AccueilGérer son ArgentLe « Latte Factor » : ce qu’une tasse de café révèle sur vos finances

Le « Latte Factor » : ce qu’une tasse de café révèle sur vos finances

L’un des mythes les plus répandus lorsqu’il s’agit d’améliorer sa situation financière, c’est que tout dépend de notre salaire. En réalité, une grosse partie du problème réside surtout dans nos habitudes de consommation.

Le soucis est que la plupart d’entre nous ne sommes pas conscients d’où exactement nous dépensons notre argent, en particulier lorsqu’il s’agit des petits achats du quotidien qui peuvent sembler « anodins ».

C’est autour de cette idée que David Bach, un expert financier américain, a rendu populaire le terme « latte factor » (que l’on pourrait traduire par le « facteur café au lait » en français). Dans cet article, nous vous présentons sa théorie et comment ce latte factor pourrait vous aider à faire des économies en comprenant à quel point les petites dépenses de tous les jours peuvent affecter votre porte-feuille.

Le « latte factor », qu’est-ce que c’est ?

Le terme « latte factor » désigne l’idée que pour vraiment mettre de l’argent de côté, il est primordial de se rendre compte de toutes les petites dépenses que nous faisons chaque jour. Et surtout de comprendre leur impact sur notre compte en banque.

Il est facile de penser que ce sont uniquement les grosses dépenses qui sont la source de nos problèmes financiers (acheter un nouveau téléphone, etc.). Après tout, ce n’est pas une simple tasse de café le matin qui nous empêchera d’atteindre nos objectifs d’épargne, pas vrai ?

C’est là toute l’erreur. Ignorer les petites dépenses périodiques, aussi infimes soient-elles, est une très mauvaise habitude qui peut facilement vous couter une fortune sur le long terme. Deux choses sont à retenir ici : la somme annuelle que vous pourriez économiser en supprimant toutes ces petites dépenses, mais aussi les intérêts liés à un potentiel placement de cet argent à côté desquels vous passez.

Quel est l’impact du latte factor sur votre portefeuille ?

Prenons un exemple : Acheter un paquet de cigarette à 8€ par jour revient, au bout d’un an, à 2 875€.

Si au lieu de dépenser cette somme, vous la placiez avec un rendement de 6%, vous aurez non seulement vos 2 875€ économisés, mais auxquels s’ajouteraient en plus 172,5€ d’intérêts. Et nous ne parlons ici que d’un an : au bout de quelques années, vous profitez également pleinement de la magie de l’intérêt composé.

Pour prendre aussi l’exemple du café, si nous prenons le prix moyen d’un café noir simple en France, une tasse par jour revient à 568€ de dépensés par an.

C’est pourquoi toute la stratégie qui découle du « latte factor » montre que le meilleur moyen d’économiser de l’argent est de réduire au maximum toutes ces petites dépenses qui nous paraissent inoffensives mais qui, au fur et à mesure, s’accumulent et finissent par former une somme non négligeable pour la santé de votre budget.

L’objection no1 : « Ne devrais-je pas profiter de la vie plutôt que de sacrifier toutes mes dépenses ? »

Le but de cette stratégie n’est absolument pas de vous priver de tout. C’est d’ailleurs souvent le meilleur moyen d’échouer. Il s’agit seulement de dépenser intelligemment. De prendre le temps de réfléchir à la véritable valeur de ce que vous achetez en comparaison de ce que cette dépense vous apporte réellement.

Le principe est de se rendre compte des sommes qu’il est en fait possible d’économiser en supprimant les dépenses que nous faisons par habitude, parfois même sans nous en rendre compte. Et c’est la le coeur du problème : si ces dépenses sont des « habitudes », il est très probable qu’elle n’apportent que peu à votre bonheur ou épanouissement personnel.

Que préfèreriez-vous : le « bonheur » de passer prendre un McDo en rentrant du travail par flemme de cuisiner, ou la possibilité à la fin d’une année de vous offrir des vacances à l’étranger que vous n’auriez peut-être pas eu les moyens de vous payer autrement ?

Plutôt que de dépenser votre argent les yeux fermés, prenez le temps de mettre de côté pour construire des objectifs financiers qui sont vraiment importants pour vous. Ne supprimez pas ces dépenses uniquement pour le plaisir de les supprimer : déterminez plutôt comment vous pourriez mieux utiliser cet argent.

8 exemples de « petites dépenses » à limiter

À chacun ses faiblesses. Les dépenses qui impactent le plus votre porte feuille dépendront donc de chaque personne et de son style de vie. Mais voici une petite liste des petites dépenses les plus courantes :

  1. Le café à emporter ou à la machine
  2. Manger dehors le midi, plutôt que de cuisiner ses repas à la maison
  3. Les fast-food ou repas au restaurant fréquents
  4. Les magasines et abonnements
  5. Les cigarettes
  6. Les confiseries/soda/gâteaux dans l’excès
  7. Les frais bancaires
  8. Le coût de l’abonnement internet/télévision/câble

 

Articles Similaires

Image representant un logiciel pour gerer des comptes et son budget

Budget : les meilleurs logiciels pour gérer ses comptes

Les logiciels de budgétisation ont pour objectif de vous aider à maîtriser les bases de…

Lire la suite
Construire un fonds d'urgence

Comment construire son premier fonds d’urgence ?

Personne ne veut passer son temps à envisager le pire, et encore moins à s’y…

Lire la suite
Une pile de livres sur l'argent dans une main

Les 7 meilleurs livres sur les finances personnelles à acheter en 2018

On pense souvent que les personnes qui savent parfaitement gérer leur argent possèdent une sorte…

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *