Application comment investir son argent

Comment investir son argent : le guide du débutant

Mis à jour le 31 décembre 2019

Vous êtes vous déjà demander comment investir votre argent ? Ou êtes-vous plutôt du genre à laisser vos euros dormir sur votre compte courant ?

Réaliser un vieux rêve, concrétiser un projet, pouvoir financer les études de ses enfants plus tard… Il existe autant de raisons qui peuvent vous motiver à faire des économies.

Beaucoup décident alors de mettre leurs économies de côté sur des solutions d’épargne. Mais est-ce vraiment une bonne stratégie pour placer son argent ? 

Placer vos économies sur votre livret d’épargne semble effectivement être une stratégie sans risque. Vous êtes certain de pouvoir récupérer votre argent avec en plus quelques intérêts. Mais cette sécurité est cependant une notion relative.

Pourquoi ? Notamment à cause de l’inflation dont le taux s’avère être plus élevé que le taux de rémunération de votre épargne. 

En résumé, cela signifie qu’en laissant votre argent dormir sur des solutions d’épargne classiques comme le livret A, vous perdez en réalité de l’argent.

Mais pas de panique : il existe d’autres placements, notamment via des solutions d’investissement, qui vous permettront de tirer profit de l’argent que vous avez gagné.

A noter cependant que même si l’investissement rapporte plus sur le long terme que l’épargne, il ne faut pas oublier qu’il demande souvent une prise de risque plus élevée. C’est notamment pourquoi il est essentiel de se renseigner sur comment investir son argent avant de prendre des risques.

Les différents supports d’investissement existants

L’investissement est un domaine complexe et vaste. Il ne faut donc pas s’y aventurer tête baissée. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut l’éviter entièrement.

Comme pour tout, l’essentiel est de travailler votre éducation financière et de vous renseigner petit à petit sur le sujet pour pouvoir commencer tout doucement à vous lancer.

Voici quelques exemples de placements qui vous aideront à y voir plus clair avant d’entreprendre une telle démarche.

Les actions et les obligations

Il s’agit de deux types d’investissements « classiques », qui restent des bases en finances mais diffèrent en de nombreux points.

Actions

Pour faire un schéma simple, en achetant une action d’une entreprise, vous faites l’acquisition d’une partie de cette entreprise, ou plus précisément une partie de son capital. Il s’agit donc d’un titre de propriété. Les cours des actions fluctuent au cours de la journée, mais les investisseurs attendent surtout qu’au fil du temps, les actions de l’entreprise en question augmenteront en valeur. En échange de votre investissement, l’entreprise peut également vous reverser une partie de ses bénéfices annuels. Comment ? Par le biais d’un dividende par action. 

Obligations

Lorsque vous achetez une obligation, cela revient à prêter de l’argent à une entreprise ou à un gouvernement qui rembourse ensuite ce prêt à un taux de rendement fixe. C’est un investissement plus sûr que les actions, mais il comporte toujours des risques. C’est pourquoi elles sont un ingrédient clé dans un portefeuille d’investissement équilibré, afin notamment d’aider à équilibrer les risques au fil du temps. Si les marchés boursiers s’effondrent, les obligations peuvent aider à amortir le choc.

Valeurs du trésor et fonds monétaires

Valeurs du trésor

Les valeurs du trésor sont des titres émis par l’État qui lui permettent d’assurer le financement de sa dette. Pour vous, cela signifie qu’en investissant dans des valeurs du Trésor, vous un prêtez techniquement de l’argent à l’État. Celui-ci vous verse en contre-partie chaque année des intérêts, avant de vous rembourser la somme investie au terme du placement. Plusieurs types de valeurs du trésor existent : les bons du trésor et les obligations assimilables du Trésor (OAT), que les particuliers peuvent acheter.

Fonds monétaires 

Il s’agit d’une alternative valable au compte d’épargne traditionnel type Livret A qui peut être adaptée à ceux qui ont un projet à court terme (acquisition d’un bien immobilier) ou se trouvant dans un cas de déblocage anticipé de leur épargne (création d’entreprise, mariage ou naissance par exemple). En revanche, les fonds monétaires rapportent souvent très peu, voire peuvent avoir des taux de rendement négatifs. Si votre horizon d’investissement est plus long, ils peuvent donc être à éviter sous peine de provoquer une diminution progressive de votre capital. 

Comment investir son argent : concrètement

On ne le répètera jamais assez : pour faire fructifier votre patrimoine, il est pratiquement essentiel d’aller au delà des livrets d’épargne « classiques » pour se diriger vers des solutions d’investissement.

➡️ Lire aussi : Pourquoi épargner ne vous rendra jamais riche

Mais l’avantage des comptes épargnes, en plus d’être sans risque (même s’ils vous font techniquement perdre de l’argent chaque année), c’est qu’ils sont facilement accessibles.

Et quand on se demande comment investir son argent, il peut être difficile de savoir où vous diriger.

Découvrez ici les différentes méthodes d’investissement existantes.

L’investissement bancaire

Tous vos comptes et livrets d’épargne séjournent déjà dans une banque. C’est donc aussi l’un des endroits les plus accessibles pour investir votre argent.

Les options proposées par les banques sont souvent diverses en termes d’investissements : actions, obligations, titres, fonds de placement…

Attention : ce n’est pas parce que vous passez par votre banque pour investir que vous êtes à l’abri de pertes (aboutissements négatifs, faibles revenus, perte d’une partie du capital investi…). L’étude des offres ou des structures des banques est donc une étape à ne surtout pas négliger afin de permettre un investissement qui rapporte tout en limitant au mieux les risques.

Cependant, gardez à l’esprit que les banquiers sont très fréquemment commissionnés sur la vente certains de produits d’investissement comme des assurances-vies ou autres. Ce ne sont donc pas forcément les meilleurs interlocuteurs pour décider des véhicules d’investissement à sélectionner, car des banquiers peu scrupuleux pourraient vous recommander des produits qui ne correspondent pas réellement à vos besoins.

L’achat d’actions en direct

Pour acheter des actions en bourse, vous aurez besoin au préalable d’un support d’investissement appelé compte titres. C’est ce qui vous permettra d’exécuter des ordres sur les marchés financiers.

Vous pouvez ouvrir votre compte auprès des établissements bancaires ou courtiers en ligne afin de réaliser vos premières acquisitions de titres cotés. Les comptes les plus utilisés sont le Plan d’Epargne en Actions (PEA) et le compte titre ordinaire.

Une fois le compte approprié pour votre investissement identifié, la prochaine étape consiste à déterminer l’intermédiaire financier qui recevra et exécutera vos ordres d’achats et de vente. 

L’assurance-vie

L’assurance-vie présente de nombreux avantages.

Déjà, c’est un placement particulièrement accessible. Vous pouvez choisir le type de versement qui vous convient : programmé, ponctuel, aucun versement (dans le cas où vous disposez déjà d’un pécule important dont vous attendez seulement qu’il grossisse).

Polyvalent, l’investissement dans une assurance-vie peut s’adapter à tous vos besoins et tous types de projet (achat immobilier, études, préparation d’une succession…).

Enfin, l’un de ses principaux avantages réside dans la fiscalité. En effet, à l’exception des prélèvements sociaux sur les fonds euros, il n’y a pas de fiscalité tant que vous n’effectuez pas de retraits. La taxe sur les intérêts est appliquée dans le cas d’un rachat partiel mais de façon dégressive. 

Quand commencer à investir ?

On vous répète souvent qu’il n’est jamais trop tôt pour investir son argent.

L’investissement est le meilleur moyen pour vous d’assurer votre avenir financier, mais sachez que l’âge joue un rôle important dans cette stratégie.

En général, plus vous êtes jeune, plus vous avez la possibilité de prendre des risques car vous disposez de plus de temps pour compenser les éventuelles pertes. Mais c’est également là que vous avez le plus de possibilité de gains, notamment grâce aux effets de l’intérêt composé.

Par contre, plus vous avancez dans l’âge plus vous devenez conservateur et limitez votre exposition aux risques car en cas de pertes vous n’aurez pas le temps d’attendre une reprise du marché. 

Investir quand on est jeune n’est pas facile mais plus vous commencez tôt, plus vous avez la chance de réussir avec vos investissements. Le temps est toujours un excellent allié. Il vous faudra cependant faire attention à ne pas prendre des décisions à la hâte ou des risques inconsidérés qui vous feront perdre de l’argent. 

Lire aussi

Laisser un Commentaire