ou que l'objet soit fondamentalement utile (et avoir 5 spatules différentes dans le tiroir de sa cuisine n'est pas vraiment considéré comme "utile").

Dans les finances personnelles

Au final, c'est exactement la même chose pour vos finances personnelles.

Certaines dépenses vous rendent vraiment heureux. Vous le savez.

Des cours de théâtre tous les mois si vous adorez la scène, ou des billets de concert pour aller voir votre star préférée.

Vous pouvez facilement reconnaître ces dépenses : vous n'avez aucun regret sur le fait d'utiliser votre argent pour vous les payer.

Mais certaines dépenses sont différentes. Pour prendre un exemple parmi les délattpenses les plus souvent regrettées , prendre un repas à emporter ou manger dehors par flemme de cuisiner ou par envie. Il est peu probable que cela vous remplisse de bonheur en y pensant – surtout si ces dépenses sont fréquentes.

Mais encore une fois, il n'existe pas de bonnes ou de mauvaises dépenses en soi. Tout dépend de vous et de ce qui vous rend heureux.

Par exemple, imaginons que vous dépensiez une somme d'argent assez importante dans l'alcool tous les mois.

Peut-être que c'est simplement car vous ne savez pas refuser un afterwork quand on vous le propose, ou dire non à une deuxième tournée. Et que vous vous sentez obligés de boire dans les situations sociales. Dans ce cas-ci, il serait surement préférable de mettre en place une stratégie pour moins dépenser dans cette catégorie, car vous gaspillez de l'argent qui pourrait justement financer quelque chose d'important pour vous à la place.

Mais peut-être que vous êtes passionné de vin, que vous parlez oenologie en permanence et adorez découvrir de nouveaux crus. Dans ce cas-ci, ces dépenses sont surement totalement justifiées si vous en avez les moyens.

C'est surtout en construisant votre budget que vous pourrez décider de manière claire de ce pour quoi vous voulez utiliser votre argent.

Si vous n'avez pas encore de budget mensuel, vous pouvez aussi prendre vos 3 derniers relevés de compte ou l'application de votre banque et regarder les dépenses de ces trois derniers mois.

Pour chaque dépense, demandez-vous si elle vous rend vraiment heureux. Si vous avez vraiment adoré la façon dont vous avez utilisé cet argent, sans aucun regret.

Et prenez le temps de les comparer à vos objectifs à long terme. Si vous pouviez revenir en arrière et utiliser à la place cet argent pour le projet dont vous rêvez, est-ce que vous le feriez ?

En faisant ça, vous pouvez facilement identifiez les catégories dans lesquelles vous devriez essayer de moins dépenser tous les mois.

Est-ce que vous avez vous aussi observé un lien entre l'organisation de votre chez-vous et votre gestion de l'argent ? Partagez-nous votre expérience en commentaire !

Commentaires