AccueilGérer son ArgentComment construire son premier fonds d’urgence ?

Comment construire son premier fonds d’urgence ?

Personne ne veut passer son temps à envisager le pire, et encore moins à s’y préparer. Mais lorsqu’il s’agit de gérer son argent, si une dépense imprévue survient, c’est beaucoup d’angoisse et parfois de graves conséquences financières qui peuvent vous attendre. La solution ? Construire un fonds d’urgence.

Le fonds d’urgence a pour but de  vous protéger de toutes les dépenses imprévues,  qu’elles soient importantes ou petites.

Les situations inattendues – d’une couronne dentaire à un licenciement – sont une réalité inévitable. Mais rien ne vous empêche de vous y préparer.

Le « fonds d’urgence », qu’est ce que c’est ?

Le fonds d’urgence (que l’on appelle aussi parfois « coussin de sécurité » ou « épargne de précaution ») est une somme d’argent mise de côté pour couvrir une ou plusieurs dépenses imprévues qui pourraient survenir dans le futur. Il peut par exemple vous aider à financer le remplacement d’un appareil en panne ou des interventions médicales non couvertes par votre mutuelle.

En cas de changement inattendu de situation financière, comme une perte d’emploi, par exemple, le fonds d’urgence peut également vous permettre de retomber sur vos pattes tout en gardant un certain confort de vie.

L’erreur la plus répandue lorsqu’il s’agit de gérer ses finances personnelles, c’est le manque de préparation pour le futur. Et en cas d’urgence, la panique s’installe vite, et les mauvaises décisions s’enchainent (demande de prêts à taux élevés, etc.). Pour éviter cette situation, c’est là que le fonds d’urgence intervient : il vous permet de prévoir en avance les aléas du futur.

Votre épargne de précaution est donc faite pour être construite le plus tôt possible... puis oubliée aussitôt. Il faudra résister la tentation d’utiliser ces sommes pour payer des dépenses imprévues mais non urgentes (comme des cadeaux de Noël ou des achats plaisir). La meilleure façon de gérer son fonds d’urgence, c’est de faire comme si il n’existait pas.

Ai-je vraiment besoin d’un fonds d’urgence ?

C’est souvent l’objection numéro 1 :  pourquoi devrais-je mettre de côté pour pour un problème qui n’existe pas encore – et n’existera peut-être jamais ? 

Ne pas prévoir de quoi faire face aux urgences à venir, c’est s’infliger de l’angoisse inutile le moment venu. Car si vous n’êtes pas sûrs de vouloir sacrifier certaines dépenses mensuelles superflues pour financer un coussin de sécurité, une chose est elle certaine : ces urgences financières arriveront forcément un jour. Et je peux vous assurer que la situation de panique dans laquelle vous pouvez vous retrouver est bien moins agréable que de se priver d’un verre en plus lors d’une soirée entre amis pour financer notre fonds d’urgence.

L’épargne de précaution permet d’approcher les dépenses imprévues de manière beaucoup plus sereine. Car le meilleur moyen de ne pas avoir à le prendre la tête avec vos finances, c’est de prendre de l’avance et d’anticiper.

Même si cela peut vous sembler être un véritable sacrifice, mettre de l’argent de côté chaque mois pour construire petit à petit votre fonds d’urgence vous apportera une réelle tranquillité d’esprit. Et le plus tôt vous commencez à utiliser votre fonds d’urgence, plus vite vous pourrez bénéficier de ces avantages.

Où placer mon fonds d’urgence ?

Le fonds d’urgence est fait pour couvrir, comme son nom l’indique, les urgences. Il est donc indispensable que votre argent soit accessible rapidement en cas de besoin.

Les livrets bloqués (comme le PEL) ou les solutions d’investissement (PEA, etc.) sont donc à bannir. Des livrets classiques, comme un Livret A, peuvent eux tout à fait convenir.

Dans tous les cas, évitez de placer cet argent sur un compte que vous utilisez quotidiennement, comme votre compte courant. Comme ça, vous ne serez pas tentés d’aller piocher dans vos réserves pour un achat non-urgent ou plaisir.

L’idéal est de programmer des virements internes automatiques depuis votre banque. Vous pourrez ainsi demander à déplacer chaque mois une somme d’argent de votre compte courant vers l’un de vos livrets d’épargne. Vous pouvez par exemple choisir d’effectuer ce virement juste après le versement de votre paie. La plupart des banques vous permettent de faire cette démarche directement en ligne.

Combien faut-il mettre de côté ?

La plupart des spécialistes recommandent de créer une épargne de précaution assez importante pour pouvoir couvrir entre 3 à 6 mois de dépenses. C’est en général assez pour vous permettre de faire face à la majorité des dépenses inattendues, ou pour vous laisser le temps de retomber sur vos pattes.

Le plus important est de ne pas attendre avant de commencer à construire son fond d’urgence. 3 à 6 mois de dépenses représente une somme conséquente : il vous faudra donc longtemps avant de pouvoir atteindre votre objectif. Le mieux reste d’y aller petit à petit, sans vous laisser impressionner par les montants. Rappelez-vous : « Un voyage de mille lieues commence par un simple pas ».

Comment construire son épargne de sécurité ?

  1. Construire son budget mensuel

    Avant de pouvoir commencer à mettre de côté, il va falloir définir vos dépenses mensuelles. En d’autres mots, il s’agit de créer un budget. Il vous faudra pour cela :

    • Noter votre salaire – quels sont vos revenus ? Salaire, APL, aides de la CAF… listez toutes vos rentrées d’argent.
    • Lister vos dépenses fixes et factures obligatoires. Le logement, l’alimentaire et les transports seront probablement les catégories qui vous consomment le plus d’argent.
    • Multipliez vos dépenses mensuelles par 3, puis par 6. Vous obtiendrez donc une fourchette correspondant aux sommes que vous devrez mettre de côté pour votre fonds d’urgence.

     

  2. Définir la somme à mettre de côté chaque mois

    Si vous n’avez pas encore commencé à construire votre fonds d’urgence, pas d’inquiétude : mieux vaut commencer petit et adapter vos économies au fur et à mesure. Rien de sert de vouloir construire une épargne de précaution entière en seulement quelques mois.

    Le but est seulement de vous fixer un objectif, puis de prendre l’habitude de faire des dépôts réguliers sur votre compte. Créez un calendrier, et respectez-le, même s’il ne s’agit au début que de 30 euros par mois. Une fois l’habitude prise, vous pourrez augmenter progressivement les sommes.

    Pour vous aiguiller sur le montant à mettre de côté, soustrayez vos dépenses mensuelles de votre revenu total. Le résultat est l’argent qu’il vous reste par mois à épargner ou à utiliser pour toutes les dépenses non obligatoires (loisirs, habillement, restaurant…). C’est dans ce montant que vous viendrez piocher pour construire votre épargne de sécurité.

  3. Construire son fond d’urgence

    La dernière étape et probablement la plus simple : se lancer ! Rien ne sert d’attendre – le meilleur moment pour commencer est maintenant.

Articles Similaires

Objectifs financiers : une femme regardant des montagnes

Comment fixer vos objectifs financiers… et les atteindre à chaque fois !

Vous avez du mal à trouver la motivation pour atteindre vos objectifs financiers ? Vous…

Lire la suite
Une femme assise dans un café en train de sourire

5 objectifs financiers que vous devriez atteindre avant 30 ans

La vingtaine est une période remplie de de changements, de découvertes et de nouveautés. Et…

Lire la suite
Frais avis à tiers détenteur

L’Avis à Tiers Détenteur : de quoi s’agit-il, et que faire ?

L’ATD, ou « Avis à Tiers Détenteur » est une pratique permettant aux Impôts d’obtenir auprès d’un…

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *