Vous êtes-vous déjà sentis coupables d'acheter quelque chose, en sachant pertinemment que vous feriez probablement mieux de ne pas y dépenser votre argent ?

Vous regardez souvent votre compte en banque, choqué de voir combien vous avez (encore) dépensé ce mois-ci ?

Ou pire : vous avez carrément décidé de ne plus regarder votre compte du tout par peur de ce que vous pourriez voir. Pas de nouvelle, bonne nouvelle ?

La bonne nouvelle, c'est que vous êtes loin d'être seul. Les dépenses impulsives, voire carrément inutiles, viennent vider le compte en banque de beaucoup d'entre nous tous les mois. Encore et encore.

Le problème, c'est qu'on a souvent tendance soit à ne pas s'en rendre compte, soit à ne pas savoir quoi faire pour changer les choses.

Pourtant, l'une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre santé financière, c'est arrêter de vous demander où part votre argent tous les mois.

Mon but, c'est de vous aider à rediriger votre argent vers des objectifs que vous avez choisi comme épargner, investir, ou tout simplement dépenser dans les choses qui comptent vraiment pour vous.

Dans cet article, je vous parle "dépenses conscientes", ou comment réussir à mettre de l'argent de côté pour ce qui est vraiment important pour vous.

Le plus gros mythe des finances personnelles

Quand on parle de gérer ses finances personnelles, les gens ont tendance à penser que ce qu'on sous-entend, c'est qu'il faut dépenser le moins d'argent possible. C'est complètement faux.

Le but, et l'un de mes objectifs avec ce blog, ce n'est pas de vous apprendre à moins dépenser – c'est de vous apprendre à mieux dépenser. À utiliser votre argent pour ce qui compte le plus pour vous. Pas de se priver de tout pour avoir des jolis chiffres sur votre compte courant.

En fait, l'objectif est multiple : vous aider à profiter sur le court terme, réaliser vos objectifs sur le long terme, mais aussi vous offrir la sérénité financière que vous méritez. Et les trois sont essentiels.

Ne me dis pas ce qui a de la valeur pour toi – montre-moi ton budget, et je te le dirais.

Joe Biden

Bien sûr, quand on se retrouve dans une situation délicate financièrement, on va peut-être avoir besoin de faire des sacrifices pendant quelques mois pour sortir la tête de l'eau. Par exemple, le temps de se construire un fonds d'urgence et de rembourser ses crédits.

Mais ça ne devrait être que temporaire.

Le reste du temps, vous devriez chercher à dépenser votre argent habillement. Le problème, c'est que trop souvent, on pense que dépenser son argent pour "se faire plaisir" veut dire acheter tout et n'importe quoi sans réfléchir.

Le résultat ? La plupart du temps, vous n'avez plus assez d'argent à dédier aux choses qui comptent le plus pour vous. Et pire encore, vos projets de vie passent aussi à la trappe.

C'est quoi, une dépense consciente ?

La plupart d'entre nous dépense une bonne partie de son argent pour acheter des choses... qui ne sont pas du tout importantes à nos yeux.

Sérieusement : combien d'objets prennent la poussière, inutilisés, dans vos placards depuis des mois voire des années ?

À combien d'abonnements avez-vous souscrit pour des services que vous n'utilisez presque jamais (hum, hum, la salle de sport).

D'argent dépensé par flemme de cuisiner ? Ou dans des livres non lus ? Ou dans une dernière tournée juste parce que les autres reprennent un verre ?

Aucune de ces dépenses n'est "mauvaise" en elle-même. Le seul problème, c'est qu'elles ne sont pas conscientes. Et que vous gaspillez du coup une partie de votre argent chaque mois dans des choses peu importantes... et n'avez ensuite plus assez pour le reste.

La vérité, c'est que la plupart d'entre nous achetons beaucoup de choses juste pour la nouveauté ou par habitude, plutôt que parce que nous avons réellement besoin ou envie de quelque chose.

Car oui, vous pouvez probablement vivre sans ces moules à faire des œufs carrés, ou cette guillotine à saucisson. Et vous seriez même très heureux.

Dépenser consciemment, c'est quand rassembler tout cet argent gaspillé et le rediriger vers ce qui vous rend vraiment heureux. Ce qui veut dire mieux utiliser vos revenus pour vous permettre d'acheter ce qui est important pour vous et mettre de côté pour le long terme.

Du bazar sur un bureau
Dépenser consciemment, c'est aussi apprendre à désencombrer son intérieur et son esprit pour se concentrer sur l'essentiel

Où part mon argent, et où est-ce que je voudrais qu'il parte ?

Ces deux questions sont les deux étapes principales à suivre pour adopter des habitudes de dépenses conscientes.

Où part mon argent tous les mois ?

En d'autres termes, se demander dans quoi est-ce que vous dépensez votre argent. Et spoiler alert : la majorité d'entre nous n'en a aucune idée.

Si vous ne tenez pas de budget mensuel, vous vous dites peut-être que vous savez plus ou moins où va votre argent tous les mois. Le problème, c'est que vous avez probablement tord.

On est en général assez mauvais pour estimer nos dépenses. C'est comme pour compter nos calories : on à tendance à se focaliser sur le gros du travail, et à oublier les détails (comme la cuillère de vinaigrette, ou le sucre dans le café).

Le problème ? En dehors des grosses dépenses qui drainent votre budget, il existe plein de petites dépenses qui, cumulées, représentent des sommes qui peuvent être très importantes. C'est ce qu'on appelle le latte factor.

La première étape dans votre plan de dépenses conscientes sera donc de suivre vos dépenses pendant quelques temps avec un budget mensuel.

Personnellement, je suis une fan du budget. On en a souvent une vision complètement biaisée et négative (du genre garder ses reçus bancaires pour passer des heures à les suivre depuis un tableau Excel). Les choses ont bien changé depuis, et il est désormais possible de suivre son budget sur son ordinateur ou son smartphone très simplement.

Créer un budget demande bien sûr un temps de mise en place, mais une fois celui-ci créé et l'habitude prise, vous ne devriez y passer que 10 à 15 minutes maximum par semaine.

Que vous décidiez de vous engager sur le budget sur le long terme ou non, prenez au mois 2 mois pour suivre vos dépenses via une application comme Bankin' ou YNAB .

Comment j'ai vraiment envie de dépenser mon argent

Comme le disait notre ami Joe plus haut, la manière dont vous dépensez votre argent est le reflet de vos valeurs.

Mais il arrive parfois qu'on ne se sente pas vraiment aligné avec ses valeurs. Et c'est probablement la raison pour laquelle vous lisez cet article.

Si vous arrivez à la fois à dépenser pour ce qui compte le plus pour vous, épargner, réaliser vos projets et dépenser votre argent sans trop réfléchir, alors kudos, comme disent les américains.

Mais si vous êtes là, ce n'est probablement pas le cas. Ce qui veut dire que vous allez devoir travailler à mieux dépenser votre argent.

Pour ça, vous allez devoir définir vos objectifs financiers, et définir vos priorités. Il y a une subtile différence entre les deux.

Définir vos objectifs financiers

Définir ses objectifs financiers, ce n'est ni plus ni moins que décider ce à quoi vous voudriez que votre vie ressemble – maintenant et dans le futur. Et en quoi l'argent peut vous aider.

Il est techniquement impossible de mieux dépenser votre argent si vous ne savez pas ce dans quoi vous aimeriez le dépenser.

Fixer vos objectifs financiers à court, moyen et long terme est aussi une étape importante pour votre santé financière. Si vous n'avez pas de but spécifique, vous dépenserez probablement plus que vous ne le devriez.

Exercice

Prenez un moment pour noter sur papier (ou de manière digitale, mais pas seulement dans votre tête) la réponse aux questions suivante :

  • À quoi est-ce que j'aimerais que ma vie ressemble dans 1, 3, 5, 10 ou 20 ans ? Et à ma retraite ?
  • Quels sont les projets que j'aimerais accomplir dans ma vie qui me tiennent vraiment à cœur ? Et combien dois-je mettre de côté ou investir pour les rendre réalité ?

Cet exercice vous permettra de voir de manière plus large en quoi l'argent que vous gagnez aujourd'hui a aussi pour but de vous aider à concrétiser vos projets de demain. Et à les avoir en tête au moment où vous serez tenté de dépenser...

Bien sûr, pensez à prendre en compte des objectifs d'épargne comme votre fonds d'urgence, votre retraite, ou faire fructifier votre patrimoine. Même si ce ne sont pas forcément les projets qui vous font le plus vibrer, ils sont essentiels à votre stabilité financière.

Définir vos priorités

Une fois vos objectifs financiers définis, vous allez maintenant faire face à un dilemme.

Quand il s'agit de dépenser son argent, dire oui à quelque chose, c'est dire non à autre chose.

Et il y a deux aspects qu'il faut apprendre à prioriser :

  • Les dépenses à court terme vs. les projets à long terme
  • Les dépenses à court terme inutiles vs. les dépenses à court terme qui comptent beaucoup pour vous

Encore une fois, ça ne veut pas dire que vous ne devriez pas vous faire plaisir. Mais que vous devriez définir (1) ce qui vous fait vraiment plaisir vs. ce qui relève des achats impulsifs et (2) comment articuler à la fois ce qui vous fait plaisir maintenant et ce qui vous fera plaisir plus tard.

Exercice

Imprimez vos relevés bancaires des trois derniers mois

Prenez 3 surligneurs : un rouge, un jaune, et un vert (ou 3 autres couleurs si vous n'avez pas celles-ci sous la main).

Parcourez chacune des lignes de vos relevés, et faites l'exercice suivant :

  • Surlignez en vert les dépenses vraiment importantes pour vous. Celles que vous ne regrettez absolument pas, et qui font vraiment partie de vos priorités.
  • Surlignez en jaune les dépenses obligatoires, ou celles qui doivent être faites par défaut (course, essence, etc.)
  • Surlignez en rouge toutes les dépenses qui sont peu importantes pour vous, ou bien que vous jugez au final inutiles ou que vous regrettez carrément.

Les choses et catégories que vous avez surligné en rouge sont les dépenses à arrêter immédiatement ou à réduire drastiquement.

Elles ne vous apportent aucune valeur, et ne font que vous priver d'argent disponible à dépenser dans des choses qui comptent vraiment pour vous.

Dépenser consciemment va vous aider à rendre vos dépenses plus gratifiantes. Vous devenez heureux de dépenser, au lieu de vous sentir coupable. Et vous pouvez enfin mettre de côté en sachant pourquoi, ce qui rend franchement la tâche bien plus facile.

Dépensez de manière extravagante pour les choses que vous adorez et réduisez sans pitié les dépenses pour le reste.

Ramit SethiI Will Teach You To Be Rich

Dépenser consciemment, c'est décider de ce dans quoi il est important pour vous de dépenser ou non, plutôt que de dépenser aveuglément pour tout. Au moment où vous êtes tentés d'acheter, prenez un moment pour faire une rapide comparaison mentale et vous demander à quel point cet article est une priorité pour vous, et le reflet de vos valeurs.

Et peu importe ce qui compte pour vous. Si vous avez envie de dépenser des dizaines d'euros par mois dans des puzzles pour adultes, grand bien vous fasse si c'est votre passion.

Du moment que vous arrivez à mettre de l'argent de côté, commencer à investir, et maintenez des habitudes financières saines, peu importe ce que vous décidez être important pour vous.

Une chose importante à préciser : dépenser consciemment n'a rien à voir avec la radinerie. Pourtant, on fait souvent l'amalgame. Si vous dites à vos amis que vous n'avez pas trop envie d'aller au restau, car vous avez un autre projet en tête pour lequel votre argent serait bien mieux utilisé, vous avez peut-être peur de passer pour un radin.

Pour vous rassurer tout de suite : c'est faux. Le radin est celui qui cherche à économiser au détriment des autres (comme ce collègue qui cherche absolument à se faire payer le café tous les matins à la machine à café). Vous cherchez juste à utiliser votre argent, que vous avez gagné, pour faire ce que vous voulez faire avec.

En ce sens, les dépenses conscientes nous aident aussi à être empathiques, et à ne pas juger les choix des autres.

En as-tu vraiment besoin ?
Pierre-Yves McSween

L’auteur nous enseigne comment arrêter de gaspiller votre argent dans des choses dont nous n’avons absolument pas besoin et à changer notre rapport à la consommation.

Commentaires