AccueilGérer son ArgentLe Guide Ultime pour créer son premier budget mensuel

Le Guide Ultime pour créer son premier budget mensuel

S’il ne fallait n’en nommer qu’une, la création d’un budget mensuel serait sans aucun doute la solutions la plus importante pour une bonne gestion de votre argent.

Le problème, c’est que suivre chacune de ses dépenses est encore trop souvent perçu comme un exercice fastidieux et vieillot. Ce pouvait être le cas à l’époque où faire ses comptes consistait à cocher sur papier des relevés bancaires et reçus de cartes bleues, mais les choses ont évidemment bien changé depuis.

Un budget mensuel bien construit est indispensable pour garder vos dépenses sur la bonne voie, et pour mettre de côté encore plus d’argent pour atteindre vos objectifs financiers.

Le plus difficile ? C’est seulement de commencer ! Si suivre vos dépenses vous semble « trop compliqué », devoir gérer des urgences financières non planifiées peut s’avérer bien plus embêtant…

C’est pourquoi j’ai décomposé pour vous le processus de création d’un budget personnel en plusieurs étapes faciles à mettre en place. Faites-vous couler un café (ou un verre de vin pour les plus stressés), trouvez un petit moment au calme, et vous terminerez cet article avec une solution concrète pour faire des économies au quotidien.

Le « budget mensuel » : le meilleur ami de vos finances

La création d’un budget mensuel est le meilleur moyen de reprendre le contrôle de vos finances. Pour l’expliquer simplement, la budgétisation est la construction d’un plan détaillant comment vous allez dépenser votre argent (ça sonne plus sympa comme ça, hein ?).  C’est justement ce plan de dépenses que l’on appelle un budget.

Votre budget personnel vous permet de déterminer à l’avance si vous aurez suffisamment d’argent pour payer confortablement toutes vos factures, ou de vous offrir ce que vous avez envie d’acheter. Il permet donc de mieux gérer les achats impulsifs et le montant de son compte en banque.

Il est le plus souvent mensuel, avec une vision annuelle. C’est à dire que vous allez suivre vos dépenses chaque mois, tout en observant votre progrès au fil du temps et en préparant à l’avance des dépenses prévues plus tard dans l’année.

Votre budget mensuel vous permet de prendre vos décisions financières bien en amont, ce qui facilite la couverture de vos dépenses tout au long de l’année. Le but : transformer vos finances et commencer à mettre de plus en plus d’argent de côté.

Au lieu de considérer un budget comme une contrainte, il est important de le voir pour ce qu’il est vraiment : un outil précieux pour atteindre vos objectifs financiers.

Quel sont les différents type de budget, et lequel vous correspond le mieux ?

Quand il s’agit de la gestion de votre budget, plusieurs solutions de supports et d’outils s’offrent à vous. Aucun n’est fondamentalement meilleur que l’autre : tout dépend de vos préférences. Il est en revanche important de pouvoir facilement suivre toutes vos dépenses, sans quoi votre budget mensuel  pourrait tomber à l’eau.

Voici les outils les plus fréquents, ainsi que quelques avantages et inconvénients de chacune de ces méthodes :

  • Le tableur (Excel, Numbers, Google Sheets…)

Une fois votre tableau construit et les formules entrées, il est bien plus facile qu’il n’y parait d’utiliser un tableur pour suivre ses dépenses mensuelles.

Vous n’avez en général qu’à insérer vos rentrées et sorties d’argent au fil du mois, et la magie d’Excel fait le reste pour vous. L’avantage est que vous pouvez facilement faire des modifications selon vos besoins personnels – sous réserve de maîtriser un minimum le fonctionnement des tableurs.

Ils restent aussi facilement accessibles sur ordinateur et sur mobile pour pouvoir vous plonger dedans dès que besoin. C’est souvent un bon compromis pour les débutants qui souhaitent mettre un minimum la main à la pâte.

De nombreux sites internet proposent des tableurs déjà préconstruits pour vous faciliter la tache. Vous pouvez accéder à notre modèle gratuit via ce lien Google Drive.

  • Les sites web ou applications de budgétisation

C’est l’option que je préfère. Les applications de gestion de budget web ou mobiles sont idéales pour ceux qui préfèrent une solution toute prête et très facile d’utilisation. Pas besoin de se casser la tête avec des formules complexes.

Personnellement, j’utilise le site youneedabudget.com (plus communément appelé YNAB) dont je suis une fan inconditionnelle depuis maintenant plus d’un an. YNAB permet de tracker très facilement ses dépenses en suivant 4 « règles d’or » pour mieux gérer votre budget.

Même si vous ne comptez pas utiliser YNAB comme solution de budgétisation, je trouve quand même leurs 4 principes très interessants à présenter. Ils restent pertinents dans la gestion d’un budget personnel, peu importe l’outil que vous utilisez :

–  Donne un travail à chacun de tes euros. Le coeur de YNAB réside dans cette première règle. Il s’agit de réfléchir à chaque euro que vous avez sur vos comptes en banques, et de vous demander : «À quoi devrait servir cet argent ?». Que ce soit à payer vos impôts ou à mettre de côté pour vos prochaines vacances, donner un job à chacun de vos euros vous aide à redéfinir vos priorités.

– Accueille tes dépenses à bras ouvertsImaginez qu’une énorme facture à payer arrive et… que vous la payiez directement. Car vous aviez déjà mis de côté petit à petit au fil des mois. Pas de chichi. C’est ça, la magie du budget.

– Apprend à encaisser les coups. Parfois, la vie nous force à changer nos plans. De nouvelles dépenses arrivent. Pas de problèmes : vous pouvez bien sûr modifier votre budget. Car vous saurez exactement où travaille chacun de vos euros.

– Vieilli ton argent. Pour éviter le stress de votre compte en banque qui se rapproche dangereusement du zéro, vous devriez dépenser l’argent que vous avez gagné il y a au moins un mois. Comme ça, pas de panique en cas d’imprévu, et vous pouvez même mettre de côté tranquillement pour votre fonds d’urgence.

Parmi les autres solutions de budgétisation intéressantes, vous pouvez retrouver Bankin’ ou encore Linxo. À vous de choisir celle que vous préférez. Dans tous les cas, je vous encourage fortement à prendre les versions payantes de ces outils. Les quelques euros par mois de frais ne sont rien comparé à toutes les économies que ces plateformes peuvent vous permettre de faire sur le long terme.

Pour ceux qui seraient intéressés par YNAB, vous pouvez aussi m’envoyer un email pour profiter d’un mois gratuit.

  • Le budget mensuel papier ou « Bullet Journal »

Pour ceux qui préfèrent l’authenticité du physique au virtuel, il est tout à fait possible de tracker ses dépenses dans un journal ou cahier. Dans ces cas-ci, il suffit de suivre les étapes que nous allons détailler plus loin dans l’article, sauf que les calculs ne seront pas automatisés.

Même si cela est plus laborieux, l’avantage du budget journal est qu’il est plus facile de se rendre compte de toutes nos dépenses en devant calculer les montants nous-mêmes. Il existe également certains carnets déjà mis en page pour vous faciliter la tâche et vous offrir un cadre plus agréable pour suivre vos dépenses, factures… Mon préféré est ce modèle-ci, dans lequel je peux également stocker mes reçus et planifier des dépenses exceptionnelles comme les cadeaux de Neël.

Je vous recommande également d’acheter un journal dédié uniquement à votre budget personnel, que vous pourrez laisser à la maison ou emmener avec vous si besoin.

Budget mensuel tenu dans un bullet journal

Parmi toutes ces options, laquelle fonctionne le mieux ? Tout simplement celle que vous utiliserez. N’hésitez surtout pas à tester, changer, alterner différentes méthodes avant de décider de celle (ou celles) qui vous convient le mieux.

Construire son premier budget en 8 étapes

Il est maintenant temps de rentrer dans le vif du sujet. Quelle que soit la méthode que vous avez choisie plus haut, ces différentes étapes vous permettront de construire un socle solide pour votre tout nouveau budget personnel.

  1. Calculez vos rentrées d’argent mensuelles

    La première étape est de répertorier toutes les rentrées d’argent dont vous bénéficiez chaque mois.

    Cela comprend tous types de revenu : salaire net, compléments de salaires, bourses, aides financières (CAF, APL), pensions alimentaires… Le but est d’obtenir la somme d’argent (fixe ou approximative) que vous recevez chaque mois. S’il ne s’agit que de votre salaire, ce n’est bien sûr pas un problème. L’objectif est de rester réaliste.

  2. Calculez vos dépenses obligatoires mensuelles

    Créez une liste de toutes les dépenses obligatoires que vous avez chaque mois. Cela comprend toutes les factures essentielles telles que le loyer, les charges (ou factures d’eau, d’électricité et de gaz), internet et factures de téléphone portable, abonnements mensuels, frais bancaires, salles de sport… Globalement, toutes vos dépenses sauf celles liées au loisir (habillement compris) et à l’épargne.

    Listez également toutes les dépenses « obligatoires » dont le montant n’est pas fixe, mais que vous devez pourtant réaliser chaque mois (comme l’essence ou les courses alimentaires). Je préfère personnellement séparer ces deux types de dépenses dans des catégories distinctes (que j’appelle « factures mensuelles » et « dépenses réelles »), mais rien ne vous y oblige.

    Ici, ne prenez pas en compte les dépenses exceptionnelles ou annuelles (comme des réparations de voiture si vous devez les payer ce mois-ci). Nous parlerons de ces catégories plus tard. Vous obtenez un montant qui représente vos dépenses mensuelles moyennes, hors loisirs et habillement.

    Si vous avez choisi de suivre votre budget mensuel grâce à une application web ou un tableur, n’hésitez pas à modifier ou ajouter des catégories à celles qui vous sont proposées pour refléter au mieux vos dépenses réelles.

  3. Soustrayez vos dépenses de votre revenu mensuel

    Soustrayez le montant de vos dépenses obligatoires de votre rentrée d’argent mensuelle. Le nombre que vous obtenez devrait etre positif (sinon, cela signifie que vous vivez au dessus de vos moyens).

    Par exemple, si vous gagnez 1772€ chaque mois et avez listé 1243€ de dépenses obligatoires, vous obtiendrez :

    1772€ – 1243€  = 529€

    La somme qu’il reste de cette soustraction est l’argent que vous avez en moyenne de disponible chaque mois pour épargner et dépenser dans des achats non obligatoires (oui, dans cet ordre-là).

  4. Créez dans votre budget mensuel une liste de catégories correspondant à chacune de vos dépenses

    Cette fois-ci, nous parlons de toutes vos dépenses, y compris le loisir les et les dépenses annuelles (pensez impôts, assurances, vacances…).

    Faites une liste de chaque catégorie dans laquelle vous dépensez de l’argent chaque mois et chaque année. A titre d’exemple ou d’inspiration, voici les différentes catégories et sous-catégories de mon budget personnel :

    Factures Mensuelles & Dépenses Réelles 

    • Loyer
    • Electricité et Gaz
    • Internet
    • Transport
    • Courses Alimentaires
    • Frais Bancaires
    • Essence
    • Salle de Sport
    • Netflix
    • Spotify
    • Stockage Cloud
    • Médical
    • Parking
    • Ce Pour Quoi J’ai Oublié de Budgétiser
    • Dépenses Variées
    • Vêtements
    • Cadeaux
    • Décoration Appartement
    • Manger Dehors
    • Boire un Verre
    • Juste Pour le Fun
    • Beauté / Coiffeur

    Dépenses à Venir

    • Réparations Voiture
    • Impôts
    • Assurance Habitation
    • Taxe d’Habitation

    Pour le Futur (ici, ces catégories seront à remplacer selon vos propres objectifs personnels)

    • Déménager à l’étranger
    • Devenir auto-entrepreneur
    • Fonds d’Urgence
    • Investir
    • Vacances

    J’ai aussi d’autres sous-catégories pour mes objectifs financiers et d’épargne. Bien sûr, à chacun ses dépenses, et donc à chacun ses catégories.

    Rien n’est gravé dans la roche. L’objectif est d’ajuster ces catégories au fur et à mesure en fonction de vos dépenses réelles. C’est pour cela que je garde systématiquement la catégorie de « Ce Pour Quoi J’ai Oublié de Budgétiser ». J’y met en général environ 50 euros par mois pour prévoir les choses que j’aurais pu oublier de prendre en compte dans mon budget mensuel.

  5. Déterminez le montant que vous souhaitez allouer à chaque catégorie

    En gardant le salaire moyen que vous avez calculé plus haut en tête, pour chacune des catégories de votre budget mensuel, vous allez ensuite déterminer le montant que vous souhaitez leur allouer.

    C’est assez simple pour les factures mensuelles (si vous payez 19,99€ pour internet, vous n’avez qu’a entrer cette somme). Pour les dépenses qui peuvent varier chaque mois, il faudra tenter de deviner au mieux le montant que vous pensez dépenser. Encore une fois, ce n’est pas grave si vous vous trompez : vous pourrez ensuite ajuster a la baisse ou à la hausse le mois suivant.

    Pour les dépenses annuelles, vous devrez mettre suffisamment d’argent dans chaque catégorie tous les mois pour avoir la somme en cash au moment de payer. Par exemple, si vous devrez payer 70€ de contrôle technique dans 7 mois, mettez au mois 10€ de côté chaque mois pour cette catégorie.

    Vous devrez également faire ce travail pour vos objectifs d’épargne : combien souhaitez-vous mettre de côté chaque mois pour chacun de vos buts ? Est-il réaliste de mettre 30€ de côté par mois avec pour objectif de déménager à l’étranger dans un an ? Et si vous piochiez 20€ dans les 60€ que vous aviez prévu de dépenser dans de nouveaux vêtements ? Tout est une question de priorités.

  6. Commencez à suivre vos dépenses via la méthode de budgétisation que vous avez choisie

    Fixez-vous comme deadline le 1er du mois prochain pour commencer à gérer votre tout nouveau budget personnel. Au début du mois, insérez vos rentrées d’argent, et assurez-vous que vous aurez assez pour couvrir chacune de vos catégories (si vous recevez un salaire de 1200€ mais avez prévu 1350€ de dépenses, des ajustements seront forcément nécessaires).

    Vous allez donc ensuite lister chaque dépense au fur et à mesure du mois. Le but étant donc de ne pas dépasser le montant que vous venez de fixer dans l’étape précédente.

    Certaines applications de budget mensuel vous permettent de suivre automatiquement les dépenses que vous faites par carte bleue, et de les ajouter à la catégorie correspondante. Ce n’est en revanche pas le cas pour certains outils. Personnellement, je préfère suivre et ajouter mes dépenses à la main. C’est un bon moyen de nous « forcer » à suivre l’état de notre budget, et de ne pas se rendre compte 15 jours plus tard que nous avons complètement sur-dépensé dans une catégorie.

    Il est en revanche important de prendre l’habitude de lister vos achats le plus vite possible pour ne pas prendre trop de retard. J’ai pris l’habitude d’entrer mes dépenses dès que je sors du magasin, mais il est souvent nécessaire que je fasse quelques ajustement au fil du mois (impossible de ne pas oublier de noter certains achats).

    Du moment que vous surveillez votre budget assez régulièrement, vous n’avez rien à craindre. Il suffit d’aller sur le site ou l’application de votre banque pour versifier que vous avez bien pris toutes les dépenses en compte.

  7. Tentez de supprimer certaines dépenses mensuelles superflues

    L’avantage lorsque l’on commence à mettre en place un budget mensuel, c’est qu’il est très facile de se rendre compte des dépenses inutiles ou superflues que nous faisons au quotidien.

    Ces dépenses non essentielles comme des abonnements dont vous profitez à peine (magasines, etc.), des abonnements trop chers (typiquement les forfaits internet ou téléphone hors de prix) ou des frais trop élevés (comme les frais bancaires) continuent en permanence de drainer votre budget mensuel. Et comme l’explique la théorie du Latte Factor, ce sont ces dépenses qui vous portent vraiment préjudice sur le long terme.

    Les supprimer ou les ajuster vous permettra de libérer un peu d’argent que vous pourrez utiliser à meilleur escient.

  8. Restez fixés sur vos objectifs financiers

    Créer son premier budget mensuel est certainement un premier pas vers une meilleure éducation financière. Mais si votre budget ne vous sert qu’à observer vos dépenses sans vous aider à vous rapprocher de vos objectifs à long terme, l’exercice perd de son utilité.

    Vous pouvez très bien « respecter votre budget » en dépensant 150€ par mois dans l’habillement et 200€ dans des repas à l’extérieur, si c’est ce que vous aviez prévu dans ces catégories. Mais posez vous vraiment la question : « est-ce vraiment ce que je veux faire avec mon argent ? ».

    Et si vous utilisiez ces sommes pour lancer votre propre entreprise, prendre votre retraite plus tôt, investir dans l’immobilier et augmenter vos revenus ? Ne seriez-vous pas plus heureux ?

    La réponse vous appartient 🙂

Articles Similaires

Ne pas savoir gérer son argent

6 signes qui montrent que vous ne savez (vraiment) pas gérer votre argent

Breaking News  : Nous faisons tous des erreurs lorsqu’il s’agit de gérer son argent. Le…

Lire la suite
Construire un fonds d'urgence

Comment construire son premier fonds d’urgence ?

Personne ne veut passer son temps à envisager le pire, et encore moins à s’y…

Lire la suite
Des billets de banques : dépenses de primes de fin d'année

Les 7 choses les plus intelligentes à faire avec vos primes de fin d’année

L’hiver commence à pointer le bout de son nez, les fêtes de fin d’année arrivent……

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *