Un distributeur de billets à l'étranger

Frais bancaires à l’étranger : comment limiter les coûts ?

Mis à jour le 9 juin 2019

L’été approche, et nombreux sont les français qui ont décidé d’en profiter pour partir à l’étranger ou voyager au bout du monde.

Mais avant de poser votre serviette sur une plage de rêve en Toscane ou de jouer les aventuriers dans un pays trop beau, trop chaud, mieux vaut s’assurer que l’administratif ne sera pas un frein à votre voyage.

Et tout particulièrement, pour éviter les problèmes qui coûtent cher, nous vous conseillons de bien connaître et maîtriser les frais bancaires à l’étranger pratiqués par votre banque.

Dans cet article, nous faisons le tour des frais les plus courant… et comment les éviter.

Frais bancaires à l’étranger : la zone euro

Retraits

Tout d’abord, sachez que les retraits bancaires réalisés dans un pays membre de l’union européenne sont encadrés par les mêmes lois que ceux faits en France. Cela signifie que :

  • Si vous effectuez un retrait dans votre banque ou dans une banque partenaire, ils sont gratuits.
  • Par contre, si vous retirez dans un établissement bancaire concurrent, vous serez facturé à partir de 3 retraits.

Paiements

Même système pour les paiements en zone euro : ils restent gratuits tout comme vos paiements en France. Aucun autre frais bancaire ne sera appliqué pour vos achats réglés par carte bancaire.

Frais bancaires à l’étranger : la zone euro

Retraits

Hors zone euro, la situation change.

En effet, votre banque peut alors prélever une commission sur chaque retrait. Et c’est en moyenne un prélèvement de 2,5 % sur la somme retirée qui est ponctué.

Gardez donc à l’esprit qu’il est plus économique de faire un gros retrait que plusieurs petits retraits. Un simple calcul permet de comprendre le raisonnement :

Un retrait de 1000 € vous coûte en moyenne : 1000 x 0,025 + 3,20 soit 28,20 €. Alors que cinq retraits de 200 € vous reviennent à 5 x (200 x 0,025 + 3,20) soit 41 euros.

En conclusion : si votre banque n’offre pas de retraits gratuits, moins de fois vous retirez au DAB, moins vous dépensez.

Paiements

Au même titre que pour les retraits, des frais bancaires peuvent s’appliquer dès lors que vous payez par carte dans une devise étrangère. Les commissions varient selon votre banque et votre option bancaire.

La facture est tout particulièrement salée pour les banques traditionnelles, qui offrent en général des produits moins compétitifs pour les paiements à l’étranger.

À noter que certains établissement bancaires, notamment des banques en ligne, n’appliquent pas de frais ou proposent des frais réduits sur certaines de leurs offres. C’est notamment le cas d’N26 et de Revolut.

Comment limiter les frais bancaires à l’étranger ?

Vous cherchez une solution pour ne plus payer de frais bancaires lors de vos voyages à l’étranger ?

C’est désormais possible grâce au développement récent des banques en ligne, dont certaines sont particulièrement adaptées aux besoins des voyageurs fréquents qui se demandent quelle banque choisir.

L’une des offres les plus intéressantes (et celle que j’utilise personnellement) est la banque N26, qui propose dans son offre de base gratuite des paiements à l’étranger sans aucun frais. Les retraits en devise étrangère sont quant à eux soumis à une commission de 1,7%. Cela reste tout de même très intéressant en comparaison aux banques traditionnelles.

Si vous souhaitez des retraits sans frais, il faudra alors vous diriger vers l’offre N26 Black (9,90€ par mois). Personnellement, je fais très peu de retraits en espèces, donc l’offre gratuite me convient parfaitement.

Une autre option est la néobanque britannique Revolut. Cette banque dématérialisée prélève elle zéro commission et n’applique pas de frais sur les retraits à condition que leur montant n’excède pas les 200 €. Cet avantage est inclus dans l’offre gratuite.

Frais bancaires à l’étranger : ce que vous devez retenir

En matière de frais bancaires à l’étranger, les banques en ligne font toujours parties des bons élèves.

À l’inverse, même si certaines tirent leur épingle du jeu, les banques traditionnelles sont en règle générale à éviter si vous voyagez souvent. Parmi les banques les plus couteuses sur ce sujet, on peut citer BNP Paribas, LCL, la Banque Populaire ou encore la Caisse d’Epargne.

Prenez un moment avant votre départ pour vous assurer que vous ne serez pas soumis à des dizaines voire des centaines d’euros de frais inattendus.

Lire aussi

Laisser un Commentaire