Un billet de banque en euros

Comment économiser : 9 astuces (vraiment) efficaces

20 mai 2020

Quand cherche comment économiser, on a souvent tendance à chercher l’option de facilité.

C’est-à-dire une solution rapide, facile, et surtout, sans trop d’effort.

C’est pourquoi les articles sur comment faire des économies ont tendance à se concentrer sur des petites astuces de surface. Comme éteindre la lumière derrière soit quand on sort d’une pièce, ou couper l’eau pendant qu’on se brosse les dents.

Et bien sûr, les conseils pour moins dépenser restent hyper importants quand on cherche à économiser.

D’ailleurs, je vous donne aussi ponctuellement des conseils de ce type dans des articles qui ont pour objectif de vous aider à réduire vos dépenses.

Mais ces « petits conseils » sont exactement ce qu’ils sont : petits.

Ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas utiles. Toute économie est bonne à prendre (et ce n’est pas le latte factor qui vous dira le contraire).

Mais si ce que vous cherchez, c’est à savoir comment économiser pour mieux utiliser votre argent pour des choses qui vous tiennent à coeur et entrer dans une relation plus saine avec vos finances, il faudra sûrement aller plus loin.

Dans cet article, apprenez comment économiser sur le long terme avec 9 conseils autant concrets qu’efficaces.

Créer un budget mensuel

Si vous êtes lecteurs réguliers de ce blog, vous savez que je rabâche assez souvent l’importance primordiale d’avoir un budget personnel.

Malgré tout, beaucoup de personnes ont tendance à penser que suivre un budget est trop compliqué. Ou que ça prend trop de temps, ou encore que c’est trop restrictif (ce qui peut être le cas si votre budget est mal construit).

Et pourtant, le budget est la plupart du temps le début de votre belle histoire avec l’argent. Un peu comme dans un compte de fée :

« Il était une fois, Marion, vendeuse, qui n’en pouvait plus de finir tous ses mois à découverts. Et un jour, elle se décide enfin à mettre en place un budget.

Pas hyper féerique, je vous l’accorde. Mais pourtant, c’est bien là que se trouve la base du changement dans la gestion de vos finances.

Le budget, c’est un peu la marraine fée qui transforme Cendrillon en Princesse.

Vous passez d’esclave de votre belle-mère (c’est-à-dire vos dépenses inutiles, imprévues, impulsives) à épouse d’un Prince Charmant (c’est-à-dire la sécurité financière).

Mais attention. Je ne parle pas seulement d’utiliser une application de suivi de dépenses (comme les versions gratuites des agrégateurs de compte type Bankin’ et Linxo) pour regarder à la fin du mois où est passé votre argent ce mois-ci.

Ces budgets « de suivi » sont très importants, surtout quand vous démarrez. Et ce sont d’ailleurs des techniques que je recommande sans problème.

Mais sur le long terme, le but du budget va être de vous rendre pro-actif.

Si vous n’avez pas encore de budget mensuel et que vous débutez dans les finances personnelles, je vous recommande de suivre ce chemin :

Étape #1

Pendant au moins 1 mois, créez un budget qu’on appellera de « suivi ». C’est la version Orelsan du budget : simple, basique. Mais pourtant, elle est vraiment importante pour ne pas se lancer trop rapidement dans quelque chose de très compliqué qui pourrait vous décourager.

Et c’est aussi une étape essentielle, car c’est celle qui vous permet de vous rendre compte de vos dépenses. Car même si vous pensez savoir où part votre argent… ce n’est sûrement pas le cas. Et vous pourriez vraiment être surpris.

Concrètement, téléchargez une application de budgétisation comme Bankin’ et catégorisez vos dépenses pendant au moins un mois pour avoir un aperçu de comment vous utilisez votre argent.

Si vous n’utilisez qu’un seul compte pour faire tous vos achats, vous pouvez aussi la plupart du temps construire ce budget depuis l’application de votre banque. À condition que celle-ci soit assez ergonomique (kof kof…), et que vous puissiez personnaliser les catégories à votre gré.

Si le mois où vous vous lancez est une période particulière, comme Noël ou les vacances d’été, n’hésitez pas à prolonger cette analyse d’un mois ou deux pour avoir un aperçu plus représentatif.

Étape #2

Maintenant que vous savez à peu près où part votre argent mensuellement (« comment-ça je dépense 95 euros de McDo tous les mois ?? »), c’est le moment de passer aux choses sérieuses.

Vous allez créer un budget complet, idéalement sur le modèle d’un budget base zéro.

Vous allez donc planifier et prévoir les dépenses que vous souhaitez faire le mois suivant, et surtout poser des limites à chaque catégorie.

Pour un guide étape-par-étape, vous pouvez lire notre article dédié à ce sujet. Il sera vraiment utile si vous cherchez comment économiser durablement en mettant en place un système sérieux.

Mettre de côté automatiquement

L’un des plus grands obstacles au fait de mettre de côté, c’est la procrastination.

Épargner, c’est un peu comme faire du sport. On se promet qu’on s’y mettra demain. Et le lendemain, une pinte de Ben & Jerry’s engloutie sur le canapé plus tard, on se dit que demain, cette fois-ci, ce sera vraiment le bon jour.

La vérité, c’est que pour épargner, mieux vaut ne pas compter sur notre discipline.

La meilleure solution, c’est de rendre votre épargne automatique.

C’est-à-dire que vous définissez un montant minimum précis que vous souhaitez mettre de côté tous les mois, et que vous mettez en place un virement automatique depuis le portail de votre banque pour transférer cet argent chaque mois de votre compte courant vers un livret d’épargne.

Ensuite, vous ne vous occupez plus de rien. Vous n’avez donc pas à vous préoccuper du montant restant pour votre épargne en cours de mois, puisque vos économies sont déjà faites.

Et quand vos économies sont faites automatiquement, il est beaucoup moins probable que vous les dépensiez dans des achats inutiles.

Mettre de côté devient ainsi une habitude, et petit à petit, vous prenez le rythme.

L’idéal est de faire ce virement en début de mois, juste après avoir reçu votre paie, pour suivre la règle bien connue en finances personnelles de « se payer en premier ».

Rembourser ses crédits

Les mensualités de vos crédits (y compris les intérêts qui y sont associés) sont l’un des principaux obstacles à vos économies.

Être endetté (crédits à la consommation, auto, etc.) vous prive d’une partie de vos revenus tous les mois. C’est pourquoi il est essentiel de vous en débarrasser le plus tôt possible.

Le moyen le plus simple et souvent le plus rapide de rembourser vos crédits est ce que l’on appelle la méthode boule de neige.

En résumé (mais vous pouvez lire l’article dédié pour découvrir la méthode en détail), il s’agit de rembourser vos crédits en anticipé en allant du plus petit au plus grand.

Une fois que vous avez pu reprendre le contrôle sur l’argent que vous utilisiez tous les mois pour payer vos crédits, vous pourrez utiliser ces sommes pour avancer vers vos objectifs financiers.

Construire un fonds d’urgence

Le fonds d’urgence, c’est un peu la ceinture de sécurité de vos finances personnelles.

Il vous servira à la fois à être protégé en cas d’accident (c’est à dire, d’urgence financière).

Mais aussi à vous sentir bien plus détendu en vous disant qu’en cas d’accident, il sera là pour vous aider.

Une « urgence » peut être la perte d’un emploi, la panne d’une voiture ou d’un appareil électroménager, une réparation importante de votre maison ou appartement, ou tout autre évènement inattendu qui peut vous demander de débloquer des fonds assez rapidement.

Ne pas avoir de fonds d’urgence peut s’avérer vraiment désastreux pour vos finances en cas de coup dur. Et sur deux plans.

Déjà, le plan financier à proprement parler. En cas de dépense importante imprévue, vous pouvez avoir deux cas de figure :

  • Soit vous ne serez pas du tout en mesure de couvrir les dépenses nécessaires, et vous devrez donc souscrire à des crédits, emprunter à des proches, ou autre.
  • Soit si vous serez obligés de vider vos comptes et de vivre dans la galère et l’incertitude pendant une période prolongée

Ensuite, l’impact est aussi lourd sur le plan psychologique.

Quand vous avez un coussin de sécurité, en l’absence de problème, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles en vous disant que vous serez protégés en cas de coup dur. Le fonds d’urgence vous permet aussi de prendre vos décisions plus librement, sans devoir faire en fonction de vos besoins financiers.

Et en cas d’urgence, pas besoin de passer des nuits blanches à paniquer. Vous pourrez faire face aux problèmes que vous pourrez rencontrer de manière sereine.

Essayez de mettre de côté au moins 3 mois de dépenses pour votre fonds d’urgence – l’idéal se trouvant entre 3 et 6 mois.

Définir vos objectifs financiers

Techniquement, pas besoin d’avoir un objectif financier pour faire des économies.

Mais pour savoir comment économiser, il est aussi important de savoir pourquoi vous voulez économiser.

C’est bien plus difficile de mettre de côté si vous ne savez pas quelles raisons vous poussent à le faire.

C’est d’ailleurs le meilleur moyen de se donner l’impression de se priver : mettre de côté juste histoire de mettre de côté.

Si vous lisez cet article, il y a certainement une raison pour laquelle vous aimeriez faire des économies et épargner.

Peut-être que vous en avez marre du stress d’être à découvert tous les mois. Et que vous souhaitez reprendre une relation plus saine avec vos finances.

Mais on peut creuser encore plus loin.

Peut-être que vous voulez financer un mariage, un voyage, mettre de côté pour les études de vos enfants, ou n’importe quel autre projet qui vous tient à coeur.

Tout le monde a des objectifs et des projets.

L’essentiel c’est de les rendre concrets. Et souvent, ces projets auront un penchant financier.

Même si votre objectif est de passer plus de temps avec votre famille, cela impliquera forcément de réfléchir à votre emploi, à la manière dont vous gagnez de l’argent, votre carrière, etc.

Prenez un moment pour réfléchir à vos objectifs financiers et à les noter sur papier. Vous pouvez lire notre article dédié pour vous guider plus précisément.

Faire vos achats en liquide

Payer ses achats en liquide a de nombreux avantages. Surtout quand on cherche comment économiser efficacement.

Pour être honnête, c’est une méthode que je n’utilise plus depuis quelques temps, maintenant que mon budget est bien maîtrisé.

Mais c’est malgré tout un conseil que je donne souvent. Surtout à ceux qui ont du mal à « se retenir » et qui ont tendance à dépenser impulsivement.

C’est aussi simple que ça en a l’air : dépenser du cash fait plus « mal » que de payer par carte. Et c’est donc beaucoup plus facile de se rendre compte de ses dépenses en payant en liquide.

Payer avec du cash est un échange : je donne quelque chose (des billets), et j’ai quelque chose en échange (mon achat).

En payant par carte, on perd cette idée d’échange : je récupère ce que j’ai acheté, mais je récupère aussi ma carte. J’ai tout gagné, non ?

Psychologiquement, ça nous empêche de nous rendre compte de nos dépenses. Et ça devient beaucoup plus facile d’enchaîner les achats sans vraiment y penser… avant de voir le montant de son compte en banque.

Autre astuce : si vous devez aller faire du shopping, sortez uniquement avec du cash, et pas de carte. Vous serez forcés de ne dépenser que ce que vous avez, et ne pourrez donc pas surdépenser.

Utiliser habillement vos revenus exceptionnels

Que vous ayez reçu une prime pour votre travail (félicitations 🎉) , votre intéressement et/ou votre participation, votre prime de fin d’année, ou n’importe quel autre bonus, utilisez-le de la meilleure manière possible.

