Donner sa carte pour mettre de côté

Les choses à arrêter d’acheter pour vraiment mettre de côté

6 octobre 2018

Quand on cherche à mettre de côté et faire des économies, on a souvent tendance à voir les choses à l’envers.

Thomas J. Stanley, auteur du best-seller The Millionaire Next Door, l’affirme d’ailleurs dans son livre : « Combien vous gagnez est moins important que ce que vous faites avec l’argent que vous avez déjà ». Et il a entièrement raison.

Souvent, nous pensons à tord que pour réussir à mettre de côté et à faire grossir nos comptes en banque, il nous faudrait avant tout un salaire plus important.

Nous accusons nos revenus de ne pas être assez conséquents pour pouvoir nous permettre de faire des économies au quotidien, quand en réalité, la première étape pour mettre de côté n’est pas de gagner plus d’argent, mais surtout de moins (ou mieux) dépenser.

En commençant à créer et suivre votre budget personnel, vous allez rapidement vous rendre compte de toutes les petites dépenses inutiles qui drainent votre budget tous les mois. Et chaque année, nous jetons par les fenêtres des milliers d’euros simplement car nous ne prenons pas de temps le construire un budget concret.

La solution est pourtant simple : prendre le temps de vraiment réfléchir avant d’acheter.

Les dépenses à limiter dépendrons forcément des styles de vie et de consommation de chacun. Mais pour vous donner quelques idées, voici des exemples de produits que tout le monde devrait arrêter d’acheter pour vraiment économiser et mettre de côté.

Les repas à l’extérieur tous les midis…

Pour tout ceux qui travaillent dans un bureau, il parait souvent très facile d’aller chaque jour s’acheter un petit sandwich sur le pouce. Sauf qu’en moyenne, un repas à l’extérieur coûte presque 8€. C’est à dire environ 1800€ par an.

Une fortune lorsque l’on sait à quel point il est facile de préparer à l’avance ses repas du midi pour 20€ par personne et par semaine. Cette préparation des repas à domicile vous coûtera alors environ 920€ par an. Cela revient donc à une économie de presque 1000€.

Lorsque j’achetais chacun de mes repas à emporter, comme beaucoup, je ne me rendais pas du tout compte du vrai poids de ces dépenses. Mais une fois le calcul fait, il est très facile de se rendre compte de l’immense gouffre financier que constituent les repas à emporter.

En arrêtant de manger à l’extérieur (sauf de temps en temps en cas d’oubli ou pour partager un repas avec mes collègues), j’ai tout de suite ressenti la différence dans mon budget.

Je planifie maintenant à l’avance tous mes repas de la semaine. En général, entre 1h et 1h30 de préparation chaque dimanche suffisent amplement. Après avoir choisi deux recettes, je stocke les repas dans ces boîtes hermétiques qui permettent de conserver un bon niveau de fraîcheur pendant 5 jours. Si les recettes supportent mal d’être stockées si longtemps (c’est par exemple le cas des salades), je rajoute une trentaine de minutes le mercredi pour préparer les repas des deux jours restants.

Si cela est plus facile pour vous, vous pouvez également prendre 15 minutes chaque soir pour préparer votre repas du lendemain. En plus, les recettes même les plus basiques seront souvent bien meilleures pour la santé que la plupart des fast foods.

Et si votre argument est que manger dehors est un moyen d’écouler vos tickets restaurants, sachez qu’ils peuvent également être utilisés pour payer vos courses au supermarché.

… et les repas à emporter le soir !

Les remarques faites ci-dessus sont également valables pour les repas du soir. La plupart des écarts viennent du fait qu’en rentrant du travail, nous n’avons rien de facile ou rapide à manger, et nous sentons trop fatigués pour faire la cuisine… Entre se prendre la tête à savoir quoi cuisiner ou prendre un McDo sur le chemin du retour, le choix est souvent (trop) vite fait.

Et le problème, c’est que sur le moment, cela ne revient qu’à dépenser une « petite » dizaine d’euros. Mais encore une fois, à la longue, c’est votre budget entier qui se fait grignoter. Et quand on cherche à mettre de côté, c’est se priver chaque mois d’une petite épargne à faire fructifier.

Laisser au congélateur quelques plats déjà prêts comme des quiches ou pizzas (ou bien congeler à l’avance des repas faits maison) est une super solution pour ne plus se ruiner par flemme de cuisiner. Comme ça, si la fatigue est trop importante, il vous suffit de piocher un plat au congélateur.

Attention : le but n’est pas du tout d’encourager la malbouffe. Ces situations devraient être exceptionnelles, pas quotidiennes. Et même si les plats congelés ne sont pas tout le temps super healthy, c’est toujours mieux que la plupart des fast food.

Les produits d’entretien ménager

Saviez-vous que le vinaigre blanc peut remplacer à peu près n’importe quel produit de nettoyage ? Et en plus, il est souvent bien meilleur pour l’environnement… et pour votre santé. A moins de 50 centimes d’euros le litre, vous profitez d’un produit qui peut nettoyer vos meubles (sauf les surfaces en pierre), votre four, vos fenêtres, vos éviers, robinet et drains… et bien plus encore !

Si comme moi, vous avez du mal à supporter l’odeur du vinaigre, il suffit d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentiels dans votre mélange vinaigre + eau. Et en plus d’éviter de dépenser de l’argent dans des dizaines de produits, vous pourrez mettre de côté tout en faisant de la place dans vos placards !

Le café

On prend souvent le café en exemple lorsqu’il s’agit de montrer à quel point nos petites dépenses du quotidien peuvent, à la longue, peser lourd dans notre porte-feuille. C’est d’ailleurs cette idée qui est à l’origine de la théorie du Latte Factor que nous vous présentions dans cet article.

Mais la raison pour laquelle nous prenons tout le temps cet exemple, c’est parce qu’il est très réaliste.

Bien sûr, pas besoin d’abandonner définitivement le café pour devenir indépendant financièrement. Mais si comme beaucoup de personnes vous achetez tous les jours ou presque votre café à emporter, sachez que cela a forcément un impact conséquent sur votre budget, même si vous ne le payez que quelques euros sur le moment.

L’alternative est simple : préparer son café à emporter… à la maison ! Et vous pouvez même profiter d’un café bien meilleur, bien moins cher.

Si comme moi vous préférez déguster votre café au bureau, vous pouvez vous munir d’un mug de transport hermétique (mes préférés sont ceux de Contigo) pour le garder au chaud le temps d’arriver.

Pour ceux qui emportent leur café quotidiennement, préparer votre café vous-même peut vous permettre d’économiser jusqu’à plus de 500 euros par an. Une belle petite somme à mettre de côté pour des projets d’avenir.

Les magasines et les livres

Le concept de la bibliothèque parait souvent obsolète (comme nos années collège ou pré-internet). Pourtant, les bibliothèques locales regorgent de milliers de livres auxquels vous pouvez avoir accès souvent pour le prix que pourrait vous coûter l’achat d’un livre seul ! Pourquoi se donner la peine de dépenser de l’argent pour quelque chose vous n’allez lire qu’une seule fois quand vous pourriez l’obtenir gratuitement à la bibliothèque ?

En plus, de plus en plus de bibliothèque proposent maintenant des magasines, films, musiques, séries ou ebooks ! De quoi satisfaire tout le monde tout en vous permettant de mettre de côté pour vos objectifs financiers.

Et pour les plus digitaux d’entre vous (dont je fais partie), la liseuse est un excellent compromis. J’utilise personnellement la Kindle d’Amazon, qui propose un abonnement illimité permettant d’avoir accès à des dizaines de milliers de livres pour quelques euros par mois seulement. Cela me permet de dépenser beaucoup moins dans mon budget lecture, tout en ayant accès à beaucoup plus de titres.

Des vêtements… simplement parce qu’ils sont en soldes

Acheter de manière impulsive cette veste à -50% qui vous « permettra d’économiser 25€ »… ne vous fera en réalité que dépenser 25€.

Les dépenses non prévues sont quasi systématiquement seulement des envies, et non des besoins. Et cela signifie que vous gaspillez de l’argent pour quelque chose qui, au final, ne vous apporte rien. Ne préféreriez-vous pas garder ces euros pour un beau restau en bord de plage lors de vos prochaines vacances en amoureux ? Sur le moment, difficile d’y penser. Mais chaque dépense que vous faites revient à en sacrifier une autre.

Les soldes attirent, et cela est volontaire (difficile de ne pas se rendre compte que les marquent jouent avec les couleurs flash et les affiches exubérantes). Le but de tout ça est de vous faire penser que vous venez de faire l’affaire du siècle. C’est très rarement le cas.

En plus d’avoir construit une garde-robe capsule pour limiter mes dépenses vêtements, maintenant, j’essaie toujours de pratiquer des dépenses intentionnelles. C’est-à-dire que pour tout ce que vous achetez, demandez-vous si vous le voulez vraiment, vraiment. Si le produit n’avait pas été en soldes, l’auriez-vous acheté quand même ? Si la réponse est non, ne l’achetez pas.

Une autre méthode consiste à ne (presque) jamais acheter immédiatement, mais remettre toutes vos dépenses à plus tard. C’est ce que je fais personnellement, en ajoutant chacune des dépenses qui me font envie dans une note sur mon téléphone ou dans une catégorie de mon budget. Au bout de quelques jours, dans une grande majorité des cas, je n’ai plus du tout envie de l’objet en question.

Attention : il ne s’agit pas de vous dire qu’il ne faut toujours acheter que ce dont vous avez « strictement » besoin. J’achète aussi des «désirs». Mais je prévoie à l’avance le montant des dépenses liées à ces désirs dans une catégorie bien définie afin de ne pas me retrouver à 500€ de dépenses « plaisir » à la fin du mois. Cela permet de pondérer ses achats.

Les achats impulsifs au supermarché

Rentrer dans un supermarché sans aucun plan, c’est la dépense excessive et le gaspillage assurés. Si vous ne savez pas quoi acheter, en plus de perdre deux fois plus de temps à vagabonder dans les rayons, vous vous retrouvez à dépenser de l’argent sans pour autant pouvoir construire des recettes et menus cohérents. C’est également ce manque d’organisation qui peut, comme nous l’avons évoqué plus tôt, vous mener à manger dehors bien trop souvent…

Pour éviter les achats par dépit, vous avez besoin d’une liste de courses détaillée. Écrivez à l’avance, et au fur et à mesure de la semaine, la liste des articles dont vous aurez besoin (note partagée sur un smartphone, tableau magnétique sur le frigo…), puis prenez une quinzaine de minutes pour réfléchir aux repas de la semaine prochaine avant de vous diriger au supermarché. De cette façon, vous limiterez forcément les achats inutiles ou impulsifs.

Et vous, quelle(s) dépense(s) avez-vous réduites ou complètement supprimées pour pouvoir mettre de côté ?

23 commentaires sur “Les choses à arrêter d’acheter pour vraiment mettre de côté”

  1. Salut,

    Merci pour l’article m. J’ai trouvé des astuces que je ne connaissais pas encore. Pour ceux qui voudrait, j’économise également en mettant de l’argent dans une boite : des que j’ai 5 euros en billet dans mon portefeuille, je le mets dans la boite. Je fais pareil pour les 2 euros. Ca peut vraiment faire une différence a la fin de l’année et parfois ca m’évite d’acheter des petites choses inutiles car des que je vois le billet de 5 euros, je me garde et n’achète pas 😁.

    • La technique des billets et pièces est une super idée ! Ça permet de mettre de côté sans avoir le sentiment de se priver, un point super important. Merci pour le partage 🙂

  2. J’ajouterais: la voiture (achat, essence, assurance, entretien), le GSM (il n’est pas nécessaire d’en changer tous les six mois), les forfaits audio/video, les cigarettes et l’alcool, les verres au bistrot, … mais par contre je garde les livres 🙂

    • Merci pour ce commentaire ! 🙂 C’est vrai que tous les frais liés à la voiture méritent d’être réévalués fréquemment, on peut facilement faire des économies en trouvant une meilleure option.
      Pareil pour l’alcool à la maison et au bar, et en plus c’est bon pour la santé 😉
      Je comprends complètement pour les livres, je suis vraiment ravie de ma Kindle (super pratique et économique), mais j’adore l’expérience de parcourir des livres papiers de temps en temps.

  3. Des idées de bon sens mais qui sont déjà appliquées par les personnes qui ont un budget contraint .Mais l’article ne parle pas du logement par exemple . Aucune économie relative au logement n’est mentionnée alors que ( sauf erreur) c’est un poste important du budget de chacun.
    Pour une partie de la nourriture je vais chez un soldeur alimentaire ( ce qui ne veut pas dire mauvaise qualité ) et à la fin du marché de ma ville quand les commerçants liquident leurs invendus pour ne pas avoir à les manipuler.

    • Bonjour Henry,
      Merci pour votre commentaire et pour ces conseils ! Le logement n’est effectivement pas mentionné car c’est un poste de dépense qui dépend énormément de la situation dans laquelle chaque personne se trouve (ville, job, salaire, situation familiale, etc.). Mais nous devrions écrire prochainement un article sur le sujet qui nous permettre d’être le plus exhaustif possible 🙂
      Très bon conseil pour le soldeur alimentaire et les fins de marchés – c’est en plus de ça un très bon geste pour la planète et pour éviter le gaspillage.

  4. Bonjour,
    J’ai lu vos astuces et j’ai trouvé ces astuces très intéressantes.
    J’ en fait certaines plus pour protéger la planète que pour faire des économies mais du coup ,je fais des économies. Je fais mes lingettes, des petits sacs tissus pour acheter au marché ou en magasin bio et surtout mes produits d ‘entretien, ma « bible « pour cela c’est le Prima hors-série  » Ma maison au naturel.  » je fais mon nettoyant pour le sol. Vinaigre blanc, huile essentielle de tea tree idéal, efficace sur carrelage, parquet massif, vernis, stratifié, je fai un désinfectant multi-usage, capo salle de bains,jamais eu avant des lavabos et baignoire aussi propres et brillantes. Pschit pour les vitres, simple et efficace. Je vois que là je fais une grosse économie .Mon problème c’est les repas, je n’aime pas cuisiner et je ne fais pas beaucoup d’effort. Pour livres musique, revue etc..je vais à la bibliothèque .merci pour votre article. Cordialement

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et pour toutes ces astuces – et félicitations ! 🙂 C’est génial de voir qu’on peut faire autant de choses soi-même sans forcément faire trop compliqué. Je parcourrai le magasine Prima que vous mentionnez que je ne connaissais pas et qui a effectivement l’air très intéressant.
      Merci encore !

  5. Avant qd j’allais au supermarché, j’en avais tjrs pour 150-170€/sem (pr 4 pers). J’ai trouvé 1 excellent moyen de ramener ma dépense à 100-110€, d’où une économie plus que substantielle d’environ 200-240€/mois.
    J’allume mon ordi et je fais un drive tout simplement : je fais mes menus en fonction des promos (viande, fruits et légumes), je peux surveiller en permanence l’évolution du prix de mon panier, plus d’achats non contrôlés… Et en plus je gagne du temps.Et le temps, c’est de l’argent !
    Pour ce qui est des produits ménagers, je n’ai que vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon noir et dentifrice : ça fait des miracles et c’est naturel.
    Voilà pour mes petites astuces perso.

    • Bonjour Dom,

      Merci pour votre commentaire ! Le Drive est une super astuce, j’ai du mal à m’en passer maintenant également. Pour les produits ménagers, c’est un très bon conseil aussi 🙂 je n’ai pas encore essayé le savon noir mais je compte y passer prochainement !

    • Bonjour,
      Je viens de lire l’article. En ce qui concerne les courses alimentaires, voilà comment je procède : je fais mes courses toujours dans les mêmes magasins, je connais donc les prix. Je regarde mes placards, je fais ma liste en mettant les prix à côté de chaque article (que je ne dépasse pas, sinon, j’attends la semaine d’après) et je paye en espèces (50 euros par semaine maximum) j’oublie le chéquier et la carte bleue, j’aime cuisiner donc je n’achète pas de plats préparés Je ne mange plus de viande ou très peu quand je reçois mes petits enfants. En ce qui concerne les livres, je fais les trocs et puces ou les achète d’occasion. Je fais mes lingettes et ai remplacé le sopalin par des serpillères que j’ai découpées et cousues aussi, j’utilise le vinaigre blanc comme seul produit avec des huiles essentielles de lavande ou de citron.

    • Bonjour,
      Merci pour ces nombreux bons conseils ! Partir avec seulement 50 euros en liquide est une super idée pour être certain de ne pas trop dépenser.

  6. J’essaie par tous les moyens de faire des économies mais c’est très compliqué.
    Je suis toujours attiré par la pub que l’on met dans la boîte aux lettres et pour l’alimentaire, j’ai comme peur de manquer. J’aimerai quelques astuces pour mieux gérer mon budgets et surtout ne pas tomber dans les pièges des dépenses inutiles.
    Merci.

    • Bonjour Aline, merci pour votre message !

      Avez-vous déjà essayé de créér un budget mensuel ? Dans lequel vous définissez à l’avance le montant que vous souhaitez allouer à chaque type de dépenses ? Cela vous permettrait de décider de n’allouer par exemple que 300 euros par mois aux courses alimentaires (en choisissant le montant qui corresponde à vos besoins, je prends cette somme au hasard). Comme ça, si vous avez envie de dépenser plus que ce que vous n’aviez décidé au départ, vous devrez aller « prendre » de l’argent dans une autre catégorie (vos vacances, budget loisir, ou autre). C’est une barrière psychologique qui peut beaucoup aider quand on a tendance à trop dépenser.

      Vous pouvez jeter un coup d’oeil à ces articles sur la budgétisation pour vous aiguiller :
      https://moneylo.fr/gerer-son-argent/le-guide-ultime-pour-creer-gerer-son-premier-budget-personnel/
      https://moneylo.fr/gerer-son-argent/outils-pour-gerer-mes-comptes/

      Je suis également en train de rédiger un article sur la préparation en avance des repas de la semaine, ce qui pourrait vous aider pour votre « peur de manquer ». Je vous tiendrais au courant dès qu’il sera en ligne !

      Et pour ce qui est des pubs, est-ce que mettre une étiquette « stop pub » sur votre boite aux lettre vous semblerait faisable ? Vous pourriez toujours récupérer certains catalogues en supermarché ou autour de vous si vous aimez les feuilleter, sans pour autant être trop tenté ou piégé !

      Merci encore pour ce partage 🙂

  7. Merci pour cet article qui est très bien écrit et tout à fait realiste.
    J’ai commencé à oeuvré vers moins de dépenses inutiles et en essayant de préserver notre belle terre.
    Je me suis mise à la couture et je me suis fait des lingettes lavables donc plus de coton depuis a la maison et je viens de faire des feuilles d’ essuies TOUT lavables pour remplacer le sopalin. Merci encore

    • Bonjour Delphine, et merci à vous pour ce commentaire !

      Très bonne idée pour la couture – je voulais également commencer à apprendre à coudre, et les lingettes et essuie-tout sont effectivement une super solution, très ingénieux 😉 C’est encore plus motivant de se dire que l’on fait en plus un geste pour l’environnement.

      Merci encore !

  8. Pour les courses Menu fait pour chaque semaine arin de n’acheter que ce dont on a besoin.

    Manger moins de viande et se tourner vers les proteines vegetales qui sont moins cheres et toute aussi BONNES.Nutritivement PARLANT.

    La lessive est faite maison avec des paillettes de savon de marseille et des huiles essentielles. je vais egalement passer a l adoucissant avec vinaigre blanc et huiles essentielles.

    Aurevoir le Déodorant et bonjour la vraie pierre d’alun.

    on essaie encore de modifier certains comportements afin de reduire les depenses. ce mois ci in va TESTER les enveloppes AFIN.Un MONTANT predefini par pole de depenses ( COURSES et LOIsirs/plaisirs) apres avoir analysé nos comptes pour une estimation et pour baisser syrtout nos depenses loisirs.

    • Hello Sarah, merci pour ce commentaire et pour toutes ces bonnes astuces ! J’essaierai votre technique de la lessive maison dès que possible.

      Et félicitations pour le système des enveloppes – vous allez voir, c’est un excellent moyen de moins dépenser et de vraiment comprendre comment on utilise son argent. Et c’est aussi assez fun 😉 Bon courage !

  9. Mer I pour cet article. Nous n’allons plus en supermarché. Nous faisions nos courses deux fois par semaine : un gros caddy le samedi à environ 120e et un autre de ressort le mercredi à 50/60E. Nous allons maintenant au marche,le samedi matin et dépensons environ 80 à 100E max (viande, fruits et légumes et fromage/laitages) Nous rentrons et préparons les menus de la semaine, quitte à surgelée pour la fin de la SEMAINE. C’est très économique et plaisant !

    • Merci pour ce partage Nathalie, c’est super intéressant car on peut avoir tendance à penser à tord que faire ses courses au marché reviendrait plus cher qu’en grande surface… Et en plus, c’est meilleur pour la santé 😉

  10. Bonjour,
    Dépenses reduites: le déodorant, la lessive, le pain, les produits d’entretien….gain:environ 800€, avec des produits beaucoup moins nocifs pour la santé, donc baisse des visites chez le médecin et D’achat de médicaments. Et ça prend moins de temps à faire qu’ à aller les acheter. Tout benef’.

    • Bonjour Gaby, merci pour votre message, et félicitations pour ces économies impressionnantes… ! Faites-vous aussi la lessive et les produits d’entretien vous-mêmes ? Et si oui, où trouvez-vous vos recettes ?
      Merci encore pour ce partage 🙂

Laisser un Commentaire