AccueilCarrièreDemander une augmentation : le template à remplir avant d’aller voir son boss

Demander une augmentation : le template à remplir avant d’aller voir son boss

Vous avez peur de vous lancer et d’enfin demander une augmentation à votre employeur ? La période des évaluation annuelles de performance arrive et vous souhaitez vous préparer au mieux pour aborder la question du salaire ?

Demander une augmentation est une conversation difficile à avoir pour beaucoup d’entre nous.

Pourtant, grâce à ce simple échange, vous avez l’opportunité d’augmenter vos revenus non seulement dans votre job actuel, mais aussi pour toutes les prochaines années à venir.

Une chose est sûre : la planification et la préparation sont essentielles lorsque vous demandez une augmentation. Vous devrez convaincre votre employeur que tout ce que vous apportez à l’entreprise vaut bien plus qu’une simple revalorisation annuelle.

Alors comment devriez vous aborder le sujet ? Et que pouvez-vous faire pour augmenter les chances d’obtenir un oui de votre boss ? Découvrez tous nos conseils ainsi qu’un template gratuit à remplir en fin d’article.

Rappelez vous qu’il est tout à fait normal de demander une augmentation

Ce n’est pas parce que vous pensez mériter une augmentation de salaire que votre boss se dira forcément que vous êtes pingre ou trop intéressé par l’argent.

Votre responsable a probablement déjà une certaine expérience avec la gestion d’employés. Elle sait très bien que vous n’êtes pas bénévole, et que vous travaillez pour de l’argent. Il est donc peu probable qu’elle vous juge négativement simplement car vous avez abordé le sujet de l’augmentation, d’autant plus si elle est méritée.

Ne vous privez donc surtout pas de demander seulement parce que vous avez peur. Sans oser demander, la situation restera forcément bloquée.

Et comme pour beaucoup de choses dans le monde professionnel, rien ne peut remplacer l’expérience. Cela est vrai aussi pour les négociations salariales.

La première fois où vous aurez à demander une augmentation sera probablement stressante. Mais plus les années passeront, plus vous aurez l’occasion d’avoir ce genre de conversations importantes avec votre employeur, et plus vous serez à l’aise.

En revanche, si vous envisagez de demander une augmentation de salaire prochainement, le plus important restera la préparation. Suivez les conseils ci-dessous pour anticiper au mieux votre entretien.

Les éléments clés pour demander une augmentation de salaire

Nous voulons tous une augmentation. Le problème, c’est que personne ne nous as jamais vraiment expliqué comment en obtenir une.

Comment faut-il aborder le sujet ? Que faut-il dire – ou ne pas dire – pour que votre boss accepte avec plaisir de renflouer un peu votre salaire ?

Dans tous les cas, vous n’avez pas besoin d’être un expert en négociation pour parvenir à décrocher une augmentation. Il suffit de connaitre les codes et outils nécessaires à utiliser pour éviter les erreurs et les faux-pas qui pourraient vous porter préjudice.

Deux femmes en train de se serrer la main

 Faites vos recherches à l’avance

Est-ce qu’il existe une technique infaillible pour être sûr que votre boss acceptera votre demande d’augmentation à tous les coups ? Malheureusement, non.

Mais un peu de préparation suffira à faire la différence. Avant de frapper à la porte de votre patron, assurez-vous d’avoir jeté un coup d’oeil à tous les éléments suivants :

  • La politique d’entreprise – certaines entreprises pratiquent des grilles de salaire en fonction de l’expérience ou des diplômes des employés afin de s’assurer d’un minimum d’équité.
  • La personne à qui vous adresser – quoi de pire que de dérouler tout votre speech et vos meilleurs arguments pour vous rendre compte que la personne à qui vous demandez n’est en réalité pas responsable de la question des augmentations salariales ?
  • La méthode de communication – demander une augmentation par mail sera probablement mal perçue dans la grande majorité des entreprises. Mais certaines boites ont probablement des process et des codes particuliers. Demandez discrètement à des collègues de confiance des informations sur le processus de revalorisation salariale.

Plus vous vous préparez, plus vous serez confiant. L’objectif est de ne pas vous laisser déstabiliser par des erreurs de planning ou de communication qui auraient pu facilement être évitées si vous vous étiez un minimum renseigné à l’avance.

 Mettez-vous à la place de votre boss

Si vous faites déjà très bien votre travail avec votre salaire actuel, pourquoi votre employeur devrait-il vous augmenter ? L’avantage est évident pour vous, mais que votre boss a-t-elle y gagner de son côté ?

Se poser ces questions est primordial pour s’assurer que votre demande soit suffisamment fondée.

Et si votre seul argument est que vous pouvez très bien démissionner si vous n’êtes pas augmentés, vous êtes loin d’être suffisamment préparé. La vérité est que vous êtes sûrement bien plus remplaçable que vous ne le pensez.

Lorsque vous vous approchez votre boss pour discuter d’une augmentation de salaire, vous devriez toujours avoir quelque chose de plus à offrir en échange d’un salaire plus élevé.

Peut-être que de nouvelles missions ou responsabilités vont vous être confiées. Ou peut-être que vous menez des projets à très forte valeur ajoutée pour l’entreprise. Dans tous les cas, vous devez avoir quelque chose à présenter.

Gardez également à l’esprit que vous plaindre ou vous lamenter sur votre sort n’apportera rien de plus, et pourrait au contraire vous faire perdre votre crédibilité.

 Faites une recherche sur les salaires dans votre domaine

C’est assez évident, mais il est important de le rappeler malgré tout.

Au moment de demander une augmentation, vous devriez avoir un chiffre ou une fourchette en tête. Mais vous ne pouvez pas définir vos prétentions salariales au hasard. Avant de passer la porte du bureau de votre boss, vous devriez au préalable avoir mené vos recherches.

Tout d’abord, déterminez quel est le salaire médian dans le domaine et le poste que vous occupez. Vous devriez aussi prendre en compte les facteurs qui peuvent influencer ce salaire, comme par exemple la zone géographique. Par exemple, les revenus moyens seront en général plus élevés à Paris qu’en province, en partie à cause du coût plus élevé de la vie.

Si vous pensez mériter une augmentation mais découvrez que êtes en réalité très bien payé par rapport au salaire moyen pour votre job, votre manière d’aborder le sujet ne sera pas le même que si vous étiez déjà sous-payés à la base.

Pour obtenir des informations assez précises sur les salaires pratiqués dans votre domaine d’activité – voire dans votre entreprise – utilisez des sites tels que Glassdoor ou le Simulateur de Salaire de l’APEC. LinkedIn vient également de lancer un calculateur de salaire très précis pour . connaître les salaires moyens de votre poste dans votre zone géographique… à la condition que vous acceptez de donner (de manière confidentielle) le votre.

Une capture d'écran du simulateur de salaire LinkedIn

 Sachez mettre en avant vos réussites

Bien que le teamwork soit un élément essentiel de la vie en entreprise, votre demande d’augmentation n’est pas le moment d’être humble.

Si à chaque fois que vous parlez avec votre employeur d’un projet que vous avez mené à bien ou d’un succès que vous avez atteint, vous répondez « oh vous savez ce n’était pas grand chose… puis c’est surtout grâce à Daniel qui m’a beaucoup aidé« … quelles seraient les raisons de vous augmenter ? Pourquoi mériteriez-vous une revalorisation si vous n’y êtes jamais pour rien ?

Prenez le temps de construire une liste des objectifs que vous avez atteints pour l’entreprise : les économies dont vous avez fait profiter votre société, les nouvelles procédures que vous avez mises en place et l’amélioration de la productivité qui a suivi, ou encore comment vos projets ont rendu le travail de votre service plus facile…

Le but est de démontrer à votre employeur en quoi vous avez contribué au delà de simplement faire votre travail, et avez constamment dépassé les attentes. Ce sont des arguments précieux pour appuyer votre demande.

 Demandez au bon moment

Quel est le meilleur moment pour demander une augmentation ?  Si vous avez eu des réussites récemment ou avez été mis en valeur après un succès important : c’est le moment idéal ! La plupart des patrons reconnaîtront les avantages d’une récompense dans ces circonstances.

Mais malheureusement, l’inverse est également vrai. Vous êtes en retard pour l’un de vos plus gros projets ? Vous avez eu des pannes de réveils un peu trop fréquemment au cours des dernières semaines ? Demander une augmentation à ce moment n’est probablement pas la meilleure idée.

De la même manière, assurez-vous que vous ne fassiez pas votre demande à une période où votre boss croule déjà sous le travail, ou lorsque l’entreprise est dans une période cruciale.

Si votre responsable est déjà stressée, votre demande risque davantage d’être perçue comme un problème supplémentaire à gérer plutôt qu’un moment d’échange avec l’un de ses employés.

 Ayez un plan B

C’est probablement l’une des choses les plus importantes à prévoir avant de demander une augmentation : un plan B.

Pour le premier poste que j’ai occupé juste après mes études, j’avais accepté un salaire nettement en dessous du marché. Pour plusieurs raisons : la peur de ne rien trouver d’autre, des besoins financiers assez pressants et une méconnaissance des véritables salaires dans mon industrie.

J’avais pourtant essayé de négocier mon salaire lors du dernier entretien, mais la réponse était sans équivoque :

« Notre proposition s’inscrit dans notre politique salariale vis-à-vis des équipes existantes. Nous nous appuyons sur une grille salariale afin de nous assurer d’une équité interne et nous ne souhaitons pas en déroger ».

Au fond, je comprends parfaitement cet argument. C’est pourquoi j’ai accepté l’offre malgré tout. Mais comme pour tout travail sous payé, la rancoeur se fait assez vite ressentir…

Jusqu’au jour où, trois mois plus tard, je me suis faite démarcher par une autre entreprise. Avec un poste très attractif et une rémunération bien plus élevée (plus de 6,000€ de plus par an).

Deux semaines plus tard, je frappe donc au bureau de mon patron pour annoncer ma décision de quitter l’entreprise. Il me demande le salaire proposé par ma future nouvelle boîte, et à ma grande surprise, me dit qu’il accepterait avec plaisir de s’aligner sur cette offre. Ce qui revenait à une augmentation de salaire de plus de 21%, bien loin de la « grille salariale ».

Pour la petite histoire, j’ai malgré tout refusé cette conte proposition et changé de travail, sans regret.

Dans tous les cas, l’important, c’est que j’avais le choix. C’est ce qui fait toute la différence. Si j’étais simplement arrivée dans le bureau de mon boss sans plan B en demandant 21% d’augmentation sans raison, la réponse n’aurait très certainement pas été la même.

Si cette augmentation de salaire est cruciale pour vous, assurez-vous d’avoir un plan B solide.

Avec la bonne approche, obtenir une augmentation est loin d’être impossible

En supposant que votre employeur ait réellement le pouvoir de vous accorder une augmentation, il n’y a donc rien d’impossible.

Car une chose est sûre : la réponse est toujours « non » tant que vous n’avez pas demandé.

Si vous avez fait un bon travail, la plupart des patrons seront ravis de vous récompenser. Le tout est de se sentir à l’aise et confiant dans votre demande, et d’être prêts à avoir une réelle discussion et à vous remettre en question.


Téléchargez notre template gratuit et si possible, remplissez-le petit à petit au fur et à mesure de l’année afin d’être sûr de ne rien oublier, surtout si vos négociations n’ont lieu qu’une fois par an.

Articles Similaires

Un bureau à domicile pour télétravail

Télétravail : Comment organiser au mieux son coin bureau ?

Si vous avez la chance de travailler à domicile, par exemple dans le cadre du télétravail,…

Lire la suite
Café, ordinateur, faire son profil Linkedin

Les 3 étapes cruciales pour écrire le parfait résumé Linkedin

Pourquoi certains profils LinkedIn semblent-ils bien plus intéressants que d’autres ? Comment assurer de la…

Lire la suite
Un chien faisant des cours en ligne sur un ordinateur

Cours en ligne : les 7 meilleurs sites de MOOC

Ces dernières années, les cours en ligne sont devenus de plus en plus populaires, et…

Lire la suite