La tentation, c’est de considérer ces revenus comme s’ils ne « comptaient pas ». Et donc de se dire qu’il est très pertinent de le dépenser n’importe comment.

Même si ça veut dire faire chauffer la CB chez Zara comme s’il n’y avait pas de lendemain.

Bien sûr, il n’y a aucun de problème avec l’idée de se faire plaisir. Mais souvent, on dépense plus histoire de dépenser que pour quelque chose (1) qui nous rende vraiment heureux et (2) qui nous soit vraiment utile sur le court et long terme.

Les revenus exceptionnels sont un excellent moyen d’avancer d’autant plus rapidement vers vos objectifs de stabilité financière tout en gardant votre train de vie habituel.

Si vous le souhaitez, récupérez une partie pour financer des achats plaisirs qui vous font envie depuis longtemps (et donc éviter d’ « acheter pour acheter »). Mais essayez d’utiliser le plus gros pour avancer vers vos objectifs financiers comme :

  • Rembourser vos crédits en anticipé
  • Construire ou consolider votre fonds d’urgence
  • Commencer à investir si votre situation financière vous le permet

Manger à la maison (ou emporter son repas le midi)

Ce conseil fait un peu plus partie des « astuces » dont je vous parlais en introduction d’une stratégie financière à proprement parler.

Mais pourtant, je voulais vraiment le faire figurer sur cette liste. Car l’alimentaire, et en particulier les repas à l’extérieur, est l’un des postes où l’on a tendance à vraiment sur-dépenser.

Je ne suis pas du tout contre les restaurants et le fait de manger dehors. C’est d’ailleurs l’une des dépenses pour lesquelles j’ai dû aussi apprendre à me contrôler (vous noterez que je n’ai pas parlé de « me priver », mais bien de prendre le contrôle).

Si votre budget est parfaitement en forme, que vous êtes confortables financièrement, que vous avez un fond d’urgence, aucun crédit, et surtout de la place dans votre budget pour les restaurants, fast-foods et repas dehors le midi, pas de soucis.

Mais beaucoup de personnes dépensent de l’argent dans les repas à l’extérieur, et souvent beaucoup d’argent. Pour ensuite se demander pourquoi elles finissent le mois dans le rouge.

L’objectif n’est pas de ne jamais manger dehors. Mais de le faire consciemment, par plaisir (et non pas par habitude ou par flemme), et sans porter préjudice à votre situation financière.

➡️ Lire aussi : 26 manières de faire des économies sur la nourriture et les boissons

Suivre vos dépenses et vos finances

La politique de l’autruche n’a jamais aidé personne. Surtout quand on se demande comment économiser.

Si, comme une autruche, vous enterrez votre tête dans le sable et évitez de penser à votre situation financière ou de planifier votre avenir de quelque manière que ce soit – vous savez certainement que cette stratégie ne sera jamais gagnante.

Ignorer ses finances personnelles par peur ou par angoisse ne fait que retarder et empirer le problème que vous devrez confronter tôt ou tard.

Surtout que, une fois que vous affrontez le monstre, vous vous rendrez souvent compte qu’il ne mord pas. Et qu’il est bien plus facile à contrôler qu’il n’y parait.

Cela ne veux pas dire que gérer ses finances est facile. Mais qu’en y allant petit à petit et en faisant face à la situation, vous avez bien plus de chances de vous faire du bien que du mal.

Commencez doucement. Regardez vos comptes en banque une fois par semaine. Lisez un article sur les finances personnelles. Écoutez un podcast. Téléchargez une application de budget, même si vous ne l’utilisez pas tout de suite.

On ne vous a jamais demandé de tout changer du jour au lendemain. Mais l’action entraine l’action. Petit à petit, vous prendrez de nouvelles habitudes, changerez votre façon de penser, et vos peurs commenceront à disparaitre.

Lire aussi

Laisser un Commentaire