AccueilCarrièreLes 9 phrases à ne jamais prononcer lors d’un entretien d’embauche

Les 9 phrases à ne jamais prononcer lors d’un entretien d’embauche

Il y a certaines choses qu’il vaut mieux ne pas dire à notre employeur potentiel lors de notre entretien d’embauche. Cette rencontre fait partie des moments ou partager trop d’informations sur votre vie personnelle ou professionnelle peut vous porter préjudice – voir même vous faire passer à côté d’une offre d’emploi.

Pour bien préparer son entretien d’embauche, il faut donc réfléchir en amont à ce que l’on prévoit de dire, aux questions que l’on prévoit de posermais aussi à ce qu’il vaut mieux ne pas dire.

Voici 9 phrases ou questions que vous ne devriez jamais poser lors d’un entretien d’embauche, quel que soit votre niveau de compétence pour le poste.

“Je détestais mon ancien job !”

Vous avez tout à fait le droit de ne pas avoir été satisfait par votre ancien travail ou entreprise. C’est d’ailleurs peut-être la raison pour laquelle vous cherchez ailleurs, et elle est très certainement légitime.

Cependant, inutile de cracher sur votre ancien poste devant votre potentiel nouvel employeur. Cela amènera probablement le recruteur à se demander si vous parlerez de la même manière de son entreprise un jour.

À la place, concentrez-vous (sans mentir) sur des aspects positif du job pour lequel vous avez candidaté. Vous pourrez faire une comparaison respectueuse avec votre ancien poste.

  • Exemple : “Je voulais vraiment évoluer dans un poste plus stratégique, qui m’offre une certaine liberté création, comme c’est le cas pour le poste que vous proposez”.

 

“Par contre, j’ai déjà prévu 2 semaines de vacances la première semaine d’avril…”

Attendez d’avoir reçu une offre concrète avant de demander des jours de congés.

Si vous avez déjà effectué des réservations coûteuses et non remboursables, rien de vous empêche d’en parler à votre nouvel employeur.

Cependant, pas besoin d’en parler durant votre premier entretien d’embauche au risque de sembler plus intéressé par vos vacances entre potes à Madrid que par le poste pour lequel vous postulez.

De même, évitez d’attendre de signer le contrat pour évoquer votre situation au risque de paraitre malhonnête. Donner à votre employeur le sentiment d’être dos au mur n’est pas idéal pour construire une bonne première impression.

Le meilleur moment pour aborder le sujet sera après avoir reçu une offre, mais avant de l’accepter. Même dans cette situation, abordez toujours le sujet sous forme de question. Rappelez-vous que rien n’oblige votre employeur à accepter votre demande et à se plier à votre calendrier.

Restez polis et humbles, préparez-vous à un refus et surtout – n’insistez pas lourdement.

“Vous payez combien ? ”

Laissez toujours le recruteur aborder le sujet de la rémunération et des avantages en premier.

Il est bien évidemment normal de vouloir connaitre le salaire proposé pour le poste que vous convoitez. Mais il est inutile de montrer votre impatience en posant la question trop tôt.

Attendez patiemment que le recruteur vous pose la question ou fasse une proposition. Il ne voudra certainement parler finances que s’il est intéressé par votre candidature ou souhaite continuer avec vous le processus de recrutement, ce qui est une plutôt bonne nouvelle !

“Je n’ai pas de questions, vous avez déjà répondu à tout ! ”

Assurez-vous que vous avez une liste d’au moins une douzaine de questions pertinentes à poser lors de votre entretien (autres que les chèques vacances ou les plats servis à la cafét’).

De cette manière, si certaines de vos questions sont répondues naturellement durant l’entretien, vous aurez toujours de quoi montrer votre intérêt grâce à des interrogations un peu plus approfondies.

Rédiger une liste de question avant l’entretien vous forcera également à faire des recherches sur l’entreprise. Vous serez ainsi plus à l’aise pour montrer l’étendue de votre intérêt au recruteur !

“Je veux vraiment ce travail / j’en ai vraiment besoin ! ”

Même si vous êtes dans une situation personnelle délicate ou désirez vraiment le job pour lequel vous avez postulé, s’apitoyer sur votre sort ou supplier le recruteur lors de votre entretien n’apportera rien – bien au contraire.

Il est bien sûr préférable d’exprimer clairement votre intérêt pour le poste. Cependant, vos désirs et envies n’ont en soi aucune importance. Il ou elle recherche la personne qui saura apporter le plus à l’entreprise, et non pas celle qui veux le plus le job en question. Montrez plutôt que vous êtes la personne idéale pour ce poste, et que votre motivation n’est qu’un gros plus !

  • Exemple : “Cette fonction correspond tout à fait à mes attentes et à mes compétences, et sachez que je serais très heureux.se de pouvoir rejoindre vos équipes. »

“Mon plus grand défaut ? Je suis perfectionniste !”

Il peut paraître très difficile de devoir mettre en avant ses défauts dans une situation d’entretien, sachant que c’est bien souvent l’occasion de nous vendre afin d’obtenir le job de nos rêves.

N’oubliez cependant pas que les recruteurs sont humains et savent très bien que tout le monde a des défauts, petits ou grands. Essayer de faire passer vos qualités pour des défauts démontre non seulement un manque d’honnêteté, mais aussi que vous n’assumez pas vos défauts ou pire – que vous ne les connaissez pas.

À l’inverse, évitez en revanche d’être trop francs. Répondre à “quels sont vos défauts ?” par “je n’ai aucune patience et je déteste les enfants” est très honnête, mais n’apportera rien à votre candidature. Présentez donc de vrais défauts, mais toujours dans le contexte de votre job actuel. Montrez comment vous les surmontez ou les efforts que vous mettez en place pour vous améliorer dans ces domaines.

  • Exemple : “Il est souvent difficile pour moi de faire des présentations orales en public, car je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de faire cet exercice à mon ancien poste. J’espère pouvoir m’améliorer grâce aux présentations mensuelles dont vous m’avez parlé plus tôt !

“Quel est le plus gros concurrent de votre entreprise ?”

Ne posez jamais de question qui pourraient laisser penser que vous n’avez pas fait vos recherches sur l’entreprise au préalable.

Vous devriez connaitre l’entreprise dans les grandes lignes, et vous être renseigné sur ses activités, ses produits et ses concurrents – pas seulement avoir parcouru brièvement leur site web.

Il est parfaitement normal de ne pas tout comprendre de l’entreprise avant l’entretien. Mais dans ce cas-ci, montrez au moins au recruteur que vous avez fait vos recherches.

  • Exemple : “J’ai passé beaucoup de temps à faire des recherches sur vos produits et ai pu constaté que vous étiez leaders dans la vente de chouquettes fraîches en ligne. Considérez-vous les géants du web comme Amazon des concurrents potentiels ? »

“Pouvez-vous m’expliquer ce que vous faites dans l’entreprise ?”

Avant chaque entretien, vous devriez vous être renseigné sur la ou les personnes qui vont vous recevoir.

Lors de l’organisation de votre rencontre, n’hésitez pas à demander qui seront vos interlocuteurs. Echangerez-vous avec un.e manager, le ou la responsable des ressources humaines… ?

Notez leur nom, et faites une recherche en ligne afin d’en apprendre plus sur leur parcours et leur rôle dans l’entreprise. Si vous vous découvrez des points communs (comme un employeur en commun ou le même parcours à l’université), vous pourrez peut-être les aborder en entretien.

Évitez cependant de leur demander si les moules-frites du restaurant au bord de plage pendant leurs vacances à Barcelone en 2015 étaient bonnes, au risque de passer pour un psychopathe. Plus sérieusement, restez centrés sur le professionnel.

“Désolé.e, je suis très nerveux.se”

Si vous êtes nerveux, sachez que le recruteur l’a probablement remarqué également. Inutile donc d’en rajouter une couche en exprimant à haute voix votre anxiété.

Soyez confiant en vos aptitudes et vos compétences. Montrez que vous avez fait vos recherches et possédez un vrai intérêt pour l’entreprise. Il est tout à fait normal d’être stressé durant un entretien. Et du moment que votre stress ne se transforme pas en panique, le recruteur ne vous en tiendra pas rigueur !

SaveSave

Articles Similaires

Un bureau à domicile pour télétravail

Télétravail : Comment organiser au mieux son coin bureau ?

Si vous avez la chance de travailler à domicile, par exemple dans le cadre du télétravail,…

Lire la suite
Café, ordinateur, faire son profil Linkedin

Les 3 étapes cruciales pour écrire le parfait résumé Linkedin

Pourquoi certains profils LinkedIn semblent-ils bien plus intéressants que d’autres ? Comment assurer de la…

Lire la suite
Un chien faisant des cours en ligne sur un ordinateur

Cours en ligne : les 7 meilleurs sites de MOOC

Ces dernières années, les cours en ligne sont devenus de plus en plus populaires, et…

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *